HLM, arrêts maladie des enseignants, soldats morts au Mali, Mayotte : preuve par 9 de l'hérésie d'Etat

ACTUALITÉ FACTUELLE ET HÉRÉSIE D’ÉTAT

Le journal télévisé de La 2, à 13h, ce mercredi 13 avril, est une intéressante compilation d’une actualité factuelle démente, éparpillée et mortelle, et d’une hérésie d’État dans laquelle persistent des traîtres à la Patrie.

Premier élément : les communes refusant d’avoir un quart de leurs habitations constitué de HLM. Il n’est que de voir les premières images présentant un joli village alsacien, propre et paisible, pour comprendre que ses habitants n’aient pas envie de se mélanger avec des gens ne partageant pas leurs valeurs et traditions. On sait bien qui a priorité pour habiter dans des HLM et à quoi sont exposés les Français devant y habiter avec les prioritaires, ainsi que toutes les populations savourant les avantages de la mixité sociale au sein de leur commune. Nous apprenons que l’État va engager de nouveaux moyens, relayés par les préfets, pour imposer des HLM dans les communes qualifiées de « mauvaises élèves » par la journaliste.

Deuxième élément : la multiplication singulière des arrêts-maladie d’enseignants exerçant dans les écoles de la Seine-Saint-Denis. Comme par hasard, une banlieue truffée de HLM avec ses locataires prioritaires. On ne s’étonnera pas que ces enseignants soient souvent malades. Moi qui ai habité là-bas dans mon enfance, qui ai fréquenté l’école Robespierre de Montreuil, je ne voudrais pas retourner y résider et n’aurais pas voulu que mes filles étudient dans cette même école qui fut autrefois si brillante. Y étant retourné il y a quelques années, j’ai eu du mal à reconnaître mes quartiers, mes écoles, mes paroisses… tant la mixité sociale en a transformé les paysages ! Nous voyons NVB nous exposer que cette situation provient du « quinquennat précédent » ayant réduit les effectifs. Et depuis quatre ans, le « quinquennat actuel », il a fait quoi pour redresser la situation ?

Troisième élément : trois de nos soldats morts au Mali dans cette opération sans limite de temps et s’enlisant dans les immensités africaines, comme une guerre mondiale, qui épuise nos militaires, qui les blesse, qui les tue, qui détruit le peu de matériel dont ils disposent encore, qui gaspille leur peu de munitions, alors que nous aurions tant besoin d’eux ici, en France, pour nous protéger des barbares. Après leur mort, après la peine de leurs proches, c’est Trouduc l’Audacieux qui va leur rendre hommage ; ainsi donc rien ne leur aura été épargné.

Rendons-leur ici l’hommage respectueux et reconnaissant des Patriotes.

Quatrième élément : les événements de Mayotte, île peuplée d’une majorité de gens hostiles à notre République et que l’État persiste à vouloir garder française. On voit là aussi les avantages de pratiquer la mixité sociale avec des gens qui ne partagent pas nos valeurs, et même qui nous haïssent. Dégâts aux biens publics et privés, barrages, agression des forces de l’ordre… que le gouvernement va renforcer dans l’île, encore une fois à notre détriment. C’est encore Mai-68 qui revient ; comme je l’écrivais récemment, il est à présent quasi-permanent. Cette île artificiellement restée française grâce à des singularités électorales ne nous apporte rien, pourtant elle reste au sein d’un État de qui elle mord la main nourricière.

Nous sommes bien dans une situation ubuesque, tragique, où les métastases d’un cancer qui aurait pu être évité sont dispersées aux quatre coins du pays par des traîtres à la Patrie, tandis que les meilleures défenses immunitaires sont prélevées pour des fonctions extra-corporelles. Au moins les Français ne sont-ils pas privés d’avertissements : il n’y a pas de complot, tout est organisé officiellement et les médias d’État nous informent, pour une fois, de ce qui est préparé contre nous.

 329 total views,  2 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Par chez moi ce sont les Français qui sont en HLM et les musuls en belle villa car les allocations logement paye plein pot vu qu’ils non pas de revenus et que toute les aides qu’ils touchent ne compte pas comme revenus. Ils leur reste assez pour se payer des belles fringues de marque et de belle Audi toute neuve. Je me suis renseigné pour avoir une petite maison autour de Villeneuve sur lot, le loyer sont de 750 à 800 euros, trop cher pour moi même avec les allocations logement car voyez vous moi j’ai bossé et je n’ais pas droit à grand chose.
    Quand à Mayotte qu’es ce qu’on va s’emmerder avec ses connards qui nous coûte une fortune et qui ne produit rien de bon.

  2. Mayotte, preuve par 9.
    En 1974, la France organise, sur l’ensemble de l’archipel des Comores, un référendum pour décider d’une éventuelle indépendance, mais les Mahorais votent pour le maintien au sein de la République française. Un second référendum est organisé uniquement à Mayotte en 1976 qui confirme ce choix. Néanmoins l’Union des Comores revendique toujours Mayotte. À la suite du référendum local de 2009, Mayotte est devenue département et région d’outre-mer (DROM) à assemblée délibérante unique (le conseil général exerçant les compétences d’un conseil régional) en 2011. En 2014, Mayotte change également de statut au niveau européen, devenant une région ultrapériphérique, et fait depuis partie de l’Union européenne.
    (…)
    Environ 95 % de la population mahoraise est musulmane. La tradition sunnite y fut introduite par des populations arabo-persanes tandis que la culture africaine est venue la teinter d’animisme75. Dès l’âge de six ans, les enfants fréquentent en parallèle l’école coranique et l’école primaire de la République.
    (…)
    L’analphabétisme est extrêment important dans l’île. En 2000, il concerne 35% des hommes et 40% des femmes. Selon les données JDC de 2011, 44,3 % des jeunes âgés de 16 à 18 ans seraient en situation d’illettrisme.
    71 % de la population ne possède aucun diplôme.
    (…)
    L’île est confrontée à une immigration de masse. Un habitant sur trois est un étranger en situation irrégulière. Depuis mai 2014, le code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA) s’applique à Mayotte..
    En 2011, près de 22 000 sans-papiers, souvent originaires des Comores voisines, ont transité par le centre de rétention administrative (CRA) de Pamandzi. La capacité du centre de rétention est limitée, à la fin de l’année 2012, à 100 places. Des crédits ont été votés pour la construction d’un second CRA, mais il ne devrait pas être ouvert avant 2014.
    (…)
    Le tertiaire administratif occupe, en 2001, 45 % des salariés de l’île. Outre l’administration, les travaux publics, le commerce et ses services associés sont les principaux employeurs.
    (…)
    Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mayotte
    Bref, avec des chiffres comme cela, Mayotte est une balle de fusil que l’état tire sur les français pour mieux les achever.
    Mayotte c’est un boulet que l’état attache au cou des français pour mieux les faire couler.
    Mayotte c’est un prétexte pour “diversifier” et islamiser davantage la France.
    Le Peuple de France (qui paye pour Mayotte) n’a jamais été consulté, n’a jamais voulu ni reconnu Mayotte comme étant la France.
    Non, Mayotte n’est pas la France, Mayotte ne sera jamais la France. Et le Peuple de France ne veut pas et ne peut pas s’encombrer de ce boulet qui va nous couler un peu plus et finir par nous noyer.
    http://www.cg976.fr/
    Vive Mayotte libre et indépendante !
    Il nous faut dire au revoir à Mayotte et à une grande partie des DomTom.

    • Heureusement que les races n’existent pas, ni le racisme anti-blancs.
      Heureusement que Mayotte est un département français.
      Chasse aux blancs à Mayotte dans l’indifférence médiatique générale.
      Depuis le 30 mars, l’île de Mayotte, dans l’océan Indien, est paralysée par une grève générale lancée par une intersyndicale du territoire. Les Mahorais, qui réclament une « égalité réelle » entre leur île et la métropole française, sont à cran. Des violences urbaines marquent le quotidien des habitants. Témoignages d’expatriés et de touristes bretons pris dans la tourmente.
      (…) Les scènes de ces derniers jours la marquent : « Des blindés de la gendarmerie traversent le village, un hélicoptère tourne en permanence avec des projecteurs la nuit et lance des bombonnes lacrymogènes pour faire fuir les groupes de délinquants. L’autre jour, une chasse aux « n’zungus » (ndlr, les blancs) a été lancée par des jeunes. On n’ose plus sortir pour aller au travail. Mes enfants sont déscolarisés depuis le début des événements, on croule sous les immondices parce que le ramassage d’ordures ne se fait plus, des magasins sont pillés, les rayons se vident, il n’y a plus de frais… Je vis dans l’angoisse de ne plus avoir à manger pour mes enfants… ».
      (…)
      http://www.letelegramme.fr/france/mayotte-ils-vivent-l-enfer-au-paradis-15-04-2016-11030985.php#closePopUp

      • Vous avez raison, si ces îles étaient chrétiennes l’inverse aurait été vrais et ce serait le paradis sur terre, avec l’Islam c’est l’enfer du décor.
        Pour ceux qui croient que les races n’existent pas, demandez leur comment le métissage se fait alors, car s’il y a pas des races, pas de métissage possible.
        Encore un des trucs à dormir debout pour nous faire voir ailleurs, pendant notre extermination de notre civilisation Occidental, comme si les races n’existaient pas!.
        C’est pas les races qui sont inhumaine, c’est l’Islam et nos dirigeants qui le sont.
        Les vrais richesses entre les peuples, sont les peuples authentiques, races cultures et ethnies et leurs échanges entre ceux qui existent encore, pas ceux qui n’existent plus.
        Le mélange les détruisent, les échanges les enrichissent.
        Si la France aurait été depuis longtemps soit disant multiculturelle cosmopolite, les français n’auraient jamais existé, ni la langue française, mais mélange de tout et de rien, idem pour le reste du monde.

  3. Ah oui à la télé on a pu voir des voilées manifester contre le non remplacement des enseignants en arrêt maladie…. Et bien NON le problème ce n’est pas le manque de moyen… Ce sont vos enfants le problème qui perturbent les cours, insultent, menacent, se battent, refusent d’apprendre Bref ce sont vos enfants qui foutent le bordel et c’est pour cette raison que les enseignants se font porter pâle !

    • Bonjour,
      Totalement d’accord avec vous.
      Les professeurs ne sont pas des dresseurs de fauves.
      Vos enfants n’intéressent plus les enseignants: voyez le mépris coranique pour la culture française que vous avez transmis à vos chers “bambins” !

  4. Bonjour,
    Pleinement d’accord sauf que je laisserai une chance à Mayotte, sous réserve d’une politique de fermeté absolue face à l’immigration comorienne et d’une politique tout aussi absolue de désislamisation.
    Ce n’est pas un complot, en effet : c’est la lâcheté des élites.
    Voir encore, hier soir, la lâcheté de “notre” “Président” face aux abominations de l’imam de Brest.
    Ils n’ont rien fait -Ils ne font rien-Ils ne feront rien- : voilà leur politique à tous.

  5. Qu’on les lâche, Mayotte, et surtout, qu’on ne leur apporte plus aucune aide. On verra s’ils ne reviendront pas pleurer.
    Quant aux HLM, le gros problème vient du fait que les appartements sont systématiquement attribués aux musulmans, ou aux pistonnés quand il s’agit des quartiers plus huppés. Les communes ont bien raison de refuser la construction de logements sociaux. Il en va de la sécurité des habitants.

Les commentaires sont fermés.