Syrie: l'Etat islamique perd son principal passage vers la Turquie

Daesh accumule les revers en Syrie depuis quelques semaines. – OMAR HAJ KADOUR

C’est un nouveau revers pour Daesh. Les rebelles syriens se sont emparés ce jeudi du principal point de passage avec la Turquie utilisé par les djihadistes de l’Etat islamique (EI).

Un échec de plus pour ces combattants qui, en quelques semaines, ont perdu la cité antique de Palmyre, le carrefour stratégique d’al-Qaryatayn ainsi que plusieurs de ses commandants dans des frappes aériennes.
Un point stratégique
« Des factions rebelles et islamistes ont pris le contrôle du nord-est d’al-Raï »,localité sur la frontière avec la Turquie dans la province d’Alep (nord), a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), précisant qu’« il s’agit du principal et d’un des derniers points d’entrée et de sortie avec la Turquie ».
Il ne reste plus qu’à l’EI le point de passage de Halwaniyé, situé entre al-Raï et Jarablos, plus à l’est.

Près de 18 villages perdus en quelques jours

Depuis une dizaine de jours, l’EI a perdu au profit des rebelles au moins 18 villages tenus par le groupe depuis deux ans dans la province d’Alep.
« Tous les belligérants en Syrie semblent aujourd’hui concentrer leurs opérations contre l’EI, que ce soit les rebelles, le régime (qui a repris Palmyre) ou encore les Kurdes » qui avancent actuellement vers Jarablos, affirme Rami Abdel Rahmane. « C’est une sorte de distribution de rôle supervisée par les Américains et les Russes », a-t-il dit.
Une trêve en vigueur depuis le 27 février entre le régime de Bachar al-Assad et les rebelles a permis aux troupes loyalistes de se concentrer sur la lutte contre les djihadistes, exclue de l’accord initié par Washington et Moscou.

http://www.20minutes.fr/monde/daesh/1822491-20160408-syrie-etat-islamique-perd-principal-passage-vers-turquie

 54 total views,  2 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Et les pro-Daech (Je parle de ces qui ont accueilli avec des fleurs Daech). que devient-ils? On va les amener en Europe pour assurer la paix ???????

  2. Ne chantons pas victoire trop tôt ! Même si ces nouvelles nous réjouissent !

  3. Le problème est de savoir qui sont ces  » rebelles  » ? Ce sont aussi des barbus . Des barbus chassent des barbus, retour à la case départ . C’est une mystification . Le problème reste le même .

    • Conclusion: le passage restera protégé pour l’EI, car la coalition ne le bombardera pas puisque tenu par des « bons » rebelles islamiques ! Comme si « bon » et « islamiste » étaient compatibles

  4. Donc plus de pétrole pour la Turquie en échange d’armes ERDO DOIT PAS ËTRE CONTENT!!!!!

  5. Et un grand problème pour Erdogan !:!:!!!! il est vraiment mal barré lui !

Les commentaires sont fermés.