L’Arabie saoudite veut acheter Microsoft, Google, Apple…


L’Arabie saoudite veut acheter Microsoft, Google, Apple…

Je sais que nombre de nos petits génies de l’informatique partent à l’étranger chercher les ponts d’or que la France leur refuse. Je sais que notre école produit de moins en moins d’élites et encore moins de génies… mais là on n’a pas le choix.

Il faut que les petits doués patriotes lancent un nouveau Apple, un nouveau Microsoft, un nouveau Google… afin que le net et nos ordinateurs ne tombent  pas sous le régime de la charia.

Sacré challenge… On peut se dire que ni Apple ni Microsoft ni Google ne sont à vendre, pour le moment, mais combien de temps les actionnaires résisteront-ils aux pétro-dollars ? Une bonne raison pour espérer que Trump soit élu. On peut penser qu’il ne laisserait pas faire cela et ferait le maximum pour que le patrimoine américain reste aux USA. Par contre, si c’est Clinton… Adieu veau, vache, cochon, couvée…

L’Arabie saoudite prépare un fonds de 2.000 milliards de dollars en prévision de l’après-pétrole

Le Fonds public d’investissement de l’Arabie saoudite va être porté à 2 billions de dollars, a annoncé vendredi le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane.

Alors que les pays producteurs de pétrole, dont l’Arabie saoudite, doivent se retrouver le 17 avril pour tenter de stabiliser la production et soutenir les prix du brut plombés par une surabondance de l’offre, le royaume saoudien pense déjà à l’avenir.

Mohammed ben Salmane a présenté vendredi à l’agence Bloomberg sa vision du Fonds public d’investissement que va développer l’Arabie saoudite.

 

Il aura pour but de permettre au royaume de dépasser « l’âge du pétrole » et de réduire sa dépendance vis-à-vis des hydrocarbures, annonce Bloomberg. « Il nous faut diversifier les investissements. Donc, d’ici 20 ans, nous seront une économie ou un Etat qui ne dépendra plus principalement du pétrole« .

Ce fonds contrôlerait 2 billions de dollars ( 2.000 milliards de dollars), selon le prince. Bloomberg a calculé que ce montant lui permettrait de racheter les quatre plus grosses capitalisations boursières du moment : Apple, Alphabet (société mère de Google), Microsoft et la société d’investissement Berkshire Hathaway appartenant à Warren Buffett.

 

Pour alimenter ce fonds, l’Arabie saoudite prévoit notamment de transformer le groupe public Saudi Arabian Oil Company (Aramco) en conglomérat industriel, de l’introduire en bourse en 2017 ou 2018 puis de vendre environ 5% de ses actions.

Outre le développement de ce fonds, le royaume saoudien prévoit de mieux gérer ses dépenses et augmenter ses recettes (notamment via l’impôt) pour faire face à la baisse des revenus liés au pétrole

http://www.atlantico.fr/pepites/arabie-saoudite-prepare-fonds-2000-milliards-dollars-pour-preparer-apres-petrole-2648854.html#BshAo7KiyPoU5yJX.99

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


10 thoughts on “L’Arabie saoudite veut acheter Microsoft, Google, Apple…

  1. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Mais c’est nous -avec nos 2000 000 milliards de dette pour le coup- qui sommes sommés d’accueillir toujours et toujours plus de « frères et soeurs » en Oumma de l’Arabie Saoudite.

    Eux, n’acceptant pas, du haut de leur cupidité, de recevoir UN SEUL immigré.

    Sauf quand il s’agit d’ouvriers chrétiens pour les saigner à blanc sur leurs chantiers …

    Combien de temps ce système fou, qui est au commande dans l’ U « E », continuera-t-il a perdurer en se foutant de notre gégé ??

  2. AvatarRoland l'Alsacien.

    il faut leur piquer ces 2000 Milliards en leurs faisant un coup à la bourse !
    les Hackers du monde de notre culture devrez ce mettrent ensemble et leurs Hackers tout le fric qu’ils ont sur leurs banques chez eux et de suite le transférer dans les pays muzzs aux pauvres gens là-bas et leurs marquer sur ce virement ! c’est votre Roi de l’Arabie Saoudite qui vous aide pour votre vie et vous fait cadeau de cette argent et croyez moi ils l’auront dans le Baba pour acheter Google et autres ! et ces muzzs cvont certainement pas rendre cet argent vu qu’ils l’auront dépenser bien avant hé hé hé ! des idées ont en a en France .

  3. AvatarJ

    Moi aussi, je me demande, avec tous les hackers chevronnés, pourquoi ils ne font pas un coup en piratant les comptes et en les éparpillant partout, par exemple pour sauver l’Amazonie, ou la Barrière de Corail. On dirait que le bon sens et l’humanisme (le vrai) se perdent.

  4. DenisDenis

    Bonjour,

    Avant de s’affoler, il faudrait être sûr que les saoudiens aient les moyens de leurs ambitions.

    N’ayant rien fait pour développer le pays en vivant sur la rente du pétrole, ils ont un retard considérable à rattraper. Maintenant que le pétrole ne vaut plus grand chose, il est trop tard. Souvenez-vous que l’Arabie a été contrainte d’emprunter. Et l’Arabie est comme tous les pays, elle a une population qui aura envie de manger autre chose que des ordinateurs.

    Maintenant, si cela devait se produire, ce n’est pas la catastrophe non plus.
    Ils peuvent peut-être acheter les boites mais pas les esprits. Ce n’est pas dit que, si ils mettaient la main sur ce savoir que le savoir deviendrait saoudien du jour au lendemain. Ils pourraient se retrouver avec des coquilles vides.

    Troisième remarque, il n’y a pas que ce quarteron informatique au monde, loin de là.
    Des googles, qui sont des moteurs de recherche, il y en a beaucoup d’autres, ixquick et qwant par exemple qui vous garantissent l’anonymat, ie, les adresses ip ne sont pas enregistrées. À contrario, google enregistre tout et flique tout. C’est pour cela, et c’est le moindre mal, que, à force de le consulter, google apprend de vous et connaît vos centres d’intérêts. Cela peut apparaître pratique mais c’est surtout très inquiétant. De plus, tout ce joli monde ne fonctionne pas sur un seul serveur. Ce n’est pas parce que l’Arabie ferait main basse sur l’ensemble qu’elle récupérerait nécessairement tous les œufs. C’est un peu ce qui c’est passé avec Hitler quand il a fait ouvrir les coffres de la Banque de France pour se servir de l’or : trop tard, il n’était plus là.

    Quant à Microsoft qui n’a jamais rien offert et qui a toujours été très cher, réfléchissez un peu pourquoi il devient subitement altruiste et vous offre sa dernière fenêtre ? C’est tout simple. C’est parce que, via Windows 10, Microsoft et donc, par voie de conséquence, l’état américain, rentre chez vous et s’installe sans que vous l’ayez invité. Il voit tout et connaît tout.

    La solution se trouve dans l’autre monde de l’informatique, celui du libre. Impossible à acheter donc puisque ce sont des informaticiens passionnés, non payés, qui font ça par pur altruisme, qui développent cette informatique.

    Vous trouvez l’exact équivalent du monde payant et fliqué dans le libre (ou open selon la terminologie anglaise), sauf la plupart des jeux monopolisés par crosoft. Mais l’essentiel est là pour travailler, le tout, gratuitement.

    Donc, si vous voulez vous mettre à l’abri dès maintenant, allez chez votre marchand de journaux préféré, achetez un magazine Linux dans lequel il y a très souvent des DVD qui contiennent les dernières versions de ce système. Pour les débutants, je conseillerai Mint qui est une déclinaison de Ubuntu. Cerise sur le gâteau, Linux est insensible aux virus, il est, par essence, un système sécurisé qui n’a rien à voir avec « la sécurité » de pacotille du crosoft, il s’installe très facilement, il est stable et il a tous les programmes de base plus des milliers d’autres si vous en avez envie. Les mises à jours sont nombreuses et n’ont rien à voir avec la concurrence crosofiste qui, bien souvent, vous plante le système et vous met dans la mouise. Autre considération et pas des moindre, crosoft utilise Linux et la majorité des serveurs du net sont en Linux, ce qui devrait faire réfléchir nos ogres saoudiens qui pourraient bien, sur ce coup là, avoir une indigestion et une grosse désillusion.

    En conclusion, ce n’est pas en mettant la main sur la brochette informatique américaine, si par malheur la chose devait se vérifier, que les saoudiens accapareraient nécessairement le net. Ça c’est sûr, le net resterait disponible pour ceux qui auront vu venir le coup. À vous de faire le pas et de vous débarrasser d’avance de ladite brochette. C’est faisable très facilement … et c’est gratuit !

    Petit mode d’emploi : 
    1) Commencez par sauvegarder sur un disque externe ce qui est important pour vous. De toute manière, ce type de sauvegarde vous devez déjà l’avoir au cas où le disque de l’ordi devait lâcher ce qui arrive à tout le monde et plus souvent qu’on ne croit. Donc, pour cette phase, vous devez être à jour.
    2) Insérez le CD ou DVD contenant votre Linux.
    3) Redémarrez votre ordinateur. C’est là que vous risquez de galérer mais Linux n’y est pour rien. Si la séquence de démarrage n’a pas prévue de démarrer d’abord sur le CD il va falloir le dire à l’ordi. Donc, si il redémarre « normalement » sur votre windows, recommencez la procédure (éteindre et redémarrage). Au moment du redémarrage, appuyez sur une touche de fonction [F1 etc]. Bien souvent une de ses touches ouvre un menu qui vous demandera à partir de quoi l’ordinateur doit démarrer. Indiquez alors le lecteur de CD. Donc, si F1 n’a pas marché, vous retournez au point 3 et vous essayez avec F2 et ainsi de suite.
    4) Enfin, ça démarre sur le lecteur de CD et l’écran affiche en haut à gauche « isolinux »
    5) Si on vous pose la question (ou touche F2) pour la langue, choisissez celle qui vous convient.
    6) Si vous on vous pose la question d’installer Linux de suite ou de l’essayer, choisissez essayer.
    7) Laissez faire, il y en a pour un petit moment avant que le système arrive, le CD est lent par rapport à un disque dur …
    8) Vous devriez avoir maintenant le nouveau système sous les yeux. Vous pouvez l’essayer pour voir ce qu’il a dans le ventre. Gardez présent à l’esprit que le système est chargé à partir d’un CD, dont il sera nécessairement lent.
    9) Cliquez sur l’icône [Installer] (ou Intall si l’interface est en anglais) et laissez vous guider ensuite par l’assistant. Je vous conseille de garder les choix par défaut, sauf la langue bien entendu. Attention là : si vous installez Linux en remplacement de Windows, toutes les données de votre disque seront perdues d’où l’intérêt vital de faire la sauvegarde du point 1
    10) Pour récupérer vos données, connectez votre disque externe. Il apparaît sur votre bureau. À partir de maintenant, vous êtes en terrain connu. Linux est un système à interface fenêtrée comme Windows (qui veut dire bêtement fenêtres …). Les copies de fichiers marchent sur le même principe. N’oubliez pas le clic droit de la souris. C’est magique et ça vous résout les problèmes grâce au menu contextuel qui s’affiche.
    11) Amusez vous bien en toute tranquillité et gratuitement !

    Vous pouvez aussi aller sur le net pour trouver de l’aide en tapant « comment installer linux ». Il y a de nombreux sites mais, bien souvent, les exemples « datent » un peu.

    Bien à vous.

  5. AvatarChristian Jour

    Leur but est de diriger la planète et ils ont l’argent du pétrole. quand à flamby le mou et toute sa clique, c’est pas eux qui vont pouvoir faire quelques chose puisqu’ils sont les chiens chiens lèche-babouche aux service de l’arabie et du qatar.

  6. AvatarDorylée

    Avec 2000 milliards de dollars, ils pourraient presque s’acheter la France mais c’est inutile puisque nos politiciens la donne…

Comments are closed.