"Avez-vous pensé à fermer vos cuisses?", demande une juge lors de l'audition d'une victime de viols

 Avez-vous pensé à fermer vos cuisses? », demande une juge lors de l’audition d’une victime de viols
Les propos ont été tenus par une juge espagnole lors d’un procès concernant des viols. Et ils ont profondément choqué. Cette juge a demandé à une victime de viols répétés par son ancien compagnon si elle avait « essayé de fermer les cuisses ».
Et apparemment la juge n’en était pas à sa première polémique.
http://www.sudinfo.be/1512095/article/2016-03-12/avez-vous-pense-a-fermer-vos-cuisses-demande-une-juge-lors-de-l-audition-d-une-v

 112 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. C’est inadmissible, cette juge devrait être destituée, c’est honteux de sa part de tels propos. cabrona

  2. « Gare au gorille, madame le juge ! » Et faites-vous traduire la chanson de Brassens, en attendant d’en tâter et de vérifier par vous-même si vous êtes toujours cul-serré quoi qu’il arrive.

  3. A première vue, j’ai pensé que cette histoire parlait d’un tribunal de la charia. Ça me semblait être le genre de commentaire qu’un de ces pouilleux lancerait à une future victime de lapidation. Qu’est-ce qui arriverait à un magistrat français tenant les mêmes propos?

  4. Et la juge qu’es ce qu’elle serre quand elle se fait en………….!

    • Je m’étonne que vous soyez choqué ! Pensez vous que les juges en France sont plus délicats ?
      Cette question n’en est une que parmi tant d’autres toute aussi dégradante et humiliante que celle ci !
      Pourquoi n’avez-vous pas fermé les yeux ? Votre regard a peut-être été suggestif ! Pourquoi n’avez-vous pas croisé vos cuisses ? Vous pourriez m’indiquer la profondeur à laquelle il vous a pénétré ? Vous avez eu du plaisir ? etc etc…
      Sans parler des conclusions qui sont faites :
      Des sous vêtements noirs ou rouges : c’est de la provocation !
      Des collants ou des bas : c’est une incitation !
      Et le bonheur pour certains magistrats (hommes comme femmes) de « prendre leur pied » par procuration en entendant les auditions ! Mais cela ne s’ébruite pas, ne se dit pas.. juste des murmures !
      Sans parler des gendarmes qui rient, blaguent ou commentent pendant votre audition….
      Vous connaissez le « mur des cons » des magistrats ! Je connais le « mur des humiliations » de certaines gendarmeries !
      Mais chuuuut, il ne faut rien dire !

Les commentaires sont fermés.