Le harem une belle école de vie selon Emine Erdogan !

Ben voyons quelle belle école de vie !!! Etre soumises à un sultan !! Messieurs il y a du boulot : la défense de nos femmes va être féroce, et il faudra qu’elles deviennent des tigresses contre cette bande de fous !

En tout cas cela montre clairement le projet islamique et celui d’Erdogan, accepté par Merkel, islamiser l’Europe avec les réfugiés et les millions de Turcs qui pourront circuler sans visa… Prêts à créer, de gré ou de force, des harems pour leur  bon plaisir.

L’épouse d’Erdogan estime que le harem était une « école de la vie »
• Emine et Recep Tayyip Erdogan | Photo AFP
Emine Erdogan, Première dame de Turquie, a vanté les mérites du harem ottoman, une « école pour préparer les femmes à la vie ».
L’épouse du président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan, Emine, a estimé mercredi que le harem ottoman, source de multiples fantasmes dans le monde occidental, constituait « une école pour préparer les femmes à la vie ».

« Le harem était une école pour les membres de la dynastie ottomane et un établissement scolaire pour la préparation des femmes à la vie », a déclaré Mme Erdogan, marraine d’associations de femmes et de bienfaisance, lors d’une intervention publique à Ankara rapportée par les chaînes de télévision.

Courtisanes du sultan

Sous l’Empire ottoman, le harem rassemblait les courtisanes du sultan. Confidentes, favorites et esclaves sexuelles, elles y recevaient une éducation littéraire, artistique ou pratique mais pour le seul bon plaisir du sultan, dont elles restaient la propriété.

harem

Dans le harem, lieu qui a inspiré l’imaginaire occidental. Tableau de Juan Gimenez Martin (1855-1901) | Image libre de droits

Les plus habiles y sont devenues de vraies femmes de pouvoir, influentes, au prix d’intrigues qui ont fait le sel de nombreux romans et récits.

Dérive autoritaire et islamiste.

Comme son président de mari Recep Tayyip Erdogan, Emine Erdogan est une musulmane fervente, admiratrice de la grandeur de l’Empire ottoman sur les ruines duquel a été bâtie l’actuelle République laïque de Turquie.

Sa sortie sur les harems a fait l’objet de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux.

« Au temps de Murad III (sultan du 16e siècle), les seuls objets qui n’entraient pas au harem étaient des livres », a rappelé sur Twitter Özlem Kurumlar, une universitaire.

Premier ministre de 2003 à 2014, chef de l’Etat depuis, M. Erdogan est accusé par ses détracteurs de dérive autoritaire et islamiste.

Mardi, l’homme fort du pays a célébré la Journée internationale des femmes en proclamant que, à ses yeux, « la femme est avant tout une mère ».

http://www.ouest-france.fr/monde/turquie/lepouse-derdogan-estime-que-le-harem-etait-une-ecole-de-la-vie-4084064/

 95 total views,  2 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. C koi elle a dans la tête de la gélatine ???? Et dire que c aux commandes du pays, y a de koi à se faire des soucis
    C pas Goebbels , ça vient d’une pièce de théâtre pour la fête d’Hitler« Wenn ich Kultur höre … entsichere ich meinen Browning !. » « Quand j’entends parler de culture… je relâche la sécurité de mon Browning ! » (acte 1, scène 1). La pièce est de Hanns Johst.
    Goebbels était le ministre de la propagande plus on répète un mensonge plus il devient vrai et plus c gros, plus ça passe, me semble.

  2. Erdogan se voit effectivement en restaurateur de la puissance ottomane passée avec lui en calife effaçant ainsi la honte de son abolition par Mustafa Kemal et avant que cette république kémaliste ne puisse fêter son centenaire!
    La presse islamophile bien pensante le désigne généralement par le terme « islamo-conservateur » ce qui ne veut STRICTEMENT rien dire aux oreilles d’un turc! ou de n’importe quel musulman.
    Erdogan est en fait un musulman sunnite ultra-orthodoxe très proche des frères musulmans, déterminé à suivre en tout point les préceptes coraniques quels qu’ils soient. Il partage avec les pires islamistes, Al Bagdadi, Qaradawi et tant d’autres exactement le même objectif: islamiser la terre entière, imposer partout la charia jusqu’à ce que la « religion revienne » à allah! djihadiste « soft » mais djihadiste quand même, vouloir le rattacher ainsi à des concepts occidentaux est une de ces erreurs fondamentales qui nous ont mis dans la situation actuelle!
    Attention aux mots employés, cela n’est pas sans conséquences, graves dans notre cas!
    Dommage que même certains d’entre nous n’y fassent pas assez attention!

  3. Elle a bonne mine ermine. On peut s’interroger sur sa culture de ses ancètres. Enfin pour tout dire il suffira de dire que c’est une femme soumise du niveau musulman. On restera poli pour gratifier son discours de propagande insipide.

  4. Erdogan rêve de l’ancien empire ottoman dont il serait le Grand Turc et Daech du califat d’ Omar avec un sultan Saladin, Qu ‘ils règlent entre eux sur place leurs problèmes de succession qui empoisonnent la planète depuis 1000 ans, notre seul problème est les chrétiens d’Orient dont personne et même pas le pape, ne s’occupe . Les Kurdes, seuls combattants déterminés à s’opposer à la barbarie, méritent la patrie qu’ils n’ont pas, sur les territoires pris à Daech et les régions de Syrie, d’Irak et de Turquie dont ils sont les ressortissants.

  5. Leur montre est tombée en panne en l’an 632 date de la mort du prophète et depuis, pour eux, le temps s’est arrêté.

  6. Au temps de Murad III (sultan du 16e siècle), les seuls objets qui n’entraient pas au harem étaient des livres », a rappelé sur Twitter Özlem Kurumlar, une universitaire; On en revient au vieux principe NAZI proclamé par Goebbels « Quand j’entends le mot culture je sors mon revolver », Le NAZISME s’zqr largement inspiré de l’ISLAM

Les commentaires sont fermés.