La Serbie ferme sa frontière avec la Macédoine aux réfugiés non enregistrés

Un pays de plus ferme ses frontières ! Tiens l’Albanie refuse ses frères musulmans, comme c’est curieux !

LA SERBIE FERME SA FRONTIERE AVEC LA MACEDOINE AUX REFUGIES NON ENREGISTRES
 
La Serbie a fermé sa frontière avec la Macédoine aux réfugiés non enregistrés, imposant des contrôles plus stricts aux frontières, dans le but d’empêcher l’immigration illégale, a indiqué la télévision d’Etat, en citant des officiels.
La frontière serbe avec la Macédoine a été fermée aux réfugiés qui n’ont pas été enregistrés à la frontière gréco-Macédonienne, conformément à l’accord de jeudi entre les pays de ce qu’on appelle la «route des Balkans», a indiqué la télé RTS , en citant la police.
La porte-parole du ministère de l’Intérieur serbe, Biljana Popovic Ivkovic, a déclaré que la frontière avec la Macédoine n’est pas fermée, mais que le passage n’est autorisé qu’aux réfugiés en provenance de pays touchés par la guerre.
 » A partir de maintenant, les signataires de l’accord recensent le profil des migrants, ce qui signifie un contrôle plus strict de la frontière dans le but d’empêcher l’immigration illégale, » a-t-elle dit.
Le protocole conclu entre les chefs de la police serbe, croate, slovène, macédonienne et autrichienne prévoit  la collecte de l’identification et des informations biométriques des réfugiés, afin de déterminer s’ils viennent de pays où leur vie est en danger, comme la Syrie, l’Irak et l’Afghanistan.
Les réfugiés n’obtiendront pas le statut des demandeurs d’asile dès leur inscription à la frontière gréco-macédonienne, d’après Reuters, qui ajoute que ce sera fait plus tard dans le pays vers lequel ils se dirigent.
D’après le jurnal Novosti, Mirjana Ivanovic-Milenkovski, du Département des relations publiques du UNHCR ( Haut commissariat  des Nations Unies pour les réfugiés ),  a déclaré que la frontière est fermée depuis 12h30 heure locale. D’après le HCR, il y a déjà 300 réfugiés à Presevo en Serbie, et 750 personnes à Tabanovce (Macédoine) attendent de partir pour la Serbie.
«  Cela ressemble à une mesure que l’UE aurait dû mettre en place l’année dernière, quand la première vague migratoire a eu lieu. Maintenant, c’est peut-être trop peu, et trop tard « , a déclaré Nebojsa Malic, expert des Balkans et journaliste à RT América.
 » La Serbie n’a pas d’autre choix que de fermer sa frontière si les pays de l’UE refusent d’accepter les migrants. Elle peut à peine diriger ses propres affaires, après 15 ans de réformes et de politiques dictées par l’UE et par l’OTAN. Les migrants ne veulent certainement pas rester, préférant les programmes d’aide sociale de l’Allemagne et de la Suède. Et avec un large mécontentement populaire vis-à-vis du gouvernement, et une élection prochaine, la dernière chose que le premier ministre serbe veut, c’ est un  «entassement» des migrants à l’intérieur des frontières serbes « .
Jeudi, la Hongrie a dit qu’elle fermera trois passages à niveau avec la Croatie pendant 30 jours à partir de dimanche. Le ministre de l’Intérieur hongrois, Sandor Pinter, a expliqué vendredi que les passages seront fermés parce que les autorités croates ont envoyé un train rempli de réfugiés vers la Hongrie sous escorte policière.
 
Un nombre record de migrants et de réfugiés arrivant en Grèce ont utilisé la route des Balkans de l’Ouest pour cheminer, à travers la Macédoine et la Serbie, vers la Hongrie et la Croatie, puis vers l’Europe occidentale. Après que la Hongrie ait érigé une clôture à sa frontière avec la Serbie en Septembre dernier, le flux de migrants s’est déplacé vers la Croatie voisine. Selon les chiffres de l’agence européenne des frontières Frontex, pour toute l’année 2015, la région a décompté 764.000 personnes, 16 fois plus qu’en 2014. La première nationalité était syrienne, suivie par les Irakiens et les Afghans.
Traduction Steve Preve

 206 total views,  1 views today

image_pdf

1 Commentaire

  1. La Serbie n’a nullement de frontière avec la Macédoine qui est un département grec avec sa capitale historique Thessalonique mais avec ARYM (Ancienne République Yougoslave de la Macédoine) reconnu comme tel par l’ONU et aussi par la communauté européenne. Le président du parlement européen Schultz a déclaré hier aussi que l’UE ne reconnait pas ce pays comme Macédoine.
    La région de l’ARYM qui inclut seulement 10% du territoire de la Macédoine, elle s’appelait Vardaska Banovina. L’idée d’appeler leur pays Macédoine leur est venue après avoir occupé avec leurs alliés nazis la Macédoine en 1941.
    ARYM n’a rien de Macédonien au niveau de toponymes, langue, alphabet, us et coutumes.
    Merci RR de votre solidarité sur ce sujet sensible

Les commentaires sont fermés.