Israël-EI : énorme bourde de Cambadélis

Cette réflexion de Maître Collard date d’une dizaine de jours, mais elle est tellement criante de vérité, pour ceux qui osent comparer Israel à l’Etat Islamique que ça vaut la peine d’insister.

 

Collard répond au Parti Socialiste : « Je n’ai jamais entendu ni vu un Juif tuer un Français en hurlant : « Yahvé est grand! »

Le député du Gard et Secrétaire Général du Rassemblement Bleu Marine, Maître Gilbert Collard, a dénoncé dimanche la « comparaison » douteuse du Premier secrétaire du Parti Socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, entre Israël et l’État islamique.
‎ »Cambadélis va mal : comparer l’état islamique à Israël ! Je n’ai jamais entendu ni vu un juif tuer un français en hurlant : « Yahvé est grand! », a ironisé le très médiatique avocat frontiste, en réponse au tweet du numéro un du Parti Socialiste.

Le député PS a réagi lundi matin sur France Info, estimant qu’il s’agissait d’ »un mauvais tweet [de ses propos sur Radio J] qui a fait une mauvaise polémique ». Face au tollé suscité par son tweet controversé, l’élu l’a retiré quelques heures plus tard.

Indigné, le député-maire des Alpes-Maritimes, Christian Estrosi, grand ami d’Israël, a qualifié de « honte » la déclaration du dirigeant socialiste. C’est indigne de sa fonction de premier secrétaire. « Soit le parti socialiste tire les conclusions qui s’imposent, soit il est complice de ces propos. », a-t-il dénoncé sur sa page Facebook.

De son côté, le député UMP Éric Ciotti, s’est fendu d’un tweet appelant à la démission du Premier secrétaire.
Contacté par Le Monde Juif .info, le Parti Socialiste a refusé de commenter l’information.
Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

http://www.lemondejuif.info/2015/02/collard-repond-au-parti-socialiste-je-nai-jamais-entendu-ni-vu-un-juif-tuer-un-francais-en-hurlant-yahve-est-grand/

 

 82 total views,  3 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Estrosi qui change de veste ! Il a pourtant été élu avec l’aide de Cambadélis aux dernières régionales !

  2. Bruit de bottes
    Par Sam SUFFI
    La Troisième Guerre Mondiale qui en fait a commencé depuis les années 70 entre désormais dans la phase visible si la Turquie et la Russie doivent s’affronter. Cette Turquie dirigée par un véritable nazi, Erdogan, condamné en tant que tel en 1988 dans son propre pays, est en train de jouer un jeu trouble uniquement pour anéantir les Kurdes. Ce qui est grave c’est que pour arriver à ses fins, la Turquie s’est alliée de fait avec les barbares du coin, l’Etat Islamique ou Daesh… Les Occidentaux ont été vraiment très légers dans cette affaire en laissant tous pouvoirs à cette Turquie. La Russie de Poutine par contre ne devrait pas être aussi légère et les Turcs risquent de l’apprendre à leurs dépens.
    Le conflit syrien qui a phagocyté toute l’attention du monde a révélé la faiblesse occidentale face à ce qui était prévisible. Le conflit était forcément amené à s’étendre dès lors que l’Occident était incapable de réagir. Il ne fallait pas être grand clerc pour comprendre dès l’entrée en action de Daesh qu’il fallait choisir d’agir contre la terreur immédiatement. Or comme d’habitude l’Occident a préféré tergiverser. Les grands discours ont masqué cette faiblesse et maintenant c’est la réalité guerrière qui a pris le dessus sur les palabres. La guerre aujourd’hui a changé de visage et nos armées ne se sont absolument pas adaptées à cette nouvelle donne. Le terrorisme a supplanté tout le reste et la barbarie est devenue leur raison de vivre. On ne combat pas la terreur avec des mots ni même avec des chars. Pour éradiquer cette barbarie, il faut des unités mobiles capables de s’infiltrer chez l’ennemi pour le détruire de l’intérieur. Donc combattre sur place et pas depuis des avions…
    Nous sommes envahis par une horde migratoire et dès Noel 2015 en Allemagne à Cologne, nous avons pu mesuré la violence et le non respect des migrants dans nos pays. La France n’est pas en reste notamment avec ce qui se passe à Calais et ailleurs. Il est sur que nos médias et nos politiques portent une énorme responsabilité dans cette déroute qui est la notre. La France, comme d’autres pays européens, ayant renoncé à sa souveraineté n’a pas endigué ce danger unique. Sans oublier que parmi ces migrants se trouvent aussi des terroristes prêts à l’action sur notre sol. Alors les fiches S et les beaux discours jamais suivis de résultats ne sont que des leurres pour masquer l’inaction ambiante et le refus politique de combattre sans merci le terrorisme. Regardez comment on nous prend pour des imbéciles avec l’état d’urgence décrété pour soi disant lutter contre le terrorisme et pour lequel les saisies informatiques viennent d’être interdites ! C’est inouï autant que scandaleux car le citoyen français peut être saisi informatiquement par le fisc notamment ou la justice et pas les terroristes. Mais de qui se moque-t-on ?
    Comment lutter contre les barbares si les services policiers n’ont pas accès à l’informatique lors de leurs perquisitions ? C’est strictement impossible ! Tout le monde sait très bien que l’outil de base est bien l’informatique (Ordinateur, tablette, smartphone…) et la décision du Conseil Constitutionnel qui prive nos services de cette possibilité est aberrante. On veut faire la guerre au terrorisme sans s’en donner les moyens ce qui est absurde.
    Mais tout est fait dans cette optique de bobos, gogos baba-cool et vivant dans la ouate… Les médias s’en donnent à coeur joie dans cet esprit de la défaite inéluctable et l’on retrouve, n’en déplaise, l’esprit de la collaboration d’avant la Seconde Guerre Mondiale. Esprit adoubé par l’accord nucléaire avec l’Iran dans le même genre que celui signé à Munich en 1938 qui préfigurait la débâcle. Il y a des priorités à gérer et là encore l’Occident a failli. Aucun pragmatisme n’habite nos décideurs politiques.
    On ne peut hélas que constater que nous sommes éloignés de la réalité, ne serait-ce qu’en regardant les journaux télévisés qui sont de plus en plus déconnectés et qui ne servent en fait qu’à la propagande. Ce vendredi 5 février 2016, un commando djihadiste a attaqué une base ONU à Tombouctou… Un simple entrefilet dans quelques journaux… Imaginez un instant un raid syrien ou kurde contre un sanctuaire quelconque islamiste et on aurait les gros titres pour quelques jours et si ce raid était le fait d’Israël on en aurait pour quelques semaines… Là sur Tombouctou, cela n’intéresse pas nos médias épris de liberté…
    Là, ce dimanche 21 février 2016, c’est en Syrie qu’un attentat à Homs à fait plus de 180 morts et comme d’habitude, les médias français relativisent l’information qui est traitée en quelques secondes. Ah oui parce que l’auteur de cet horrible carnage n’est autre que Daesh ?
    C’est bien dans ce refus de la réalité que l’Occident a déjà perdu cette guerre.
    Sam SUFFI

  3. Au temps de Bonaparte Premier Consul, il y avait le Deuxième Consul Cambacérès. Maintenant nous avons Trouduc l’Audacieux et Cambadélis… Les temps changent !

Les commentaires sont fermés.