Le décapiteur décapité par un sniper…

Il enseignait comment décapiter et lui-même a servi d’exemple sans le vouloir…

Un sniper « décapite » un bourreau de Daech d’une seule balle
Christophe Da Silva

Selon le Daily Express, un sniper des forces spéciales britanniques est parvenu à abattre un bourreau de Daech d’une seule balle alors qu’il était positionné à une distance d’environ 1200 mètres.

Les faits se sont déroulés il y a quelques jours dans une zone reculée et désertique du nord de la Syrie. L’histoire retiendra que le djihadiste enseignait à de jeunes recrues des techniques de décapitation lorsqu’il a lui-même a perdu littéralement la tête. À environ 1200 mètres, comme le souligne le Daily Express, un soldat des forces spéciales britanniques a réussi l’exploit de l’abattre à l’aide d’une arme de type DAN. 338. Il s’agit d’un fusil de conception israélienne particulièrement silencieux et aucun flash ne s’échappe du canon.

« Sa tête était là et puis plus rien, elle avait explosé dans la minute« , a précisé un témoin cité par plusieurs médias anglo-saxons.

« Wounding bullet »
Ce sniper britannique a utilisé une technique de tir appelée en anglais « wounding bullet » (la « balle blessante »). Autrement dit: la balle ne traverse pas sa cible mais « tourne » à l’intérieur de celle-ci causant des dommages irréversibles. Réaliser cette prouesse à plus de 1.000 mètres n’est pas donné à tout le monde.

Cette histoire n’est pas sans nous rappeler celle du mystérieux sniper qui a déclaré la guerre aux djihadistes de l’État Islamique en Libye. Ses tirs sortent de nulle part et frappent l’organisation terroriste dans la ville de Syrte.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/16921/Syrie/article/detail/2618409/2016/02/16/Un-sniper-decapite-un-bourreau-de-Daech-d-une-seule-balle.dhtml

 187 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. J’ai adoré la vraie photo…
    Comme quoi un bienfait n’est jamais perdu…. un maifait aussi, à priori…

  2. Et un salopard de moins, un et au suivant. Il faut lui donner une médaille au sniper.

  3. Autre chose que le Famas …
    On peut passer commande à la firme israélienne ? Juste pour la chasse au gros gibier …

  4. D’où l’expression  » avoir du plomb dans la tête  » ça calme les crises de connerie aigue , le fait qu’il ai perdu la tête n’est pas bien grave , eut il encore fallu qu’il mérite d’en avoir une .

  5. Bonne nouvelle, la technique du  » wounding Bullet » a bien fonctionné. L’ article ne dit pas que la balle continue toujours de tourner à la recherche du cerveau du bourreau de Daech.
    Double félicitations au sniper d’ avoir choisit la bonne »arme » et pour son tir.

Les commentaires sont fermés.