Erdogan a honte de ses origines grecques et les nie

Publié le 16 février 2016 - par - 6 commentaires

Le premier ministre de la Turquie, Tayep Erdogan, dans une interview télévisée à la chaîne NTV le 10 juin 2011  avait rejeté avec dégoût les résultats des chercheurs turcs qui avaient démontré que son arrière grand-père était grec.

En effet, des chercheurs turcs ont découvert dans les registres d’impôts de l’Empire Ottoman le nom de l’arrière grand père d’Edogan qui s’appellait Bakatoglu et à côté la mention islamisé. La famille d’Erdogan avait changé de nom en 1934 car le nom Bakat était mal vu, faisant référence aux Grecs combattants qui luttaient contre les Turcs.

Depuis, Erdogan est devenu digne d’un janissaire.

Les Janissaires étaient des enfants grecs chrétiens enlevés par les Turcs dès leur plus tendre âge (1). Ensuite, ces enfants grecs étaient  accueillis par des familles turques et placés dans des écoles
militaires spéciales en subissant un lavage de cerveau. Une fois convertis à l’islam, ils devenaient des guerriers fanatisés ayant comme mission principale de massacrer sans aucune pitié les
populations grecques. Il y a certainement un parallèle avec ce qui se passe actuellement avec l’Etat Islamique.

Plus précisément, Erdogan est originaire du village Potamia à Rizounta de Pontos sur les côtes de la mer noire. Selon le chercheur Cezmi Yurtsever les habitants de la région de Pontos utilisent toujours les toponymes grecs même après avoir été islamisés. Récemment, Erdogan
s’est rendu dans son village d’origine où les habitants habillés avec les habits grecs de Pontos traditionnels l’ont accueilli avec un panneau où il était écrit en turc « Potamya Hos Geldiginiz », c’est à dire Bienvenu à Potamia. Erdogan avait dit devant les habitants que lorsqu’il visite son village d’origine il préfère l’appeler avec son nom traditionnel Potamia (grec) et non pas Guneysu (turc).

La vidéo de la visite d’Erdogan à Potamia avait été utilisée par le chef du parti nationaliste Devlet Bahcell dans sa campagne électorale pour accuser Erdogan d’avoir des origines grecques.

(1) Note de Christine Tasin

Cela concerne tous les jeunes garçons enlevés sur les côtes européennes, pas seulement les Grecs. 3 millions d’enfants enlevés par les ottomans en Europe du sud-est pour en faire des janissaires ou pour peupler les harems… On rappellera que ces enfants, futurs janissaires, étaient castrés, afin d’en faire des combattants sans émotion.

janissaires

Les Janissaires de l’empire Ottoman ont été le corps d’esclaves soldats

le plus important et détenant le record de longévité.

Print Friendly, PDF & Email

6 réponses à “Erdogan a honte de ses origines grecques et les nie”

  1. Avatar penelope dit :

    La Turquie actuelle, créée en 1923, est constituée de la Grèce antique (Anatolie…) et d’une partie de l’Arménie, c’est donc un état parfaitement « inventé » qui n’est que le résidus de l’ancien empire Ottoman. Sa population est grecque et arménienne à 99 %, le 1 % n’étant que l’héritage des envahisseurs venus du Turkmesnitan.aux traits asiatiques. Comme quoi l’islam crée des amnésiques honteux de leurs racines.

  2. Avatar maury dit :

    Décidément infréquentables ces turcs!!quand on pense au génocide arménien mais aussi aux autres massacres on se dit que les faire rentrer dans l’Europe équivaudrait à nous livrer pieds et poings liés à ceux qui sont comme les maghrébins des colonisateurs d’allah!!!(sans majuscule)

  3. Avatar Nestor Mackno dit :

    Salut à tous, Erdogan montre ses muscles,

  4. EVA EVA dit :

    Bien dit, Pénélope !
    Vous résumez bien la situation.

  5. Avatar Un Turc dit :

    Il fait semblant d’avoir honte de ses origines. Sa politique est entrain d’emmener la Turquie dans un gouffre . Son but est de démantelé la Turquie, de détruire le Turc. est de s’enrichir au passage.

Lire Aussi