Calaisiens en colère : faux patriotes, fausse colère, des planches pourries…

Cela faisait un moment que l’on se demandait pourquoi il y avait une telle désorganisation chez les Calaisiens en colère, pourquoi c’était si difficile d’avoir un interlocuteur, pourquoi ils étaient si isolés, pourquoi, quand on leur proposait, par exemple, de venir témoigner à Rungis de leur quotidien tout était si compliqué. Compliqué de les joindre. Compliqué de communiquer entre eux. Compliqué de prendre une décision. Compliqué de  témoigner clairement et publiquement du calvaire qu’ils prétendent dénoncer depuis des mois. Compliqué de manifester avec ceux qui soutiennent leur combat… Compliqué de se défiler malgré les engagements pris avec de faux prétextes. Compliqué d’être francs, tout simplement, et d »aller au bout de leurs engagements.

Et puis… ils manifestent avec le Maire de Calais, le plus grand ennemi des Calaisiens, en colère ou pas. Plusieurs citoyens quittent le groupe qui se délite…

Et puis, ultima sed non minima, ils produisent un communiqué de presse ordurier et dégueulasse contre le mouvement Pegida qui prend des risques, des coups et des mois de prison pour les défendre.

Nous n’avions pas tous les éléments pour pouvoir prendre cette décision. » Jean-Yves reconnaît volontiers une erreur de casting. « Je ne me suis jamais intéressé à Pegida. Ce que nous avons vu, c’est un appel de Français pour défendre notre ville. Mais les faits qui nous ont été rapportés font qu’aujourd’hui, nous préférons reculer. »

Quelques heures plus tôt, le Calaisien en colère avait pourtant publié sur la page Facebook du collectif une vidéo de quelques minutes dans laquelle il expliquait vouloir dénoncer l’immigration incontrôlée qui frappe la ville, sans jamais citer Pegida, certes, mais en s’y associant sans le vouloir.

Sandrine qui a créé le mouvement dénonce le combat idéologique mené par Pegida France.« Un combat qui n’est pas le nôtre. Nous souhaitons défendre Calais et les Calaisiens, dénoncer la pression migratoire, les problèmes d’insécurité, pas la guerre civile. »

Car c’est là que le bât blesse, à être présents samedi, Les Calaisiens en colère risquaient de soutenir un mouvement qui prône la lutte armée et la violence. « Sortez vos armes et préparez-vous au combat face à cette horde de barbares qui blessent notre France! »exhortait il y a encore quelques jours l’un des organisateurs.

« Ceux qui viennent de l’extérieur de Calais, ils ne seront plus là le soir pour nous aider. Il y a déjà assez de violence comme ça ici » estime Sandrine.

Leur positionnement initial en faveur du mouvement de samedi, ils l’expliquent davantage par la frustration. « Cazeneuve veut nous interdire de parler », lâche l’un des membres du collectif au début de notre rencontre hier. « Depuis sept mois, nous lançons un cri d’alarme. La jungle n’est pas gérée et nous en payons le prix fort » ajoute Jean-Yves. Ce retournement est dû aussi à des divergences au sein du groupe. Le noyau dur n’est plus composé que de cinq membres contre 13 au tout début. Il y a encore eu deux départs hier suite à une « divergence d’opinions ».

Désormais Les Calaisiens en colère veulent continuer à « filmer, informer, montrer et dénoncer ce qui se passe mais sans violence. On parle de nous comme des anti-migrants. Mais nous ne sommes pas contre les migrants. Nous dénonçons simplement leur comportement qui est aussi dû à la mauvaise gestion du camp » conclut Sandrine.

Impardonnable.
Bref, les Calaisiens, des planches pourries. Circulez, il n’y a plus rien à voir.
Juste à aider de vrais Calaisiens comme Simonne à se structurer et à se défendre.

 158 total views,  1 views today

image_pdf

32 Commentaires

  1. Cette population a eu cette arme du vote dans les mains, de surcroît le dernier avant 6 ans pour les régions ! ils ne réagissent que trop tardivement, le coche est passé, on est adulte ou on reste dans le bac à sable…et d’avoir eu cette initiative de remettre les mêmes aux commandes, ils pourrissent la vie de ceux plus mâtures qu’eux…ils sont irresponsables !

  2. N’est-ce pas une vieille tradition bien ancrée chez les bourgeois de Calais de se présenter la corde au cou ?

  3. À l’abri des regards, dans l’isoloir, protégés par l’anonymat, ils étaient entièrement libres de voter pour le seul parti à même de prendre leur défense. Là, ils ont choisi le candidat du système qui les à mis dans la situation où ils se trouvent et qui va les y laisser. On ne peut pas sauver un suicidaire déterminé.

  4. Quand j’étais tout gamin j’entendais souvent mon père dire « pas de pitié pour les canards boiteux! » Soixante ans plus tard, cela va très bien au général Piquemal.
    Coin-coin-coin fait-il pour rameuter la basse-cour et, quand tout le monde est là… couac!
    On n’enseigne plus le latin ni l’Histoire Ancienne. Un nom sort de la brume de mes vagues souvenir: Régulus. Peu importe qu’il ait existé ou non, il incarne l’antithèse de nos généraux coin-couin-couin…couac!

  5. Je suis entièrement d’accord avec tout le monde pour dire que les calaisiens n’ont qu’à arrêter de pleurer et se débrouiller, cependant, il doit se passer des choses extrêmement graves pour voir des revirements aussi spectaculaires que celui du général Piquemal.
    La seule chose que cela montre, c’est que les patriotes ne sont pas prêts à tout risquer pour sauver la France, et tant que nous n’aurons pas intégré qu’en plus de nos vies et de tout ce que nous possédons, nous allons sans doute devoir accepter de sacrifier celle de ceux que nous aimons, nous ne pourrons pas remporter la victoire, car nous finirons toujours par reculer à un moment ou à un autre, et cela, le gouvernement le sait très bien….

  6. Ces gens là ne représentent pas les Calaisiens, mais un des groupes d’influences du système fasciste aux pouvoir qui cherchent à inverser les rôles d’accusations avec insultes contre des gens honnêtes.
    Peut on porter plainte pour insultes de racisme et autres raccourcis contre ces gens peu recommandables et escrocs.

  7. Moi, ce qui m’inquiète, c’est qu’une majorité de Français sont semblables à ces Calaisiens – planches pourries.
    Ce qui s’est passé à Calais peut se reproduire n’importe où ailleurs, aujourd’hui comme demain.
    La leçon que nous devons tirer de ce fiasco de Calais, c’est qu’il est inutile de vouloir aider ponctuellement des Français qui n’en vaudront pas la peine (comme ces Calaisiens méprisables) et inopportun de solliciter des sympathisants à notre cause qui seront peut-être des infiltrés (comme ce général Piquemal).
    Mieux vaut, je crois, des actions plus générales avec nos moyens propres.

    • J’approuve ! Il est absurde de penser que l’on peut vaincre la violence par la tolérance, de même qu’on ne lutte pas contre des kalachnikovs avec un bouquet de fleurs. Nos compatriotes qui en sont à ce stade sont des innocents, des simplets. Non ils ne sont pas « méprisables », ils sont ou seront les premières victimes de leur bien-pensance, c’est évidemment triste, regrettable, mais en période de guerre nous ne devons pas trop consacrer de temps à pleurer sur des drames qui auraient fait en d’autres temps le bonheur de Victor Hugo. Il est plus important de rallier autour de nous les résistants en puissance et, bien sûr, de diffuser le plus largement possible les informations – ce que font RL et RR.

  8. Les calaisiens n’ont rien compris a la caisse de raisonnance en leur faveur, resultat, ils vont s’enfoncer chaque jour un peu plus dans la violence islamo terroristes . » Des veaux  » humanoide

  9. J’en ai assez de me déplacer pour soutenir du vent, que les calaisiens se démerdent et qu’ils arrêtent de pleurer.

  10. Selon moi , le manque flagrant d’investissement et de vigueur des calaisiens , était malgré tout prévisible, car au sein d’une population soumise à un péril de graves violences extérieures , on retrouve bien souvent l’emergence de clivages
    profonds dans les attitudes .
    Même soumis aux mêmes risques sécuritaires trés dangereux , vécus au quotidien, les calaisiens réagissent différemment en fonction de leur intime personnalité , et les hésitations , les postures opposées , et autres revirements de conscience traduisent tous effectivement , la grande difficulté d’opérer un vrai rassemblement cohérent face à un péril commun pourtant gravissime .
    Fondamentalement cette absence d’unité face à l’éminence d’une menace trés grave ne doit pas nous étonner au vu des précédents émaillant l’histoire humaine . En effet pendant la seconde guerre mondiale , les juifs persécutés , adoptèrent eux aussi des comportements psychologiques fort variés , car quand certains choisirent la résistance, d’autres s’enfoncèrent dans la prostration et l’abattement qui ne leur évitèrent pas la mort atroce dans les camps .
    Par ailleurs l’attitude de valse hésitation et de reculade du collectif calais en colére, trouve bien sur la source dans la pression étatique , mais également médiatique et judiciaire, les conduisant à rejeter Pégida, pour échapper à la qualification insultante de racistes et de nationaux extrémistes .
    Donc même , menacés quotidiennement dans leur sécurité physique , nos calaisiens , entendent toujours faire figure de moutons bien sages auprés des pouvoirs publics socialopes , tant en refusant le statut insupportable de natio fascites, que celui résistant ne reculant pas devant la force pour survivre ! en soit cette catégorie de calaisiens sera donc victime de son indécision fondamentale et sera ……CONDAMNEE A MORT !
    La lâcheté physique et morale des calaisiens ne les sauvera pas du génocide que leur préparent les migrants , sans que personne soit, contre leur volonté en mesure de les sauver du gouffre !
    Face à ce constat déplorable , comment donc orienter notre démarche d’action ? Et bien tout simplement en repérant les quelques individus , tels que madame Simone Héricourt et sa famille , qui demeurent dignes d’intérêt, car encore solides sur leur jambe , et pour lesquels un appui sera le bien venu et pertinent .
    Madame Héricourt , avec laquelle nous devons maintenir une relation forte , devra nous recommander d’autres personnes , qui partagent son niveau de ferme résolution , comme les quelques individus présents devant la gare, ou également ce père et son fils qui résistèrent avec une vive et méritoire colère face aux sauvages .
    Nous devons donc , rassembler autour de nous ,les calaisiens ayant échappé tant à l’abattement qu’à la crainte de condamnation morale pour racisme, pour renforcer la détermination des plus fiables d’entre eux .
    Comme je l’ai déjà déclaré , je suis disposé à établir un contact avec des calaisiens , qui tout en refusant le départ de la ville, affichent une volonté de résistance dynamique , en vu de la formulation de conseils techniques ciblés et adaptés ,aux besoins et aux possibilités matérielles de chacun d’eux .
    Je ne peux que confirmer Hélas le fait que les calaisiens se complaisant sous la forme de ..SERPILLIERES, ne peuvent plus retenir notre attention ! mais demeure la nécessité de se concentrer sur les autres pouvant encore être sauvés.

  11. Moi je d’accord avec certains , les Calaisiens n’ont qu’à se démerder tout seul.
    Prendre le risque de se faire arrêter pour des gens qui ne se bougent pas la cul , nada. Moi je m’occupe de ma commune ou à la rigueur au niveau circonscription et c’est déjà pas mal. Les autres à eux de se bouger.
    On ne devrait même plus en parler sur Résistance Républicaine et à la rigueur RR ne devrait s’engager sur le terrain que si il y a assez de manifestants.

  12. Je ne suis absolument pas d’accord avec l’analyse que font certains d’entre nous, je suis tout à fait en phase avec l’ analyse de Christine, qu’ils aillent se faire mettre, qu’ils se défendent tout seuls, quand je vois le nombre ridicule qu’ils étaient à la manif, c’est que ce qui se passe leur convient.

  13. Moi qui suis ne dans la region, ca me fout les boules de voir ca. En meme temps, voir ces Calaisiens en colere abreuves d’allocs et de minima sociaux (qui deresponsabilisent les individus) rester bien au chaud chez eux, quoi de plus normal apres tout ?

  14. Avec ces gouvernements fascistes qui sont capables de mentir sur les violes dans plusieurs pays européens et sur bien d’autres choses, ne m’étonne pas.
    Ils sont entrain d’essayer de diviser pour mieux régner, l’intimidation, la menace, vieille recette qui marche toujours et tout le monde n’est pas un béret rouge de la légion étrangère, et çà commence à faire du monde.

  15. En effets,ces  » Calaisiens en colères  » , ceux qui restent , sont des planches pourries
    Notez que certains membres sincères de ce collectif qui en sont partis donc, ont crées un nouveau groupe du nom de  » les vrais Calaisiens en colères  » et sont sur facebook
    Calais libre, un autre groupe est également bien

  16. Que les Calaisien(nes) se démerdent avec leur gourbi ,aidons vraiment ceux qui comme Simone ose se déplacer et parler ceux-là aidons les , les autres hé bien qu’ils assument leurs choix , ils reviendront bien vite la queue entre les jambes et pleurnichant qu’ils ont été abandonner par leur mairesse grande prêtresse de l’islam conquérant et de l’état zozialiste , et par le président de région dit « x.b  » des veaux ,vous avez dit des veaux comme c’est bizarre !

  17. les calaisiens qui ont de l’argent sont partis depuis longtemps ou habitent hors zone de la jungle comme autours de lille roubaix tourcoing dans des zones barricadées .si je résume nous avons un état d’urgence reconduit pour 3 mois pour nous protéger du terrorisme et qui défend l’islam tueur un débat sur la décheance de nationalité qui tourne au carnaval des manifestations autorisées pour tout autres groupes que patriotes un general qui tourne casaque et/ou infiltré.bonjour l’ambiance.gardons le moral nous ne sommes que de sales racistes pas grave puisque le mot race va étre sorti de la constitution.si il n’y a pas de chapeau sur certains mots …je maitrise mal le clavier c’est pas pour faire plaisir à celle à qui vous pensez.courage à tous .bises à toi christine.

  18. Pour les sceptiques, allez voir leur nouvelle page Facebook (ils ne méritent pas que je mette le lien) et vous lirez ce qu’ils pensent de nous, du FN, etc.
    Vous allez recevoir une claque magistrale !
    Que les clandestins les étripent : je ne lèverais pas le pouce !

  19. Lorsqu’on se remémore les résultats des élections régionales à calais ce n’est pas étonnant….
    Ces gens ne méritent pas l’investissement des mouvements de soutien….après tout qu’ils se débrouillent avec les clandestins, les antifas, leur maire et les médias …..
    Qu’ils aillent séjourner dans la jungle avec leurs nouveaux amis civilisés contre lesquels ils n’ont rien et grand bien leur fasse…
    Mais grand dieu qu’ils arretent de se plaindre….ils ne m’arracheront plus une larme ni une indignation….

    • Bonjour,
      On ne peut pas abandonner ces compatriotes dans la détresse, même s’ils errent pour le moment …

    • Même réflexion que vous ! Je l’ai écrit plusieurs fois dans d’autres commentaires ! Moins de 50% pour le seul parti qui défend la France…Il n’y a pas photo ! Si cela plaît à la majorité, que dire ? On ne peut pas dire que c’est de l’endoctrinement puisque c’est la vie quotidienne qu’ils ont, des faits ! Aide toi et le ciel t’aidera !

  20. Ils avaient l’occasion de se faire entendre ils ont décidé de suivre le discours officiel manipulateur du gouvernement et des médias d’Etat qui martèlent que pegida est un mouvement d’extrême droite avec plein de racistes qui défilent. Aux balbutiements de pegida -Allemagne la chaine bfm tv avait filmé et interviewé les manifestants : des gens tranquilles de tous âges expliquant posément qu’ils étaient là car ils refusaient l’islamisation de leur pays et tenaient à leur identité traditions, valeurs…. pegida est né pour ça, maintenant je me désolidarise complètement des Calaisiens en colère , ? ? qui dénigrent un mouvement patriote, en plus dans un tel contexte pour eux

  21. On peut difficilement faire le bonheur des peuples malgré eux .
    Le dernier paragraphe et la conclusion de Sandrine laissent pantois ! Suggère-t-elle de bâtir Calais ville nouvelle pour le bonheur des nouveaux arrivants (envahisseurs) ? avec l’administration idoine pour sa gestion ?.
    Elle a raison, le vrai problème c’est le « Qu’en dira-t-on »,
    S’il n’existait Simone, j’oserais… He bien, crevez maintenant !

  22. Je serais plus indulgent! Il y a une volonté de la part du pouvoir socialiste de diviser une opposition et Calais représente une situation explosive. Leur pire cauchemar serait des manifestations quotidiennes -comme Pegida fait en Allemagne – de gens pacifiques, organisés et ….unis . Alors je reste persuadé qu’ils « introduisent » dans tout mouvement des éléments perturbateurs dont la mission est de provoquer des scission voire des « retournement » , je fais allusions au Général Piquemal, en utilisant tous et n’importe quoi y compris les chantages les plus abjects.

Les commentaires sont fermés.