Préférence étrangère : à Biscarosse, ce n’est pas un vain mot.


Préférence étrangère : à Biscarosse, ce n’est pas un vain mot.

 

Vendredi dernier (27/11/2015), le préfet des Landes a pris un arrêté instaurant une « zone de protection autour du centre Jean-Udaquiola de Biscarrosse ». Depuis quinze jours, ce centre de vacances accueille une cinquantaine de migrants venus de la « jungle » de Calais et mis à l’abri pour l’hiver par l’État, le temps qu’ils se refassent une santé et mettent à plat leur situation administrative.
Au vu des menaces xénophobes portées depuis les attentats du 13 novembre à l’encontre des migrants, sous prétexte que les terroristes ont pu s’infiltrer par eux, et afin de prévenir « toute action xénophobe » à leur encontre, les gendarmes pourront procéder à des contrôles d’identité et de véhicule devant le centre, et faire déguerpir toute personne sans raison valable d’être là.

http://www.sudouest.fr/2015/11/30/biscarrosse-40-les-migrants-proteges-2202006-3307.php

 

2 mois plus tard, toujours au centre Jean-Udaquiola …

 

Une femme de ménage a porté plainte contre deux migrants du centre Udaquiola dont elle nettoyait la chambre. Après enquête, l’affaire a été classée sans suite.
L’information a été confirmée par Alain Gaston, directeur des PEP 40, gestionnaire du centre de vacances Udaquiola qui accueille depuis la fin d’année dernière une cinquantaine de réfugiés à Biscarrosse.
« Une femme de ménage du centre a porté plainte à la gendarmerie pour un harcèlement sexuel dont elle aurait fait l’objet lundi matin« , explique le responsable.
Deux quinquagénaires qui partageaient la même chambre ont reconnu des gestes maladroits envers cette quadragénaire. Après enquête de la gendarmerie, le dossier a été classé sans suite par le parquetLes deux migrants concernés ont été priés de quitter les lieux, ce qu’ils ont fait mercredi matin.

http://www.sudouest.fr/2016/02/04/biscarrosse-40-plainte-pour-agression-sexuelle-au-centre-d-accueil-des-refugies-2264238-3307.php

Bel exemple de préférence étrangère, non ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Beatrice Bontemps

Rebelle et païenne, responsable Résistance républicaine de l'Ille et Vilaine


10 thoughts on “Préférence étrangère : à Biscarosse, ce n’est pas un vain mot.

  1. AvatarXtemps

    Marre de leur racisme bidon à deux balles qu’ils les arrangent pour faire taire le peuple et de L’Islamophobie et xénophobie qui n’existe pas en tant que délit, tout le monde a le droit d’avoir peur des étrangers et de l’Islam, et avoir peur n »est pas un délit.
    Et ne sont rien d’autres que des insultes gratuites de haine contre nos peuples européens, de la manipulation d’escrocs fascistes, avec les agressions laissé faire qui arrangent, ne sont rien d’autres que des comportements de fasciste.
    Nous les peuples européens sommes persécutés par un état totalitaire union européenne fasciste.

  2. AvatarLe Chatelain

    Elle ne doit pas être la seule, malheureusement mais c’est vraiment l’Omerta en France !
    C’est quand même bien le web, on arrive a avoir quelques infos, merci pour le partage Béatrice 🙂

  3. AvatarCamo

    Bien plus proteger que les citoyens francais ..? Cet ete n oublions pas surtous de boycoter toutes ses destinations qui soutienne les migrants …. ils pourront faire leurs bilan economique en septembre !!!

  4. AvatarChristian

    Et en plus il faut des femmes de ménage, car ses salopards sont incapable de subvenir à leurs besoins. Bien protéger par la police, nourri et chouchouter, pourquoi voulez vous qu’ils retournent chez eux. Biscarosse était une ville de bord de mer très agréable, maintenant c’est une ville à fuir.

  5. AvatarLouvois

    Si je comprends bien, à ces branleurs qui ne font rien de la journée; il faut encore fournir des femmes de ménages ?!
    Personne pour leur apporter le petit déjeuner au lit ?
    Je n’irai pas plus loin pour rester correct…

    1. Avatarjarczyk

      Louvois! Mais vous n’avez pas compris que ladite femme de ménage faisait, en voulant porter plainte…acte de xénophobie ???
      Rien à voir! Circulez !
      Vivement cet été qu’on rigole, parole, parole, vivement cet été qu’on rigo OLE !!!

  6. AvatarDorylée

    Comme le dit Camo, allons en vacances dans d’autres lieux. Si vous avez réservé, décommandez. Il y a plein d’autres petits patelins plein de charme où vous pourrez passez des vacances de rêve et qui ne demandent qu’à vous accueillir.
    Comme dit le proverbe GAULOIS : c’est à la fin du marché qu’on compte les bouses…J’en connais qui auront les pieds dedans.

Comments are closed.