Crime d'honneur : un musulman tire sur sa fille qui s'est mariée sans son aval

Encore un crime d’honneur et silence radio de la part des féministes.
Le 01/02/2016, par Robert Spencer

Les musulmans sont les auteurs de 91% des crimes d’honneur commis dans le monde. L’université Al-Azhar, autorité la plus respectée de l’islam sunnite, valide un corpus juridique lequel est reconnu comme un guide fiable par l’islam orthodoxe sunnite, lequel déclare que des «représailles sont obligatoires contre quiconque tue un être humain purement intentionnellement et sans légitimité« . Cependant,  » ne peuvent être condamnés un père ou une mère (ou leurs pères ou leurs mères) meurtriers de leur progéniture, ou de la progéniture de leur progéniture (Umdat al-Salik o1.1-2) ». En d’autres termes, celui qui tue son enfant n’encourt aucune pénalité légale en vertu de la loi islamique [NDT: cette impunité s’étend à d’autres cas d’homicide exemple : un musulman qui tue un non musulman …]. Dans ce cas, bien évidemment la victime fut l’épouse du meurtrier [NDT : je suppose que Spencer parle de la mère (de la jeune fille) en désaccord avec son mari], une victime de plus d’une culture de violence et d’intimidation que ce corpus juridique islamique a contribué à créer.

L’Autorité palestinienne relaxe ou condamne à des peines avec sursis les auteurs de crimes d’honneur. Les femmes irakiennes ont demandé des peines plus sévères en cas de crimes d’honneur, les meurtriers s’en sortent plutôt facilement aujourd’hui. La Syrie en 2009 a abandonné une loi limitant la durée des peines pour cette catégorie de meurtres, mais « la nouvelle loi dit qu’un homme peut encore bénéficier de circonstances atténuantes pour les crimes passionnels ou d’honneur», à condition qu’il purge une peine d’emprisonnement de deux ans minimum en cas d’homicide ». Et en 2003, le Parlement jordanien a voté contre (pour des motifs religieux) une disposition visant à durcir les sanctions pour les crimes d’honneur. Al-Jazeera a rapporté que « les islamistes et les conservateurs ont déclaré que les lois violaient les traditions religieuses et détruisaient les familles et les valeurs traditionnelles ».

Tant que le droit islamique approuvera le meurtre pour l’honneur, il est clair que nous devons nous attendre à ce qu’un nombre toujours plus élevé de femmes soient maltraitées.

« Son père lui tire une balle dans la tête, pour venger son honneur » par Nicholas Kristof, New York Times, 30 Janvier 2016 (merci à Daniel Greenfield).

« … la vie authentique d’une femme pakistanaise de 19 ans, nommée Saba Qaiser. Son odyssée a commencé quand elle est tombée amoureuse, contre la volonté de sa famille, et s’est enfuie pour épouser son petit ami. Quelques heures après le mariage, son père et son oncle lui ont parlé avec « gentillesse » pour la faire monter dans leur voiture et l’ont emmenée sur la berge du fleuve dans le but de l’assassiner pour insubordination. Il s’agit donc d’un « crime d’honneur. »

Dans un premier temps, ils l’ont battue, puis son oncle la tenait quand son propre père a pointé un pistolet sur sa tête et a appuyé sur la gâchette. Le sang a jailli, Saba s’est effondrée et son père et son oncle ont placé son corps dans un grand sac et l’ont jeté pour qu’il disparaisse dans le fleuve. Ils sont repartis, pensant qu’ils avaient rétabli l’honneur de la famille.

Contre toute attente, Saba était inconsciente mais vivante. Elle avait secoué la tête quand le coup est parti, et la balle a traversé le côté gauche de son visage, mais ne l’a pas tuée. L’eau du fleuve l’a ranimée et elle s’est extraite du sac, et a rampé sur le sol. Elle s’est dirigée en titubant vers une station service, et quelqu’un a appelé de l’aide.

Toutes les 90 minutes environ, un crime d’honneur est commis quelque part dans le monde, la plupart dans les pays musulmans. Le Pakistan a lui seul en compte plus de 1000 par an, et les meurtriers restent souvent impunis.

En Regardant le documentaire sur Saba, « Une fille dans le fleuve: Le Prix du pardon », Je ne cessais de penser que, le principal défi moral du 19 ème siècle fut l’esclavage, et au 20ème siècle, ce fut le totalitarisme. Je pense que la question existentielle primordiale étaient alors les abus et l’oppression dont tant de femmes et de filles faisaient les frais à travers le monde.

Mauvaise réponse, Kristof. La balle qu’a reçu Saba n’était pas le fruit du « totalitarisme », mais de la culture islamique (NDT: laquelle est une idéologie totalitaire! ), de l’infamie et du devoir de protéger sa réputation et du droit islamique qui stipule que le parent meurtrier de son enfant ne peut être légalement poursuivi. Mais bien sûr, vous ne pouvez pas écrire et vous n’écrirez pas ce genre de commentaire dans le New York Times .

« …La police a arrêté Massoud, le père de Saba et Mohammed son oncle et ils se sont défendus en alléguant avoir été dans leur bon droit. »

« Elle a sali notre honneur », a déclaré Massoud depuis sa cellule de prison. « Si vous mettez une goutte d’urine dans un gallon (NDT: 3,785 litres) de lait, le tout est gâché. Voilà ce qu’elle a fait. … Je me suis dit: C’est inacceptable, je la tuerai moi-même. »

Massoud a raconté qu’après avoir tiré sur Saba, il est rentré chez lui et a déclaré à sa femme: « Je suis parti tuer ta fille ». Il a ajouté: « Ma femme a pleuré. Que pouvait-elle faire d’autre ? Je suis son mari. Elle n’est que ma femme. »

Les auteurs de crimes d’honneur ne sont souvent pas poursuivis parce que la loi pakistanaise permet aux familles de la victime de pardonner le meurtre. Donc un homme tue sa fille, le reste de la famille lui pardonne, et il ne peut être poursuivi pénalement.

Les anciens de la communauté ont exercé une pression colossale sur Saba pour qu’elle pardonne à son père et à son oncle. En fin de compte, le frère aîné de son mari- chef de sa belle famille – lui a demandé de pardonner et d’aller de l’avant. Il a déclaré :  » nous n’avons pas le choix, nous vivons à proximité.« 

Saba s’est exécutée et son père et son oncle ont été libérés de prison. Son père s’est enorgueilli que « après cet évènement, tout le monde raconte que l’on me respecte davantage« . Il a jouté : « Je peux dire avec fierté que, pour les générations à venir et pour toujours, aucun de mes descendants pensera à réitérer le geste de Saba« . Les familles vivent encore dans le même secteur même si le père affirme qu’il n’essayera plus de tuer Saba…

Ironiquement, Kristof termine son documentaire en disant que l’armée américaine en Afghanistan a été confronté aux crimes d’honneur. Mais il était, sans aucun doute, l’un des premiers défenseurs de l’idée que les américains ne doivent en aucun cas imposer leurs valeurs aux autochtones, mais devraient plutôt encourager [la promotion de la culture du pays], comme il l’ont fait avec la charia, que les États Unis ont contribuée à mettre en place.

http://www.jihadwatch.org/2016/02/muslim-father-shoots-daughter-after-this-incident-everyone-says-i-am-more-respected

 122 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Pour ce qui est de l’arrivée chez nous des rites barbares du messager voleur violeur pédophile assassin je vous renvoie à l’histoire de Sohane BENZIANE, Ghofrane HADDAOUI, Shérazade BELAYNI, Mama GALLEDOU, etc
    Ces horreurs se sont produites chez nous parce que des salauds de dirigeants n’ont pas accompli les devoirs de leur charge. Pas de stigmatisation, pas d’amalgame. Pas de couilles, pas d’embrouille ! Lorsque ces saloperies sont commises à l’étranger, nul ne peut s’en laver les mains à part un autre barbare.

  2. Réalisons le droit de chaque peuple à vivre selon sa culture, et celui d’expulser ceux qui veulent imposer leur culture à l’autre.
    Autrement dit, un immigré s’interdit d’imposer sa culture d’origine, surtout si elle est contraire à celle du pays d’accueil, et doit être expulsé, sans attendre, s’il s’y refuse.
    Une telle pratique éviterait bien des conflits.
    L’on ne peut prétendre au respect si l’on accepte de ne pas être respecté chez soi.
    Autrement dit, les islamistes, comme les convertis au djihad, ainsi que ceux qui veulent imposer leurs coutumes religieuses rétrogrades dans l’espace public, ne devraient pas être autorisés à demeurer en France.

  3. Cil te rest des aksans sirconflex, je sui preneur. Jan es plus.
    Merci de lé envoyé par mel

  4. Dans pareil cas en France, ce qui ne saurait tarder, que fera la justice: le droit ou la sharia???

  5. et oui et cela menace les FRANCE se son des barbares qui re refugi derierre une soit disant religion l islam des ipocrites tous simplement

  6. Laissons les vaines indignations et les cris d’orfraie épouvantées au droitdelhommiste … il est là pour ça !
    Si nous n’acceptons pas que le musulman nous impose ses états d’âme et sa culture chez nous , nous n’avons pas à lui imposer nos états d’âme chez lui .
    Soyons logique avec nous-mêmes en tant que résistant qui veut chasser le liberticide esclavagiste musulman de notre beau pays de France … pour le renvoyer dans sa culture et son pays dont il n’auraist jamais dû sortir sauf à être respectueux de nos us et coutumes …
    N’endossons pas le costume du missionnaire cul béni propre sur lui de l’Iowa ou de l’Arkansas , qui parcours le monde pour vêtir les tribus nues d’Amazonie et d’ imposer ses valeurs chrétiennes partout , imitant en cela le prosélytisme forcené où sournois du musulman tellement détestable .
    Nous affaiblissons notre combat pour renvoyer chez lui le musulman pratiquant et prosélyte qui n’adhère pas à nos valeurs chez nous , si nous prétendons lui dicter nos valeurs chez lui !
    J’ajouterais que l’immense majorité des femmes de ces pays musulmans sont des défenseurs hystériques de la religion mortifère qui les oppriment et que nous n’avons pas à nous opposer à leurs penchants masochistes .

    • Là encore nous serons en désaccord fort. Nous sommes les héritiers de 1789 et des Lumières et sommes donc universalistes. NOus ne sommes pas de ceux qui disent « qu’ils lapident leurs femmes chez eux », on s’en fout. Les Romains disaient « rien de ce qui est humain ne nous est étranger ». Ce n’est pas faire de l’interventionnisme que de dénoncer les horreurs musulmanes en pays musulman c’est, en sus, faire de l’information aux nôtres et les prévenir de ce qui nous menace en notre pays si nous laissons l’islam s’installer.

      • Encore un fois tout à fait d’accord avec vous Christine, je suis peut-être naïf, mais je pense que la mort de l’islam viendra par les femmes, on peut d’ailleurs constater que dès que l’étau se desserre un petit peu, comme en Iran, les femmes adapte par exemple le voile de façon plus coquette et certaines de découvre presque la moitié de la tête. Il faut avoir conscience que la grande majorité des femmes dans les pays d’islam souhaiterait être libérée de ce totalitarisme, et regardez en France le nombre -en fait une GRANDE majorité – de femmes d’origine maghrébines qui sont intégrées, sans voile, sans accent, qui travaillent : j’en ai rencontré énormément, quelquefois si on ne connait pas leur nom on ne devinerait jamais qu’elles sont de cette culture – qu’elles ont pour la plupart ou abandonnée ou adaptée à leur vie de femme moderne. En fait les enburkinée ne sont qu’une minorité, mais minorité visible et manipulée souvent très jeunes, ou alors en recherche d’originalité, ou d’affirmation d’une identité, bref des cas psychologiques. Moktar ne tombons pas dans le racisme, n’oubliez pas que nos meilleurs alliés sont les ex musulmans car eux savent de quoi ils parlent

    • Bonjour,
      Chez nous, c’est chez nous. Chez eux, c’est chez eux. Alors que les musulmans repartent chez eux et comme ça, ils pourront continuer à pratiquer leur machin religieux et nous on continuera à pratiquer notre machin religieux aussi. Quand je dis : qu’ils repartent chez eux, je sous-entends : le plus tôt possible car on en a plus que marre de cette religion à la con, faite pour des dégénérés et des assassins. Nous, nous sommes des gens civilisés, c’est toute la différence. Que les animaux de l’islam restent dans leur cage mais chez eux. On s’en fout qu’ils se tapent dessus depuis la nuit des temps. Mais qu’ils fichent le camp vite avant que la colère des Français monte jusqu’au point de non-retour.

    • J’ai moi même pu le remarquer, des femmes défendent l’islam ! Un marocain a cependant écrit sur ce site que le pire ennemi du machiste musulman est la femme libre. C’est un homme de culture musulmane (ce qui bien entendu, ne veut pas dire de confession musulmane ) qui le dit alors que les féministes de tout poil se taisent !

  7. Au vu d’un tel témoignage , il m’est quasiment impossible de réprimer un mouvement d’estomac , tellement mon dégoût est insurmontable!
    Je ne suis pas surpris de la profonde barbarie mentale de ces individus, dont la conscience est gravement corrodée par des années et des années de conditionnement terrifiant, puisant sa source dans l’exécrable loi séculaire de la charia , responsable, nous le savons, de millions de morts innocents à travers les siècles
    D’aucuns poussent en avant le fameux livre mein kampf comme préparateurs aux pires crimes de l’histoire ! et bien ils ont tord profondément , car le summum de l’horreur se situe évidemment dans les lois infâmantes coraniques , qui transforme les êtres humains en zombis meurtriers , en automates assassins , capables des plus ignobles et sanglantes tueries !
    Celà étant dit comment ne pas évoquer dans cette affaire sordide , l’incroyable et incompréhensible légérété et désinvolture des juges américains qui pourtant, en d’autres affaires passées, ont fait preuve d’une sévérité exemplaire et même passablement abusive dans certains cas !
    Ici au contraire ces mêmes magistrats US, ont fait preuve d’une hallucinante complaisance envers une tentative d’assassinat avec préméditation , alors que l’auteur de geste abominable, aurait du être expédié illico dans un pénitencier pour 15 ou 20 ans !
    Donc nous devons conclure , qu’a la remorque de leurs collègues européens et français, ces juges US , commencent sérieusement à pisser dans leur froc face à toute affaire impliquant des musulmans et donc leur réputation de courage et de fermeté était donc ;;;;surfaite !

  8. En laissant cette saloperie d’Islam s’installer chez nous, les puissances ont raté le coche de faire disparaître cette horreur d’Islam satanique du monde entier, et aujourd’hui beaucoup de victimes le paient de leurs vies, et démontre bien que la femme n’est rien en régime Islamique, mais en retour l’homme n’on plus, aurait il le droit de refuser le crime d’honneur, et donc, seul l’Islam inhumain existe et leurs devoirs, qui n’est rien d’ autres qu’une prison mental et des chaînes, entretenu par des vrais criminels derrière, qui se prennent pour des Dieu.
    Si nous sommes des chiens infidèles, les musulmans eux sont des chiens fidèles obéissant comme des toutous à leurs maîtres dans leur chenil Islamique, qu’ils désobéissent à leurs maîtres pour voir, ils seront traités comme il se doit, des chiens infidèles, voilà l’Islam.
    Nous ne pouvons que penser que nos dirigeants, par leurs comportements, aiment la violence que l’Islam leurs procurent, qui ne sont jamais les victimes!.

  9. Bonsoir,
    Un crime d’honneur ????? Où est l’honneur dans un crime ???? Le père qui tue son enfant n’est même pas un animal. C’est un décérébré qu’il faut interner ou éliminer. Mais bon, que les musulmans se flinguent entre eux comme ils aiment bien le faire est aussi une bonne chose. Qu’ils se fliguent tous jusqu’au dernier, avec « honneur » dans le monde entier, la planète se portera bien mieux sans cette fange nauséabonde. Mais comment des sac à merde de ce genre peuvent tuer leurs enfants ??????

  10. On est en 2016!!! qu est ce qu on va faire de dégénérés pareils à part les coller sur un île (admirez l accent sur le i) pour les empêcher de répandre leurs atrocités?

    • Bonsoir Sylvaine,
      Petit clin d’oeil sur les nouveautés recommandées par l’académie (les accents et autres babioles)… A part cela, que les musulumans disparaissent définitivement, ça ferait du bien à tout le monde mais je n’ai pas trouvé d’île pour les y expédier. Et pourtant, ce n’est pas l’envie qui manque…

Les commentaires sont fermés.