Pamela Geller, une femme qui en a : elle défie Obama, Trump et les djihadistes

Pamela Geller nommée femme de l’année. 

« Si Obama veut entrer en guerre contre le peuple américain, eh bien, qu’il le fasse » 

Faire marche arrière n’est pas dans les habitudes de Pamela Geller.

En mai 2015, Pamela Geller a organisé une exposition d’art et un concours de dessin dont le thème était la représentation du prophète de l’islam Mohammed. Son but était de défendre la liberté d’expression et de prouver que les musulmans ne peuvent pas intimider les américains non-musulmans en alléguant la loi (issue de la charia) sur le blasphème, laquelle interdit toute représentation de Mohammed.

Deux hommes armés se sont présentés sur les lieux à Garland au Texas et ont commencé à tirer, blessant un agent de sécurité avant d’être abattus par la police.

Pétrifiée au point de se taire ? Cette attitude ne ressemble pas à Pamela Geller.

Un mois plus tard, elle a lancé une nouvelle campagne d’affichage « publicitaire » mettant à l’honneur l’œuvre du lauréat du concours de dessin sur Mohammed. On pouvait lire sur les affiches exposées dans des centaines de lieux à travers tout le pays « protéger la liberté d’expression ».

Cette fermeté face à la terreur a conduit WND à nommer Pamela Geller « Femme de l’année 2015″.

Le chef d’édition de WND ( NDLR journal en ligne très connu WorldNetDaily) et Joseph Farah rédacteur en chef du journal ont déclaré :

 » de par sa personnalité forte et unique, sa ténacité et ses positions courageuses, Pamela Geller a prouvé en 2015 qu’une femme pouvait apporter un changement dans le monde, tout en luttant, malgré des obstacles apparemment insurmontables, et le politiquement correct affiché, contre ce qu’elle considère, à juste titre, comme étant l’islamisation de l’Amérique. Si vous cherchez le mot ‘courage’ dans le dictionnaire, la photo de Pamela  Geller devrait figurer à côté de la définition ».

Pamela est reconnaissante d’avoir été nommée femme de l’année 2015.

Elle s’est exprimée en ces termes : « Je suis très honorée par cette distinction, WND a toujours été l’un des rares organes de presse à dire la vérité sur la réalité et l’ampleur que représente la menace du djihad, et à donner la parole aux défenseurs de la liberté qui ne sont pas ou très peu entendus par les principaux médias ».

P Geller tire la sonnette d’alarme depuis des années quant à l’influence sournoise qu’exerce l’Islam sur l’Amérique et l’Occident en général. De par son rôle en tant que présidente de l' »Américan Freedom Defense initiative » [NDT : cette organisation nommée également « stop à l’islamisation de l’Amérique » a été fondée par Pamela Geller et Robert Spencer en 2010 dans le but de promouvoir la liberté de conscience et d’expression], elle a également été à l’origine d’affiches « publicitaires » [ NDT: qualifiées d’islamophobes par ses détracteurs ] lesquelles ont été diffusées dans les transports en commun de grandes villes américaines comme New York, Chicago et Washington, DC. Elle est la créatrice, la rédactrice en chef et l’éditrice du site web Atlas Shrugs, lequel relaie des informations provenant du monde entier concernant les pratiques brutales des musulmans et quant à la complaisance des pays occidentaux vis a vis de l’islam.

Elle a également écrit un certain nombre de livres, dont « Stop the Islamization of America [stop à l’islamisation de l’Amérique] ». Elle est l’auteur d’une chronique hebdomadaire publiée sur WND.

P Geller n’a pas cessé d’être active en 2015, même après l’attaque à Garland où elle défendait la liberté d’expression. Début Décembre, après que le procureur général Loretta Lynch ait demandé à ce que le ministère de la Justice « prenne des mesures » à l’encontre de ceux qui ont un discours « anti-musulman » lequel « provoquerait la violence, » P Geller a dit à Lynch,  » discutons en ... » lors d’un passage sur une émission de radio en Floride.

S’exprimant sur cette affaire, elle a déclaré plus tard à WND: « Si Obama veut entrer en guerre contre le peuple américain, eh bien qu’il le fasse. Les islamistes font le djihad pour imposer la charia, et ils ont réussi : panique à la Maison Blanche« .

Cependant le concours d’art ayant pour thème Mohamed à Garland, a définitivement désigné Pamela Geller comme femme de l’année. Elle a constaté avoir reçu des « tonnes » de critiques, même de certains conservateurs, pour avoir organisé l’événement.

P Geller a déclaré à WND: « Nous en avons vu beaucoup qui auraient dû être mieux informés sur la question, y compris Donald Trump, Bill O’Reilly et Laura Ingraham, qui m’ont blâmée pour avoir organisé le concours à Garland, plutôt que de condamner les djihadistes qui ont tenté de me tuer pour avoir exercé mon droit de liberté d’expression »

« beaucoup d’idées considérées comme vraies se sont, avec le temps, révélées fausses et beaucoup de ceux qui ont été copieusement pris pour des lâches et des opportunistes, tels que rich Lowry [Editor National Review] ont finalement prouvé qu’ils avaient véritablement compris que les principes de la liberté d’expression étaient en jeu. Beaucoup, suite aux évènements de Garland, ont pris conscience de l’ampleur et de la véritable étendue de la menace qui pèse sur nos libertés, et je les en félicite. « 

Comme l’a mentionné P Geller, Donald Trump l’a critiquée lorsque le concours a eu lieu, disant qu’elle donnait l’impression de vouloir « juste provoquer tout le monde. »

P Geller admet admirer Trump, déclaré Homme de l’année 2015 par WND, pour son refus d’abonder dans le politiquement correct, mais sa condamnation du concours à Garland reste un sujet de désaccord.

P Geller déclare: « Ce désaccord n’a rien de personnel; c’est de la liberté d’expression qu’il est question, si il ne comprend pas qu’applaudir aux menaces des djihadistes et que de s’abstenir de caricaturer Mohammed ne fait, en réalité, qu’encourager les attitudes menaçantes et la volonté d’intimidation, et si il ne réalise pas que la liberté d’expression est la pierre angulaire de toute société libre, alors il ne mérite pas d’être président « .

P Geller ajoute que les États Unis ont besoin d’un président qui comprenne parfaitement la menace que fait peser l’islam sur le monde et n’ait pas peur d’affronter ses ennemis. Elle avertit que la situation actuelle de l’Europe, pourrait bien être celle des États Unis dans le futur.

P Geller continue: « la situation actuelle au Royaume-Uni, en Allemagne et en Suède préfigure l’avenir des États-Unis dans un futur proche : l’expansion d’enclaves dans lesquelles la charia s’applique et qui, de manière inédite, rend ces musulmans présents dans ces zones, d’autant plus agressifs qu’ils se croient en territoire conquis, la mobilisation pour l’obtention de droits et de privilèges spécifiques au bénéfice des musulmans, etc. Je félicite WND qui essaie de mettre cette entreprise en échec, et qui essaie de protéger le principe d’égalité des droits de tous devant la loi« .

Bien entendu, le problème des territoires où sévit la charia est aggravé par le flux incessant de réfugiés musulmans qui sont arrivés en Europe en 2015. P Geller pense qu’il est insensé que les États-Unis accueillent ces personnes. Elle a indiqué que certains des djihadistes qui sont à l’origine de l’attentat à Paris en Novembre sont entrés en France sans se faire repérer, noyés dans le flot de réfugiés.

Elle signale que « Les réfugiés ne peuvent pas être contrôlés. La plupart d’entre eux n’ont pas de dossiers. Ceux qui en ont un, le dossier ne révèle en fait que des problèmes avec la justice. Les djihadistes recrutés actuellement par l’état islamique n’ont pas de casier judiciaire. L’EI leur demande de se fondre dans la société occidentale.

« Il est impossible d’éviter l’entrée dans le pays, d’un djihadiste se trouvant parmi les réfugiés. Ce problème, en les accueillant tous, met en péril notre sécurité nationale. C’est ainsi que les Saoudiens justifient leur position face aux migrants, pourquoi ne pas les imiter? « 

P Geller précise son point de vue, en se référant au récent massacre ayant eu lieu à San Bernardino, en Californie .

Elle ajoute : «notre méthode de sélection est déjà une calamité, Tashfeen Malik, l’un des tireurs de San Bernardino, a été contrôlé à cinq reprises sur ses antécédents par différents organismes gouvernementaux. Nous ne pouvons pas contrôler les réfugiés, et certains d’entre eux sont des terroristes, donc nous ne devrions pas les accueillir. »

Elle a fait une prédiction pessimiste sur 2016. 

P Geller avertit qu' »en raison du déni et de l’aveuglement intentionnel des pouvoirs politiques et des grands médias quant à la menace djihadiste, tout ne peut que s’aggraver. Nous aurions dû nous attendre à moins de djihad en 2016, alors qu’il est certain que cette menace sera encore plus présente dans l’avenir. »

Lorsqu’on lui a demandé comment elle envisage la lutte contre l’islamisation des États Unis en 2016, P Geller ne donne que peu de détails.

Elle répond que « L’AFDI a proposé une étude comportant 18 points pour défaire l’adversaire. Je prévois en effet de continuer ma campagne quant aux panneaux d’affichage, et j’ai d’autres grands projets pour 2016 – pour les annonces, regardez ma rubrique sur WND ! »

Traduit de l’anglais par Lavéritétriomphera.

Source : http://www.wnd.com/2015/12/pamela-geller-named-woman-of-the-year/

 128 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. La traduction de pamela geller en français est Christine Tasin qui est un synonyme de courage.

  2. Bravos! Madame Geller, une allié américaine les amis, elle est de notre côté, c’est pas comme les lâches aux pouvoirs.
    Et bien sûr, l’insécurité n’étonne pas nos dirigeants à outre mesure, non, c’est normal, c’est là que nous voyons le vrai visage de nos dirigeant, la haine de l’Occident, on ne peut pas transiger avec leur dictature, ils ont dit c’est l’immigration et sera l’immigration, que cela plaise ou pas, agressé, violé, volé, insulté et autres ou pas, ils s’en foutent, nous sommes raciste quoi qu’il arrive, l’extrême droite, la haine des autres, et les musulmans ont bien apprit leurs leçons pour abaisser les européens, comme dans leurs habitudes avec les mécréants depuis 1400 ans, bien pratique le racisme, l’Islamophobie, la xénophobie pour envahir l’Europe, les pays d’accueils obligatoires et de force, soeur Thérèsa obligés pendant les violes et agressions, et ils ont le feu vert de nos dirigeants, tous les européens sont des racistes pour ces gens là, et bien sûr par nos gouvernements de lâches en cas de refus, libre et raciste ou soumis et l’Islam bien obéissant où les immigrés agresseurs continuent le travail des antifas de Mélenchon contre le sales français et ailleurs.
    , Avec toutes les victimes de plus, cela ne va diminuer la résistance en Europe, nous risquons d’avoir des nouvelles recrues, vite Nuremberg!.

  3. BRAVO à Pamela Geller!! Mais nous avons aussi, nous autres Gaulois de France, notre chère Christine Tasin, qui chaque jour sauve l’Honneur de notre Pays!

  4. bravo MMe GELLER ces une personne comme vous qu’il faudrait au gouvernement pas ces sans couilles de cazeneuve et valls qui ne font rien quan ont brule nos eglises viole nos femmes et respecte rien sauf leur dieux quan au president nen parlon pas tous est ouvert rentré les foux d hala et faite tous peté la FRANCE est un pays des droit de l homme pas pour tous sauf les FRANCAIS a qui ont cache la verité avec l aide des deffroqués les medias a la solde du gouvernement

  5. Patricia Geller est une vraie résistante ,elle montre l’exemple aux « poules mouillées » qui de par leur couardise encouragent les islamistes à avancer ! Si, ceux qui ont le pouvoir ,montraient leur détermination à défendre nos valeurs et notre pays le peuple suivrait !mais hélas les dirigeants sont soumis et prêts à nous vendre!!
    « Vous avez voulu acheter la paix au prix du déshonneur,vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre »(‘Winston Churchill)

  6. Ben oui, ça confirme ce que je disais: aux USA comme en France, c’est les femmes qui « en ont » : rien de mieux pour établir l’égalité des sexes.

Les commentaires sont fermés.