Démystifier le coran est bien plus utile que de le brûler !

Un adepte d’une idéologie totalitaire est l’objet d’un lavage de cerveau. Tous, nous n’avons pas les facultés psychologiques et les forces nécessaires pour remettre en question un endoctrinement. Ce dernier a été mis en place quand la victime était la plus vulnérable.

Remettre en question des convictions devenues un élément constitutif du psychisme d’une personne est dangereux pour l’équilibre mental de cette dernière. Elle ne peut que réagir de façon « défensive » car elle se sentira (à juste titre selon son point de vue) agressée. Il faut donc procéder à un « déconditionnement » en extirpant du psychisme du sujet les éléments toxiques qui ont été « implantés » dans son inconscient si possible à son insu.

Brûler des corans provoquera un choc émotionnel mais je ne suis pas sûr que ce genre d’action puisse régler les problèmes de fond.

Mettre en évidence les aberrations contenues dans ce livre me paraît plus efficace. Le coran est un corpus juridique en ce sens que la loi s’applique à tous et est terriblement injuste pour quelques malheureux qui n’ont pas la chance d’être du bon côté du manche http://www.islamquest.net/fr/archive/question/fa8493.

En outre comment Allah peut il donner à l’un ce qu’il refuse à l’autre et rester miséricordieux et juste ? Allah égare ou àgrée qui il veut http://www.sunnite.net/croire-en-la-volonte-de-dieu-predestination-du-bien-et-du-mal/.

La vérité par définition n’égare pas. Un juge ne doit il pas faire toute la vérité sur une affaire pour rendre une sentence juste ? Donc si Allah induit de par sa propre volonté certaines personnes en erreur, c’est qu’il n’est ni juste ni vrai. Démystifier le coran est donc essentiel car les idéologies totalitaires se maintiennent grâce à des systèmes carcéraux et le … mensonge.

 50 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Prions pour tous ceux qui sont « emprisonnés » par ce livre inique, « écrit » par un soit-disant prophète criminel, pédophile …. (et j’en passe), pour légaliser ses méfaits, au grès de ses « fantaisies » !!!!!

  2. Je suis pleinement d’accord avec Jean Lafontaine et les commentateurs.
    D’ailleurs, Jésus que je cite a mis d’abord l’appréciation des fruits de l’arbre, et ce n’est que lorsqu’on a constaté qu’ils sont mauvais qu’il le voue au feu.
    ce n’est qu’en reprenant la parole à la fin que je demande en quoi on peut critiquer « au nom de la loi française » ceux qui brulent quelques Corans, eu égard à son contenu “pousse-au-crime”.
    Et les premières victimes sont les Musulmans, horriblement trompés depuis 14 siècles et esclaves d’une loi inique.
    Donc essayer de les éclairer est la voie à la fois raisonnable et charitable !

  3. Quant aux versets obscurs, voici ce que je dirais :
    Bien que le Coran prétende être un livre parfaitement explicite, celui-ci stipule lui-même qu’il contient des versets équivoques, dont le sens n’est connu que d’Allah, et donc obscurs pour les hommes. Ceci excuse par avance toute obscurité du texte, la mise en lumière de ces obscurités étant par ailleurs considérée comme un signe d’égarement : habileté politique redoutable, puisque même l’incompréhensible devient ainsi justifiable (puisqu’on ne peut pas comprendre…), ce qui naturellement écrase dans l’œuf toute velléité d’esprit critique quant aux fondements ou à la valeur des textes musulmans.
    Coran, sourate 3, verset 7. « C’est Allah qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclinaison vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : « Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur ! » Mais, seuls les doués d’intelligence se le rappellent. »
    Hadith (Muslim) : « Aïcha a dit : L’Envoyé d’Allah récita ce verset [cf. ci-dessus]. Et, ajoute Aïcha, l’Envoyé d’Allah dit encore : « Quand vous verrez ceux qui mettent l’accent sur les versets qui peuvent prêter à équivoque, il s’agira de ceux qu’Allah a désignés dans ce verset : Prenez donc garde d’eux ». »
    Hadith (Muslim) : « D’après Jundab ibn Abdallah al-Bajalî, l’Envoyé d’Allah a dit : « Récitez le Coran aussi longtemps que vous êtes d’accord (sur ses sens), mais arrêtez la récitation une fois que vous vous trouvez en désaccord (sur des sens subtils pouvant prêter à des confusions ou causer des séditions) ». »
    Le Coran est un texte politique élaboré au gré des vicissitudes de la prédication de Mahomet : il le changeait quand cela l’arrangeait. Et bien entendu, Dieu (s’il existe) n’a rien à voir là-dedans.

    • A propos des obscurités du texte, j’en reviens à ce que Pascal (pas Pascal Hillout, mais Blaise Pascal…) en a dit:
      « Ce n’est pas par ce qu’il y a d’obscur dans Mahomet, et qu’on peut faire passer pour avoir un sens mystérieux, que je veux qu’on en juge,mais par ce qu’il y a de clair, par son paradis, et par le reste . C’est en cela qu’il est ridicule . Et c’est pourquoi il n’est pas juste de prendre ces obscurités pour des mystères,vu que ses clartés sont ridicules ».
      ( Fragment « Fausseté des autres religions,n° 16/18)

  4. Seul Allah peut comprendre en fait le coran http://www.pointsdereperes.com/articles/seul-allah-connaitrait-interpretation-coran. Si Allah est le seul à pouvoir comprendre le coran alors pourquoi se donne t’il la peine de le révéler ? Et pourquoi existe t’il des théologiens musulmans ? L’adepte « lambda » doit donc accepter et faire tout ce qu’on lui dit (et le reste …) sans se poser de questions et se … taire.
    Comme nous avons pu l’observer l’islamisme est une secte que l’on peut qualifier d’apocalyptique tueuse.

      • La première question a été posée sur le site https://unmondesansislam.wordpress.com/interdire-le-coran-et-lislam-en-europe/. Comme me l’a dit une personne d’origine algérienne le début du coran à été copié sur la bible et le reste relève du n’importe quoi. Avec une sentence qui affirme que l’on est trop stupide (je ne veux pas être vulgaire) pour comprendre quoique soit, on n’est pas surpris d’entendre les adeptes de cette secte dire n’importe quoi et d’apprendre également qu’ils font n’importe quoi.

    • Encore une fois, il faut lire le Coran, il y a la réponse :
      Coran, sourate 24, verset 51 : « La seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allah et Son messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est : « Nous avons entendu et nous avons obéi ». Et voilà ceux qui réussissent. »
      Coran, sourate 33, verset 36 : « Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et son messager ont décidé d’une chose, d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Quiconque désobéit à Allah et à son messager est dans un égarement évident. »

  5. On a les ennemis et le sort qu’on mérite (comme pour la grammaire et l’orthographe…) !

  6. Je partage. Il est beaucoup plus utile de faire lire le Coran et la Sunna et expliquer ce que cela veut dire que donner inutilement, en brûlant le Coran, des arguments à tous ceux qui cherchent à diaboliser leurs contradicteurs afin d’échapper à la vérité.
    Malheureusement, combien d’athées, de chrétiens, de juifs, etc… sont prêts à faire cet effort ? Bien peu, une infime poignée. Tous les autres se réfugient dans le confort douillet de leurs petites existences bien réglées : tant que que cela ne les touche pas directement… On n’a les ennemis et le sort qu’on mérite.

  7. Il y a dans le coran des versets abrogés et des versets abrogeant (cela est reconnu par les autorités musulmanes).
    Il faut, donc, en déduire qu’Allah a changé d’avis au cours de la « dictée » dudit coran.
    J’aimerais qu’on m’explique comment un dieu omniscient, qui voit tout, qui entend tout, etc. a pu se tromper et rectifier le tir par la suite.
    Ce coran est donc, à mon sens, l’écrit d’un homme qui aurait « arrangé la sauce » selon ses désirs du moment.
    Ce coran est une foutaise.
    (CQFD (?))

  8. Tout à fait d’accord. Ce qui fait une religion c’est le sentiment du sacré. Or, ce contenu n’est pas dans le coran. Qu’apporte t il sur le plan de la révélation à l’ancien et nouveau testament ? Rien.

    • Merci Yves, belles démonstration je confisque pour publication ce soir

Les commentaires sont fermés.