Etourdissement des animaux obligatoire ? Le grand rabbin de France pleure avec les musulmans

Le grand rabbin de France, Haïm Korsia, s’inquiète d’une volonté de changer les règles de l’abattage rituel juif ou musulman, après que l’ordre des vétérinaires a dit son souhait que toute bête soit étourdie avant d’être égorgée, au nom du bien-être animal.
Dans une lettre au président du conseil de l’ordre des vétérinaires Michel Baussier dont l’AFP a eu connaissance jeudi, le leader religieux de la première communauté juive d’Europe lui exprime « l’indignation » suscitée par une de ses prises de position.
Lors d’un colloque au Sénat le 24 novembre, le représentant des vétérinaires avait souligné que, selon les élus de son ordre, « tout animal abattu doit être privé de conscience d’une manière efficace, préalablement à la saignée et jusqu’à la fin de celle-ci ».
Or les juifs orthodoxes, attachés à une stricte observance de la Torah, jugent qu’une viande n’est pas casher si l’animal a été étourdi préalablement à la saignée. Ce principe vaut pour la viande halal aux yeux de nombreux musulmans, même si des grandes mosquées autorisent l’électronarcose, l’étourdissement au moyen de l’électricité.(1)
Si la position de l’ordre des vétérinaires est entérinée, elle aura « des conséquences fâcheuses puisque les personnes de stricte observance, plus nombreuses qu’on ne le croit, se verront contraintes à recourir à l’importation ou à renoncer à la consommation de viande », prévient Haïm Korsia dans son courrier, dont il a adressé copie au ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll et à son collègue de l’Intérieur (chargé des cultes) Bernard Cazeneuve.
Le grand rabbin souligne en outre que « la notion de douleur animale au moment de l’abattage fait l’objet de débats scientifiques contradictoires » et juge le positionnement de l’ordre des vétérinaires dans le « contexte politique » du moment « pour le moins imprudent, si ce n’est inconscient ».
Le retour de ce débat intervient alors que les députés Jacques Lamblin (Les Républicains) et Geneviève Gaillard (PS), tous deux vétérinaires, préparent une proposition de loi sur les conditions d’abattage des animaux, après la fermeture d’un abattoir à Alès (Gard) en octobre en raison d’accusations de mauvais traitements.
« C’est la question de l’abattage rituel qui est la plus difficile à résoudre », a indiqué à l’AFP Jacques Lamblin. Mais « nous n’allons pas jouer les boutefeux sur un sujet dont il faudrait qu’il fasse consensus », a-t-il assuré, espérant déposer son texte sur le bureau de l’Assemblée « au printemps 2016″.

© 2015 AFP

http://www.respectmag.com/16784-abattage-rituel-le-grand-rabbin-de-france-sinquiete-dune-volonte-de-changer-les-regles

On n’est pas sortis de l’auberge… Comment peut-on être si aveugle et faire le jeu du halal et donc de l’islam alors que les juifs sont en grand danger d’extermination partout à cause du même islam ?

On a droit au cinéma habituel, indignation, remise en cause de l’intérêt de l’étourdissement, refus d’accepter que l’égorgement sans étourdissement soit terrible pour les animaux malgré les preuves ressassées depuis des lustres et l’exemple d’Alès, chantage et économique et affectif et enfin, cerise sur le gâteau, chantage politique.

Joli monsieur que ce rabbin Korsia ! Du même tabac que les dirigeants de quelques associations juives collabos, comme l’AEJF (Association des Etudiants juifs de France) qui a carrément porté plainte contre Valeurs actuelles pour sa une « L’Invasion qu’on cache », ou la LICRA qui a traîné Fanny Truchelut au tribunal avec la LDH et le CRAN pour avoir demandé à deux voilées de se dévoiler dans les parties communes de son gîte. On pourrait aussi évoquer la girouette Cukierman qui préside aux destinées du CRIF, plaide pour un islam de France et essaie de dédouaner les musulmans de la responsabilité du terrorisme…

Le sieur Korsia, par peur de ne plus pouvoir manger casher (alors qu’il le pourrait encore en mangeant de la viande importée ou en mangeant végétarien) se bat pour le maintien d’une pratique barbare inacceptable, contribuant ainsi à l’islamisation de la France par le biais du halal. Parce que halal-casher même combat.

 Si nous ne parlons que de halal la plupart du temps c’est que le casher ne touche que quelques centaines de milliers de personne et n’a pas grande incidence (il n’empêche que la partie arrière des bêtes tuées selon le rite casher est envoyé dans le circuit traditionnel, les juifs ne la mangeant pas, et ça c’est inacceptable même si statistiquement le risque de manger casher est très limité eu égard au petit nombre de bêtes tuées). Et puis, ultima sed non minima, rien à voir entre le judaïsme et l’islam, le premier ne faisant aucun prosélytisme, ne cherchant pas à imposer ses lois, interdits et obligations à tous et le second dont le but est clairement l’islamisation de toute la planète… Mais ce n’est pas une raison pour laisser quelques irresponsables juifs  contribuer à nous islamiser, c’est facile pour eux, ils ont toujours la solution de repli possible en Israël le jour où ça tournera mal !

Le souci c’est que nos députés, fussent-ils vétérinaires et conscients de la souffrance animale et des risques pour la santé humaine, vont être une fois encore timorés sur le coup  :

« C’est la question de l’abattage rituel qui est la plus difficile à résoudre », a indiqué à l’AFP Jacques Lamblin. Mais « nous n’allons pas jouer les boutefeux sur un sujet dont il faudrait qu’il fasse consensus », a-t-il assuré, espérant déposer son texte sur le bureau de l’Assemblée « au printemps 2016″.

Ils ont peur, déjà, de jouer les boutefeux… Autant dire qu’il va falloir se mobiliser en masse au printemps pour faire pression sur les députés… Même si la majorité étant détenue par les islamo-collabos il ne faut pas se faire trop d’illusions. Mais qui ne risque rien n’a rien et il est important de se coucher avec le sentiment du devoir accompli pour pouvoir se regarder dans la glace au matin.

(1) On s’en étouffe… Ainsi certaines mosquées accepteraient le principe de l’électronarcose si on en croit le journaliste auteur de cette pantalonnade ? Lesquelles  ? Vous avez vu les imams défiler pour l’étourdissement et pour dire stop au privilège détenu par 3 mosquées en France, seules habiliter à décerner le label halal et à prélever en échange leur dîme ? Vous les avez vus, vraiment ? Je soupçonne le journaleux en question d’avoir inséré cette phrase pour essayer de faire croire à ses lecteurs qu’il n’y aurait pas de problème en islam avec l’étourdissement… Certes, avec 70% des animaux tués sans étourdissement en France, l’islam est tout à fait innocent…

 138 total views,  1 views today

image_pdf

58 Commentaires

  1. Comme dit auparavant, si un seul être humain veut essayer ce rituel de merde de religion, je suis partant pour exaucer l’acte, pas besoin d’explications savantes car là haut le téléphone passe pas.
    Un Français.

    • La il s’agirait d’un meurtre. Je suis surpris que le modérateur laisse passer ce genre de propos , par 2 fois.
      Un autre français.

      • Belleperceuse, il vous faut bien comprendre que l’abattage rituel/religieux est totalement inacceptable et que votre position entraîne des réactions que l’on peut juger excessives mais qui le sont à la mesure de vos propres excès.
        Quoi! la religion juive, cette merveille d’intelligence et de lucidité sur tant de points, serait mise à mal par le renoncement à une pratique médiévale, qui de plus vous assimile aux musulmans ?
        Comme Christine je n’accepterai jamais ni la circoncision ni la souffrance animale, deux barbaries que vous voulez absolument partager avec les musulmans, à vos risques et périls…

  2. C’est bien ça : aucun problème. Les juifs doivent se conformer aux lois de la République, ils l’ont toujours fait et le feront sans problème, comme les chrétiens ou autres religions (sauf une, celle qui pose problème justement). Et ceux qui ne seront pas satisfaits de la loi, ils changeront de régime alimentaire ou de pays, au choix.
    Les extrémistes juifs (quelques rabbins et autres orthodoxes abrutis) font un tort immense à leur propre communauté, et ladite communauté serait bien inspirée de marquer très nettement sa désapprobation, sauf à vouloir risquer d’être assimilée à ces anti-laïques et anti-républicains: en France la loi passe avant les religions, c’est à prendre ou à laisser, jamais à discuter.

    • Certes mais la loi n’est pas voté que je sache et l’on peut donc exprimer son opposition et son avis sur le sujet.

      • oui en passant mais nous nous battons contre l’islam donc contre le halal donc contre l’égorgement rituel dont nous dénonçons les horreurs depuis des années, c’est ça l’important. Notre but est d »informer des dangers, pas d’enculer les mouches avec des divagations d’un vétérinaire lambda.

    • Ben voyons, protéger les animaux d’une souffrance et d’une agonie abominables c’est liberticide… l’amour du casher vous égare…

      • http://www.col.fr/IMG/pdf/animal.pdf

        Vous trouverez ci dessus un dossier rédige en français par un veterinaire francais a partir de sa thèse. Le sujet est clair : l’abattage rituel juif ou le respect de l’animal. L’amour du cacher ne m’egare point, car la loi juive est extrêmement respectueuse des animaux. Ainsi, si l’animal de votre ennemi souffre d’un chargement trop plein, vous devez aidez a le décharger toute affaire cessante.
        J’espère cette fois ci que vous aurez la décence de ne pas censurer l’article en question.

        • Je viens de le lire et laisse nos lecteurs le faire s’ils le désirent. C’est édifiant. Vous n’avez pas honte de faire de la propagande pour ce mode d’assassinat de l’animal, conscient jusqu’au bout y compris quand on le met sur le dos ? Vous n’avez pas honte d’inventer que les mouvements brusques après la mise à mort ne signifieraient pas que l’animal est encore vivant ? La loi juive concernant les animaux est hypocrite, les préserver vivants et les abattre dans de telles conditions d’horreur alors que l’étourdissement existe et est possible c’est parfaitement dégueulasse. La seule chose positive par rapport au halal c’est que effectivement le couteau doit être bien aiguisé et le sacrificateur expérimenté ce qui n’est pas le cas dans les abattoirs halal où l’on travaille à la chaîne avec n’importe qu’el couteau et n’importe quel boucher musulman. Le halal est encore pire mais ça n’exonère pas le casher du crime de faire souffrir les animaux. Et puis vous êtes bien gentils mais nous refourguer l’arrière des animaux égorgés sans étourdissement pour que nosu le mangions sans le savoir pour ne pas faire monter le prix de l’avant que vousmangez seul, merci bien mais vous vous le gardez. Et vous assumez.

          • Madame, pour manger un animal, il faut le tuer il n’y a pas le choix. Je ne vois pas en quoi, il s’agit d’un assassinat car par définition un assassinat est le meurtre d’un homme (Larousse).
            Neanmoins, comme le démontre l’article la loi juive encadre l’abattage rituel dans le respect de l’animal avec une réduction du risque de souffrance, cet article n’est pas de la propagande, à moins que tout ce qui ne va pas dans votre sens soit de la propagande.
            Je note néanmoins que vous reconnaissez quelques points positifs sur l’abattage rituel juif et je m’en réjouis.

          • Je ne vous ai pas attendu pour expliquer la différence entre casher et halal et prendre la défense des juifs et de la politique d’Israël, sur certains sites, soraliens notamment on m’appelle la juive sioniste Tasin, c’est pour dire…J’ai notamment écrit sur Riposte laïque pas mal de textes d’analyse de la « spécificité » juive. Mais je demeure droit dans mes bottes je me bats et me battrai toujours contre l’abattage rituel sans étourdissement et la circoncision, pratiques barbares qui n’ont aucun sens. Mais on ne va pas en débattre à nouveau, sans doute qu’avec google vous trouverez certains de mes articles sur la circoncision.

  3. Bonjour,

    Vous voyez trop les opinions des personnes par le truchement des médias qui ne répercutent que les positions des élites: ce qui est bien commode parce que ce sont celles, justement, des médias eux-mêmes !

    Pensez-vous que les opinions de Monseigneur Barbarin ou ceux des dirigeants du « Secours Catholique » sur l’islam, sur l’immigration etc sont celles de la majorité des Catholiques ?

    Ecoutez la ligne ouverte de Radio J, le dimanche après-midi: vous verrez que, bien souvent, les positions des auditeurs sont identiques à celles développées sur le site de RR.

    Soutien à MLP excepté , je vous l’accorde.

  4. Je suis CONTRE toutes ces formes cruelles d' »abattage rituel »…de même que je suis absolument CONTRE la circoncision imposée à des bébés non consentants!! Il faudrait tout de même que notre Monde évolue un peu…hors de toutes ces pratiques d’un autre âge!

    • Si l’abattage rituel juif est interdit en France, les juifs s’approvisionneront hors de la France, ou quitteront la France.
      Nous n’imposons pas nos lois a qui que ce soit, nous ne sommes pas prosélytes. Nous respectons les mêmes lois depuis plus de 3500 an. Ces lois n’enlèvent aucun droit, ni aucune liberté a autrui. La loi envisagee au contraire nous priverait d’une liberte significative.

      • on est d’accord pour dire que les juifs ne posent aucun problème en France, je l’ai dit et réécrit ils sont français avant que d’être juifs (si on excepte quelques grands rabbins…) ; si l’abattage rituel est interdit en France, ils s’approvisionneront hors de France, deviendront végétariens ou cesseront de manger casher comme l’immense majorité de leurs compatriotes et basta. Aucun problème.

  5. Encore une réunion de pleureuses…On croirait des gamins qui font un caprice, il faut un adulte pour les asseoir et les faire bouffer! Mettons fin à ces idioties et quand ils auront faim ils seront content de trouver un boucher pour leur servir de la viande

  6. En tous les cas, j’ai jamais vu les juifs imposer le Quick casher et s’il faut en déguster c’est dans leurs restaurants, ni même les autres religions ou cultures, c’est vraiment pour les musulmans qu’on impose la viande halal (viande autorisée).
    Nos politiques en font vraiment de trop pour les musulmans plus que les autres communautés, et malgré les graves problèmes qui se passe au nom de l’Islam dans le monde, et là c’est pas normal.
    Pour moi l’Islam c’est du fascisme sanguinaire plus Allah imposé aux autres et pire que l’extrême droite.
    Nos élus nous font pas un cadeau avec l’Islam chez nous et doivent nous haïr profondément pour nous imposer cette saloperie dans toute l’Europe.
    Quel avantage avons nous avec l’Islam chez nous, aucun!, et à voire les massacres au nom de l’Islam dans le monde, si c’est pour avoir la même chose chez nous, ce poison Islam dehors!.

    • « nos élus doivent nous hair profondément » dites vous ! j’ai une idée plus simple mais qui revient au même, c’est que beaucoup ont vécu en Algérie comme l’ancien maire de Paris,Delanoé et également E.Pleinel, et d’autres ..et je suis frappée, parce qu’ils ont vécu dans ces pays leur enfance et adolescence; ‘ils en parlent d’ailleurs et sont donc attaché à ce mode de vie qu’ils essaient de « reconstruire » en France ; je suis frappée par cela, et je ne comprends pas que ces personnes imposent leur point de vue, leur vie passée, comme des individualistes égoîstes , sans même penser, au peuple et que NOUS NE LE VOULONS PAS

      • Vous avez tout à fait raison j’ai expliqué ici ou là ce phénomène du paradis perdu de l’enfance pour Mélenchon

  7. Hier ,j’ai abordé le sujet de l’hallal avec une Dame jeune au super marché,en lui disant que j’étais contre l’abattage Hallal et contre la corrida (mise à mort )surtout de boycotter la consommation des BEBES animaux, et bien sa réaction à été mitigée ,je me suis rendu compte qu’elle a pensée Musulman ,je lui est rappelé que j’étais un fils de Paysan et tous ces égorgement je l’avais vu de mes propres yeux à la Ferme ,et pas joli à voir ni à entendre les hurlement d’une mise à mort :et bien finalement je l’ai convaincu et c’est tant mieux la discution a durée 30 mn

    • Bravo oui notre tache est difficile mais on y arrivera si chacun fait ce genre d’efforts

  8. Il ne s’agit pas de mettre à égalité les musulmans et les juifs EN GENERAL, Christine a parfaitement mis les points sur les i.
    Il n’empêche qu’une pratique barbare est une pratique barbare, et sur ce point-là il faut bien dénoncer les positions arriérées des juifs orthodoxes : on se demande ce que la religion et la culture juives peuvent bien gagner à voir souffrir inutilement des animaux. C’est au nom de leur D. ? Qui peut croire ça ??
    De toutes façons la loi est la loi, et tout citoyen français se doit de la respecter, religion ou pas. On n’observe pas en France le shabbat, et les juifs en sont certainement plus gênés que par l’abattage rituel ou pas.
    Cette question m’énerve beaucoup car elle revient, par la faute de certains juifs, à exposer la communauté dans son ensemble à la vindicte populaire, qui ne comprendra jamais ces questions alimentaires : poussé à ce point, c’est du vice pur et simple, et surtout une très grande connerie qui fait tache pour une religion qui se fait en général remarquer par son intelligence, justement.
    Du coup, j’aimerais que les intellectuels juifs se prononcent clairement sur cette question de l’abattage, et qu’ils dénoncent le jusquauboutisme de cette position arriérée et barbare.

    • Je préviens d’emblée, je suis juif et ma réponse sera « entachée » de mon parti pris.

      Effectivement, les Juifs peuvent importer de la viande, mais qu’est-ce qui viendra après ? Quelle nouvelle mesure sera prise ?
      La nouvelle mesure concernera la circoncision juive, sur laquelle on légiférera aussi comme s’agissant d’une cruauté inadmissible : la circoncision juive se fait sans le consentement du bébé, à huit jours, alors que chez les musulmans, elle est généralement plus tardive avec donc la possibilité d’être choisie librement par le jeune ou adulte qui subira cette opération.

      Ce qui veut donc dire que la circoncision musulmane, comme le piercing est un acte choisi en toute conscience et donc légal, alors que la circoncision juive se verra frapper d’interdit. Vous aurez alors gagné l’inverse de ce que vous cherchez, vous aurez rendu aux Juifs la vie impossible en France, sans vous débarrassez de vos musulmans. Ce scénario plus que probable serait non pas une victoire mais une détérioration supplémentaire.

      Enfin, quant au fait que la partie arrière de la bête (les meilleures parts) soient réinjectés dans le circuit général, ce n’est pas un problème mais une bonne nouvelle. Voilà de la bonne viande rachetée à prix sacrifié, et c’est plutôt une chance. Cette viande n’est pas cachère donc si c’est votre hantise (manger de la viande cachère), vous pouvez être rassuré, ce ne sera pas le cas.

      • mon souci n’est pas de manger de la viande casher mais de la viande venant d’un animal non étourdi… ce quiest le cas de la viande casher c’est donc une très mauvaise nouvelle pur les mangeurs de viande ; moi je ne mange que du porc et du poisson pour échapper à cela

        • Vous m’excuserez pour le ton pédagogique qui va suivre, j’aimerais juste mettre les pendules à l’heure, parce que votre propos général manque de clarté quant à ses intentions. Qu’est-ce qui est réellement en jeu ici ? le souci de la vie animale ? ou bien la volonté (légitime) de faire obstruction à une religion (l’Islam) qui veut imposer ses rites à toute la société ?

          Si vous êtes animée par le souci de la vie animale, alors il faut savoir que c’est, historiquement, le même souci qui a mis en place l’abattage rituel. Petite leçon d’histoire de l’alimentation : dans les temps anciens, une pratique courante était d’amputer progressivement les bêtes par manque de moyen de conservation de la viande et donc de consommer de la viande selon le besoin. Quitte à cautériser la plaie laissée par l’amputation.
          On passait ainsi d’un mouton à quatre pattes, puis à trois, deux, etc… pour fournir de la viande toujours fraîche. (Le Talmud cite quelques exemples de cette terrible pratique).

          Un des sept commandements de base de la vie civilisée (qu’on appelle Lois Noachides, intégrées au Judaisme) est l’interdit de cette pratique, c’est dire sa centralité. Très tôt, l’abattage rituel a été imposé pour mettre un terme à cette cruauté: c’était, désormais, tout ou rien. soit on abat une bête intégralement, soit on ne l’abat pas et on la laisse intégralement intacte. Pas de moyen terme qui signifierait une abominable torture. Vous pouvez penser que cette pratique est désormais obsolète, mais dans ce cas, permettez-moi de trouver vos indignations bien sélectives. En effet, le problème du boeuf ne gène personne. Pourtant qu’est-ce qu’un boeuf ?
          C’est un taureau castré pour qu’il prenne de la masse.
          Les boeufs n’existent pas en terre d’Islam, ni en Israël, il est interdit aux Juifs de pratiquer cette mutilation.
          Pourtant, cette pratique ne gène personne en Occident. On voit même, comble de l’hypocrisie, des publicités vantant une nourriture spéciale chat castré. Personnellement, si j’aimais vraiment mon chat, je ne le castrerai pas. Où commence et où s’arrête la cruauté chez les « amis des animaux » ?
          Pourquoi personne n’exige la fin de la castration des taureaux et des animaux de compagnie ????? Où sont les indignations des belles-âmes.

          Si, maintenant, votre angle d’attaque, est de ne pas permettre à l’Islam de verrouiller la vie de la société française (interdiction de blasphémer, viande hallal etc…), alors interdire l’abattage rituel n’est pas forcément la bonne manière (même si ça peut se discuter), parce qu’en définitive, vous nuirez à la population juive sans nuire réellement aux musulmans (voir plus haut mon post sur la circoncision qui sera le prochain enjeu).

          Cordialement.

          • Désolée vous êtes hors-sujet, le progrès de l’humanité c’est de ne pas faire souffrir la bête inutilement pour la manger quand on a les moyens de l’étourdir avant mise à mort, rien de ce que vous racontez ne justifie qu’on renonce à ce progrès sauf un communautarisme imbécile. je connais bien trop de juifs qui se foutent du casher et même de la circoncision comme de leur première chemise pour imaginer que se battre contre l’abattage rituel leur porterait préjudice, oui on castre les boeufs, et alors ? ce sont des animaux élevés pour nous nourrir, on ne les fait pas souffrir inutilement pour autant. Quant à la circoncision c’est un abus d’adulte sur enfant, c’est une mutilation indéfendable qui devrait être interdite avant la majorité, pour tous.

          • Vous dites :
            « la circoncision c’est un abus d’adulte sur enfant ».
            C’est incontestable. Un tout jeune bébé ne peut exprimer son désaccord. J’adhère complètement à cette définition. Ce que vous dites est vrai, mais comprenez ceci : la consommation de viande qui nous serait rendue difficile ou impossible serait vécue par les Juifs « communautaires » comme une pénibilité, avec laquelle nous pourrions vivre malgré tout, mais interdire aux Juifs la circoncision serait une atteinte à notre identité : on ne peut pas être vraiment juif et incirconcis.
            Pour vous donner un exemple qui va vous faire bondir : un enfant mort né est circoncis avant d’être enterré. Quelle religion macabre n’est-il pas ? S’acharner à pratiquer une coutume arriéré sur le cadavre d’un enfant. Quelle horreur !!!
            Et pourtant, cela se comprend complètement du point de vue juif, le dernier honneur qu’on puisse rendre à cet enfant est de lui assurer d’avoir été inhumé en tant que Juif. Encore une fois, votre horreur, je la comprends, mais vous devez essayer de comprendre, d’un point de vue anthropologique, l’importance, pour une personne, d’avoir une identité.

            L’abolition de la circoncision en France (ou en Europe), signifierait, à n’en pas douter, la disparition des Juifs de France (ou d’Europe).

            Et pour info, et puisque nous sommes dans un pays aux racines chrétiennes : jusque dans les années 50 ou 60, le calendrier français portait, pour le 1er janvier, la mention : « Circoncision ». La circoncision étant celle de Jésus huit jours après sa naissance – le 25 décembre. Je ne trouve donc pas que la circoncision soit incompatible avec la culture ou les racines de la France. Si elle était rappelée pour Jésus, elle ne doit pas choquer si elle existe chez les gens de son peuple (les Juifs).

            Merci.

          • J’ai écrit il y a des années pour Riposte laïque un article (mais je ne me souviens pas de son titre) expliquant que j’étais farouchement contre la circoncision mais que je comprenais que le peuple juif, persécuté et chassé de partout depuis plus de 2000 ans ait développé des techniques de préservation et de cohésion (grande exigence culturelle et intellectuelle, afin que, étant les meilleurs on soit nécessaire et qu’on évite ainsi d’être exterminé, rites et obligations, dont la circoncision, pour marquer l’appartenance au peuple…), je le comprends mais cela ne change rien à mon regard sur la circoncision. Si une loi devait être votée contre je ne sais pas comment je me positionnerais justement à cause de l’exception vitale juive, alors que je suis viscéralement contre cette violence faite à un enfant. Parce que les juifs apportent à la France, parce qu’ils sont français avant tout et qu’ils ne font aucun prosélytisme et parce que tant que l’islam existera ils seront menacés et qu’on doit les aider à se défendre, fût-ce pas des rites particuliers. Mais pour le reste que Jésus ait été circoncis je m’en bats l’oeil, Jésus est d’origine juive mais il n’est pas juif, il a abandonné le judaïsme pour créer une autre religion, pour appartenir à un autre peuple, cleui de l’humanité chrétienne…

  9. Bonjour,

    C’est une honte de mettre sur le même plan Judaïsme et Islam.

    Quand, en 2000 ans d »histoire commune, des Juifs ont-ils commis des attentats ou des violences au nom du Judaïsme sur le sol français ?

    Si le Judaïsme avait un projet totalitaire sur la France, cela se saurait depuis 2000 ans qu’il y a des Juifs qui vivent avec nous.

    La règle première du Judaïsme est :

    « Dina de malkhuta dina ».

    « La loi du pays, c’est ma loi ».

    Je ne vois aucun rapport avec le projet totalitaire, impérialiste, expansionniste qui est contenu dans le Coran et omniprésent, revendiqué, en 2015, sur tous les sites musulmans.

    Quant au grand rabbin son aveuglement est commun à toutes les élites françaises: de Mélenchon à Gattaz en passant par Pujadas et Juppé.

    Il n’y a rien là d’original, malheureusement …

    PS: Il s’agit dans le texte de l’UEJF (et non de l’AEJF) : c’est, dans les faits, un pseudopode du Parti Socialiste.

    • Manque de culture !
      Le Mossad commet depuis toujours des assassinats politiques dans le monde entier, y compris en France, sauf que, comme des lâches,ils ne revendiquent pas !
      Et le projet expansionniste, totalitaire, criminel, d’Israel au proche-orient ?
      il n’existe pas peut-être ?
      L’ignorance est la mère de toutes les dérives idéologiques.

      • Bonjour,

        1)Dans la totalité des cas, ces assassinat sont ceux d’horribles criminels islamistes: ce qui réjouit le coeur de l’islamophobe que je suis et de l’humaniste que j’essaye d’être.

        2)Le projet expansionniste d’Israël consiste à vivre et à se maintenir sur une terre, grande comme deux départements français, reprise au colonialisme musulman (Ou j’ai mal lu mes Evangiles ?): ce qui est une deuxième raison de réjouir le coeur de l’islamophobe que je suis, du patriote que j’essaye d’être en pensant que nous pourrions faire de même pour la Seine Saint-Denis et plus encore celui du Catholique que je suis par attachement à l’Histoire.
        Sans oublier d’ajouter, que c’est la seule terre de la région où le Christianisme peut vivre sans être persécuté par l’Etat.

      • Le « projet expansionniste d’Israêl » ??
        Après l’avoir conquis de haute lutte, Israël abandonne le Sinaï sans aucune pression extérieure.
        Après l’avoir prise aux Egyptiens, Israël abandonne la bande de Gaza sans aucune pression extérieure.
        Avant de parler d' »expansionnisme », on commence par apprendre le sens des mots. Avant de parler de « manque de culture », on commence par apprendre l’histoire d’Israël.

  10. Pourquoi on laisse décider tous ces occultes qui ne représentent même pas leur coreligionnaires ? Pourquoi le bon sens ne l’emporte t’il jamais et pourquoi on trouve mille raisons à des demandes ultra-communautaires susceptibles de créer une mésentente généralisée ? Cette gestion des hommes mènera à l’émiettement de la France déjà fortement vermoulue ! Je ne comprends pas le dessein de tous ces politiques depuis 40 ans.

  11. Que ce soit pour les juifs comme pour les musulracailles…si ils veulent rester chez nous, ils adoptent nos coutumes…il n’y a pas deux poids, deux mesures….là ils doivent être mis dans le même panier!!!!!on ne peut pas critiquer les uns et accepter pour les autres…pas d’abattages rituels chez nous…si ils en ont absolument besoin, qu’ils aillent vivre dans leurs pays respectifs!!!!!

    • non je ne mettrai jamais dans le même panier juifs et musulmans pour une raison très simple, les juifs français sont français avant d’être juifs, l’immense majorité d’entre eux se moque du casher et en ttout cas ne l’imposent pas à la cantine ou dans les restos d’entreprise, et ils ne cherchnet pas à imposer leur religion. Notre suele divergence est sur l’abattage rituel et encore c’est avec une minorité de juifs. Et eux sont français et chez eux parce que leurs lois religieuses sont compatibles avec les lois des hommes et que l’immense majorité d’entre eux ne sont ni croyants ni pratiquants. Point barre

    • Surtout que c’est une coutume qui remonte à 5000 ans. Pour moi la pratique est: A Rome, fais comme les Romains

      • Je pense aussi que les Juifs (dont je suis) s’appliquent au maximum ce principe « A Rome, fais comme les Romains ». Il y a chez nous, des hurluberlus qui dévient de ce principe mais ils ne sont pas la majorité. L’idée étant que nous jonglons avec les deux exigences : celles de la loi du pays et celle de notre culte. P.ex., un Juif n’a aucun problème à poser des jours de congés pour ses fêtes, sans demander qu’on impose à la France le jour de Kippour ou du nouvel an juif. C’est même (instaurer des jours fériés pour des fêtes juives), une attitude que la majeure partie d’entre nous refuse et qui de plus, serait stupide (pourquoi arrêter un pays pour moins d’un pour cent de sa population ????).

        Donc, à Rome fais comme les Romains, oui, tout à fait, sans passe-droits, mais si cela ne peut plus être possible, alors les Juifs devront le cas échéant, pour une grande partie d’entre eux, quitter la France. Ce serait (je peux me tromper) une perte pour la France : les Juifs sont plutôt travailleurs, consciencieux et souvent talentueux.

        Maintenant, la France est un pays de liberté, ce n’est pas l’URSS, nous partirons le jour où nous ne pourrons plus exercer notre culte librement.

  12. En France ont étourdit les animaux avant de les tuer, un point c’est tout. Si ses débiles profond ne sont pas content avec ça qu’ils se cassent dans leur pays. C’est nos lois qui sont appliquées chez nous, pas les leurs. Les musuls n’apportent que des problèmes, alors DEHORS les barbares foutez le camps et emportez avec vous votre culture moyenâgeuse.

    • ????? quel rapport ? j’ai supprimé le lien de votre video je ne mets pas en ligne n’importe quoi et je n’ai pas le temps de visionner une video

      • Le Polygone de Willis n’existe que sur les animaux cacher : bœuf, monton. son existence fait que lors de l’abattage rituel juif, le sang ne remonte pas au cerveau, et donc l’animal n’a aucune sensation et ne souffre donc pas. La vidéo postee mais non publie par le modérateur explique en 5′ clairement cela.
        Je vous invite donc à vous renseigner sur le polygone de Willis.

        • Rien à voir a priori entre le polygone de Willis et l’abattage, quant à imaginer que seuls les animaux cacher ne souffriraient pas, par magie ou par constitution spéciale.. il faut arrêter la fumette !

          • Madame, j’ai été extrement respectueux et je ne fume pas. Je vous donne une information et le moyen de la vérifier. Vous pouvez aussi le vérifiez dans le livre de Zamir Cohen, la révolution qui se base sur des éléments scientifiques plus détaillées.
            Il est dommage que vous ne preniez pas le temps de prendre en compte cette information, et que vous restiez dans une conviction qui ne souffre pas la contradiction

          • j’ai lu ces articles sur le sujet et je ne vois toujours pas le rapport… en encore moins ce que vous voudriez que cela prouvât

      • Voici ce qu’est le polygone de willis  »
        Le polygone de Willis est un système de suppléance vasculaire, permettant au cerveau de recevoir du sang nutritif même si une des artères du cou est lésée ou bouchée.  »
        Donc en fait ça, permet au cerveau de l’animal de fonctionner encor un bon moment si sa trachée est coupé , si on l’égorge et qu’on le laisse se vider de son sang.
        Par conséquent l »animal reste CONSCIENT et soufre durant le temps de son agonie….
        Voici un court article : https://fr.wikipedia.org/wiki/Polygone_de_Willis

        • Merci Jan je ne vois pas en effet en quoi cela pourrait justifier l’absence d’étourdissement

          • Tout à fait !
            Et cette belleperceuse, soit ne comprends pas ce dont il s’agit , soit elle essaye de désinformer… et de nous percer quelque part.

            Le polygone de willis est en quelque sorte une réserve de sang contenu DANS le cerveau. Lorsque le sang commence à manquer dans le cerveau, ou à moins se diffuser du fait du manque de pression, la réserve entre en action, et maintien ainsi l’organe cérébral dans une activité normale.

            La CONSCIENCE est ainsi MAINTENUE. De même que si le cerveau est actif, il reçoit donc les stimuli d’alertes de dégâts sur les tissus, les nerfs.; provoqués par l’engorgement. Il les interprète et les retourne ( à la conscience ) en signaux de douleurs. Auquel s’ajoute le ressenti du stress provoqué par l’ épreuve

            Ainsi, pour résumer, l’animal est conscient et perçoit de la douleur pendant son agonie provoqué par l’engorgement
            C’ est ce que je comprends. M’ étant informer par quelques articles sur le polygone de willis. Et ça me semble clair.
            Cet  » organe  » de willis existe aussi chez l’humain ,ainsi que chez d’autres animaux, autres que les animaux  » casher  » ( ? ! )

          • Merci Jan pour ces explications limpides, et effectivement cette belleperceuse voulait nous faire prendre des vessies pour des lanternes…

        • L’article que vous citez ne parle pas du cas de la trachée coupee. Je ne vois pas d’où vous tirez cette conclusion

          • Vous élevez en prédicat que l’animal souffre lors de la chehita. Publiez cet article d’un veterinaire, et chacun se fera son opinion et non la vôtre ou la mienne. C’est cela la démocratie

          • Nous ne sommes pas un pays, nous n’avons pas à parler de démocratie ici, nous sommes sur le forum du site d’une association que je dirige. Cette association a des statuts, des règles, des objectifs que je suis chargée de préserver et mettre en oeuvre. La dictature des minorités qui, sous prétexte de démocratie voudrait imposer ses points de vue, merci bien on donne tous les jours en France, ça ne se fera pas à RR. Quant au point de vue d’un vétérinaire qui travaille pour justifier l’injustifiable, il est battu en brèche par les travaux d’une autre vétérinaire (entre autres, et notamment les députés vétérinaires qui ont lancé le projet de loi), Alain de Peretti de Vigilance halal. Par ailleurs je ne ferai pas l’insulte à mes lecteurs de leur donner à lire un article en français, on est en France et on parle français ici, bordel !

  13. Il y a effectivement une ouverture au regard de l’islam puisque l’islam se targue d’appliquer le moins pénible des traitements aux animaux, ce qui est devenu indéfendable dans le monde moderne avec la mise en place de l’étourdissement qui ne laisse plus subsister aucun doute.

    Des représentants de l’islam (Tareq Oubrou, Yusuf Qaradawi) ne seraient finalement pas opposés à l’étourdissement : lisez ce texte qui a été envoyé à la fondation Brigitte Bardot il y a quelques semaines : http://islametoccident.fr/?p=1688

    Ce que nous faisons aux animaux est innommable et surtout totalement inutile.

  14. Le grand rabbin souligne en outre que « la notion de douleur animale au moment de l’abattage fait l’objet de débats scientifiques contradictoires » et juge le positionnement de l’ordre des vétérinaires

    J’aimerais l’essayer sur lui, voir s’il souffrirait

Les commentaires sont fermés.