Quick halal sinon rien !

Il y avait eu une sérieuse levée de boucliers quand le premier quick halal avait fait son apparition en France, même Christophe Barbier, de l’Express, s’y était mis, c’est dire ! C’était en 2010…


Stop au Quick halal par LEXPRESS

On dirait que l’Etat, via la Caisse des dépôts et consignations a vendu quelques bijoux de famille, dont les Quick. Le repreneur américain a décidé de conserver sous l’enseigne Quick une dizaine de restaurants, tous halal, comme par hasard…

Qu’on ne vienne pas me dire que les Etats-Unis, directement, via leur ambassadeur (voir en note à la fin de l’article celui que j’avais écrit en décembre 2010)  ou via leurs entreprises ne font pas tout pour islamiser la France…

Qu’on ne vienne pas me dire que l’Etat ( ou plutôt son représentant, Hollande), via la Caisse des dépôts et consignations n’a pas fait ce qu’il fallait pour que le repreneur conserve les quick halal… 

Extraits de la fiche Wikipedia de Quick

En France, le premier restaurant Quick fait son apparition le 19 juillet 1980 à Aix-en-Provence, sur le cours Mirabeau5. Cédée par la CNP de l’homme d’affaires belgeAlbert Frère, elle devient une société française en 2007 suite à l’OPA amicale de CDC Capital Investissement (devenue Qualium en 2010), une filiale de la Caisse des dépôts et consignations. Le capital de la société est revalorisé à environ 800 millions d’euros. Ce capital est détenu à hauteur de 6 % par le management, et le reste par Financières Quick S.A.S, société contrôlée par des Fonds communs de placement à risques gérés par CDC Capital Investissement.  

Le 20 avril 2015, Quick ouvre son premier restaurant en Tunisie16. Celui-ci a été officiellement inauguré le 07 mai 2015 en présence de ses promoteurs et plusieurs personnalités, dont M. Ridha Lahouel Ministre du Commerce17.

Quick prévoit d’ouvrir deux autres restaurants en Tunisie avant la fin de 2015. Ces ouvertures s’inscrivent dans un plan de développement international en 2015. Ce plan prévoit l’ouverture trois restaurants à Tunis en master franchise avec le groupe Hachicha, cinq restaurants à Istanbul en franchise avec le groupe I.F.B., Un restaurant à Rabat et un à Casablanca en master franchise avec Ténor Group18.

Quick crée en février 2010 la polémique en testant dans 8 de ses 362 restaurants français une proposition d’offre de produits à base de viande certifiée halal dans lesquels le bacon de certains menus est remplacé par de la dinde fumée : une partie de la classe politique s’insurge du procédé19,20,21, quand une autre défend la liberté de commerce22,23. Le 31 août 2010, Quick annonce qu’il étend son offre de produits à base de viande certifiée halal tout en continuant à vendre les produits de la carte disponibles dans tous les restaurants Quick à savoir les recettes à base de poisson, de légumes ou de fromage (burgers, Clubs, dips, salades), ainsi que les frites, les desserts et les boissons, dont la bière, à 14 nouveaux restaurants en France à compter du lendemain, le 1er septembre, ce qui portera à 22 le nombre d’établissements24

En Belgique, un procureur s’est associé à la plainte d’un Français, en y ajoutant de nouvelles charges. Le français Jean-Marie Kuhnsoupçonne la Caisse des dépôts et consignations (CDC), holding contrôlée par l’État français, d’avoir racheté à un ami de Nicolas Sarkozy, le milliardaire belge Albert Frère, la chaîne de restaurants Quick à un prix largement surévalué27

Le , Burger King rentre en négociations avec Quick pour racheter l’enseigne dont la dette s’élève à 600 millions d’euros, l’empêchant d’effectuer les investissements nécessaires pour accompagner son développement30,31.

Le , l’autorité de la concurrence autorise le rachat de l’enseigne par le Groupe Bertrand propriétaire de la franchise Burger King en France. L’opération permet à Burger King de devenir le numéro deux de la restauration rapide en France. Burger King prévoit de conserver une quarantaine de restaurants Quick pour y développer une offre 100% halal32.

Bref, l’islamisation de la France bat son plein et Quick est son porte-étendard. C’est ce que nous disions en 2010, ce qui nous avait valu une des colères homériques dont Mélenchon a le secret… et dont  Jeanne Bourdillon, en 2010, avait fait un compte-rendu dans un article ( en comparant les musulmans du XXIème siècle aux juifs Mélenchon touche le fond  ) indisponible pour le moment (mais l’informaticien est alerté) avec notamment ce passage :

Il faut regarder, encore et encore, malgré la nausée, cette video et écouter le discours imbécile car contradictoire de celui qui avoue ne rien comprendre à la laïcité dont il se gargarise depuis des lustres.

Parce que l' »on » a peur devant le communautarisme mis à jour par les Quick halal, parce que l' »on » a peur d’une religion qui se veut totalitaire et qui refuse que le politique échappe à ses dogmes, ses règles et ses interdits, « on » est traité de « misérable » et assimilé aux antisémites, qui, pendant la deuxième guerre mondiale,  prenaient les juifs comme boucs émissaires, « on » est même accusé de meurtre…

Accusation gravissime et indigne d’un homme qui se voit un destin national. Accusation qui relaie exactement la propagande des islamistes, qui osent se comparer aux juifs du 20° siècle, dès qu’on cherche à freiner l’offensive politico-religieuse qu’ils mènent. Accusation aussi criminelle que le parallèle de Sarkozy entre islamophobie et antisémitisme. Accusation qui cherche à paralyser les vrais laïques, qui, au lieu de s’acharner, comme lui, sur le dalaï lama (quel courage !) osent s’attaquer aux vrais fascistes du 21e siècle, les intégristes musulmans, et leur projet mortifère pour nos libertés.
Quant à ses délires sur laïcité et religion, vaut-il mieux en rire ou en pleurer ?

Comment peut-il scander trois fois « nous avons un slogan : pas de religion en politique » et défendre jusque dans les excès évoqués plus haut l’islam qui revendique une visibilité et un respect de ses règles partout dans l’espace public après avoir dit, sans rire, « la religion est une affaire qui est seulement dans le cœur des hommes » ???

Comment, peut-il affirmer que « la laïcité n’a rien à voir avec le hamburger » quand dans une ville les commerces de restauration rapide imposent à tous de consommer des viandes tuées selon un rite religieux, interdisent la consommation de porc et imposent aux consommateurs une dîme destinée à financer le culte musulman ?

On notera que la fameuse video où l’on voyait Mélenchon péter les plombs a disparu de dailymotion… comme par hasard.

Bref, comme tout cela s’organise bien, le halal priorité nationale… Les seuls Quick préservés/conservés étant les Quick halal, c’est une façon de faire de Quick un des hauts-lieux du halal en France. C’est aussi une façon d’obliger les gens à petits  budgets qui veulent sortir à manger halal… On s’habitue à tout, n’est-ce-pas ?

Note :  pour les  manigances américaines, voir ci-dessous article écrit sur mon blog, inaccessible pour cause de blog fermé par over-blog, j’ai pu le récupérer parce que, exceptionnellement, j’avais noté dans un autre article à quelle date je l’avais fait paraître, ce qui est la seule façon pour moi de récupérer mes articles, sauf à les prendre un par un, ce dont je n’ai pas le temps….     

Par la grâce de rapports secrets mis à jour sur le site wikileaks, nous apprenons que depuis quelques années (et nul doute que si on fouinait plus avant dans le bourbier  américain on en découvrirait d’encore plus belles…) les Etats-Unis demandent à leurs ambassadeurs de motiver la population française pour qu’elle « augmente ses efforts en vue d’atteindre ses propres idéaux égalitaires, et donc de promouvoir les intérêts nationaux américains »

Vous avez bien lu. Le rapport de l’ambassadeur américain en France est un modèle de plan stratégique pour amener la France à faire ce que veulent les USA. Elle doit « atteindre ses propres objectifs égalitaires » (de quoi je me mêle ?) pour favoriser les intérêts des Etats-Unis. Certes, le postulat paraît absurde, pour ne pas dire insensé à première vue, mais quand on examine les arguments utilisés, on commence à comprendre et à détricoter le long pull dans lequel les USA nous emmaillotent depuis longtemps (leur insistance à ce que nous créions cette Europe dictatoriale qui nous ligote dès les années 50 allait dans le même sens, comme l’a bien montré Jean-Pierre Chevènement dans son ouvrage remarquable La Faute  de M. Monnet).

Ce que les Etats-Unis reprochent à la France ? D’abord, de ne pas être les Etats-Unis ou, plus exactement, de ne pas leur ressembler. Les Etats-Unis sont, depuis l’arrivée du May Flower, une terre d’immigration mondiale, peuplée de descendants d’Européens, d’Américains du Sud et d’Africains pour l’essentiel… qui ont carrément fait disparaître la culture et même la population indigènes qui préexistaient, au point de devoir inventer des zoos, des réserves pour ces Indiens devenus plus que  minoritaires et qui, vraisemblablement, ne sont pas prêts de  voir un Président américain issu de leurs rangs, soit dit en passant.

Evidemment que cela ne peut pas coller, parce que, jusqu’à la deuxième moitié du XXème siècle,  les immigrés arrivés, en Gaule, puis en France, depuis les hordes germaniques du Bas-Empire romain, se sont dépêchés de se fondre dans notre terroir, dans notre civilisation, dans notre raffinement, dans notre langue, au lieu de chercher à les faire disparaître… et ont apporté leur richesse pour que nous allions encore plus loin, jusqu’à ce coup de tonnerre du XVIII° siècle et les valeurs universelles, indépassables, des Lumières, qui sont un absolu.

Alors, quand nous lisons que les Américains aimeraient que nous les prenions en exemple, nous prenons nos jambes à nos cous  : ils se permettent, par exemple, de critiquer le fait qu’il n’y ait, en France,  que deux sénateurs musulmans ; nous sommes horrifiés que quelqu’un non seulement ait l’idée de faire cette remarque mais qu’il puisse la faire. Savez-vous combien nous avons de députés catholiques, combien de protestants, combien d’athées et d’agnostiques ? Non, bien évidemment non. Parce qu’en France la religion est du domaine du privé et qu’on ne classe pas les gens en fonction de leur religion. Je devrais peut-être parler au passé, d’ailleurs… Il est significatif que dès que l’on touche à l’islam il y a une exhibition religieuse à nulle autre pareille. Les musulmans non seulement ne respectent pas le devoir de réserve, mais clament haut et fort qu’ils font le Ramadan etc comme le faisait Fadela Amara.  Et si c’était pour cette raison que les Français, attachés  à leur laïcité, élisaient si peu de musulmans ? Comment les disciples de Voltaire pourraient-ils voter pour une femme voilée ou pour quelqu’un qui souhaite que son épouse le soit ?

Quant à n’avoir qu’une majorité de « blancs » dans la classe dirigeante, cela est normal, parce qu’il faut du temps pour devenir français, pour connaître et partager la culture et  l’histoire et qu’on ne peut diriger la France, représenter les autres français que si l’on se sent français. Or, contrairement aux USA qui ont eu des siècles pour faire des noirs africains des Américains à part entière la France n’a eu que des immigrés blancs (les Maghrébins, faut-il le rappeler, ont la peau blanche) jusqu’à très récemment.

D’ailleurs tout cela n’est que billevesées, car, en France, précisément, il n’y a que des citoyens et non des minorités… J’ai longtemps cru que cela, et cela seul,  pourrait nous éviter la catastrophe de totalitarisme et d’inculture annoncée, avec un don de deuxième vue extraordinaire par Bradbury dansFahrenheit 451. Hélas !

De quel droit les USA voudraient-ils nous imposer un fonctionnement identique au leur alors que nous n’avons pas la même histoire ?

Pire encore, il faut lire les moyens par lesquels les ambassadeurs doivent œuvrer pour nous remettre d’aplomb,  c’est-à-dire pour développer les minorités. En voici quatre parmi bien d’autres propres à faire se lever un vent de révolte chez les Français qui ont fait des révolutions pour moins que cela…

1)      Réclamer le droit d’être différent… (ils ne disent pas à quel point cela peut poser problème à l’intérêt général, ni en quoi la différence liée à l’islam peut amener ipso facto la négation du droit des femmes ou des homosexuels pour ne pas parler de la liberté d’expression, plus que menacée chez nous mais  garantie chez eux par le premier amendement).

2)      Les Américains avouent clairement qu’ils vont travailler avec nos musées et nos enseignants pour réformer le programme d’histoire… afin que celui-ci prenne en compte le rôle des minorités… Vous avez dit travestissement, manipulation et réécriture de l’histoire ? 

3)      Ils annoncent tout un programme de formation  ou plutôt  de formatage des dirigeants et de la jeunesse française avec un maître mot « influencer ».

4)      Ils sont décidés à travailler avec deux sites musulmans… dont la modération et le respect des valeurs républicaines n’est pas la vertu cardinale, c’est le moins que l’on puisse dire, comme l’a bien montréCatherine Ségurane ! Mais peu leur chaut…

Peu leur chaut parce qu’ils ont, forcément, une idée derrière la tête et les mots utilisés ici ou là en disent long  sur ce qu’ils veulent faire de notre pays.

D’abord ils ont peur, tout simplement, que la France ne devienne un pays divisé, on sent se profiler leur crainte d’une guerre civile. Or, qui dit guerre civile, dit possibilité d’aboutir à une révolution et donc à la remise en question de l’ordre mondial qui nous a été imposé depuis des lustres   : mondialisation, concurrence libre et non faussée, spéculation financière aux dépens du salarié, disparition de la démocratie, de la souveraineté et, surtout, but suprême, disparition des Etats-nations. Ce qui contribuerait à déséquilibrer le fragile équilibre mondial où les USA jouent un rôle prédominant via l’OMC, le FMI et l’ONU.

Ensuite, les USA qui, depuis Obama, appliquent les demandes de l’Organisation de la Conférence Islamique de ne plus utiliser le mot « terrorisme », cherchent à complaire à ceux qui veulent imposer l’islam sur toute la planète pour quelques bidons de pétrole, quelques pétro-dollars et l’absence de menaces terroristes. Bien sûr, le terrorisme risquerait de déséquilibrer une économie qui ne résiste que par les efforts de la diplomatie, alors,  si la France ne fait pas un pont d’or à ses immigrés musulmans, ceux-ci risquent d’utiliser la violence et le terrorisme et, dans ce cas, le fragile château de cartes pourrait s’écrouler…

Enfin, subtilement, il est clair qu’il faut que les Américains continuent à séduire les Français pour que ceux-ci leur fassent confiance et  se laissent convaincre de les imiter, comme des enfants voulant ressembler à leurs pères.  Quelle arrogance !

 

Alors la bataille est engagée. Il faut lire l’interview de Soumaré qui prouve que tout ce qui précède n’est pas un cauchemar mais la réalité : les USA attendent (espèrent ?)  une victoire de la gauche en 2012 et anticipent en prenant les contacts nécessaires au sein de la diversité pour avoir les moyens d’appliquer leur programme. Et il est d’autres exemples…  

 Le tout dernier ? Le 2 décembre dernier, le consulat américain a lancé une association « Confluence pour le Respect et la Diversité » qui va chercher des « fonds publics et privés »… Une fois de plus, au moment où les Français doivent se serrer la ceinture pour les choses les plus nécessaires, on va financer avec l’argent gagné à la sueur de leur front une association destinée à tuer tout ce qui fait la France…

Laisserons-nous faire cela ? Exigeons des comptes, épluchons-les, empêchons que les USA ne fassent de la France la première nation musulmane d’Europe pour obéir à des raisons et tactiques et économiques.

 

 57 total views,  2 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. je dit aussi
    boycotte tout simplement

    Quick n à pas de gout ……. c’est du dégout ..

    vive les crêpes à l ‘andouille de Guéménée et le jambon pur porc , beurre
    kénavo

  2. Y a pas de sujet, Boycott, tout simplement.
    C’est ce que je fais depuis longtemps, déjà.

  3. Voici un article de F.Desouche concernant le halal. (article source en lien).

    http://www.fdesouche.com/682519-abattage-rituel-le-grand-rabbin-de-france-sinquiete-dune-volonte-de-changer-les-regles

    Le grand rabbin de France, Haïm Korsia, s’inquiète d’une volonté de changer les règles de l’abattage rituel juif ou musulman, après que l’ordre des vétérinaires a dit son souhait que toute bête soit étourdie avant d’être égorgée, au nom du bien-être animal.

    Article source :

    http://www.respectmag.com/16784-abattage-rituel-le-grand-rabbin-de-france-sinquiete-dune-volonte-de-changer-les-regles

  4. Y a qu’a pas aller bouffer cette merde ! en plus c’est cher ! Personnellement rien ne vaut un bon sandwich au jambon a l’os ou un bon saucisson un peu souple , quoique des bonnes rillettes c’est pas mauvais non plus avec un bon pain croustillant de chez nous …. le halal qu’ils se le foutent là ou je pense .

  5. déjà que je ne vais jamais ni chez mc donald , ni kfc , ni chez quick , et bouffer cette infâme nourriture merci !

    je préfère manger quelques tranches de saucisson avec un morceau de pain et du beurre !

  6. Quick, McDonald’s, KFC, c’est du pareil au même.

    Dans les trois cas, malgré la controverse de 2014 autour de KFC, ainsi qu’au doute concernant McDonald’s en 2015 (que je vais lever une fois pour toutes !), il y a bien le logo certifié Halal sur tous les cartons de livraison des steaks hachés/nuggets (McDonald’s), ainsi que sur les cartons des wings et hot wings (KFC) surgelés.

    Ces trois chaines de restauration rapide sont Halal puisqu’elles ont l’étiquetage adéquat…

    Rien ne vaut l’original : un bon jambon-beurre !

      • Bonsoir Christine,

        Dès que je le peux et que j’en ai la possibilité (présence de caméras à l’arrière, donnant sur l’accès livraison et les places de parking des employés, ainsi que les poubelles), vous aurez la photographie prouvant le mensonge de cette enseigne.

        J’ai découvert le pot aux roses en ramenant mon neveu à ma voiture, elle était (mal) garée sur le parking réservé aux employés, il y avait une livraison et les palettes de surgelés étaient en transit.

        En passant à côté, j’ai vu l’ignoble étiquette « Halal » qui m’a sauter aux yeux !

  7. « La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux ».
    Gandhi
    et ce n’était pas la peine de faire un battage médiatique concernant la reconnaissance de la sensibilité animale pour en arriver à l’égorgement à tout va et à nous faire bouffer leurs restes ! Saleté d’Islam !
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/16/les-animaux-reconnus-comme-des-etres-sensibles-un-pas-totalement-symbolique_4402541_3244.html

Les commentaires sont fermés.