Et à présent ils nous inventent un Jésus basané…

La science est vraiment étonnante, les scientifiques vraiment très dociles qui découvrent cela juste en ce moment…

Bizarre, vous avez dit bizarre ? Comme c’est étrange…

D’autant que des modèles de sémites, on en a pas mal de nos jours, ils ne ressemblent pas vraiment au Jésus inventé/reconstitué, non ?

Voici par exemple ce que l’on lit sur wikipedia

Le mot a été forgé à partir du nom du personnage biblique Sem (en hébreu שֵׁם,šem, en arabe سام « nom, renommée, prospérité »), dernier fils de Noé. Créé dans le champ de la philologie pour désigner une famille de langues, le terme « sémite » a été utilisé à partir duxixe siècle av. J.-C. pour imaginer les locuteurs de ces langues comme participants d’une « race humaine » particulière : cette conception est aujourd’hui abandonnée par la communauté scientifique.

Les témoignages archéologiques montrent que les locuteurs des langues sémitiques étaient dispersés en Mésopotamie avant l’établissement d’une culture urbaine dans la région ; il existe une hypothèse que plusieurs vagues de nomades parlant des langues sémitiques ont traversé dès les temps préhistoriques les déserts arides de l’Est pour rejoindre le Croissant fertile.

Quant à la liste des langues sémites, qui comprend l’araméen, langue de Jésus, elle est plus qu’étendue… Prétendre qu’elle pourrait correspondre à un type physique c’est gonflé…

http://www.lexpress.fr/region/des-scientifiques-decouvrent-le-verirable-visage-de-jesus_1745205.html#xtor=AL-447

Bref, Jésus c’est la race blanche de Morano à l’envers…

Il est interdit de parler d’une France de race blanche mais il est interdit aussi de faire de Jésus un sémite à la peau claire comme ils le sont tous… Cherchez l’erreur.

et en plus ils nous privent de nos racines. Toute notre iconographie religieuse, tout notre art religieux deviendrait un élément qui ne nous dirait rien, qui ne nous concernerait pas..

Adieu Véronèse, adieu Giotto, adieu Fra Angelico… Adieu églises et chapelles chrétiennes du monde entier…

christ-pantocrator-cefalu-sicile-znocesdecana_Paolo_Veronese_008Giotto_-_Scrovegni_-_-38-_-_AscensionFra_Angelico_012

Absolue monstruosité.

C’est le meurtre du père. Ou de Jésus. En l’occurrence c’est la même chose.

 191 total views,  1 views today

image_pdf

71 Commentaires

  1. Pas eu le temps de tout lire mais je trouve que c’est une tempête dans un verre d’eau, en ce sens que l’existence du Christ au point de vue historique ne laisse pas beaucoup de doutes.
    La question en effet n’est pas s’il a vécu ou non mais celle de savoir si ce qu’il a dit est vrai ou non. Et là on retombe dans le domaine de la foi : il n’y a pas de preuves. A chacun de savoir s’il a la foi ou pas. Mais la grande différence avec l’islam c’est qu’on n’est pas obligés de croire ! ça change tout : personne ne m’oblige à avoir la foi.
    La question du Christ basané existe depuis très longtemps, il y a des chances qu’il ait eu le teint bronzé et les cheveux plutôt bruns. Mais au fond on s’en fiche. Mais ressortir l’idée d’un Christ basané comme un migrant et ayant une gueule « de racaille » comme celle présentée en tête d’article, juste en ce moment, là c’est un peu plus gênant en effet…c’est même très gonflé car le message est : « accueillez tous les migrants comme si c’était le Christ » alors que ce sont des égorgeurs en puissance…

  2. Je vais être un peu plus terre à terre :
    Ce genre de spéculation est d’autant plus vaine que l’on sait aujourd’hui par la génétique ancienne que la population a toujours été d’origine diverse au Levant méditerranéen. Par la génétique de l’ADN masculin en particulier, et plusieurs millénaires avant l’époque où est censé avoir vécu le personnage J.C.
    Donc la science elle-même donne une fin de non recevoir a ces spéculations mesquines qui ne font que confirmer de l’étroitesse d’esprit de la part de ceux qui s’y adonnent.

    • D’autant plus que c’est le message qui importe et non le messager. Personne ne peut vraiment affirmer quoique que ce soit sur Jésus vu que nous n’étions pas là au premier siècle de notre ère. Toute spéculation est donc vaine.

  3. Le plus vraisemblable, à mon sentiment (des études ont paru en ce sens), c’est que deux Jésus aient existé, à quelques dizaines d’années de distance. Ce qui expliquerait quelques incohérences de datation. Et de récit sur le « caractère » du Messie (l’un révolutionnaire assez violent, l’autre dont le royaume « n’était pas de ce monde »). Tout le monde s’accorde sur le fait que le christianisme est un syncrétisme dont la doctrine a fini par être mise au point par Constantin dans le but politique d’unifier l’empire romain (tentative trop tardive et vaine, finalement)(mais la déification des « empereurs » romains fut tentée dès Jules César, un J.C. lui aussi !!). Les monothéismes se sont toujours constitués pour justifier des empires mondialisés par la négation des dieux locaux qui entretenaient les particularismes. Cela a été le cas des pharaons, mais aussi d’Alexandre le grand, dont la déification était bien avancée (mais il mourut trop jeune). Le coup de génie de Constantin fut sans doute de « retourner » une histoire qui aurait pu être considérée comme antiromaine et surtout de ne pas chercher à se déifier lui-même mais de choisir plutôt un obscur, un sans-grade, un « métèque » doux et soumis (tout en prenant bien soin d’expurger tout ce qu’il y aurait pu y avoir d’anti romain dans cette histoire reconstituée de bric et de broc, mais avec habileté !). Retournement et syncrétisme qui sont à l’origine de l’incroyable « bricolage » de la doctrine chrétienne, qui peut vouloir dire tout et son contraire ! Sauf une chose, bizarre, et très utile politiquement : le Romain est bon et a voulu sauver le « christ » (oint, soit détenteur d’une autorité impériale…). Les Nazaréens, chrétiens non soumis à Rome, échappant à son autorité, en ont sûrement conçu une haine profonde de la manipulation impériale romaine, haine à l’origine de la violente « reconquête » (à leurs yeux) islamique une fois le monde romanisé suffisamment affaibli. La manipulation du trop fameux coran descendu des cieux voulait faire pièce à la manipulation de Constantin et justifier la conquête arabe. Mais elle abritait trop de simplismes et de contradictions pour être crédible. Comme tous les monothéismes, l’islam n’a été conçu que pour conquérir le monde…

    • « Tout le monde s’accorde sur le fait que le christianisme est un syncrétisme dont la doctrine a fini par être mise au point par Constantin dans le but politique d’unifier l’empire romain »

      TOUT LE MONDE s’accorde à dire cela ?
      Votre monde est bien limité, dans ce cas…

  4. Bravo à tous ces commentaires fort riches- parfois impressionnants- qui me mettent face à mon ignorance ! J’ai appris plein de choses.

    Questions aux érudits :

    Peux-t’on dire que la Bible ( l’ancien et le nouveau testament ) est un mélange de mythes, de faits historiques vérifiés, d’histoires arrangées ?

    Peut-on envisager un « jésus » chef de bande, ayant réellement existé, qui voyait plus loin que les lois religieuses imposées par son milieu, et qui est devenu un mythe ?

    Merci,

    Diogène

    • En ce qui concerne un Jésus  » chef de bande  » on peut s’intéresser à Robert Ambelain qui a écrit quelques livres sur un Jésus zélote – guérilleros… chef d’une secte zélote, contestataire, conte le Pouvoir. C’est interessant et assez dérangeant…
      Voici le premier de ces livres sur le sujet : Jésus ou le mortel secret des Templiers
      http://menon.canalblog.com/archives/2010/01/24/16578540.html

  5. Quelle culture des religions mes amis. J’en reste coi, quoi!
    Je retourne aiguiser mon dóry!

  6. Bah , non , c’est nous qui avons inventé un Jésus Aryen, déjà qu ‘il n’existe aucune preuve de l’existence de ce guru !
    informatigo : on a un troisième choix : il n ‘a jamais existé !

  7. Vous oubliez quelque chose, concernant la « race » de Jésus: aucun hébreu n’était le père de Jésus!

    Si ça avait été le cas, il ne fait aucun doute qu’il se serait fait connaitre, ou que les autres hébreux l’auraient mis en avant pour « prouver » qu’il n’était pas de naissance divine.

    Ainsi vous avez le choix entre deux possibilités:

    – soit Jésus est effectivement fils de Dieux, et alors il peut avoir n’importe quels gènes;

    – soit il est le fils d’un père humain, non hébreu, et alors les seuls qui restent, sur le territoire à l’époque, ce sont les Romains (ou à la limite un grec de passage). Dans ce cas, il serait métisse blanc-sémite, et pourrait aussi bien être blond aux yeux bleux.

    Enfin, le roi David avait aussi les cheveux d’une couleur décrite en hébreu par un mot qui signifie aussi bien roux que blond, et comme Marie était une descendente de David, il est aussi possible qu’elle ait eu ce gène à transmettre à Jésus.

  8. Antitislam , au temps pour moi, j’ai fait une confusion (c’est un peu loin tout ça) vous dites juste sur un point :c’est bien de Virgile et non ici d’Horace qu’il fallait parler :
    « …jam nova progenies caelo demittitur alto.
    Tu modo « nascenti puero », quo ferrea primum
    desinet ac toto surget gens aurea mundo,
    casta fave Lucina ; tuus jam regnat Apollo.  »

    Certains ont vu dans « cet enfant à naître », le petit Jésus…c’est bien tiré par les cheveux il me semble.
    Joyeux Noël quand même…

    • L’enfant en questions est tout simplement Auguste, pour lequel et à la demande duquel Virgile a écrit le pendant de l’Odyssée, l’Enéide. Aucune annonce du messie là-dedans. Auguste, petit-neveu de César et premier empereur de Rome.

      • oui, Christine, c’est clair, sauf pour ceux qui veulent à tout prix trouver des « signes » avant-coureurs dans les textes païens.
        Ce qu’ils ont fait en « apprivoisant » Mithra et autres divinités païennes sur leurs lieux de cultes, ils l’ont fait aussi en accommodant le sens de textes prestigieux.

  9. Aucune mention de Jésus chez Flavius Josèphe, à ma connaissance (je ‘ai eu au programme de l’agrèg en grec), ni de Bethléem nulle part chez les contemporains.
    Chez Horace, je faisais allusion à l’annonce faussement prophétique de la venue de l’empereur Auguste que l’on a voulu interpéter comme l’annonce de la venue de Jésus.
    Chez Tacite, c’est vous qui le dites, le contraire est largement répandu . Donc, disons que nous n’allons pas ici pouvoir en débattre en allant au fond, ni encore moins emporter la conviction de ceux qui en ont une sur Jésus.
    Nous restons au moins unis dans cette autre conviction : celle que nous avons quelque chose à sauver face à ceux qui ne lisent qu’un seul livre et encore si mal écrit…et qui en rabâchent l’infâme fatras, sans tolérer l’ombre d’une mise à distance critique.

    • Bonjour,

      Je ne suis pas du tout spécialiste mais la venue de l’empereur Auguste confondue avec celle de Jésus, c’est dans Virgile (4ème églogue) non ?

      Je n’en n’ai pas le souvenir dans Horace.

      Quant à Flavius Josèphe, il y a bien un passage des « Antiquités judaïques » qui évoque Jésus (« Testimonium flavianum »).

      Le débat a été passionné pour savoir si c’est une interpolation ou non.

      Un livre d’il y a une dizaine d’années -l’auteur penchant pour l’authenticité- a présenté les différentes thèses en présence:

      http://www.editionsducerf.fr/librairie/livre/2084/testimonium-flavianum-le

      S’il y a mise en doute, fort légitime à mon avis, de l’authenticité dans ce cas, l’authenticité pour Tacite et Pline est quasi-certaine.

      D’ailleurs ces deux auteurs se montrent hostiles au Christianisme dans ces passages.

      • les GRands esprits se rencontrent, Antiislam, je viens de valider un commentaire et je parle de Virgile et Auguste. Pour Flavius Josephe le doute est permis mais pas chez Tacite ni chez Pline en effet.

  10. Il est rigolo ce Jésus, on dirait un yéménite, presqu ‘un cousin de Ben Laden.
    C’est complètement débile comme construction.
    Au Moyen-Orient et depuis plusieurs milliers d’années il y a plusieurs types imaginables , et des juifs , et des arabes sémites il y en a aussi de clairs avec des yeux bleus car les grecs et les perses, des tcherkesses (qu’on appelle aussi circassiens (indo-européens donc) sont aussi passés par là.
    D’autant qu’il n’y a rien d’anormal à ce que des peuples christianisés représentent Jésus comme ils le perçoivent (en Ethiopie noir , en Inde avec un type dravidien où en Flandres avec un type germanique, les peintre ne pensaient mêmepas à faire des km pour aller chercher des modèles qu’ils avaient sous le pinceau) ce qui n’enlève rien au message universel chrétien.
    Et Krishna , vous croyez,vraiment qu’il avait la peau bleue? Et Bouddha,quand il est cinghalais ou bhoutanais ou chinois ou japonais , comment est-il representé?
    C’est grotesque cette pseudo »reconstitution  » qui ne rime à rien, quand je suis allée au Moyen -Orient j’ai vu des rouquins et des blondinets qui n’avaient rien d’évangélistes, et bien des juifs ashkénazes n’ont pas rexemple pas un gramme de type « sémite ».Et aux Maghreb, vous trouvez que les arabes ou supposé tels ressemblent beaucoup à ceux du Mashrek?
    Il sont tellement cons dans leur volonté de gommer le « trop blanc » (on se croirait dans un texte de Coluche) qu’ils en deviennent encore plus racistes: ce qui rassemble des chrétiens ce n’est pas la tronche supposée de Jésus mais le message qu’il délivre, « plus de grec, plus juif, plus de maître , plus d’esclave » disait Saint-Paul (encore un sale blanc juif qui parlait grec en plus sans doute , et en plus citoyen de Rome, tout pour plaire).
    Quant au non racisme en islam ils feraient bien de relire Ibn Khaldoun et ce qu’il disait sur les noirs d’Afrique qu’il animalisait dans ses écrits, quant à son esclavagisme maintenu et occulté , un esclavage qui existe encore malgré de tardives abolition comme en Mauritanie(1981), il faut relire les ouvrage du chercheur sénégalais Tidiane N’Diaye.
    Ils sont confondant de bêtise à tout vouloir manipuler par un antiracisme qui en revien à produire l’effet radicalment inverse de ce qu’ils recherchent.

  11. Antiislam, les études existent depuis plusieurs siècles , prouvant que les textes sacrés du christianisme (les autres aussi) sont des textes pleins d’emprunts à de traditions préexistantes, regorgeant de contradictions et d’erreurs (toponymie, faune, flore, géographie, …) Voltaire et un de ceux qui s’y sont amusés mais il n’est ni le seul , ni le dernier ; quant aux « preuves » de l’existence de Jésus dans les textes latins du 1er siècle , ce sont des interpolations, glissées là a posteriori par les clercs chrétiens (chez Tacite, par exemple, ou concernant une des épîtres d’Horace, où l’on a feint de voir la prophétie de la naissance du Christ).
    On n’en veut pas pour autant à ceux qui y croient. Le christianisme contenait en lui-même les ferments de sa propre critique (humilité, tolérance, confiance dans le libre-arbitre), rien que pour cela, nous lui devons beaucoup.
    L’urgence set ailleurs.

    • Bonjour,

      Non, chez Tacite, ce ne sont certainement pas des interpolations.

      Chez Flavius Josèphe, c’est en en effet largement ouvert à la discussion: chez Tacite ou chez Pline certainement pas.

      Pour Horace, je pense que vous faites plutôt allusion à la quatrième églogue de Virgile ??

      Mais vous avez raison,l’urgence est ailleurs et il faut bien être sur un blog laïque pour avoir de telles discussions :=)

    • Ill ne manquerait plus que « vous en vouliez » aux personnes qui croient en une doctrine de bonté et de pardon comme le christianisme.
      De plus, même si le christianisme reprend des idées pré-existantes, personne avant Jésus, ni philosophe ni mystique, n’a interdit la répudiation, la polygamie, la pédophilie, la vengeance, la lapidation, etc…
      Si vous connaissez un personnage historique qui a interdit toutes ces choses avant Jésus, veuillez me dire qui.

  12. Pour ceux et celles qui veulent bien voir à quel point la religion chrétienne, comme les autres, est une recomposition à partir d’éléments préexistants, n’oubliez pas parmi les influences certaines, celle du culte de Mithra, né un 25 décembre, au solstice d’hiver, ressuscité ensuite (donc c’était une divinité solaire, oui, Jan, ce qui n’a rien d’original, tant la plupart des civilisations ont spontanément vénéré l’astre du jour)… Son culte promettait la résurrection ; venu d’Asie Mineure, il a été répandu par les légionnaires romains dans tout l’Empire et en particulier dans notre Provence, d’où tous les lieux appelés Saint-Mitre… et… la mitre du Pape imitée du bonnet que portait le prêtre sacrificateur dans le culte de Mithra. Un taureau (et non un agneau comme dans la symbolique chrétienne) y était sacrifié et les fidèles communiaient en buvant son sang ( l’ostie en est un substitut, jugé plus présentable, sans doute, par la suite) .

    • Oui agathe !
      Notez que le 25 dec. n’est pas précisément le solstice d’hiver. Celui ci a lieu soit le 21 ou le 22 dec.
      Mais cette date de 25 est en fait tout à fait conforme à la tradition solaire.

      Rappelez vous. On nous dit dans les Évangiles que le Christ est ressuscité 3 JOURS après avoir été mis au tombeau, donc dans un lieu SANS lumière. Bref le Christ sort du tombeau après 3 jours dans les ténèbres, et il revient à la lumière.

      C’est conforme au processus astronomique, et à ce que pouvait observer les Anciens de l’Antiquité de la course du soleil. En effet, c’est seulement 3 jours après le solstice d’hiver, que ces anciens pouvait remarquer que la Lumière ( du soleil ) reprenait le dessus sur les ténèbres. Ou si l’on préfère que les jours rallongent…

      Jusqu’au 21 dec , le soleil ( Christ ) déclinait, il était battu, et 3 jours après le voilà qu’il ressuscite ! le voilà vainqueur des ténèbres ! Soleil invaincu !

      Voilà. Mais il serait réducteur, de ne voir en cela qu’un culte du Soleil ( présent dans le monde a entier d’ailleurs ), qu’une adoration pour certains. Certes, c’est suffisant pour une partie des gens de l’époque ( et même aujourd’hui ) mais derrière ce culte solaire , il y a une tradition ésotérique sous jacente avec un message précis , concret et pragmatique, selon bien entendu les ésotéristes ( une partie du moins ), en rapport avec le soleil , la course du soleil à travers les 12 signes du Zodiaque, le Zodiaque et la précession des Équinoxe.
      Mais bon , ça c’est une autre histoire !

      Pour terminer, je dirai que je suis d’accord avec vous quand vous dîtes que l’urgence est ailleurs. ( et on sait ou ! )

      Cependant je conseillerai au chrétiens ( et à tout le monde ! ) d’ étudier l’ésotérisme des Évangiles ( pour soi même d’ailleurs et d’abord ) et son symbolisme.
      Ça résous certaines contradictions du message évangélique quand il est pris à la lettre, et cela peut s’opposer du même coup , si l’on veut, à la politique pro islam de l’Église Romaine . ( qui est du calcul, selon moi ) car l’enseignement de L’Église est que tout doit être pris à la lettre dans le Nouveau Testament.

      • Jan,
        Juste un mot à propos des dates : si le solstice d’hiver tombe aujourd’hui le 21 décembre, il tombait le 25 décembre si on se référait au calendrier julien (établi sous jules César). Ce calendrier était erroné mais c’est en se fiant à lui que le Concile de Nicée, en 325, a fixé la date de la commémoration de la naissance du Christ (par un glissement compréhensible, c’est devenu celle de la naissance). Il s’agissait de la commémorer pile à la date des anciens cultes païens et en leur lieu et place.

  13. Pourquoi les gens croient-ils à quelque chose ?
    Parce qu’ils ont des preuves que ce quelque chose est vrai ?
    PAS DU TOUT !
    Ils croient à quelque chose pour la seule et unique raison qu’ils ont ENVIE D’Y CROIRE, c’est tout.
    Et parfois parce qu’ils sont obligés d’y croire, sinon…

    Regardez les fans de « La Guerre des étoiles » (Star Wars) : pourquoi se costument-ils en Soldat de l’empire, en pilote de X-fighter, en Jedi ou en Sith, pourquoi dépensent-ils des centaines ou des milliers de dollars pour des accessoires ou pour aller à des conventions ? Ils SAVENT que tout cela n’est qu’un mythe mais… ils ont envie de faire « comme si » c’était vrai.
    L’histoire de Star Wars reprend de nombreux éléments des mythes universels : une force spirituelle, la rédemption, l’arme héritée du père etc.

    Georges Lucas a utilisé pour raconter son histoire la meilleure technologie qui lui était accessible là où il habitait et à son époque.
    Comme moïse qui a gravé des commandements sur des tables de pierre, comme les apôtres qui ont écrit des évangiles sur des parchemins, comme Mahomet qui a fait apprendre par coeur des mantras en arabe à ses disciples.
    La technologie de Georges Lucas, ce n’était pas la pierre d’un échappé d’Egypte, le parchemin de citadins de Jérusalem, ou la mémoire d’un bédouin du désert, mais la pellicule de film d’un américain de la fin XXème siècle.
    Certains vont jusqu’à affirmer que l’histoire de Star Wars est VRAIE, que Georges Lucas a été, sans en être conscient, « guidé » par « La Force » pour raconter la saga des Jedi en images animées, donc que c’est un Prophète et que la vraie religion c’est… la religion Jedi.
    Allez donc prouver que c’est faux…
    Comme pour les admirateurs de l’histoire de Moïse par rapport à la religion égyptienne.
    Comme pour les admirateurs de l’histoire de Jésus par rapport à la religion juive.
    Comme pour les admirateurs de l’histoire de Mahomet par rapport aux religions chrétienne et juive.
    Comme pour les admirateurs de l’histoire de Michel Potay (et sa crypto-fumeuse évangile donnée à Arès…) par rapport aux religions musulmane, chrétienne et juive.
    Il est impossible de prouver que quelque chose d’invérifiable est faux.
    C’est le principe de toutes les religions.
    « Moïse a existé, Jésus a existé, Mahomet a existé, Michel Potay a vu Jésus… » et Dark Vador AUSSI a existé, La Force a instillé son histoire dans le cerveau de Georges Lucas.
    C’est vrai si vous voulez croire que c’est vrai.
    L’histoire de Star Wars est censée se dérouler « il y a bien longtemps dans une lointaine galaxie » allez donc prouver que c’est faux…

    A l’opposé, le principe de la science c’est de prouver que quelque chose est vrai en le vérifiant de manière reproductible et prévisible.
    On peut prouver que les Gaulois ont existé parce qu’on en trouve, régulièrement, des traces archéologiques cohérentes, pareil pour la plupart des rois, pharaons, évènements clefs tels que batailles, alliances, migrations…
    Mais rien de tel pour Moïse, Jésus, Mahomet, Potay ni la princesse Leïa ou Dark Vador.

    « Seuls les plus petits secrets ont besoin d’être protégés. Les plus gros sont gardés par l’incrédulité publique. » Marshall McLuhan (1911-1980)

    • Bonjour,

      Oui mais avec vos raisonnements on tombe dans le solipsisme intégral !

      Il y a quand même, archéologiquement parlant une stèle au nom de Ponce-Pilate, exhumée en Israël en 68, alors que le personnage n’était connu que par les Evangiles.

      Très indirect, certes …

      Et puis il y a quand même des textes latins , très peu postérieurs à la vie du Christ, qui font état des Chrétiens: preuve qu’il y a bien eu « quelque chose » :=)

      Je ne parle même pas du « Testimonium flavianum » parce que je pense, intuitivement, que c’est une interpolation.

      Mais beaucoup de savants non-catholiques (athées,juifs) penchent pour l’authenticité …

  14. Nous avons donc:
    – d’un côté mohamed avec un livre tout droit tombé du ciel car mohamed ne savait pas écrire
    – de l’autre côté jésus qui ne savait pas non plus écrire car il n’a laissé aucun manuscrit.
    Vous avez dit bizarre, comme c’est étrange.

    Nous pouvons donc conclure à tout et son contraire.

    • Bonjour,

      Socrate non plus n’a laissé aucun écrit.

      Est-ce une raison pour conclure qu’il ne savait pas écrire ou pire douter de son existence ? :=)

    • Il me semble avoir lu dans les Evangiles que Jésus lisait les textes sacrés dans la synagogue.
      Donc il n’était pas illettré. Mais même s’il avait été illettré, cela n’aurait pas été un problème, car il existe des criminels très instruits, et des illettrés intègres.

      • Bonjour,

        Il est même présenté comme un adolescent très doué dans la connaissance des textes de ses pères :=)

  15. Bonjour,

    Dans un sanctuaire, près de chez moi, il y une Vierge Noire à l’enfant , très ancienne alors, en effet, la couleur de peau du Christ importe peu !

  16. Bonjour,

    Je trouve que c’est une arrogance de moderne de remettre en cause l’existence de Jésus.

    Le savants rigolaient assez largement des dires d’Hérodote, il y a encore cent ans.

    Or, beaucoup de découvertes archéologiques récentes ont confirmé ce qu’il avançait.

    Les Anciens sont beaucoup plus fiables que l’on ne le croyait.

    Et si on remet en cause l’existence de Jésus, il est des foules de faits, de batailles, de personnages dont nous croyons à l’existence et dont pourtant l’existence est encore moins assurée par les textes …

    • Le christianisme a bien été créé quelque part et par une personne ou un collège de personnes. Quand on l’étudie, les influences juives et grecques sont évidentes.
      La civilisation occidentale conceptualise un monde en évolution permanente où rien n’est acquis ni définitif. La religion et les philosophies nous ont appris à ne jamais cesser d’étudier et de lutter dans un monde où tout reste toujours à découvrir. Nous leur devons une partie voire la totalité de nos succés.

      • Bonjour,

        C’est exactement cela.

        Vive l’invention de la géométrie ou de l’Histoire par les Grecs !

        Vive l’invention du Droit ou de l’ingénierie par les Romains !

        Mais leur métaphysique commune était bien faible.

        Vive donc la métaphysique juive reçue par l’Europe via le Christianisme !

        Europe = Jérusalem + Athènes + Rome.

        Pas besoin de la Mekke dans notre potage, d’ailleurs nous n’avons même pas le droit d’y pénétrer, sous peine de mort !

  17. Inventer un Jésus petit et basané donne des arguments à ceux qui affirment que le linceul de Turin est un faux. L’incertitude demeure, il n’y a pas de preuve convaincante.

    Dans le contexte d’aujourd’hui où les rois du pétrole achètent tout, y compris les consciences de certains universitaires, il est logique de ne pas ignorer les possibilités de manipulation. Dans un long documentaire en trois épisodes paru sur Arte en octobre 2010 et intitulé « L’empire de la foi », on a eu droit à un formidable bourrage de crâne à la gloire de l’islam avec la participation d’universitaires occidentaux apportant des arguments « prouvant » que les Arabes avaient tout inventé et découvert bien avant les Occidentaux.
    Le mensonge est une des bases de l’islam.

  18. Tout est bon pour remplacer, notre culture, notre histoire et notre religion, pourquoi, pour la remplacer par la religion moyenâgeuse qu’est l’islam. C’est tout simplement dégueulasse et abject. Et tout ça est fait par notre peuple et nos dirigeants, ça me donne la gerbe. traître à la France, traître à notre patrie, traître à nos morts qui ont donné leur vie pour que l’ont soit Français.

  19. Ce portrait de Jésus de type Arabe est absurde. L’archéologie a démontré que les civilisations du Proche et Moyen Orient étaient Blanches avant l’invasion des Arabes, Les sculptures, les mosaïques et fresques montrent des personnages blancs, avec les yeux bleus ou marrons.

    – La plus ancienne icône du Christ est celle du Monastère Sainte-Catherine, Sinaï, et date du VIe siècle.
    https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/4a/Spas_vsederzhitel_sinay.jpg
    PAS DE COMMENTAIRE, mes yeux savent voir.

    C’est certainement pour cela que les Arabes et tous les musulmans détruisent systématiquement toutes les traces de civilisations qui n’est pas la leur. Pour effacer les preuves de leurs menonges.

  20. …Avant d’être basané aux yeux noirs ou blond aux yeux bleus, reste à savoir s’il a existé. Et ça ce n’est pas demain que l’on aura la preuve ou la preuve du contraire. Dans le doute certains y croient, moi dans le doute je m’abstiens mais je n’ai rien contre les chrétiens, les juifs, les mu (non là, faut pas déco… non plus)

  21. il me semble logique que Jésus soit basané. Il est né en Palestine où les blonds aux yeux bleus n’étaient pas monnaie courante il y a surtout 2000 ans

  22. Les juifs ont un aspect physique très proches de celui des populations habitant le même aire géographique qu’eux. Pour connaître le type physique de Jésus ou d’un juif du premier siécle, il suffit de regarder les descendants des tributs juives qui se sont maintenues en Palestine. Ce sont des « blancs » Méditerranéens et je crois que certains pourraient même avoir les yeux bleus comme Bachar al Assad.
    Comme nous l’apprend la sagesse populaire, les préjugés ont la vie dure.

  23. @Jan: «  »On pense que le christianisme est plus en rapport avec la tradition solaire zodiacale de l’Egypte, qui la suivait scrupuleusement. «  »

    Tout à fait d’accord mon Cher Jan, d’autant que nous en avons la preuve à des millions d’exemplaire sous nos yeux aveugles et depuis quelques deux milles ans.
    Si on se demande pourquoi une auréole dorée (de ‘Aurea’ en grec, d’où aurifère…) c’est d’une part parce que c’est la représentation de…RA le dieu du soleil chez les Egyptiens, d’autre part pour signifier que le nouveau dieu passe devant l’ancien.
    Ainsi donc, de même que Noël est le solstice d’hiver, à chaque fois qu’un chrétien prie devant cette image auréolée, il fait également sans le savoir ses dévotions…au Soleil.

    • @hoplite
      oui hoplite ,et dans un Évangile ( celui de Matthieu ,je crois ? ) on fait allusion, je pense, à cette filiation , influence, de l’Égypte, sous la forme de cet épisode de l’exode, d’une fuite de la sainte famille vers l’Égypte

  24. Une suggestion à ces « savants », que n’ont-ils fait la même chose avec … Mahomet ? Ils s’en sont bien gardés de peur de payer cette représentation de leur vie.
    J’ajoute que le visage obtenu pour représenter Jésus me semble surtout ressembler aux reconstitutions que l’on nous propose des visages préhistoriques, serait-ce de la même sculptrice ? Il a y a des gens que cette fausse science fait vivre, car, sous prétexte de vulgarisation, on accrédite des interprétations imagées sans fondement.Un tour au Musée de l’Homme rénové vous en convaincra.

  25. Bonjour,

    Je ne vais pas rentrer dans le débat de savoir si Jésus et les personnages bibliques ont réellement existé ou pas. Je n’en sais rien et cela n’a pas d’importance pour moi.

    Mais par contre, si l’on se réfère au texte biblique, le roi David était roux. Donc il est normal que les peintres aient peint Jésus, censé descendre du Roi David, avec la peau et les cheveux clairs. Voici ce que dit la Bible (version bible de Jérusalem) :

    1 Samuel 16 : 12 : Jessé l’envoya chercher : il était roux, avec un beau regard et une belle tournure. Et Yahvé dit : « Va, donne-lui l’onction : c’est lui! »

    1 Samuel 17 : 42 : Le Philistin tourna les yeux vers David et, lorsqu’il le vit, il le méprisa car il était jeune – il était roux, avec une belle apparence.

  26. En plus il a l’air particulièrement con !
    Vont-ils s’arrêter là, ou alors vont-ils aussi ressusciter Le Bouddha, momo le pédo, etc… ?
    Je pense qu’ils s’arrêteront à Jésus prouvant que ceci n’a rien de scientifique mais que ce n’est qu’une démarche politique.

  27. il y a des « scientifiques  » payés pour ça ? Alors qu’on ne sait même pas si Jésus a vraiment existé ou s’il s’agit d’un personnage légendaire ? De plusieurs ? (Ce prénom était courant).
    Dans le même souci de « réhabilitation » des gens de couleur et dans le projet d’ôter à la « race blanche » toute prétention à quelque prestige que ce soit, ont été publiés il y a quelques décennies, les délires du Cheik Anta Diop, qui prétend « démontrer » que les Egyptiens ont tout inventé et non les Grec, que les-dits Egyptiens étaient noirs, mais aussi Beethoven (!). Ce pseudo intellectuel est non seulement pris au sérieux mais révéré en Afrique, aux USA, aux Antilles.

    • L’Autre Dumas : un film raciste ?
      On retiendra sans doute la vive indignation suscitée par le choix de Gérard Depardieu pour incarner un auteur que l’on considèrerait aujourd’hui comme « noir ». (…) Ce qui est grave, c’est que ce film est une véritable charge contre Alexandre Dumas.

      Cette attaque délibérée se place dans la droite ligne d’un pamphlet raciste publié par Eugène de Mirecourt, en 1845, et qui déboucha sur un procès gagné par l’auteur des Trois Mousquetaires. La méthode utilisée, cette fois, est plus subtile : on ne reproche plus à l’écrivain sa négritude, mais on la nie en la reportant sur Maquet, un simple collaborateur élevé au rang de héros. C’est la négation de cette négritude qui justifie le choix de Depardieu dans l’esprit du réalisateur et des producteurs. Pour eux, le nègre c’est Maquet. L’esclave, c’est Maquet. Dumas, c’est Maquet. Le fils du général né captif en Haïti n’est plus qu’un imposteur dont on doute – à la limite – qu’il soit capable d’écrire une seule ligne.
      http://www.jeuneafrique.com/207066/societe/l-autre-dumas-un-film-raciste/

      Protrait de Dumas
      http://www.histoire-image.org/photo/zoom/sch1_legray_001f.jpg
      Métissé ? Oui,
      Noir ? Non.

  28. Tous les peuples de la terre se sont représenté leurs divinités et les personnages de leur religion à leur image. C’est universel et tout à fait humain. Les Européens sont Blancs, donc les artistes européens ont représenté des Jésus Blancs.

    On ne va tout de même pas renier les grandes œuvres du génie artistique de notre patrimoine culturel pour ça.

    Oserait on censurer les peintures religieuse Michelange et De Vinci parce que les Jésus ne sont pas assez foncés?

    Du simple point de vue anthropologique, si on tient absolument à avoir une idée juste du type physique probable de Jésus, il suffit de se référer aux peuples autochtones de la région où il a probablement vécu.

    • Quand on voit que commencent à circuler des pétitions contre Renoir parce que ses personnages sont trop blancs aux USA….

      • Ben oui il s’appelle Renoir et il traduisent Reblack, ah les cons!
        Je suis plié par tant de crétinisme.

  29. Bah… Je vais jeter mon petit grain de sel sulfureux, en rappelant qu’il n’y a aucune preuve historique de l’existence de Jésus. Aucune preuve de ses faits et gestes, rapportés selon les Évangiles.
    Aucun historien de l’ époque n’en parle
    les Évangiles direz vous ? Oui mais ceux ci ne sont pas fiables historiquement parlant. D’abord ,ils se contredisent entre eux, et comportent des contradictions avec l’époque.

    Le Jésus Christ des Evangiles serait donc un personnage Mythique créé de toute pièce , et pour les besoin de la cause ( la nouvelle religion ), à partir de  » messies  » précedents et de traditions précedentes. Non seulement le presonnage ,mais aussi ses faits et gestes.

    le Christ est un nouvel avatar du mythe ( du » messie  » ) solaire. Le Christ, le christianisme est le prologempent de la tradition solaire en vogue dans toute l’Antiquité, et devant se poursuivre jusqu’ à la nouvelle ère astrologique. Celle du verseau
    On pense que le christianisme est plus en rapport avec la tradition solaire zodiacale de l’Egypte, qui la suivait scrupuleusement.

    Bref, c’est l’avis de nombreux esotéristes et penseurs
    Mais pour ces gens ( les ésotéristes ) seul comptent le (ou les ) message(s) , sa transmission et son application.
    Bien entendu l’Eglise chrétienne, officiellement ,rejette cela et occulte.
    Voilà.

    Quand à l’article scientifique, il a des arguments (on verra si certains debattront la dessus). Mais peut être, y a t’il une arrière pensée dans cette affaire.

    Quand aux oeuvre artistiques représentant Jésus Christ, on ne peut pas les rejeter, ne serai ce que d’un point de vue ésotérique, lequel est conforté précisément dans ces représentations !
    En effet que remarque t’on ? Que le visage du Christ est entouré de cheveux longs et d’une barbe
    cette pilosité est soit blonde ou rousse, pour certaines oeuvres.

    Traduction. Les cheveux et barbe sont les flammes, les rayons du soleil, lequel est le visage du Christ . La couleur blonde est celle du soleil. La couleur rousse est celle du Feu
    Soleil et Feu. On est bien en présence du Mythe Solaire. Ceux qui ont réalisés ces oeuvres le savaient, ou on les a inspiré dans ce sens.

    Voilà, c’etait mon grain de sel sulfureux…

    • Fort intéressant en effet, merci. Par ailleurs, que Jésus ait existé ou pas, peu importe, il fait partie de notre histoire, comme faisaient partie de l’histoire de la Cité grecque le héros fondateur, qu’il ait existe ou pas.

    • Christine. Il vraiment temps que vous reposiez. Je vais vous citer le nom de l’église chrétienne respectable peut-être plus que toutes les autres, qui, avant de subir l’influence des églises catholiques et orthodoxe, a donné au Seigneur une tête de parfait métèque basané ; l’église ARMENIENNE. Ça vous suffit comme référence ?
      Par ailleurs, vous avez parfaitement le droit de fréquenter les cathos de droite, que je ne rejette pas. Mais en tant que baptise au sein de l’église réformée, j’ai quand même le droit de l’ouvrir: Michel-Ange, Raphaël et toute la bande étaient des artistes prodigieux, mais à la rigueur, on peut dire qu’ils étaient pas chrétiens (en tant qu’artistes tout au moins. De la Rome de cette époque, je crois que c’est Monluc ou un autre grand pourfendeur de Huguenots qui le disait: « Le pape y est adoré, la Vierge honorée, le Christ ignoré ». Ceci, je le répète, de la bouche d’un homme qui s’était usé à défendre le catholicisme les armes à la main.
      Sérieux Christine ; prenez des vacances. Et je n’ai pas encore tout dit. Il y aura une 2eme partie à mon savon.

      • Mais non ça ne me suffit pas comme référence. Jen e vois pas pourquoi l’église arménienne aurait raison contre toutes les autres ni pourquoi je ne devrais plus me sentir chez moi avec toutes les représentations du Christ depuis plus d’un millénaire. Je me fous éperdument de savoir si Michel-Ange était chrétien, je ne le suis pas, je ne fréquennte ni des cathos de droite ni des juifs ni des protestants ni etc. je fréquente des patriotes, amoureux de la France et de sa culture, qu’ils croient ou pas, et qui savent que l’ennemi c’est l’islam. Et venir nous présenter ce Christ ressemblant comme par hasard aux « migrants », en 2015, c’est une monstruosité et un viol.

      • Les Arméniens ne sont pas plus basanés que les autres chrétiens d’Orient. Ils sont un peuple caucasien avec un physique assez varié, mais leur peau a tendance à être claire. Je connais suffisamment d’Arméniens pour pouvoir dire que la plupart ont la peau assez claire.

        Pour Jésus, il est normal que les peuples africains le peignent avec une peau noire, et les peuples scandinaves avec des cheveux blonds comme les blés, etc…Chacun voit un Jésus qui lui ressemble, il n’y a pas de mal à ça.
        La couleur de la peau de Jésus n’a finalement aucune importance: l’important est son message. Le fait que Jésus ait existé ou pas n’a pas d’importance non plus, l’important est le message que nous lui attribuons.

        Du moment que le message de Jésus est révolutionnaire, et qu’il a interdit des choses que personne n’avait interdites avant lui (l’esclavage, la pédophilie, la lapidation, la polygamie, la répudiation, la vengeance, le meurtre pour toute autre raison que la légitime défense…) cela fait de notre notre monde un monde meilleur.
        De même, peu importe que Mahomet ait existé ou qu’il soit une invention: le fait est qu’il a fondé une idéologie qui autorise la lapidation, la pédophilie, la décapitation, l’esclavage, la polygamie, la répudiation, la torture, le mariage de jouissance (qui peut ne durer qu’un quart d’heure) l’enlèvement et le viol des non-musulmanes, le mariage forcé, la séquestration de l’épouse…bref que Mahomet ait existé ou pas, l’islam doit être banni des sociétés civilisées.

        Les ancêtres des Français ont banni l’islam hors de France il y a des siècles. Ils savaient ce que l’islam autorisait aux hommes, et les privilèges qu’il leur donnait sur les femmes. Tout homme peut être tenté par l’islam, car il lui permet de soumettre les femmes de sa famille, et d’attaquer impunément les non-musulmans.
        Malgré ces avantages énormes, les ancêtres des Français ont refusé l’islam, l’ont combattu et bouté hors de France, et se sont même rendus jusqu’en Orient, à leur risques et périls, pour le bouter hors des terres chrétiennes qu’il avait envahies et islamisées (Croisades).

        Soyons dignes de tous ces Français morts en combattant l’islam, alors qu’ils auraient pu succomber à la séduction d’une idéologie qui leur autorisait le crime, le vice, et l’oppression.
        Qu’ils reposent en paix.

    • – École biblique et archéologique française de Jérusalem
      http://www.ebaf.edu/

      – Vie de Jésus
      par Ernest Renan
      http://www.lexilogos.com/document/renan/vie_jesus.htm

      – Au XIXe siècle, un certain nombre de savants, issus de l’école « hypercritique », ont remis en cause l’existence historique de Jésus. C’est ce qu’on a appelé la « thèse mythiste ». Si aujourd’hui plus aucun universitaire sérieux n’adhère à cette théorie, elle continue néanmoins à être diffusée sur certains sites internet.
      Dans cet article, je présenterai donc brièvement les preuves de l’existence de Jésus, en évoquant d’abord les sources chrétiennes, puis les sources non-chrétiennes (romaines et juives).
      http://www.scienceetfoi.com/les-preuves-historiques-de-l-existence-de-jesus-1/

      • Bonjour Beate
        J’ ai été voir ce site Science et foi. je trouve que c’est faible comme argumentation
        Je ne crois pas à la totale réalité historique des Évangiles qui sont pour moi, avant tout des textes symbolique , philosophique et ésotériques.

        Mais ils ne contredisent pas l’idée qu’il y ait pu y avoir, en ce temps, un  » messie » , un prophète, un leader, un levain un Maître, voire un opportunisme ( ! ) dénommé Jésus et par la suite jésus Christ, afin de lancer, d’amorcer un nouveau mouvement religieux en droite ligne de la tradition zodiacale – puisqu ‘on était parvenu à cette époque à l’ère du Poisson,
        Il fallait donner du corps, de la chair à ce nouveau mouvement.

        Mais je ne pense pas que ce Jésus ait eu autant d’importance, ni de rayonnement que les Évangiles lui prête, ni que tout ses faits et geste s’y rapportant soient réels.

        On remarquera aussi que ce mouvement chrétien s’est très vite structuré, très vite répandu.
        Moi ça m’interpelle. C’est comme si c’était prévu, attendu… planifié. Et là on rejoint donc la tradition ésotérique, qui conforme à sa mission transmet au fil des millénaires ( je pense à Égypte Antique ) le message zodiacale.
        Il fallait coûte que coûte que les Poissons ( les chrétiens ) réussissent !
        Et ma foi…

    • @Jan. Aucune preuve historique ? Très amicalement, cher ami, vous avez tout faux. Je ne vais pas me lancer dans les preuves historiques apportées hors de l’Evangile – bien sûr – Vous tenez des propos non maîtrisés. Basez vos affirmations sur des recherches dignes de ce nom. Car des preuves je peux vous en fournir. Mais je vous laisse quand-même fournir cet effort car les infos sont à portée. Dire que c’est le prolongement… Non, elles ont remplacé des coutumes existantes, car il fallait arriver au christianisme par le biais des manifestations existantes. Je ne vois pas où est le problème. Je pourrais vous écrire des pages à ce sujet, mais les choses ont déjà été dites, et il ne vous reste qu’à vous assurer par vous même, ce qui ne manquera pas de vous apprendre des tonnes…(le but du site n’étant pas dédié à ces sujets). 🙂
      Ne venez pas aussi me dire que Mitra est né d’une vierge et fut crucifié, comme on l’entend sur des sites pseudo-scientifiques ….
      Quant à prendre des ésotéristes et penseurs pour des chercheurs ou historiens, soyons sérieux.

        • @jan
          voici un lien

          http://www.info-bible.org/histoire/jesus.htm#_Toc2528252.

          Le net abonde de preuves et d’arguments. Croisez les informations et jugez par vous même.

          Tout comme pour Mithra dont deux Mithra Un datant d’environ 1500 ans av JC (iranien) et repris les Romains – au IIe siecle ap JC qui est né d’une pierre un poignard à la main, directement adulte et qui a tué le taureau et n’est pas mort crucifié. Tuer le teaureau ne fut pas un acte de sacrifice mais un combat mythologique.
          Par ailleurs, il serait important de souligner que l’Évangile n’a jamais affirmé la naissance du Christ un 25 décembre. Tout le monde sait que cela est arbitraire, et que cette date a été choisie comme symbole du Christ qui a dit « Je suis la Lumière ». Donc, oui, Sol Invictus a été repris pour souligner le caractère de la résurrection du Christ. C’était un moyen de remplacer cette fête païenne par l’avènement du Christ afin d’aider à la transition. Concernant ce dernier point, toujours dénoncé, je ne vois aucune polémique qui puisse se justifier.

          Cette histoire d’un Mithra né d’une vierge n’a été adossée à aucune preuve. C’est une dame qui se prénomme Acharya, improvisée – critique – qui a fait répandre cette théorie. Le monde historien ne la reconnais pas.

          ref : Cumont, Franz, The mysteries of Mithra. New York Dover, 1950. Page 196

    • Si le christianisme est un culte solaire, l’islam est un culte lunaire. La lune brille la nuit parce qu’elle reçoit la lumière du soleil.
      Les amateurs de symboles pourront peut être nous éclairer sur la signification occulte des deux luminaires. La civilisation occidentale met en lumière (révèle) ce qui est caché voire sacré alors que civilisation islamique cultive le secret.

    • Si il à existait écrit sur les rapports romain occupant à l’époque c’est pour cet raison qu’il a été crucifié se déclarant roi des juifs alors que les romains gouvernaient son pays.Ensuite je n’en sais pas plus l’église à brodée pour manipuler .Mais ça m’étonne pas qu’il fut bien bronzé se n’est pas un pays du nord et les premiers envahisseurs étaient romains et il n’y avait pas eu beaucoup de croisement !

Les commentaires sont fermés.