Les 10 stratégies de manipulation des masses enseignées à l’ENA

« Panem et circenses ». Voila ce qui est largement enseigné à l’ENA.

Les dix stratégies de manipulation de masses

Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les médias. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité.

1/ La stratégie de la distraction
Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l »économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles » (Le foot, les jeux olympiques, Johnny, etc) [« Panem et circenses » « Donnez leur du pain et des jeux ! »].

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions
Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. (Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.).

3/ La stratégie de la dégradation
Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement. (Baisse des retraites et allongement de la durée du travail).

4/ La stratégie du différé
Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu. (L’augmentation importante de la pression fiscale ne se fera pas avant les élections de 2012).

5/ S’’adresser au public comme à des enfants en bas-âge
La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles » (Les Français sont trop gros, trop gros, trop gros,.. Les boissons sucrées sont surtaxées : nous les paierons plus cher).

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion
Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements (La terre se réchauffe dangereusement du fait des seules activités humaines (sic), ce sera terrible pour nos enfants : les carburants sont encore plus taxés).

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise
Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »(80 % des élèves des universités ou des grandes écoles sont issus des classes moyenne ou supérieure).

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité
Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte (Voir certaines émissions de TV particulièrement populaires).

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité
Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!.. (Vous êtes au chômage par manque de formation ! : suivez un stage et tout ira mieux).

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes
Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes. (Pourquoi croyez-vous que les grands politiques utilisent et payent largement des instituts importants des sciences humaines ou des grandes sociétés de publicité ce qui revient au même).

Peu importe la couleur politique, voilà comment nos chers dirigeants nous manipulent !

Source : https://groupescolairemauricedocagne.wordpress.com/2012/02/20/manipulation-des-masses-panem-et-circenses-donnez-leur-du-pain-et-des-jeux-le-peuple-doit-se-reveiller/

 176 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Mais commment faire sortir certains de son entourage de cette manipulation pavlovienne ensemencee depuis la petite ecole et les barbapapas et constamment ravivee par les medias ?
    La tache d huile de la lucidite let pnus de temps a se repandre que les mesures antidemocratiques a etre prises…?

  2. P de Villiers parle d’Ecole Nationale des Anes dans son dernier bouquin « le moment est venu de dire ce que j’ai vu ». C’est une école où on apprend surtout à gérer (comme en entreprise) et à communiquer, bref du vent, on constate les résultats.Quant à la manipulation c’est « dites-moi ce dont vous avez besoin, je vous expliquerez comment vous en passer »!

  3. Depuis longtemps, je dis « Ecole Nationale des Abrutis » quand je parle de l’ENA autour de moi.
    Depuis longtemps, plus rien de bon ne peut sortir de cette cabane à cochons à laquelle il faut foutre le feu (de préférence quand elle est remplie de ses étudiants et de ses profs).

  4. Quand on observe les esprits formatés grégaires issus de la dite école d’élite que constitue l’ENA ,il y a matière à s’interroger quant à la réelle capacité de ces êtres qui se pensent et se vivent d’exception à penser individuellement et à quitter le troupeau du pouvoir et de l’argent.a
    La folle du Poitou,le garçon boucher qui a un charisme d huitre,le bellâtre de la promotion Voltaire qui ne prend aucun risque en restant dans la Chiraquie et tant d’autre prêts vendre leur âme au diable pour avoir une once de pouvoir.

  5. En fait le premier point, la première règle de la manipulation, c’est l’ignorance-croyance. C’ est la source. Tout procède de ça
    Ce n’est pas seulement de la simple ignorance comme il est dit au point 7 ( qui est juste ,bien entendu )
    Mais c’est plus profond que ça. C’est la source

  6. Il y a une excellente méthode pour contrer cette stratégie de manipulation : étudier les langues anciennes grec et latin, potasser  » la guerre du Péloponnèse « , les écrits de Tite – Live, se délecter des oeuvres de Machiavel : » l’art de la guerre », « le Prince  » et « discours sur la première décade de Tite -Live » , lire von Clausewitz et Tsun Zu. Ce sont de bonnes bases, les enseigner à son entourage afin d »élever le niveau général et développer l’esprit critique. Il faut lire la presse de plusieurs tendances :  » Méfie toi de l’homme d’un seul livre  » écrivait St Thomas d »Aquin. Il faut lire par soi-même les grands auteurs, du genre Tocqueville et non par la lecture d’ouvrages de vulgarisation :  » on a lu pour vous « …. Immuniser votre entourage et vos enfants contre la manipulation en les éduquant dès le plus jeune âge avec cette méthode. Il faut leur apprendre à réfléchir par eux-mêmes. Mon père m’a appris quand j’étais en primaire les langues anciennes et l’histoire : j’avais donc un bon bagage en arrivant au collège. On ne m’a jamais fait prendre des vessies pour des lanternes.
    Il faut aussi lire la presse anglo-saxonne : elle est en général bien documentée et n’est pas tendre avec les gouvernements français. Donc pas de risque d’avaler des couleuvres.
    Hoplite a dénoncé le mécanisme, votre servante vous indique l’antidote.

  7. 10/ Connaître les individus…

    VF – Assange : «L’enjeu de la vie privée est perdu, la surveillance de masse est là pour de bon»
    Lors d’une conférence pour les 10 ans du réseau d’information RT, le fondateur de WikiLeaks a estimé que l’humanité devait désormais s’adapter à vivre dans un monde où la surveillance de masse devient de plus en plus à la portée des gouvernements.

    C’est via une vidéoconférence depuis l’ambassade de l’Equateur, à Londres, où il est emmuré depuis trois ans, que Julian Assange s’est exprimé lors d’une session organisée à Moscou par RT sur le thème : «Sécurité ou surveillance : le droit à la vie privée et la sécurité anti-terroriste peuvent-ils coexister à l’âge digital ?».
    Suite et vidéo ici https://francais.rt.com/international/11938-assange-rt-vie-privee-surveillance

    VO – Assange : «Game for privacy is gone, mass surveillance is here to stay»
    https://www.rt.com/news/325524-assange-privacy-rt-10/

  8. Panem et circenses (littéralement « pain et jeux du cirque », souvent traduite par « Du pain et des jeux ») est une expression latine utilisée dans la Rome antique pour dénoncer l’usage délibéré fait par les empereurs romains de distributions de pain et d’organisation de jeux dans le but de flatter le peuple afin de s’attirer la bienveillance de l’opinion populaire (politique d’évergétisme)1. L’expression est tirée de la Satire X du poète latin Juvénal, qui lui donne un sens satirique et péjoratif..

    Aujourd’hui, elle est souvent utilisée pour signifier la relation biaisée qui peut s’établir dans ces périodes de relâchement, ou de décadence, entre :

    une population qui peut se laisser aller, se satisfaire de pain et de jeux, c’est-à-dire de se contenter de se nourrir et de se divertir et ne plus se soucier d’enjeux plus exigeants ou à plus long terme concernant le destin de la vie individuelle ou collective.
    un pouvoir politique qui peut être tenté d’exploiter ces tendances « à la vie facile et heureuse » par la promotion de discours et de programmes d’action populistes ou court-termistes.

    Le court-termisme désigne,de manière péjorative un comportement qui privilégie l’obtention d’un gain immédiat au détriment d’un résultat futur.

    Bref de la manipulation.

Les commentaires sont fermés.