De retour en France, chronique familiale : l’herpes sévit !


De retour en France, chronique familiale : l’herpes sévit !

Illustration, ingrédients de la Pouteille, spécialité auvergnate dégustée au cours de notre périple.

J’arrive d’Espagne, heureux de retrouver la « douce France », pour quinze jours, même ma femme catalane mais espagnole à la fois (elle y tient) est heureuse de retrouver cette terre où l’on est heureux comme « Dieu en France » selon nos amis allemands.

Après avoir traversé le Massif Central nous nous sommes arrêtés en Auvergne, dans un village de pierres, La Canourgue, un hôtel avec une fenêtre donnant sur la Vierge illuminée en haut de la montagne, froid vif, rues déjà décorées, Noël est proche, un dîner où nous faisons honneur à la recette locale : la « pouteille » élaborée avec des pieds de porcs au vin : ça sent bon la France, la France profonde simple, loin des banlieues islamisées de nos grandes villes. Puis le lendemain, traversée de l’Auvergne, clochers, volcans, le bonheur de la Patrie retrouvée, et enfin arrivée sur Paris finalement d’excellente humeur.

Retrouvailles pleines d’émotions de vieux parents ayant dépassés les nonantes ans, nous parlons, nous parlons de ce qui est arrivé à notre pauvre pays, de nous et des autres.
Visite chez ma sœur : là encore joie des retrouvailles mais très vite – je ne sais pourquoi – ma sœur retraitée de l’enseignement, très « bobo » se met à geindre sur la prévisible victoire du FN débouchant sur une « catastrophe économique » et une « guerre civile ». Mon sang ne fait qu’un tour : la guerre civile nous l’avons déjà : à qui la cause ? La France vendue au Qatar et à l’Arabie Saoudite par Sarkozy-Hollande ! Le ton monte je me permets « il nous faut un Poutine » et ma sœur d’un ton très supérieur d’enseignante peu habituée à être contrariée : « tu ne sais pas ce qu’est Poutine, un voyou … » Malgré mon aphonie je m’apprête à une réplique cinglante, quand mes parents nous demandent instamment de cesser de « parler de politique ».
Mon beau- frère ex journaliste très bobo également est en cuisine, nous en resterons là, il saura certainement plus tard par ma sœur que je ne suis plus dans le « politiquement correct ».

Dimanche élections, après une journée chez un autre beau frère plus réaliste car travaillant dans le médico-social !! Il me cite l’exemple d’une famille d’emburkinés vivant grâce aux indemnités des trois enfants handicapés !!! Il n’y a pas de secrets : lui et sa femme kiné savent dans quelle France nous vivons.

Aujourd’hui lundi ma mère effarée de voir les scores du FN dans son journal ! PACA, Alsace, Nord tous  des racistes ! L’amalgame est passé par là :  » FN contre l’islam = raciste !  » Ouf, il a fallu que j’explique le coran ! « mais non ils ne sont pas tous comme ça ! cépaçalislam ! »  Vous avez lu le coran ? NOOOON bien sûr ! mes citations de sourates mettent fin à la conversation.
L’Herpes et sa propagande est passée par là ! Il y a du travail à faire dans les familles !!!!

Une réflexion me vient à l’esprit : comme dans l’Espagne des années 30, verrons- nous bientôt en France des familles se déchirer, lors d’une guerre de civilisation et qui n’aura de « civil » que les dégâts qu’auront fait les islamo-collabos et les bobos laxistes au sein des familles de la communauté nationale ?

PS: Christine, vous savez que je vous admire parce que vous êtes bien placée pour savoir que l’enseignement en France est un nid bobos gauchos islamo dhimmis !!! Vous avez dû vivre l’enfer…

Note de Christine Tasin

Bah ! Il suffit de ne rien attendre de ses collègues et de se régaler des heures passées avec des adolescents. Quand on a la chance d’enseigner Socrate, Cicéron, Alexandre, Jules César, Molière, Voltaire, Hugo, Zola et tous les autres… que des collègues ne répondent pas à votre salut, que d’autres aillent dénoncer votre blog auprès du proviseur, que d’autres essaient de monter les élèves contre vous et que tout soient assez lâches pour ne jamais aborder de front le problème de l’islam c’est de la roupie de sansonnet.

J’en veux terriblement aux enseignants qui ont les yeux ouverts et qui ont peur de dire, de faire… S’ils sont fonctionnaires ils ne risquent rien, à part un mauvais emploi du temps et de monter un peu moins vite les échelons,quelle importance ???

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Alain de Catalogne

Responsable Résistance républicaine Espagne


11 thoughts on “De retour en France, chronique familiale : l’herpes sévit !

  1. AvatarPhilippe le Routier

    Très bon article !

    Ça,
     » Dimanche élections, après une journée chez un autre beau frère plus réaliste car travaillant dans le médico-social !! Il me cite l’exemple d’une famille d’emburkinés vivant grâce aux indemnités des trois enfants handicapés !!! Il n’y a pas de secrets : lui et sa femme kiné savent dans quelle France nous vivons.  »
    Ça me scie !

  2. AvatarLe Chatelain

    Hélas, c’est exactement çà, les familles vont se déchirer à cause de cette saloperie d’islam, moi c’est avec ma moitié qui trouve que j’exagère 🙁
    J’envisage d’acheté un petit Coran de poche à dégainer à chaque fois qu’on me sortira « cèpaçalislam » ! Mais si c’est çà !!!!

    1. AvatarPhilippe le Routier

      Vous pouvez le télécharger sur le Web !
      J’ai celui, traduction officielle et certifiée de la grande mosquée de Paris.

      Les passages haineux, pas tous car il y en a trop, j’en ai fait des copié collé que j’ai mis dans mes messages, ça reste en brouillon puisque je ne met pas de destinataire et c’est plus rapide à retrouver.

      Si on dit que j’invente, je note le numéro de la sourate, j’ouvre le fichier coran, je montre qu’il s’agit bien d’une traduction certifiée, et je cherche la sourate.

      Imparable !

  3. AvatarBética Dominique

    Très bon article, Alain!
    Les enseignants sont, en ce moment, des bobos-collabos insupportables. C’est la tendance première. Mais, ils ne le sont pas tous! De plus en plus d’enseignants refuse d’adhérer à la soumission. Ils se rendent compte du sens de la ligne « éditoriale » de l’Education Nationale par rapport à des dictats religieux inacceptables.
    On touche là la question du recrutement d’enseignants de ces dernières décennies. On peut s’amuser à constituer des statistiques, je suis près à parier qu’elles démontreront la tendance des Inspecteurs-recruteurs. Depuis des décennies on voit arriver dans les lycées des stagiaires-Capes ou Agrégation particulièrement démunis pour comprendre le sens de l’Histoire; complètement a-politique. Ce recrutement a été intentionnel( voir les textes officiels de la rue l’Ulm), ils cherchaient à détruire une classe sociale consciente, les enseignants, qui gênait le pouvoir politique. Ils ont bien réussi leur coup!!

    Patriotiquement,

    Dominique Bética

  4. AvatarPierre 978

    C’est un vrai problème aujourd’hui cette lobotomie des consciences. Je suis en plein dedans, à part ma mère et mon fils qui me soutiennent et comprennent le danger de l’islam, mon amie, elle est dans le pasd’amalgame, ils ne sont pas méchant, on veut pas la guerre, je suis Charlie etc….. j’ai totalement arrêter de parler politique avec elle, elle vote LR mais cela revient à être PS je ne voit pas la différence, Marine à totalement raison de dire LRPS même combat. Samedi dernier j’étais chez mon meilleur ami et nous sommes venus à parler politique et attentat, là aussi le discours, c’est, le danger c’est la Chine avec son économie, les musulmans sont calmes, la guerre civile en France tu es fou !!!! Faut pas exagérer !!!! le danger est ailleurs, tu deviens ou bien tu es un facho etc…. j’ai perdu tous mes amis à cause de mon analyse et réflexion sur la situation. On pense que je suis pas normal que je vais trop loin avec l’islam et patati et patata bref !!!! J’ai expliqué lentement avec pédagogie à plusieurs reprises sur ce qui nous arrivent réellement dans notre pays, malgré cela mon ami c’est énervé après moi et j’ai fais semblant de le comprendre et d’abonder dans son sens. Tout cela pour dire que oui, il y a et il y aura des disputes violentes entre amis et famille, que les camps se forment déjà et qu’il faut garder à l’esprit que nous, les vrais patriotes, NOUS NE SOMMES PAS FOU !!! Nous sommes réellement du bon côté de la barrière !!! La question qu’il faut impérativement se poser maintenant. Même si Marine accède au pouvoir en 2017, la guerre aura lieu car l’islam en France et en Europe est trop important pour en avoir un contrôle absolu et sans risque. Lorsque les événements arriveront et j’en suis convaincu, vos amis et votre famille à ce moment là ouvriront les yeux du moins je l’espère pour eux, ils vous téléphoneront pour vous expliquer qu’ils regrettent de ne pas avoir compris plus tôt car ils auront peur des conséquences de la réalité, de leur lâcheté, aveuglement lorsque tout était calme, après avoir tenter pendant des mois, voir des années, essayé avec patience de leur ouvrir les yeux. Là, le discours sera  » tu avais raison, je ne t’ai pas compris, pardonne moi, qu’est ce qu’on fait !!!! As tu prévu une solution !!! Que ferez vous à ce moment là !!! Pardonnez ? Dans l’absolu je dirais oui car nous sommes avant tout humain, en ce qui me concerne il y aura une mise à l’épreuve obligatoire pour certains, je ne prendrais aucun risque et ferait prendre aucun risque à des patriotes pour des personnes qui pendant des mois, voir des années vous ont tourné le dos et traiter de facho. Ils ne pourrons pas dire qu’ils ne savaient pas !!!! Donc aucune excuse !!!

    Pierre

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Nous sommes tous, sur ce site, des personnes qui ont « ouvert les yeux », à un moment ou à un autre , comme vous le dites fort justement.

      L’aggravation de la toute simple réalité obligera les négateurs actuels à ouvrir, eux aussi, les yeux.

      Espérons que cela soit le plus vite possible :=)!

  5. Avatarhathoriti

    Vous avez été courageuse, Christine ! Personnellement, je n’aurais pas supporté, ou j’aurais démissionné ou j’aurais été en taule… J’ai connu une jeune femme sympa, marrante comme tout, ex prof (elle était devenue visiteuse médicale après « recyclage ») qui vivait en banlieue dans une avenue Robespierre (elle ne s’en remettait pas !) et, cerise sur le gâteau, si l’on ose dire, dans son immeuble vivait…Boudarel en personne ! Chaque fois qu’elle le rencontrait, elle avait envie de lui cracher à la gueule !

  6. DiogèneDiogène

    Alain de Catalogne,

    J’apprécie votre article auquel chacun peut s’identifier (c’est mon cas) et les différents commentaires qui en découlent.

    Dans le fait de nier une réalité il y a des mécanismes psychologiques qui ont été identifiés par les experts de la psyché humaine.

    Pour faire bref : la plupart des gens se racontent des histoires, vivent dans leurs rêves et quand la réalité est en totale opposition avec leurs rêves, leurs croyances (politiques en l’occurrence) ils vont s’arranger pour réaménager leurs rêves : « pas d’amalgame, la secte d’amour ce n’est pas celà, etc… »
    Le déni, toujours le déni… »tout le monde il est beau tout le monde il est gentil ».(non ce n’est pas une citation du vénérable Flamby il s’agit du titre d’un film de Jean Yanne)

    C’est un peu comme une femme trompée par son mari : en dépit des preuves qui s’accumulent, elle reste amoureuse et ne veut pas y croire.
    Elle a mal interprété les textos que son mari a envoyés à une certaine Brigitte dans lesquels il fait allusion à un minou (ça doit être son chat se dit-elle). Mais pourquoi vouloir lécher un chat quelle drôle d’idée, se dit-elle encore (!)

    Il doit y a voir une autre explication, un autre sens que l’évidence première se raconte-elle pour rester accroché à son rêve de mari éternel « prince charmant » (elle a beaucoup lu les livres de la collection Arlequin).

    Il y a même, pour aller plus loin, des femmes battues qui soutiennent leur mari car si celui-ci est incarcéré c’est toute leur vie familiale qui s’écroule alors on reste « accroché » à sa croyance : « il est gentil, il avait juste trop bu, allez ! on repart sur de bonnes bases… » jusqu’à la prochaine baffe et au prochain coup de pied dans les ratiches…

    Voici une courte illustration de ce que je pense : (imaginons…)

    Que des gens se soudent en communauté en partageant tous-ou à peu près tous- la croyance (la même fable) que deux lézards verts sont à l’origine de l’univers : que ces lézards sont auto-engendrés et que tous ceux qui ne pensent pas la même chose sont d’horribles mécréants eh bien ! ça ne me dérange pas …à partir du moment où ces personnes, tout à fait respectables, restent sur leur terre d’origine et n’essayent pas de conquérir le territoire sur lequel, moi et quelques autres, vivons…
    Nous avons, nous, qui ne croyons pas à cette fable, le droit, par ailleurs, d’être « lézarophobes ». Dans le sens où nous n’adhérons pas à cette croyance et à ses dogmes contenus dans le « saint livre de la queue verte » que nous contestons. Par ailleurs, dès lors qu’ils se montrent corrects, nous pouvons discuter avec des adeptes de la secte du lézard et plus encore avoir de sympatiques rapports avec ceux qui sont de « culture lézard » mais n’adhèrent pas à ses fondements et respectent notre mode de vie…Nous avons l’intelligence de ne pas « essentialiser » les « lézards », de ne pas les réduire à leur fable d’origine, mais restons fermes à l’égard des pratiquants fanatiques, les « lézarophiles » avérés, qui refusent notre mode de vie saucisson/pinard… et se baladent déguisés avec des tenues vertes et une grande queue verte, opulente, derrière le postérieur.
    Après tout on ne leur a pas demandé de venir…et nous ne partageons pas la même fable : c’est le choc des fables que nous craignons…

    Diogène

Comments are closed.