Etat d’urgence : perquisitions chez des maraîchers pour distribution de tracts contre Notre-Dame des Landes ?.

Publié le 1 décembre 2015 - par - 4 commentaires

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/perquisition-chez-des-maraichers-lusignac-distribution-de-tracts-contre-notre-dame-des-landes-c-est-un-delit-1448572661

De deux choses l’une.

Ou bien ces maraîchers sont soupçonnés d’avoir des liens avec des terroristes ou des personnes soupçonnées d’être des terroristes et dans ce cas l’objet de la perquisition a un sens.

Ou bien ces maraîchers sont de simples militants ayant distribué il y a 3 ans des tracts dans rapport avec le terrorisme et dans ce cas, il y aurait ENORME abus de pouvoir, inquiétant. Très inquiétant.

On n’ose pas croire à cette deuxième solution. On attend donc de voir la suite et de savoir comment les maraîchers vont réagir. Est-ce que la phrase du gendarme est à prendre pour un indice ou bien est-ce juste qu’il se demandait si c’était les bnnes personnes et qu’il n’y avait aucun rapport avec la perquisition ?

L’assignation à résidence des anti-cop21 (pour lesquels je n’ai aucune sympathie) sous prétexte de l’Etat d’urgence était déjà un élément fort inquiétant..

Que vont-ils encore inventer ?

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Etat d’urgence : perquisitions chez des maraîchers pour distribution de tracts contre Notre-Dame des Landes ?.”

  1. Beate Beate dit :

    ^… des anti-cop21 (pour lesquels je n’ai aucune sympathie)… »

    Pourquoi ?

    Je suis anti-cop21 parce que

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      merci Beate je confisque pour publication après-demain. Moi aussi je suis anti-cop21, seulement ceux qui voulaient manifester veulent encore plus de cop21, encore plus de directives contraignantes allant dans le sens du vent, des bobos écolos à la noix quoi

      • Beate Beate dit :

        Je n’avais pas compris. J’ai seulement lu les titres qui affichaient « Opposition au COP21 ».
        J’en connais quelques uns… des « bobos écolos à la noix ». Ils ne veulent plus me parler parce que je suis devenue une sale raciste fasciste… Raciste et fasciste exactement comme vous, Christine. Mais depuis les attentats du 13 novembre, il y en a un qui m’a recontactée. Malheureusement, il faudra encore beaucoup d’autres attentats pour que ces « bobos écolos à la noix » se réveillent.

Lire Aussi