Comment désarmer un homme

Nous vous avons récemment proposé la traduction de la première video conseillée par Yoniii, comment faire face à un homme armé d’un couteau. Nous vous proposons aujourd’hui la seconde, comment désarmer un homme.

(0:05) Bienvenue à « Ennemy Surge » [Urgence devant un ennemi].

 

(0:07) Attitude à avoir devant un homme armé d’un pistolet.

 

(0:27) Nous allons nous entraîner face à quelqu’un muni d’une arme à feu.

 

(0:36) N’utilisez pas une arme réelle. Procurez-vous une arme factice. La couleur flashy potentialise le côté factice si jamais vous vouliez vous entraîner en public. Voici votre arme, Monsieur.

 

(0:55) Il pointe une arme à feu sur moi.

 

(0:59) Plutôt que de se précipiter sur l’arme, je dois trouver mes marques. Je ne dois pas faire de gestes qui peuvent déclencher un tir sur moi.

 

(1:10) Rester tranquille [et faire passer le message :] « hé mec, ne me tire pas dessus, s’il te plaît, ne me descend pas. ». Je veux qu’il pense ce genre de truc

 

(1:19) Je ne veux pas lui donner l’impression que je peux le désarmer.

 

(1:20) Je veux lui faire penser que ça va être du gâteau pour l’agresseur.

 

(1:22) « Ok mec, dis-moi ce que tu veux, la vie est trop courte », je pense à mes relations, mon chien, mon chat, ce genre de truc.

 

(1:30) Donc, quand vous êtes arrivé à lui faire penser que c’est du tout cuit pour lui, c’est le moment d’agir pour vous.

 

(1:33) Ce que je vais faire : il pointe une arme à feu vers moi dans sa main droite.

 

(1:37) Donc, je vais utiliser ma main gauche et je vais agripper le canon.

 

(1:41) Vous voyez que l’arme pointe sur ma figure.

 

(1:45) Donc, quand je vais saisir le canon, je dois m’écarter.

 

(1:50) Il y a une ligne de tir imaginaire de laquelle je dois m’écarter.

 

(1:55) En même temps que j’agrippe le canon, de ma main libre, comme un coup tranchant sur le poignet qui fera pivot permettant de retourner l’arme contre l’assaillant.

 

(2:11) Continuez de tourner [le poignet en se servant de l’arme comme levier] ce qui va affoler l’assaillant.

 

(2:15) L’individu pourrait abandonner et vous récupérez l’arme.

 

(2:18) Regardez le côté gauche de l’arme et vérifiez que le cran de sécurité est désactivé ce qui vous permettra, le cas échéant, de tirer.

 

(2:25) Une fois encore.

 

(2:26) Je suis là, il pointe une arme sur moi.

 

(2:28) Je vais agripper le canon, le tenir fermement, mon autre main va cogner le poignet, je fais un mouvement de côté et je récupère l’arme à feu simplement comme ça.

 

(2:38) Dans l’action, ne mettez pas le doigt dans l’anneau de la gâchette parce que vous pouvez vous le casser.

 

(2:43) En phase d’entraînement, laisser votre doigt le long du pistolet pour votre sécurité.

 

(2:47) En agrippant comme ça, l’adversaire peut utiliser sa main libre. Continuez le mouvement en amenant l’arme vers lui dans un mouvement plongeant et récupérez l’arme. Dégagement et se relever.

 

(3:01) Et vous êtes sauf.

 

(3:06) Ça, c’est quand l’individu tient l’arme d’une seule main. Je me suis entraîné aux armes à feu et, normalement, j’utilise les deux mains.

 

(3:11) C’est plus puissant et plus judicieux. Et donc, cela peut arriver que quelqu’un utilise ses deux mains.

 

(3:18) Des règles similaires s’appliquent.

 

(3:20) Éloignez la tête de la ligne de tir, mais au lieu de cogner le poignet parce que ça pourrait ne pas permettre de dévier l’arme,

 

(3:26) je vais agripper soit le dessus de la main ou le dessus du poignet, quelque par là.

 

(3:33) Je vais agripper et tourner vers le haut et vers lui puis en bas et je récupère l’arme.

 

(3:41) Encore.

 

(3:42) Hé mec, ne me descend pas, et …

 

(3:53) Voyez-vous, j’attrape dans la région du poignet, je passe sur le côté, et pendant qu’on se bat pour le pistolet, coups de pied [un peu partout dont l’aine], coup de tête, rapidement vers le sol, torsion vers lui, et quand je pense que le pistolet n’est plus tenu par l’individu, dégagement rapide.

 

(4:14) Donc, quand je pense que je peux récupérer l’arme je m’éloigne rapidement et je bouge, je décris des cercles « au sol mec » …

 

(4:28) Dans le cas où quelqu’un essaye de vous dévaliser, …

 

(4:33) « Donne-moi ton fric »

 

(4:34) Il est parfois plus facile de lui donner le portefeuille et d’en rester là au lieu d’engager le combat.

 

(4:41) Mais des fois, vous comprenez que, même en donnant le portefeuille, vous risquez quand même d’être abattu.

 

(4:51) Donc, la grande tactique c’est, même si l’individu ne dit pas ce qu’il veut, faites-le parler.

 

(4:56) Ça pourrait être « Qu’est-ce que je peux faire, qu’est-ce que tu veux ? »

 

(5:00) « Donne-moi ton portefeuille ».

 

(5:01) C’est le bon moment de distraire son attention de l’arme. Il réfléchit et ne sait pas si on va le lui donner ou non.

 

(5:07) Quand je lui tends le portefeuille, c’est le moment idéal. Dès que le portefeuille touche sa main, pas de côté [récupération de l’arme] et créez de la distance.

 

(5:17) Ce qui est crucial quand je fais ça, c’est que je le prive d’une de ses mains

 

(5:21) Donc, (vise moi avec l’arme), le portefeuille mobilise une main.

 

(5:32) Quand les deux mains tiennent le pistolet, c’est plus dur de récupérer l’arme.

 

(5:33) Donc, lui tendre mon portefeuille me ramène dans la configuration qu’une seule main tient l’arme et je récupère l’arme.

 

(5:37) Ceci rend la chose beaucoup plus facile.

 

(5:42) Cela distrait aussi l’attention de l’individu. Quand il pense au portefeuille, il peut oublier d’appuyer sur la gâchette.

 

(5:47) L’individu est avide d’argent, quand il voit le portefeuille il réfléchit déjà à ce qu’il pourrait faire avec l’argent, combien d’argent il y a dans le portefeuille, et donc il ne pense plus à vous tuer.

 

(5:59) C’est le bon moment pour vous sauver vous-même.

 

(6:01) Vous devez pratiquer cette auto-défense. Faites-le avec un ami ou un partenaire.

 

(6:09) Ce sont des situations dangereuses. Vous devez réagir rapidement, à bon escient.

 

(6:14) Vous ne devez pas penser, prendre la décision (est-ce qu’on va me tirer dessus) et [action] et je suis sauf.

 

(6:23) Voilà donc les bases de l’auto-défense quand quelqu’un pointe un pistolet sur vous. Techniques pour une main et deux mains.

 

Traduction par Denis

 50 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Personnellement ces techniques me semblent inutiles car il y a le stress et selon en face de qui vous êtes malheureusement il n’y a rien à faire ! Bon, pour un homme en forme, jeune, voir sportif… mais pour une femme c’est impossible d’intervenir. De plus la plupart du temps ils sont plusieurs…

  2. Ce ne serait pas mieux de dégainer plus vite?
    Si le port d’arme était autorisé (comme dans beaucoup de pays) nous n’aurions pas besoin de ce genre de vidéo. Je ne dis pas que ce n’est pas utile à certains mais à la vue d’une arme pointée sur son crâne, la grande majorité d’entre nous sera paralysée par la peur.

    http://resistancerepublicaine.com/2015/22479/

  3. Merci beaucoup pour ces petites vidéo accompagnée des traductions qui nous aident beaucoup….

  4. Bien sûr les gangsters sont censés avoir un pois chiche en guise de cervelle, mais la plus part savent qu’il ne faut pas se tenir trop près de la personne à agresser 😉

Les commentaires sont fermés.