A offrir à Macron : gestion de la barbarie…

Publié le 24 novembre 2015 - par - 3 commentaires

http://resistancerepublicaine.com/2015/si-vous-vous-faites-tuer-cest-votre-faute-clame-ce-salaud-de-macron/

Il est très important de rappeler à Micron quelle est la réalité de la situation : sous prétexte de discrimination positive à l’embauche, on a privilégié le recrutement de ces gens dans les grandes Institutions ce qui se traduit aujourd’hui par une infiltration et une prise en mains des manettes qui peut expliquer les curiosités suivantes :
–France Télévision : propagande en faveur de l’islam, au point de fabriquer des émissions spéciales du style « Nos ancêtres les sarrasins » !! …
–Cnav : paiement de pensions à une surpopulation de centenaires maghrébins sous prétexte qu’en raison de l’étendue du territoire, il n’est pas possible de faire déplacer l’ayant droit pour établir la réalité de son existence.
Malgré des interventions du député maire de Chambourcy chargé de traquer la fraude sociale, cette situation continue de perdurer…
–SS : paiement de rentes d’invalidité aux djihadistes revenant blessés de guerre « sainte »…
–Caf : prise en compte des enfants confiés au titre de la kafala…
–« Education » Nationale : intégration de l’initiation à l’islam dans les programmes …
Etc..etc..
NB : Dans le fameux livre D’Abu Bakr Naji « Gestion de la Barbarie »,ce dernier explique que la 1ère phase de la conquête passe justement par l’infiltration et le noyautage…
Voilà un ouvrage instructif à offrir à ce ministre pour parfaire sa culture …..

 

Print Friendly, PDF & Email

3 réponses à “A offrir à Macron : gestion de la barbarie…”

  1. hoplite hoplite dit :

    Il pourrait commencer par  » L’éloge de la folie » d’Erasme.

  2. Avatar Christian dit :

    macron ment, macron ment, macron est musulman !

  3. Avatar DURADUPIF dit :

    Ils envahissent et utilisent « le terreau » pour s’incruster pendant que nous, nous faisons de la Culture et débattons sur le sexe des Anges. Voltaire, Rousseau, Ronsard et Hugo et tant d’autres n’y suffiront plus. Il va falloir sortir des bouillons de culture….

Lire Aussi