Joseph Scipilliti nous offre un testament non pas pour la postérité mais pour la vérité

Publié le 31 octobre 2015 - par - 5 commentaires

Un avocat ? Certes… Un écrivain certainement! Quel brillant testament !

Malgré sa souffrance quotidienne il n’y a pas de lamentations dans son texte. Il nous offre un testament non pas pour la postérité mais pour la Vérité. Il exécrait le mensonge qui partout le cernait. L’injustice le rongeait comme le cancer ronge la chair des hommes.

Il y a une dimension tragique dans son acte sauvage. Ce crime n’a rien d’odieux. En iconoclaste il a voulu détruire un mythe. Quel magnifique blasphème ! Je suis convaincu qu’il serait heureux d’apprendre que sa victime va survivre car ce n’était pas un assassin. Son geste n’est pas une vengeance. Il relève même du sacré. Il s’agit d’un acte politique pur au service de sa passion : l’Humanité.

Ayant constaté son impuissance en tant qu’avocat, il n’a pas refusé de s’engager. Il a agi en homme préférant se damner que subir. En abattant sa victime il a frappé un symbole. Cet engagement fort il l’a assumé. Non, il ne s’est pas lâchement suicidé mais par honnêteté il s’est condamné à mort. Sa mort est une protestation douloureuse.

Je trouve votre destin beau et digne. Adieu, Cher Défenseur de la Veuve et de l’Orphelin, nous savons, nous les patriotes enfermés dans un monde en flamme quel HOMME périt en toi.

Villeneuve, Résistance républicaine Midi-Pyrénées

Print Friendly, PDF & Email

5 réponses à “Joseph Scipilliti nous offre un testament non pas pour la postérité mais pour la vérité”

  1. Avatar Sandrine dit :

    Je pense qu’il y a un côté « légitime défense » dans ce geste.
    Se sachant condamné par son propre bâtonnier qui le « cherchait » depuis des années, pourtant le rôle du bâtonnier est de défendre les avocats, tous les avocats de son barreau même ceux qui lui déplaisent, cherchez l’erreur… il n’a pas eu le choix. Trois ans d’interdiction de pratiquer son métier, c’était une condamnation à mort.
    Nous sommes tous bouleversés.
    J’espère que des comptes seront demandés à ce bâtonnier mais il ne faut pas trop rêver.

  2. Avatar Christian dit :

    Je suis en train de le lire. Je suis à la page 55 et j’ais déjà envie de vomir.C’est pas possible que cette justice sois aussi pourris. Quand on va aux tribunal il faut jurer de dire la vérité, toute la vérité dite je le jure. Il me font rire ses pourris , ses laches qui ont peur de condamner musulracaille et s’acharnent sur un honnête homme.

  3. Avatar JACLINE dit :

    Christine, après maints essais, je ne parviens pas à télécharger le livre de Maître Scipilliti. Est-ce normal ou quelque chose m’échappe (moi qui ne suis pas très douée, il est vrai). Merci de m’éclairer( ou un des lecteurs.).-

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Chère Jacline je ne sais pas, je ne suis pas très douée en informatique je vais essayer de vous l’envoyer en pièce jointe par courriel.

  4. Avatar JACLINE dit :

    Merci Christine de votre réponse rapide ; pas plus de résultat avec la pièce jointe au lieu du PDF ! Si un lecteur pouvait m’expliquer …..

Lire Aussi