Les armées romaines ne faisaient pas la guerre à un autre Etat mais à des tribus migrantes qui voulaient piller ou s’installer dans le monde romain

Publié le 30 octobre 2015 - par - 7 commentaires

Merci Beate pour votre article.

http://resistancerepublicaine.com/2015/invasion-migratoire-ce-sont-tous-des-hommes-jeunes-et-forts/

Visiblement, les responsables politiques sont gênés par cette donnée que vous avez mise en évidence très tôt dans vos articles et commentaires sur Résistance républicaine. J’ai rédigé une lettre ouverte à l’attention du député-maire de Poitiers à ce sujet.

Monsieur le député-maire de Poitiers,
La presse annonce l’arrivée dans la ville dont vous êtes le maire de 40 réfugiés venant de Somalie, du Soudan et d’Erythrée.
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2015/10/29/Poitiers-va-accueillir-des-migrants-de-la-Jungle-2515532
http://www.charentelibre.fr/2015/10/28/poitiers-va-accueillir-soudanais-issus-de-la-jungle-de-calais,2024311.php
http://france3-regions.francetvinfo.fr/poitou-charentes/vienne/poitiers/poitiers-va-accueillir-40-soudanais-demandeurs-d-asile-la-semaine-prochaine-839711.html

Selon France 3, vous auriez déclaré que « ces enfants, ces femmes et ces hommes nous demandent un refuge provisoire, un asile, un lieu où se reconstruire, où tenter d’oublier. Les accueillir ici, dans notre ville, relève de la solidarité la plus élémentaire ».
Néanmoins, l’article nous apprend qu’aucun enfant ne bénéficiera de cette mesure, sans préciser le sexe des intéressés.
« La nouvelle République », un autre périodique local, indique qu’encore une fois, « l’Etat paiera ».
Surtout, ce journal nous informe aussi qu’il n’y aura QUE des hommes, donc aucune femme, ce que France 3 se garde bien de dire et ce qui contredit la déclaration faite par vous évoquant des « enfants » et des « femmes ».
Quelle menace cela représente-t-il pour la sécurité ? A-t-on assez vérifié que ces personnes ne présentent aucune dangerosité particulière, qu’il n’y a pas de djihadistes parmi elles, notamment, étant donné les pays dont elles viennent ?
« La nouvelle République » rapporte alors les mots d’un employé de la préfecture de la Vienne selon lequel il n’est pas question de les « lâcher » dans la ville… sauf que, selon le même homme, ils seront « naturellement libres de leurs mouvements » et bénéficieront d’un accompagnement de la part d’une association financée par l’Etat à cette fin…
Très bien, mais je m’interroge : libres de leurs mouvements, et en même temps ils ne seront pas lâchés dans la ville ? qu’est-ce que cela signifie ? Est-il bien responsable d’avoir accepté de les accueillir ? « accompagnement social », cela veut-il dire surveillance pendant les sorties ? Seront-ils réellement « accompagnés » par quelqu’un capable de les maîtriser en cas de problème ?
Espérons que tout se passera bien, car des faits marquants en matière de sécurité ont eu lieu de 2015 dans votre ville.
Au printemps, un crime grave m’a choqué : une femme qui faisait son jogging le long du Clain, la rivière qui traverse Poitiers, a été violée en plein centre-ville vers 18 heures par un individu qui l’aurait étranglée, si son sang-froid ne lui avait pas permis de donner l’alerte pour le faire fuir.
Oui, en plein centre-ville.
Oui, à 18 heures, une heure où il fait jour et où les abords du Clain sont loin d’être déserts.
Il ne s’agit pas de « récupérer » le calvaire vécu par cette femme ; ce serait minable. Mais simplement, de nombreuses agressions se sont déroulées dans votre ville, de taille pourtant très moyenne, et il semble important de renforcer la politique sécuritaire.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/poitou-charentes/vienne/poitiers/viol-de-la-joggeuse-de-poitiers-elle-fait-preuve-d-un-grand-courage-757917.html
On ne compte plus les informations relayées par les médias de chauffards forçant des barages de policiers, par exemple, cette année.
Au cours de la même année, par exemple, encore, des fusillades ont eu lieu, notamment aux abords d’un supermarché en plein après-midi :
http://france3-regions.francetvinfo.fr/poitou-charentes/vienne/poitiers/fusillade-poitiers-trois-blesses-dont-un-grave-666457.html
http://france3-regions.francetvinfo.fr/poitou-charentes/vienne/poitiers/poitiers-trois-gardes-vue-apres-les-coups-de-feu-st-eloi-799861.html

En même temps, fait rarissime, la compagnie de CRS de Poitiers a compté la moitié de ses effectifs en arrêt-maladie du fait de l’épuisement professionnel.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/06/26/97001-20150626FILWWW00368-poitiers-61-crs-en-arret-maladie.php
Ils ne sont pas les seuls : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/06/10/01016-20150610ARTFIG00252-les-crs-de-pau-en-proie-a-une-fatigue-physique-et-nerveuse.php

Alors, revenons à nos racines et lisons ces quelques lignes écrites par Moses Finley à propos de la chute de l’Empire romain dans un texte intitulé « Main d’œuvre et chute de Rome »:
« la plupart du temps, les armées romaines se battaient bien. Dans tout combat normal, elles l’emportaient ordinairement sur des Germains supérieurs en nombre, parce qu’elles étaient mieux entraînées, mieux équipées, mieux commandées. Une chose leur était impossible: elles ne pouvaient pas indéfiniment mettre en échec un tel type d’ennemis. Elles ne faisaient pas la guerre à un autre Etat territorial comparable à Rome, mais à des tribus migrantes qui voulaient piller ou s’installer dans le monde romain, plus riche. Dès le règne de Marc-Aurèle, on autorisa des groupes de Germains à s’établir en pays romain et même à entrer dans les armées romaines. Ce procédé fut employé à maintes reprises par la suite, mais c’était une mauvaise solution : les Germains ne se laissaient pas romaniser, et surtout, l’immigration s’en trouvée encouragée : les Germains étaient encore plus nombreux à forcer les portes (…). [les Romains] étaient soumis à un harcèlement constant ; on ne peut pas parler de se serrer la ceinture et de faire des heures supplémentaires sept jours sur sept pendant deux cents ans » (« On a perdu la guerre de Troie », 1967, p. 163 et 164).
Il appartient à nos responsables politiques de nous préserver de pareil danger.

M. Clayes, vous êtes proche de M. Hollande pour l’avoir conseillé durant sa campagne dans le domaine de l’enseignement (https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Claeys).
Je ne sais si vous êtes à l’origine des idées de réforme de l’enseignement secondaire de Mme Vallaud Belkacem, notamment quant à l’enseignement de l’histoire latine dans le cadre des cours de latin et même de grec ancien.
Pourtant, il semblerait que la citation de Moses Finley puisse vous inspirer utilement et que la connaissance de ces faits historiques pourrait être importante pour le plus grand nombre.
Vous faites partie, en tant que maire chargé de maintenir l’ordre public dans votre ville, de ceux qui doivent protéger les citoyens français.
Espérons alors simplement que le nécessaire a été fait pour garantir la sécurité des Français qui doivent, selon vous, M. Claeys, témoigner d’un minimum de solidarité à l’égard des « migrants » de Calais « demandeurs d’asile »…

Maxime

Print Friendly, PDF & Email

7 réponses à “Les armées romaines ne faisaient pas la guerre à un autre Etat mais à des tribus migrantes qui voulaient piller ou s’installer dans le monde romain”

  1. EVA EVA dit :

    Texte très intéressant.
    Merci Maxime.

  2. Avatar MF dit :

    Je crois que Moses Finley était complètement à coté de la plaque concernant la chute de l’empire romain.
    Le cas des germains n’est absolument pas comparable aux migrants actuels. Tout d’abord les germains étaient des européens, tout comme les premiers slaves. Ils avaient de lointaines racines communes avec les autre occidentaux.
    Ensuite c’est plutôt l’Eglise romaine qui fut la cause de la disparition de l’empire romain ( a commencer par le symbolique abandon du culte des vestales, auxquel la tradition attachait le destin de la ville de Rome ). Le christianisme n’a nullement été affecté par les invasions barbares.
    Les Francs ont fondé la première nation catholique d’Europe : La France.
    La personne royale devenant « sacrée » et le politique ainsi étroitement mêlé au spirituel.Le Christ était considéré comme le « roi des nations ». Cette notion de nation, ouverte à l’ensemble de l’humanité qui déplait si fort a notre ordre mondial.

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Le travail de Finley est remarquable et pas du tout à côté de la plaque. Les Germains étaient bien à l’époque des barbares, même si indo-européens, même si toute barbarie devient très relative comparée à l’islam. Le christianisme a joué un rôle en effet dans la culture de paix et d’amour qui a transformé les gardiens de Rome, sans hésitation à tuer l’ennemi en hommes quelque peu dévirilisés mais ce n’est qu’une petite partie du puzzle, l’autre étant notamment que la richesse de l’empire qui arrivait toute seule à Rome grâce aux nations conquises et aux richesses des tributs payés par ces nations a peu a peu conduit les romains à profiter… (ça vous rappelle quelque chose ? ) et à préférer l’individualisme à la nation… Et quand on a la possibilité de payer des mercenaires étrangers pour vous défendre, de les former à vos propres techniques et art militaire on est battu à plate couture le jour où les mercenaires veulent s’emparer de vos richesses. Je résume mais les idées principales sont là. Sans parler des descendants d’esclaves trop nombreux, devenus affranchis puis citoyens qui n’avaient pas l’amour de la patrie chevillé au corps et on sait pourquoi. Oui il faut lire et relire l e livre de Finley, plus que remarquable pour comprendre l’histoire de Rome mais aussi notre histoire

    • Avatar Maxime dit :

      Le passage que j’ai cité se réfère à un épisode survenu en 410. Je l’ai légèrement tronqué car quelques lignes étaient superflues pour ce qui nous intéresse, mais le sens n’est pas dénaturé.

  3. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    En lisant Gibbon, qui impute pourtant la chute de l’Empire au Christianisme, on voit bien que le noeud du problème est la pitié mal placée qu’ont eue les Romains envers les Goths, eux-mêmes massacrés par les Huns à leurs arrières, en leur permettant de franchir le Danube et d’entrer dans l’Empire.

    Tout cela a débouché, peu après, par l’écrasement des généreux Romains par ces Goths, qu’ils avaient pourtant accueillis, à la bataille d’ Andrinople (378).

    Après cela on voit tout l’Empire se décomposer pan par pan au fil des ans.

    Cette pitié mal placée, là aussi, ça doit nous rappeler quelque chose …

  4. Avatar MF dit :

    Je ne vois pas les choses comme vous. Pour moi, c’est la religion chrétienne, développée chez les romains eux-mêmes qui a détruit la cohésion de l’empire romain, qui était d’ailleurs très despotique.
    Par contre de nos jours, c’est une culture étrangère, manipulée a mon sens par une troisième culture qui représentent la menace pour nos traditions.

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Nous serons en désaccord sur ce sujet, mais l’essentiel est que nous soyons main dans lamain pour combattre l’islamisation de la France

Lire Aussi