Bonne nouvelle ! Slovénie et Macédoine parlent de sortir de l’UE !

Europe Immigration Publié le 27 octobre 2015 - par - 17 commentaires

Bonne Nouvelle : La Slovénie parle de sortir de l’Union Européenne.
http://www.reuters.com/article/2015/10/25/us-europe-migrants-summit-idUSKCN0SJ0BQ20151025

Miro Cerar, le Premier ministre de Slovénie : « Si nous ne trouvons pas une solution aujourd’hui, si nous ne faisons pas tout ce que nous pouvons aujourd’hui pour régler ensemble ce problème, alors c’est la fin de l’Union européenne. »

Bien évidemement REUTERS sort les violons pour nous faire pleurer… et le « journaliste » écrit :
« Fuyant la guerre et l’oppression afin de chercher une nouvelle vie en Allemagne ou Europe du Nord, les réfugiés ont continué à venir à travers les Balkans… »

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban était présent comme «observateur» dans la crise depuis les fermetures des frontières de la Hongrie et il a dit qu’il n’avait pas de conseil à donner aux autres dirigeants.

La Macédoine pourrait aussi sortir de l’Union. Le président macédonien Gjorge Ivanov a dit « Si nous ne restons pas ensemble, alors nous irons séparément. »

Avec l’hiver qui approche, Jean-Claude Juncker, chef de l’exécutif de l’UE, a appelé les dirigeants de l’Autriche, la Bulgarie, la Croatie, la Macédoine, l’Allemagne, la Grèce, la Hongrie, la Roumanie, la Serbie et la Slovénie à Bruxelles pour trouver une approche commune.

Plus de 680.000 migrants et réfugiés ont traversé l’Europe par la mer jusqu’à présent cette année à partir du Moyen-Orient, Afrique et Asie, selon l’Organisation internationale pour les migrations.

Beate

Print Friendly, PDF & Email
17 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Maxime
Maxime
il y a 5 années

Je crois que la Macédoine n’est pas membre de l’UE… il serait donc plutôt question de cesser les négociations entamées depuis une décennie.

Beate
Beate
il y a 5 années
Reply to  Maxime

Oui.
Je n’ai pas écrit le titre.
Ce qui est important c’est que la Slovénie envisage de quitter l’UE et que la Macédoine envisage de ne pas entrer dans l’UE.
Espérons que cela fasse un effet dominos et provoque la fin de l’UE.

Maxime
Maxime
il y a 5 années
Reply to  Beate

Il est en tout cas très intéressant de voir que ce sont les candidats à l’élargissement ou les plus récemment entrés qui pourraient nous sauver de ce marasme.
Merci pour votre article.

jan
jan
il y a 5 années

Oui, comme j’ai dit en tant que souhait ,il faudrait que la Tchéquie, la Slovaquie, la Pologne, la Hongrie , etc, quitte l’ E.U et créé un pacte,, une union entre eux.
Orban devrait prendre la tête de ce mouvement. Quelqu’un peut il le convaincre ?…
Bah..

Hervé
Hervé
il y a 5 années

Vivement la fin de cette Europe dont personne (sauf ceux qui y ont un intérêt particulier) ne veut plus. Si un référendum devait être fait pour sortir de l’Europe, on connait la réponse. Elle serait massive : NON à l’Europe !

Hoplite
Hoplite
il y a 5 années
Reply to  Hervé

Un référendum, oui et alors.. les dirigeants n’en tiendront aucun compte. Le peuple ne gouverne plus le bateau qui coulera inexorablement si nous ne nous mettons pas à ramer dès aujourdhui.

Lavéritétriomphera
Lavéritétriomphera
il y a 5 années

L’Europe des nations ne peut se faire sans la Russie. Les russes sont européens jusqu’à l’Oural et deux de leurs plus grande villes se trouvent en Europe : Moscou et Saint Petersbourg. Leur religion est européenne ainsi que leur civilisation.

Gourgaud
Gourgaud
il y a 5 années

Ben oui les Russes sont européens… sauf qu’ils ont toujours eu tendance à envahir d’autres peuples européens: sans parler des Ukrainiens, demandez un peu aux Polonais, aux Baltes, aux Tchèques et Slovaques (en 1968), etc. etc., peuples tout aussi européens et chrétiens qu’eux.
Donc on attend encore un peu avant de s’exciter sur la fraternité européenne avec les Ruskoff, si ça ne vous dérange pas !
Il est vrai qu’un ebonne partie de la Russie est européenne, mais une autre (etbien plus étendue) est en Asie, sans compter que le grand projet politique de Poutine c’est une union russo-asiatique, sauf erreur de ma part.
En politique, les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis!

Agnes
Agnes
il y a 5 années
Reply to  Gourgaud

Je pense qu’il faut compter avec les russes. Leur civilisation est européenne et leur religion est le Christianisme. Pour contrer l’islamisation de l’Europe, une alliance avec eux est plus que nécessaire. Pendant des décennies, ils ont été privés de la liberté religieuse, ils sont donc très motivés pour éviter une nouvelle persécution, au nom de l’Islam cette fois. Quant à Poutine, je le préfère mille fois à Hollande.

xtemps
xtemps
il y a 5 années
Reply to  Gourgaud

Je préfère la Russie avec des accords entre nous, que de rester avec cette union de misère de Bruxelles et Islamisé, dehors!.

jan
jan
il y a 5 années

Bah je pense que les russes se sentent plutôt russe qu’européens. Ils sont avant tout slave. Et il y a 2 Europes, celle des Germains saxon et des Latins, et celle des Slaves
la Russie ( sans la partie sibérienne ) est déjà un continent à lui tout seul
Poutine veut retrouver, pour la Russie et son ambition, l’ aura qu’avait l’URSS
l’islam est secondaire et d’ailleurs se développe en Russie

Diogene le paien
Diogène
il y a 5 années

Le pire est devant nous : l’intégration de la Turquie à l’Union Européenne…C’est ce qui est en train de se négocier en ce moment…
Les chrétiens en Orient sont minoritaires et persécutés, leur fuite est donc légitime. Les chrétiens, les athées, les agnostiques, les indifférents vont bientôt être minoritaires en Europe : pourquoi ? Parce que la plupart des dirigeants sont des inconséquents, incompétents, qui n’ont pas pris la mesure de la saloperie de la religion dont on parle tant quotidiennement. Ils restent dans un schéma de pensée de « bisounours ».

Je vous laisse apprécier cette proclamation édifiante reprise en 1998 par Recep Tayyip Erdogan alors maire d’Istanbul :
 » Les minarets seront nos baïonnettes,
Les coupoles nos casques,
Les mosquées seront nos casernes,
Et les croyants nos soldats. »

Diogène

hathoriti
hathoriti
il y a 5 années

Ne pas confondre l’U.R.S.S. et la Russie actuelle, s’il vous plaît ! L’hiver arrive ? Laissons les « migrants » dehors !

Hoplite
Hoplite
il y a 5 années
Reply to  hathoriti

Ne resteront pas dehors longtemps. Dès les premiers frimas, ils entreront de force partout où ils voudront pour se mettre au chaud (Toutes les administrations ouvertes, les grands magasins, les supermarchés, les hôpitaux, et… chez vous).
Qui ira les déloger?

xtemps
xtemps
il y a 5 années

Ces pays là non plus, ne pourront plus supporter longtemps les diktats haineux de l’union d’escrocs de Bruxelles et les autres pays suivront.
C’est terminé, c’est le début de la fin pour les escrocs du pouvoir.
Le parti populaire Belge ( P.P), enchantés pour le score de l’ U.D.C Suisse, avec l’ U.K.I.P de Nigel Farage et d’autre partis européens ont crée l’ A.D.D.A, pour une Europe des Nations libres et démocratie direct comme la Suisse.
Les choses avancent.

Bruno
Bruno
il y a 5 années

C’est bien que les petits pays européens refusent l’UE ou souhaitent en sortir, ils sont bien plus courageux que nous autres pays soit disant riches qui veulent faire la loi avec des politiciens corrompus et imbus de leur personnes qui font la loi sans penser une seule seconde aux conséquences désastreuses. Bruxelles et toute la clique européenne nous condamnent à mort !

Beate
Beate
il y a 5 années

Bonne nouvelle : Tchéquie : des milliers de manifestants contre l’accueil des clandestins.

Des opposants à l’accueil des migrants ont manifesté mercredi à Prague et dans d’autres villes de la République tchèque, dont les autorités ont été récemment accusées de traitement « dégradant » des migrants dans les centres de détention par les Nations unies.

Entre 3.000 et 5.000 personnes au total, selon différentes estimations, se sont rassemblées à Prague, Brno, Liberec, Usti-nad-Labem et Ostrava, le jour de la fête nationale du pays.

A Prague, une unité anti-émeute de la police a dû séparer un millier d’adversaires de l’accueil des migrants et une centaine de contre-manifestants.

« Fermer les frontières ! », « Merkel fossoyeur de l’Europe« , « Défendons l’Europe ! », pouvait-on notamment lire sur les pancartes alors que des drapeaux tchèques et aussi allemands étaient brandis par les protestataires.

Lutz Bachmann, le leader du mouvement islamophobe allemand Pegida (« Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident »), figurait parmi les orateurs.

« L’Europe n’est pas capable d’intégrer une telle quantité de migrants. Si l’UE et les gouvernements continuent à faire l’autruche, nous serons confrontés à d’énormes problèmes sociaux, sécuritaires et sanitaires », a déclaré à l’AFP l’un des organisateurs, le député Marek Cernoch du petit mouvement Usvit/Narodni Koalice (Aube/Coalition nationale).

« Si les grands pays de l’UE continuent à dicter leur volonté aux petits sans respecter leur souveraineté, il faudra réexaminer la question de notre appartenance à l’UE« , a-t-il estimé (…)

Source : http://www.lepoint.fr/monde/manifestations-contre-les-migrants-a-prague-et-dans-d-autres-villes-tcheques-28-10-2015-1977578_24.php

http://civilwarineurope.com/2015/10/28/tchequie-des-milliers-de-manifestants-contre-laccueil-des-clandestins/

Lire Aussi