Il tire sur sa prof en criant Allah akbar, il va être examiné par un psychiatre…

Il a tiré avec un pistolet à billes, certes, mais un pistolet à bille, ça peut faire des dégâts, par exemple ici :

http://www.europe1.fr/faits-divers/six-mois-ferme-pour-avoir-blesse-un-enfant-au-pistolet-a-billes-2175717

Il détenait une grenade Air soft, qui n’est pas dénuée, non plus de danger :

http://www.airsoft-attitude.fr/les-5-dangers-de-la-grenade/

Il l’a également frappée à coups de crosse et de pied.

Bref, un gentil petit garçon… perturbé. Sans doute perturbé par le coran mais personne n’osera le dire, à part les affreux islamophobes que nous sommes…

Quant au couteau qu’il aurait planqué dans une copie rendue au professeur de français… rumeur ou vérité, on n’en sait pas assez pour le moment.

Une mère d’élève, dans les commentaires sous l’article de l’Union (voir ci-dessous) ajoute même qu’il avait mis une musique islamiste en fond et aurait menacé d’égorger une gamine…

chalonssuite

Seules 2 choses sont sûres :

  • il a agressé son professeur (sans e, s’il vous plaît, malgré la mode féministe à la con qu’on voudrait nous imposer) en criant Allah akbar. Et ses camarades disent qu’il s’était radicalisé ces derniers temps. C’est donc un musulman, et qu’il soit né à Châlons ne change rien à l’affaire.
  • politiques et medias s’emploient à minimiser l’affaire, à la réduire soit à l’histoire d’un déséquilibré de plus « Le jeune homme va être examiné par un psychiatre » soit à une banale histoire de violence scolaire « La ministre tient à exprimer toute sa solidarité avec l’équipe éducative et réaffirme sa volonté de prévenir et de lutter contre toutes les formes de violence à l’école ».

Au Frankistan rien de nouveau. Les musulmans qui attaquent des non musulmans sont exonérés de leurs responsabilités, afin que l’islam, une fois de plus, ne soit pas dans le coup…

http://www.bfmtv.com/societe/un-lyceen-menace-un-prof-avec-un-pistolet-a-bille-en-criant-allahou-akbar-921707.html

L’article de l’Union révèle qu’aucune qualification en lien avec le terrorisme n’est retenue et donne la parole à quelques lycéens :

Témoignages après l’agression au lycée Oehmichen par UnionArdennais

http://www.lunion.com/569941/article/2015-10-12/chalons-un-lyceen-d-oehmichen-tire-sur-son-professeur-avec-un-pistolet-a-billes

Allez, prenons les paris, pas d’amalgame,  il traverse une mauvaise passe ; ses parents, ses professeurs n’étaient pas sympas avec lui, mais naturellement l’islam n’a rien à voir avec tout ça. Cazeneuve va expliquer tout cela au professeur traumatisé.

Christine Tasin

Nota Bene :

Faut-il voir un rapport entre ce fait et ce qui s’est passé il y a un an, lorsque des Chances pour la France ont menacé de « foutre le bordel » à la piscine si les femmes en burka n’étainet pas acceptées ?

Il semble qu’il y ait une communauté musulmane quelque peu agissante dans le coin…

On rappellera au lecteur que Châlons en Champagne et Châlons sur Marne c’est la même chose, le second étant l’ancien nom que l’on utilise toujours.

http://resistancerepublicaine.com/2014/piscine-de-chalons-sur-marne-on-fout-le-bordel-si-vous-nacceptez-pas-les-femmes-en-burka/

 174 total views,  1 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Pas besoin d’examens pour se rendre compte que bien 99.5% de ces machins là sont bons à jeter

  2. A l’évidence , pour moi, il y a des consignes, des ordres du Très haut, à appliquer dans ce genre de cas.
    Si un quidam , quelqu’un du commun, agresse, même si cela va jusqu’au meurtre, en faisant référence à un dieu, il sera considéré comme un déséquilibré et interné d’office, et l’affaire sera étouffée.
    Ca c’est produit à Lens en été. Un type a tué de plusieurs coup de couteau, un homme sortant d’un centre de santé. en criant qu’il agissait au nom de dieu.. Il s’en était pris à d’autre personne avant son acte meurtrier. Il est rester prostré auprès de sa victime, marmonnant des choses incompréhensible.
    Il a été interné en psychiatrie, mais on ne dit pas ou
    On a pas donné son nom, ni même celui de sa victime !
    Les journaleux n’ont pas été très curieux…voire p
    Bref, c’est le back out !
    On saura peut être le mot de la fin ,dans quelques années, au procès , s’il y en a un, et s’il n’est pas à huit clos…

  3. La justice exonere de plus en plus les fous de dieu de la responsabilité pleine et entière qui est la leur en invoquant la pathologie mentale comme excuse et surtout comme moyen de recouvrer la liberté sans passer par la case prison.

  4. On cache, encore et encore… mais d’autres diffusent.
    Oui, à force, les gens ne sont pas tous dupes. Un « taré » qui crie « Allah Akbar ».. aussi malade soit-il, amène à nouveau vers le chemin : tiens, ENCORE un dérangé du cerveau qui crie la même chose. Faut arrêter avec cette religion, preuve qu’elle engendre trop de maladies mentales dangereuses pour autrui. Dans une école, ça fait toujours un effet particulier. Déjà, TOUTE l’école est au courant… Ca en fait du monde en une fois qui en parle aux connaissances, en famille, etc…
    C’est ainsi, le cancer grandit mais plus il est gros, plus il est visible.

    • Etonnant, je réussis à deviner avantles journalistes ce qui va se passer;.. à vomir

  5. (suite) dirigées contre notre pays , et l’autorité….
    Tout le monde va pouvoir dormir tranquille , jusqu’au prochain incident à cette vitesse ,nos hôpitaux psychiatriques vont bientôt être saturés!(il semblerait qu’ils le soient déjà),!!!!

    • en particulier l’Elysée, la rue de Varennes, la place Beauvau..j’en oublie?

  6. Il semblerait que cet élève ait été interné d’office…Difficile de croire que son état se soit à ce point dégradé , sans qu’auparavant famille et profs n’aient pas été alertés?…..Un internement d’office est loin d’être anodin , et répond à une dangerosité du patient pour lui même ou son entourage….. Cette solution doit à la fois satisfaire le rectorat, et nos politiques, la maladie mentale étant l’excuse suprême, gommant toute idée de haine ,de préméditation dirigée

    • Ben voyons, comme ça on n’en parle plus, on ne le juge pas, et quand il sortira il recommencera

  7. Bonjour,

    Tu me coupes l’herbe sous le pied, Christine !

    Je voulais aussi évoquer cette affaire, très révélatrice de la situation dramatique actuelle, que j’ai lue dans le « Figaro ».

    Ce qui me révolte le plus, c’est qu’elle fait l’objet d’un microscopique entrefilet dans « le Figaro » bien plus occupé à disserter, encore et encore, sur les deux chemises déchirées à « Air France »…

    Je ne sais pas ce qu’ont les médias avec cette affaire d’ « Air France », assez bénigne, en regard, par exemple, de l’affaire que tu évoques : elle les rend totalement hystériques …

    • Désolée de t’avoir pris ton article 😉 mais ce n’est que partie remise,l’actualité déborde.. de sujets que les medias ne veulent pas traiter, on sait pourquoi

  8. De toute façon en classe, c’est les premiers qui foutent le bordel. Ma fille a subit des insultes de la part d’un de ses petit merdeux,vol de livre et quand elle a récupérée son livre il lui a mis des coups de compas dans le dos.Elles c’est retournée et lui a mis un coup de classeur sous le nez. l’arabe est tombé de sa chaise sous les rires de la classe.La prof a envoyer ma fille au directeur qui lui a mis 4 heures de colle.Mais personne n’a rien dit à l’arabe. Malgré les protestation de la classe la prof ne la pas déplacer ni dit le moindre mot,même quand il à dit à ma fille qu’il lui ferais la peau. Tout le monde a entendu sauf la prof.Au final c’est son frère (mon fils) qui était dans le même lycée qui a coincé la chance pour la France et qui la secoué.Mon fils me disait que le musul était mort de peur . Il a fichu la paix à ma fille mais a continué à foutre le bordel dans la classe et a menacé les plus faibles. son jeu préjeré faire baisser les yeux de ses camarades.Partout ou mes enfants sont passé, ils ont retrouvé se genre de problèmes. les musuls foutent nu gros bordel dans les écoles et les profs n’ose rien dire.Ou c’est les petit musuls qui menacent les profs ou c’est leurs parents qui s’en prennent aux prof.Alors les profs font comme si il n’avaient rien vu,rien entendu. Qu’el grand malheur pourl l’éducation de nos enfants.

  9. Bonjour,

    Je ne suis pas médecin et encore moins psychiatre. Cela ne m’empêche pas de penser que la religion / idéologie qui occupe le devant de la scène sans discontinuer est un vaste délire (plus ou moins organisé) qui relève de la pathologie mentale,et ce, dès ses origines. Il n’est donc pas étonnant que des individus « fragiles » s’y engouffrent, y trouvent asile. On sait que l’adolescence est un moment de fragilité dans l’existence…

    Freud, en référence à la religion, parlait : « d’avenir d’une illusion ». Les religions relèvent de la névrose obsessionnelle (comme l’amour passionné qui génère des pensées obsessionnelles centrées sur l’être aimé, convoité, heureusement que ça ne dure pas trop longtemps… ça fini par se calmer).

    Je remarque, par ailleurs, que la peur est le socle commun de tous les humains, notamment la peur de la « liberté ».
    Donc certains se mettent dans des « systèmes » avec à leur tête des gourous, qui sont aussi de grands peureux et de grands ignorants.
    Mais leur diarrhée verbale, sur la base d’une soi-disant parole divine, les met, temporairement, à l’abri de l’angoisse métaphysique inhérente à tout être doté d’un minimum de réflexion…
    Nul ne connaît le fondement ultime des choses : »pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien ? » (Leibniz) Qui, sérieusement, peut répondre à cette question aporétique ?
    Les religions ont pour rôle de « rassurer », de consoler, de structurer des individus sur la base d’affirmations indémontrables, de croyances auxquelles les « fidèles » s’accrochent comme à des bouées…
    Un humanité mature devrait se débarrasser des religions et n’en garder que les aspects « culturels ». Mais je pense que tant que l’humanité durera, nous, humains, éprouverons ce besoin de créer des systèmes et d’essayer de s’y conformer…
    Nous avons connu des systèmes prétendant faire le « bonheur » de tous (quoi de plus dangereux) : nazisme, communisme et maintenant c’est l’islam/islamisme qui occupe le devant de la scène…

    Que sera devenu le monde occidental en 2050 ? Que sera devenue l’Europe en 2050 et …La France ? Une « république (!) » musulmane ou un territoire morcelé entre communautés différentes ?
    De toute façon : la bêtise et la haine ont un brillant avenir…

    Diogène

  10. A partir de quel moment un acte n’est-il plus considéré comme « isolé »?!!!
    Y a-t-il une formule mathématique ou je ne sais quoi pour considérer que l’on peut parler d’épidémie, comme pour les maladies?
    Ca SUFFIT!

    Un « acte isolé » car tous les autres sont tus, dissimulés, pas relayés, ou ceux qui en sont victimes ont tellement peur des représailles qu’ils n’osent rien dire!

    Ce qui se passe surtout c’est que ces actes sont de plus en plus violents donc difficile à cacher, trop de témoins…

    Quand un sale gamin « perturbé » dis à un professeur « ta gueule! » ou « je t’attends à la sortie »… il ne l’a pas violenté physiquement mais la limite est de loin dépassée. On accepte un « merde » et puis quelques années après, ils insultes leurs profs sans l’ombre d’une crainte, voire même avec une certaine fierté, pour en venir à les violenter physiquement… les balises ne sont plus à leur place, c’est évident.

  11. On va encore dire qu’il s’agit d’un « acte isolé » qui émane d’un jeune en difficulté et mentalement déficient, influençable, etc, etc…

    Mais ça aura lieu de plus en plus souvent, peut-être cela déclenchera un déclic de la part de français qui croient ce qu’on leur raconte à longueur de journée sur les chaines de TV et les Radio. Quand « l’acte isolé » deviendra plus répandu, y aura-t-il vraiment un sursaut, va-t-on enfin assisté à une prise de conscience collective?

    • « Influençable » oui… Mais par qui ? par quoi ?
      Je pense que la question est là. 😉

Les commentaires sont fermés.