Pas d’accord pour travailler 39 heures payées 37

Philippe le Routier nous encourage à nous prendre en charge, et relativise quelque peu le fait de voir des ouvriers travailler 39 heures payées 37. Je ne suis pas d’accord avec lui.

Depuis toujours les pauvres ont été exploités par les riches. Malgré la Révolution, malgré Germinal, malgré 1968, des enfants travaillent encore 18 heures par jour dans certains pays pour que certains puissent acheter des jeans à la mode…J’enfonce des portes ouvertes derrière mon écran d’ordinateur, je le sais… Mais beaucoup d’ouvriers ont laissé leur peau pour ne plus travailler 6 jours sur 7, pour arracher des congés payés, offrir des vies meilleures à leur enfants.
Aujourd’hui on demande à certains salariés de travailler le dimanche (ils ne sont pas « obligés », mais l’ANPE est au coin de la rue).
Aujourd’hui on propose aux ouvriers de travailler plus pour gagner moins (ils sont d’accord, alors qu’ils étaient d’accord avec Sarko pour travailler plus et gagner plus) alors qu’ils ont lutté pour gagner plus en gagnant moins.
Et demain, on leur demandera quoi? De travailler pour la soupe et le coin de paille dans la grange comme les journaliers Italiens et Espagnols des années 50! De dormir à l’usine comme les petites chinoises!
Je ne suis pas à la place des ouvriers d’Hambach et je ne les critique pas. Ils sont libres de leur choix, c’est pour cela qu’on se bat.Mais je suis certain qu’ensuite ils devront accepter de travailler 40 heures pour le même salaire et ensuite quoi? Est-ce que cela empêchera Mercedes de fermer l’usine pour délocaliser quand ils auront pressé le citron à mort?
Est-ce que cela a empêché PSA d’aller ouvrir une usine au Maroc?

Je cite Philippe, « Je doute que cela dure, mais deux ou trois ans de gagnés, dans une région bouffée par le chômage, où l’industrie à été passée à la lamineuse…. C’est toujours ça de gagné ».

Oui Philippe, mais dans 2 ou 3 ans, quoi ?

Hoplite

 192 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Christophe Barbier:
    « Contre la crise économique, accueillons plus de migrants
    Les réfugiés, notamment les plus qualifiés d’entre eux, sont des atouts pour l’économie européenne, et pas seulement pour l’Allemagne à la démographie essoufflée. Tout comme il est faux de penser que partager le gâteau de l’activité en réduisant le temps de travail crée de l’emploi, il est erroné de croire que moins de population active signifie moins de chômage. La France a besoin d’immigrés, surtout qualifiés – c’est le cas de nombreux exilés d’Irak et de Syrie.  »

    Conclusion: S’il y a tant de chômage en France c’est donc parce qu’il y a environ 8.000.000 de travailleurs incompétents et sous qualifiés! J’ai bien compris M. Barbier?

    source http://www.lexpress.fr/actualite/societe/l-accueil-des-migrants-une-seconde-chance-pour-la-france_1720452.html

  2. Ces heures gratuites servent en fait pour provisionner les retraites chapeaux, parachutes dorés et autres saloperies mises au point par le médef ! C’est une honte de voir cela ………………..A cette vitesse, dans 10 ans, il faudra payer pour pouvoir travailler !!!!!

  3. Le MEDEF n’à qu’un seul but,enlevé aux l’ouvriers toutes les avancés sociale qu’ils ont gagné pour améliorer leur vie.Et devant le chômage de masse qu’il y a les syndicats reculent laissant le champ libre aux MEDEF. Combien d’acquis sociaux avons nous perdu au seul profit des patrons.

Les commentaires sont fermés.