Myard veut que l’on finance des camps d’accueil dans les pays périphériques de la Syrie, pourquoi nous ?

Communiqué de presse de Jacques MYARD Député de la Nation Maire de Maisons-Laffitte Président du Cercle Nation et République

Le 21 septembre 2015
A/S : Réponse au représentant d’Amnesty international pour l’accueil des réfugiés syriens.

Monsieur,
 

J’ai pris connaissance avec intérêt de votre lettre du 15 septembre dernier.
Humaniste, je suis comme vous, très touché par les images de souffrance des migrants largement diffusées par les médias.

 Néanmoins je ne suis pas favorable à l’accueil des migrants à Maisons-Laffitte, tout simplement parce que nous navons pas de logements disponibles : plusieurs centaines de familles de nos concitoyens ou de personnes étrangères en situation régulière sont en attente de logement.
 Il n’est pas possible pour notre ville d’offrir de logements à ces migrants.
 J’ajoute que nous ne pouvons pas conduire une politique dictée par l’émotion immédiate. La situation des migrants appelle une autre stratégie que celle de l’accueil qui doit être strictement limité afin d’éviter un appel massif de nouveaux migrants.
C’est une réalité dont nombre de gouvernements européens prennent désormais conscience.
 J’ai, en conséquence, demandé au gouvernement de financer des camps d’accueil dans les Etats périphériques de la Syrie afin que ces personnes puissent retourner le moment venu dans leur pays pour le reconstruire avec une aide internationale du HCR.
 Cela implique aussi que nous devons radicalement changer de politique étrangère. La France doit cesser de jouer les apprentis sorciers en livrant des armes en Syrie à des groupes qui sont quasiment tous inféodés à Al-Nosra et en définitive à Al-Qaïda.
 Il ne s’agit pas de défendre le régime de Damas mais, entre deux maux, il faut choisir.
Vous trouverez ci-joint l’un de mes communiqués à ce propos.
 Pour toutes ces raisons, je vous renouvelle qu’il n’est pas question d’accueillir des réfugiés dans notre ville tout en partageant vos préoccupations légitimes.
 Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations très distinguées.
 J. MYARD
Député-Maire de Maisons Laffitte
Lettre adressée au représentant d’ AMNESTY INTERNATIONAL GROUPE 405
 
Nos commentaires :
Si nous applaudissons à la fin de non recevoir envoyée au représentant d’Amnesty international et aux arguments d’ordre pratique  (manque de logements) nous restons sur notre faim et sommes interpellés…
– Si l’idée de la création de camps d’accueil dans les régions/Etats proches de la Syrie nous agrée, pourquoi devrions-nous, nous, les  financer ?
J’aimerais comprendre pourquoi les Européens, non seulement devraient accueillir des millions de pseudo réfugiés mais devraient en sus* financer ceux qui ne réussiraient pas à partir ! Que les pays musulmans se débrouillent, nous n’avons rien à voir là-dedans ! Qui a aidé la France à financer le départ et l’installation des pieds-noirs, chassés d’Algérie, dont la vie était en danger, en 1962 ? Personne. Ils étaient pourtant d’authentiques réfugiés…  D’ailleurs, la France de l’époque ne s’est pas beaucoup activée et n’a pas beaucoup payé… ce sont essentiellement les pieds-noirs, qui, avec leurs économies et, surtout, leur immense volonté de travailler pour se prendre en charge qui se sont financés…
Christine Tasin
* en sus, parce que dans l’espace Schengen que Hollande se refuse à fermer, les arrivages continueront quoi qu’il arrive. Il faut des douaniers, des murs, des barbelés, une politique dissuasive comme celle des Hongrois…. afin que les pseudo réfugiés restent dans leur pays ou, au mieux, aillent dans les centres d’accueil proches. Mais je ne me fais aucune illusion, dans ce dernier cas les centres demeureraient vides. Ce n’est pas la guerre qui pousse les 80% d’hommes jeunes à laisser leurs familles, c’est l’appel de l’Eldorado européen. Et vous auriez pu le dire, monsieur Myard, à Amnesty International, au lieu de prétendre partager leurs inquiétudes pour ces faux réfugiés qui sont des délinquants venus sans autorisation.
Christine Tasin

 117 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Il y a 197 pays reconnus par l’ONU dont,54 en Afrique, 35 en Amérique, 47 en Asie, 45 en Europe et 16 en Océanie.Pourquoi donc ce serait à l’Europe seule,
    – D’accueillir toute la m. de la terre
    – De financer au surplus la populace pour qu’elle ne nous envahisse pas
    – De débourser des sommes folles pour faire du vent au sujet des envahisseurs économiques (formation, intégration, etc..) alors que de toute façon, il n’y a pas de boulot.
    – De payer pour tout et son contraire ( armer des avions de combat et financer des mosquées).
    – D’organiser la mort de sa population autochtone par un métissage qui n’a d’équivalent nulle part dans le monde (en particulier musulman) ?

    Pourquoi les pays du golfe, en particulier le qatar, qui ne veut pas d’immigrés musulmans sur son sol, ne financent-ils pas ces camps?

    Passons donc un accord avec eux. Nous prenons les chrétiens d’orient, ils gardent les musulmans. S’ils pouvaient également reprendre les ‘mauvais musulmans’ qui squattent nos pays, nous nous pourrions garder les ‘bons’.

    Alors, on signe quand?

  2. C’est toujours les mêmes criminels, nos politiques, ils font certainement pas notre avenir, mais la leur, que çà nous plaise ou pas ils imposent de force.
    Les premiers à combattre, ils sont le moteur de tous nos problèmes actuels.

  3. Ce ne sont pas des migrants ni des réfugiés !
    Pire que des clandestins, ce sont des lâches !
    Pour foutre le bordel aux frontières, ou se battre dans la Jungle de Calais, là ils sont violents mais pour défendre leur pays là, y a plus personne !
    Dans Valeurs actuelles de cette semaine, un article relate l’incompréhension des chrétiens d’Orient face à l’occident qui en ouvrant ses frontières vide la Syrie de sa population nécessaire à la défense et à la reconstruction de leur pays (A noter que les Chrétiens ont crée eux des milices de défense)
    Ces clandestins ne défendront pas plus la France en cas de nécessité, ils se battent déjà entre ethnies entre eux comment ce sont justes des coucous (Petit oiseau qui s’approprie le nid des autres après avoir jeter les œufs et oisillons du propriétaire dehors !)

    • Mon cher Châtelain vous faites une petite erreur.
      Le coucou pond ses oeufs au milieu de la couvée du nid qu’il décide de squatter.

      Car s’il devait vider le nid… Les parents cesseraient de s’en occuper.

      C’est quand le bébé coucou est devenu assez fort qu’il tue ses frères et soeurs adoptifs !

      Comme il est imprégné de leur odeur… Les parents vont continuer à le nourrir.
      Mais bon, ce sont des oiseaux avec la cervelle qui va avec… Un peu comme nos politiques quoi !

      Pour le reste on est d’accords !

      Pardonnez messire qu’un gueux comme moi ne vous reprenne ?

Les commentaires sont fermés.