Oui il existe encore des lieux préservés et des âmes fortes en notre beau pays


Oui il existe encore des lieux préservés et des âmes fortes en notre beau pays

Cet été j’étais en Bretagne, à Baud, plus exactement où, en compagnie de ma chère et tendre et de cousins ayant fui Thionville, j’ai arpenté les dizaines d’hectares consacrés à la Fête des Vieux Métiers.

Soixante-dix associations, des centaines de bénévoles… des milliers de visiteurs, un parking de plusieurs hectares, le tout en pleine campagne bretonne, avec, de loin en loin, des volutes de fumée, s’élevant d’énormes barbecues, dont certains à même le sol…dans l’attente de cuissots de chevreuils, de cochons de lait, de saucisses de toutes sortes! Non, vraiment, si les végétariens n’étaient pas à la fête, les « mouslims » non plus !
Rien que des Gaulois et Gauloises… dont deux noirs, en couple, la petite touche d’exotisme indispensable, au pays des menhirs !

Franchement, le dévouement de tant de bénévoles, dont beaucoup d’âge bien mûr, pour garder la mémoire vive de ce qui fait encore l’identité de la « nation » bretonne, forçait l’admiration ! J’espère que les 100.000 euros de recette prévus auront été atteints !

Et puis, franchement, avoir passé 15 jours, non loin de Vannes, sans avoir vu un seul hidjab, un seul tchador, moi qui en vois des dizaines par jour…Ça nous a fait de ces vacances, je ne vous dis pas !

Ou plutôt, si. Car il nous aurait suffi d’aller dans les quartiers « sensibles » de Ménimur ou Kerkado, pour leur donner une coloration compatible avec la sécheresse d’alors… Et puis, entrant, plus tard, dans l’imposante basilique consacrée à Sainte Anne, à Sainte Anne D’Auray, ce vendredi 14 Août, plein de chaleur moite, d’atmosphère lourde, je me dirige vers une petite chapelle, dans le déambulatoire, parsemé d’âmes pieuses, de bougies tremblotantes et de vibrants ex votos semblant encore chuchoter dévotement…Un petit lutrin sur lequel était disposé, ouvert, un livre de remerciements divers, jetés au fil des pages, par des centaines de pèlerins… Jean Paul II fut de ceux là, c’est dire la piété profonde diffusée en ces lieux!
J’ai toujours éprouvé un sentiment mélangé dans ce genre d’endroit où l’on peut éprouver aussi la puissance de suggestion sur les âmes et les esprits  de cette non moins vénérable institution qu’est l’Eglise catholique… grâce à laquelle, à travers des rencontres remarquables, je me suis forgé mon identité, et ce, depuis la plus tendre enfance.
Il était palpable, à travers ces deux évènements, de coprendre combien il existait encore et toujours, en France, des âmes fortes, capables de dévouements et de réalisations incroyables, malgré certaines errances et erreurs qu’un esprit assoiffé de liberté – de liberté de conscience, s’entend -ne peut que rejeter

Alors, je me suis vu saisir le stylo à bille et griffonner hâtivement le seul souhait qui me soit venu à l’esprit : demander à Ste Anne sainte patronne de la Bretagne et à la Vierge Marie, sainte protectrice de la France, depuis une décision de Louis XIII, de protéger cette dernière de l’islamisation croissante de la France !!!

Je serais presque allé jusqu’à y accoler un tract de Résistance Républicaine !!! Parmi toutes les bondieuseries environnantes, trop d’âmes sensibles, mais si pieusement fortes auraient peut être tourné de l’œil tout en me lapidant du regard…Mais, tout de même, je ne regrette pas d’avoir laissé parler mon côté polonais sous l’imposant portrait de Jean Paul II lequel semblait approuver mon geste…Je quittai donc ensuite les lieux, d’un pas discret et le cœur léger, léger d’avoir accompli cette double et si paradoxale bonne action : prier les saints et la Vierge Marie de soutenir l’action de Résistance Républicaine !

Que d’émotion !!! Puis, à la réflexion, je me suis dit, qu’après tout, en France, là où perdure une identité forte où s’ancrent de si anciennes valeurs, tout n’est peut être pas perdu face à l’islamisation, pour peu que des consciences, que l’on peut espérer de plus en plus nombreuses, sachent les défendre , courageusement et… rageusement, tout simplement.

http://www.fdesouche.com/638395-alexandra-laignel-lavastine-quand-le-reveil-europeen-cotre-lislamisme

Jarczyk, Résistance républicaine Ile de France

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




4 thoughts on “Oui il existe encore des lieux préservés et des âmes fortes en notre beau pays

  1. Avatarnuma

    oui Jarzyck, pourquoi pas, si c’est votre penchant et si ça vous fait du bien, mais, si on veut être fidèle à l’esprit de rassemblement qui doit prévaloir sur ce site, chantons plutôt : « Tolérant, Laïque et Français toujours « 

  2. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Bonjour Jarczyk : j’aime beaucoup votre texte, qui se singularise des autres par sa note optimiste, en ce moment. Il suffit de regarder l’émission Des Racines et des Ailes, pour avoir le souffle coupé devant la beauté de la France, toutes régions confondues. Devant ces paysages sublimes, notre patrimoine d’une richesse et d’une beauté sans rivales, il semble impossible que nos valeurs puissent être supplantées par d’autres, nos monuments effacés par ceux d’une autre culture… Pourtant, la crainte est là. Comme vous, le spectacle de nos traditions me donne de l’espoir, sentiment rapidement altéré par la peur de l’avenir pour notre beau pays – et celui de l’Europe. Le choc des photos récentes des migrants et « l’ouverture » de la France à qui s’y invite, m’amènent à pencher pour le pire… Un monastère d’Ile de France ne vient-il pas d’ouvrir ses portes à des Syriens et des Irakiens ? Une journaliste, sortant de son interview auprès d’un jeune Syrien était heureuse et fière de nous apprendre que ce « réfugié » apprenait le Français avec des religieux/ses et que ravi, il allait faire venir toute sa famille en France… Quand on compare avec ce que furent les résistances passées aux envahisseurs divers, pour protéger la France et ses habitants, on ne peut qu’être atterré par le changement d’attitude, la manière d’appréhender les événements. Aujourd’hui le patriotisme est assimilé au fascisme et la collaboration est une vertu humanitaire… C’est l’inversion des valeurs. Le sort de l’Europe est suspendu à une majorité : y aura-t’il davantage de lucides, pour réagir et empêcher le désastre annoncé ou bien d’aveugles et de sourds pour précipiter notre perte ?

Comments are closed.