Au père de l’enfant mort : « Je ne vous jette pas la pierre, monsieur Kurdi, vous risqueriez de couler cette fois »…

Monsieur Kurdi,

Je suis désolé de la mort de votre enfant. Perdre un fils est abominable.
Je vous ai vu et entendu à la télévision nous expliquer que le bateau s’était retourné et que tout le monde avait coulé.Sauf vous.
Je vous vois encore nous dire que vous aviez tenté de rattraper votre fils qui vous avait glissé des mains.N’importe quel père aurait immédiatement plongé pour sauver son fils quitte à périr avec lui. Sauf vous.
N’importe quel père aurait mis un gilet de sauvetage à son enfant avant d’embarquer dans ce canot de malheur. Sauf vous.
Votre femme, votre autre fils sont morts noyés.Vous non.
Je ne vous jette pas la pierre Monsieur Kurdi, vous risqueriez de couler cette fois.
Avec mes condoléances.

Hoplite

 83 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Quand j’ai vu le père, tout fringant, se livrant complaisamment au petit jeu des interviews télévisés, j’ai eu la même réaction que vous, Hoplite.

    Et j’ai été sidérée par le fait que TOUT LE MONDE (enfin, ceux qui ont voix au chapitre dans les médias) s’accorde à culpabiliser les Européens, quand PERSONNE ne semblait imaginer que la Turquie d’Erdogan puisse avoir la moindre responsabilité.

  2. On ne peut pas juger le comportement de cet homme au moment du naufrage du canot pneumatique, mais on peut par contre souligner son irresponsabilité et celle de son épouse d’embarquer des enfants si jeunes dans une traversée hasardeuse.

    • Assez souvent Atlantico publie des articles que nous ne renierions pas en effet

  3. Les vrais victimes, ce sont celles qui ont des idéaux et des modes de vie différents de leurs bourreaux. Ce sont les chrétiens, juifs, apostats et intellectuels que nous devons plaindre.
    J’avoue que je n’éprouve pas de compassion pour les hommes et leurs smala qui veulent atteindre l’Europe uniquement parce que les méthodes des islamistes dérangent leur petit train-train alors qu’à la base, ils partagent la même vue sur la femme, sur les autres communautés religieuses, sur les interdits de l’islam…
    Ces gens-là ne sont que des lâches et des fainéants, qui veulent le beurre (la même société rétrograde) et l’argent du beurre (le confort occidental).

  4. – West Bexington, Dorset, (07/082015) :
    Un père est mort noyé devant sa famille alors qu’il avait sauté en mer pour sauver son fils de 8 ans. L’enfant a été sauvé. http://www.dailymail.co.uk/news/article-3188917/Enfield-father-saving-son-sea-Dorset.html

    – Corse : Le père de famille qui est mort en sauvant son fils de la noyade, hier en Haute-Corse, a succombé à un malaise cardiaque déclenché par l’effort qu’il a dû fournir dans une mer démontée. (publié le 06/08/2010)
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/08/06/97001-20100806FILWWW00374-enfant-sauve-de-la-noyade-le-pere-meurt.php

    Seulement deux exemples parmi ceux qui ont été reportés par les médias. Mais il sont nombreux ces inconnus (qui ne font pas la « Une » comme ce petit turc), ces pères et mères, mais aussi ces frères et ces sœurs qui donnent leur vie pour sauver ceux qu’ils aiment.

    De fait, Monsieur Kurdi est coupable 1) au mieux, de non-assistance à personne en danger, 2) au pire, de complicité d’infanticide.

  5. Le père de ce petit garçon n’est pas responsable de la mort, il a fait ce qu’il a pu dans une situation dramatique, je ne suis pas un héros, je n’ aurais pas fait mieux. ERIC

    • N’importe qui aurait cherché sa femme et ses enfants au lieu de foncer à la nage vers la terre comme il l’a fait, c’est lui-même qui le raconte

    • @Godart du Planty

      …A peine quelques heures plus tard, la police turque arrêtait 4 passeurs…

      Qui sont donc les responsables:
      a/ Les parents qui soit disant voulaient aller au Canada (en passant par la Turquie qui comme chacun sait est la route directe…). Des parents qui ne mettent pas de gilet de sauvetage aux enfants.
      B/ L’état Turc qui connait les passeurs et n’arrête pas le flux incessant des « clandestins » qui doivent faire près de 1000 Kms sur son territoire avant d’atteindre Bodrum. Il n’y a donc pas de frontière entre la Turquie et les états voisins? Selon mes dernières informations, la Turquie ne fait pas encore partie de l’espace Schengen mais ses frontières sont libres et à l’entrée et à la sortie.
      C/ L’Europe qui joue à l’apprenti sorcier depuis des lustres avec sa politique d’invasion programmée.
      D/ l’Etat Islamique qui rêve de ré-envahir l’Europe depuis qu’en 732, les Sarrasins se sont fait virer de France.
      E/ Moi, vous, les peuples qui ne veulent pas de cette Europe imposée par des fonctionnaires intouchables et au service de l’oligarchie et des banques.

      Qui donc est responsable de la mort de cet enfant,Monsieur ?

  6. Les réfugiés ou les migrants ne sont pas responsables de qu’ils leur arrivent, ils en sont les victimes mais les islamistes radicaux ; Daesh, Boko Haram et Al Qaeda. Le père de ce petit garçon n’est pa

    • Bien sûr que si, ils peuvent décider de rester chez eux pour défendre leur pays et leur famille. Ce sont à 80% des hommes forts, jeunes, en bonne santé… et il faudrait qu’on les accueille alors qu’il leur appartient de défendre les leurs ? On sait aussi que parmi eux se cachent des djihadistes de l’EI. On sait aussi qu’ils sont à 80% musulmans, l’islam n’est pas compatible avec la démocratie, arrêté de la cour de justice européenne de 2001… Qu’ils aillent dans des pays musulmans au lieu de nous envahir. J’aouterai cette remarque de Beate, plus que juste Ce petit garçon est parti de Bodrum, ville touristique de Turquie, fuyant la Turquie avec sa famille – où ils étaient en sécurité – sur une embarcation dont LE PASSEUR TURC AVAIT ORDRE de les abandonner en mer.

      Cette stratégie islamique d’invasion est une stratégie de lâches qui utilisent des enfants comme boucliers.

Les commentaires sont fermés.