Malsain assaut de « pudeur » dans les lycées américains qui veulent interdire les leggings !

Certaines  écoles américaines ont décidé d’interdire le legging à l’école ; un juriste américain a même proposé un ajout à la loi sur l’outrage à la pudeur concernant décolletés, pantalons moulants etc.

On me dire que j’ai une idée fixe, l’islam, et on n’aura pas tort, mais j’y vois une fois de plus la main des fous d’Allah qui sont en train, peu à peu, de faire leur lit partout dans le monde en modifiant peu à peu les sociétés pour les rendre conformes à la charia.

Parce que, tout de même, il y a des indices troublants :

Les lycéennes de Cape Cod ne sont pas seules : l’établissement Western High School dans le Michigan n’autorise pas ses élèves à porter ce pantalon très populaire lorsqu’elles reviendront à l’école en septembre. Les leggings sont officiellement interdits. Cet été, la direction a rectifié le guide des élèves, s’attardant sur la tenue vestimentaire qui interdit désormais les leggings et tout pantalon en stretch dans l’enceinte de l’école quand elle va reprendre, le 8 septembre (source mlive.com). « Nous n’essayons pas d’imposer un style à nos lycéennes », explique le directeur Mike Smajda à propos des nouvelles règles qui s’appliquent également à son collège. « Nous souhaitons simplement éliminer les perturbations et les distractions ».

Plusieurs autres changements ont eu lieu comme faire en sorte que les shorts, les jupes et les robes ne soient pas trop courtes (et ne révèlent pas trop de décolleté).

Depuis quand regarder une jolie fille, de jolies fesses joliment moulées, un joli décolleté ou de jolies jambes perturberait-il et empêcherait-il d’étudier ?

Argument d’autant plus spécieux que le téléphone portable et l’accès à Internet ne semblent pas faire partie des interdits… Quand on parle de distractions et de perturbations, on manque quelques peu de cohérence, c’est peu de le dire.

Mieux encore, des femmes s’autocensurent parce que leur mari leur a avoué ce crime impardonnable, il regarde les jolies fesses joliment moulées d’autres femmes…

D’autres personnes, sans rapport avec le gouvernement, s’intéressent au sujet. Veronica Patridge, une blogueuse chrétienne, a fait le vœu de ne plus jamais porter de leggings en public, une décision qui lui a fait « mal au cœur », pendant des mois après que son mari ait confessé qu’il lui est difficile de ne pas regarder les fesses des femmes revêtues de stretch moulant. « J’essaie de ne pas le faire mais ce n’est pas facile » lui a-t-il dit, d’après son blog. Elle n’a aucun regret et a le sentiment qu’elle fait « honneur à Dieu et à son mari par la façon dont elle s’habille ».

J’aimerais comprendre où est le problème. Depuis quand regarder ce qui est beau serait-il interdit ? Depuis quand un homme, sous prétexte qu’il a une femme dans sa vie, devrait-il baisser pudiquement les yeux quand une autre femme passe devant ses yeux et s’empêcher de l’admirer ? Un homme qui aime regarder ce qui est beau, c’est sain et c’est rassurant pour la femme ! Il est vivant, il est homme, il aime la vie… Dieu que tout cela est bon…

Sauf à considérer quel’homme est un animal en rut qui risque de violer la passante au joli cul… Et c’est là que je rejoins mon « obsession » islamique. Il est clair que le problème principal est là. D’ailleurs la mère possessive et castratrice d’un élève ne s’y est pas trompée :

Mais le vrai cheval de bataille, c’est la cour d’école. Une maman de l’Ohio a mené un combat similaire pour l’interdiction des leggings dans l’école de son fils. Donna Dresp a même mené une croisade contre cette école où les vêtements près du corps devraient être interdits et va jusqu’à vouloir abolir les « vêtements suggestifs » tels que les « shorts très courts » et tout ce qui n’est pas « élégant » et qui pourrait distraire son fils adolescent. Une journaliste a écrit un article pour le Chicago Tribune intitulé : « Interdisons les leggings à l’école ». D’après elle : « les parents qui n’insistent pas pour que leurs enfants considèrent l’école comme un lieu d’apprentissage et de respect des autres, au lieu d’un podium de défilés, leur accordent le droit de porter des pantalons serrés ».».

Bref, on va assister à un retour de pudibonderie (appelé pudeur, mot qui était presque en voie de disparition dans la civilisation occidentale) lié à la conception de l’homme prédateur et d’une absurde loi divine. Et on va imposer le jogging informe ou le sac poubelle…

Elle est belle la civilisation qu’ils sont en train de nous préparer.

sac-poubelle-ou-burka (1)jogging

 

Christine Tasin

 

 103 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Ne jamais oublier que dans les années 60, les jeunes filles afghanes allaient au lycée en mini jupe sans problème… Et qu’en est-il devenu depuis ?…
    Restons vigilants !

  2. nous ne devons pas nous laisser « bouffer » par des intégristes… c’est a nous de choisir, si sa arrive en France, je serais le premier a me battre contre ce système archaique.

  3. plus de leggins
    plus de tabac
    plus de petites pointes de vitesse sur l’autoroute
    5 fruits et légumes par jour
    se ligoter avec la ceinture dite de sécurité même pour aller chercher sont pain à 300 mètres
    Accueillir toutes les invasions
    ne pas d’offusquer de croiser un nombre tous les jours plus grand de voilées et emburquinées
    ne plus dire noir mais black
    ne pas dire aveugle mais mal voyant
    ne plus dire sourd mais mal entendant
    risquer la prison si on se dit islamophobe
    et bien tout cela c’est actuellement notre ‘beau’ pays de France

  4. On interdit les leggings,
    mais interdire le prosélytisme islamique?
    le manque de culture de l’américain moyen va lui coûter très très cher!
    Les States vont payer le prix fort en favorisant l’installation du cancer, car il existe malgré tout une fraction de la population américaine qui est armée et prête à se battre!
    OBAMA est la pire chose qui soit arrivée aux USA avec le SIDA, la CIA et la junk food!

  5. Pas gai, tout cela ! …Et dire que lorsqu’on ne sera plus tout jeune, on n’aura même plus le plaisir des yeux ! Déjà qu’avec certains médecins, on n’a plus le plaisir de la table ! Déjà qu’avec certains « collabos » ( voir l’article de M.Raoul sur le porc -Le Point ), on prend peur de manger la moindre grillade ! Bien sûr pour ceux qui appliquent les diktats.

    Mesdames et Mesdemoiselles, n’ayez pas peur, ce n’est pas parce que vous avez un beau décolleté ou un pantalon bien moulant que je vais vous sauter dessus ! J’apprécie ce cadeau que la nature vous a fait et comme chacune a son charme, il ne devrait pas y avoir de jalouses. La réciproque est vraie…Quand ma femme me signale « un bel homme », il ne m’est pas venu à l’idée d’en prendre ombrage !

    Permettez-moi de m’interroger, sur deux points :

    – comment se fait-il que le Créateur ait si mal conçu son ouvrage, serait-il faillible ? Et s’il est faillible, doit-on appliquer « ses » règles ?
    -est-ce le meilleur moyen d’éduquer un enfant ou un adolescent que de supprimer le contact avec la nature et la réalité ? Ne vaut-il pas mieux l’éduquer au respect ?

  6. Cela dans des écoles « libres »?!!
    Oui, le chemin ensanglanté de la charia se trace.
    Après les leggings, les shorts, il sera question des cheveux qui devront être dûment attachés, plus de sandales car on pourrait y voir un doigt de pied… La liste peut être longue.
    On reviendra aux classes non mixtes remises au goût – amer – du jour sous le prétexte d’un souci de concentration…
    A la piscine également : faut-il inviter (obliger) les filles à mettre leur burkini durant les séances proposées par les écoles? Les garçons pourraient en effet se noyer à cause de la distraction… question de sécurité… etc, etc, etc….

  7. Et cela rejoint la liste imbécile des mots et expressions de substitution, faute de vexer ou de stigmatiser. On se rapproche doucement des exigences du protestantisme rigoriste du 19eme et la coalition avec l’islam pour épurer une société de toute forme de vice – ou supposé tel – n’a vraiment rien de rassurant. Les mahométans se sont trouvé un allié de taille dans la pudibonderie toute américaine, sachant que ce qui se fait aux usa ne met pas longtemps avant de traverser l’océan et débarquer sur nos côtes…

  8. Je suis tout à fait pour que les tenues moulantes en général, et pas seulement les leggings, soit interdits à l’école, ainsi que les mini-jupes, maquillage excessif, les bijoux voyants, la ficelle du string qui dépasse du pantalon…
    Ceci n’empêche en rien la féminité et la coquetterie des écolières, c’est juste une question de neutralité vestimentaire, qui évite la glamourisation.

    Mais je suis plus laxiste quand les jeunes filles sortent s’amuser. L’école est une chose, les sorties entre amis en sont une autre, elles laissent une plus grande marge à l’expression des préférences vestimentaires de chacune.
    Mais comme vous Madame Tasin, je sens toujours la pression de l’islam derrière certaines interdictions vestimentaires récentes, je ne peux pas m’en empêcher.
    Je veux bien croire que le puritanisme américain joue son rôle, mais sans doute n’y a-t-il pas que ça…

    Sinon, le fait que les hommes regardent un joli derrière mis en valeur dans une tenue moulante me semble une chose normale, et même saine, si cela se produit de temps en temps.
    Mais si je dîne avec un homme qui passe la soirée à regarder tous les jolis derrières qui passent, et qui ne peut pas s’empêcher de regarder le décolleté de chaque serveuse, ça peut finir par me mettre un peu mal à l’aise, et il y a de fortes chances pour que je ne dîne plus avec lui.
    De mon côté, je regarde parfois un homme beau ou élégant qui passe, sans le jauger ni le sculpter des yeux. La beauté est un cadeau.

    • Comme d’habitude ma chère Eva, retour aux Grecs, non à l' »ubris », la démesure. Admirer ce qui est beau et qui passe à votre portée est normal et sain, passer son temps à chercher le cul ou les seins (excusez la vulgarité) de toutes les nanas qui passent au lieu de se consacrer aux autres convivent montrent qu’on a affaire à un obsédé et dans ce cas le problème c’estlui et non les vêtements, il faut se lever et le laisser finir son repas tout seul. Adios point barre.

      • En effet, Madame Tasin, j’ai remarqué que les hommes très « visuels » sont rarement des esthètes. Ils se retournent systématiquement dès qu’il y a de la chair dévoilée, même si la créature n’est guère jolie.
        Ils ne me tentent pas, j’ai toujours préféré les hommes sélectifs, ils sont redoutables.
        Certains d’entre eux arrivent à deviner si une silhouette est harmonieuse même en hiver, sous un manteau. Question de flair.
        Mais bon, un joli manteau est une chose, une tenue islamique en est une autre. Je ne pourrais jamais accepter de voir cela se généraliser en France, pays qui a appris l’élégance au monde entier.

  9. Le vrai problème à mon sens : le puritanisme encore bien présent aux Etats-Unis où dans certaines petites villes, par exemple, toute vente d’alcool est interdite (je le sais de première main, j’ai vécu dans une de ces villes qui font partie de la « Bible Belt »). Par contre, tous les sites pornos (et il y en a à la pelle) sont très facilement accessibles, y compris par des adolescents qui n’ont qu’à répondre, quand la question est posée sur une fenêtre qui surgit sur leur écran, qu’ils ont plus de 18 ans. Ces sites n’ont jamais pu être interdits devant les tribunaux, car ils font partie de la liberté d’expression prévue par la Constitution. Alors pourquoi pas les leggings ? Belle liberté d’expression à mon avis.

  10. Ben merde !

    Même mon aînée de 11 ans adore porter des leggings !
    Comme sa mère d’ailleurs !

    Parfois…

Les commentaires sont fermés.