Un lucide courageux au pays d’Erdogan dit l’impossibilité de la coexistence entre musulmans et non musulmans


Un lucide courageux au pays d’Erdogan dit l’impossibilité de la coexistence entre musulmans et non musulmans

Laveritetriomphera, dans un des commentaires sous l’article qu’il a traduit, dit que « l’islam est une couverture permettant aux mafieux de tout acabit de poursuivre leurs activités en toute impunité ».

Oui, c’est une mafia, qui grâce à sa couverture pseudo – religieuse, agit, effectivement en toute impunité, et en Occident, elle est intouchable, voire même encensée et peu à peu imposée de façon insidieuse par ses dirigeants à nos pauvres peuples, en partie, endormis.

Heureusement, la démystification des écritures islamiques poursuit son petit bonhomme de chemin, grâce aux sites islamo-vigilants, aux articles d’auteurs islamo-lucides, aux conférences d’apostats, et certains journalistes musulmans, qui osent critiquer ouvertement l’islam, en dépit des dangers. Christine collabore magnifiquement bien à cette démystification.

Exemple : ci-après l’ extrait d’un article rédigé par un journaliste turc musulman, basé à Ankara. Un lucide courageux au pays du Sultan Erdogan .

« La coexistence pacifique semble être un concept tout à fait étranger aux suprématistes islamiques. Ce concept, absent de leur esprit, les maintient dans l’âge des ténèbres. Ils fréquentent les centres commerciaux, utilisent des portables, des ordinateurs et autres outils technologiques, mais leur esprit et leur âme demeurent emprisonnées dans l’âge des ténèbres.

Comble de l’ironie, les découvertes scientifiques et celles de la haute technologie, dont ils usent et abusent, furent inventées par ces « kafirs », qu’ils méprisent et dont ils souhaitent détruire les lieux de culte. (quand ce n’est pas leur vie)

Pourquoi n’existe-t-il aucun état islamique qui pratique une coexistence harmonieuse avec son voisinage, au lieu de vouloir le dominer ?

Et pourquoi dans la grande majorité des pays musulmans, les non Musulmans souffrent-ils de persécution et/ou de discrimination. Pourquoi ne sont-ils pas reconnus comme des citoyens à part entière, bénéficiant des mêmes droits ?

On entend sans cesse affirmer que “ l’islam est une religion de paix”. Mais, ce que de nombreux Occidentaux n’arrivent pas à comprendre, c’est que cette paix ne se réalisera qu’après la conversion de toute l’Humanité à l’islam. (Et encore, vu « l’amour fraternel » teinté d’une haine féroce remontant au VIIe siècle, que les Musulmans se témoignent à longueur d’années, de mois, de jours, entre les différentes sectes, à coups d’attentats-suicides, de déclarations de guerre , de représailles, pas certaine, que la soi- disante paix de l’islam règnera un jour sur la planète bleue, même teintée du vert de l’islam.)

Aucune autre idéologie n’a bénéficié, ni ne bénéficie de ce luxe, d’être encensée comme « religion de paix », tout en prouvant exactement le contraire dans ses textes, dans ses actes.

On prête à John C. Sawhill, expert en politique publique, la déclaration suivante :

« Une société se définit, non seulement par ce qu’elle construit, mais également par ce qu’elle refuse de détruire. » »

(Dans nos Sociétés, nous  » construisons » l’islam, mais détruisons le christianisme.)

« Triste à dire, mais les suprématistes islamistes ne semblent pas être capables de respecter les gens d’autres croyances ou sans croyance. De nombreux pieux Musulmans croient que l’islam est la seule vraie religion, alors pourquoi aurait-on besoin d’autres religions ou philosophies fausses et immorales, qui égarent les gens?

Ils essaient également d’invalider ou de détruire des religions, qui apparurent des milliers d’années avant leur religion, même si ces religions ne méprisent personne ou n’ essayent pas de convertir par la force. Selon eux, les non Musulmans sont des « kafirs », c’est ainsi que les écritures islamiques appellent des mécréants.

« Le langage de l’islam est dualiste » selon Bill Warner, Directeur du Centre pour l’étude de l’islam politique. « L’Humanité n’ est pas vue comme une corps, mais divisée entre les croyants en Mahomet, le prophète d’Allah et les non-croyants. Et, selon le coran, un Musulman n’est pas et ne peut être l’ami d’un « kafir ». (3 :28)

Le coran définit le “kafir” comme quelqu’un de haï (40 :35), moqué (83 :34), puni (25 :77), décapité (47 :4), dupé (6 :25), terrorisé (8 :12), anéanti (6 :45) tué (4 :91), crucifié (5 :33) combattu (9 :29) ignorant (6 :11) maléfique (23 :97) couvert de honte (37 :18), impur (9 :28) et maudit (33 :60) »

( Et ce n’est pas une islamophobe, qui l’écrit, mais un journaliste turc musulman, plus lucide sur la « belle religion de paix » que nos têtes « pensantes » irresponsables et ignorantes de l’islam au pouvoir).

« Selon Warner: “ rien que le mot “kafir” montre le traitement commun réservé au Chrétien, au Juif, à l’Hindou, au Bouddhiste, à l’Animiste, à l’Athée, et à l’Humaniste. »

En attaquant et/ou en détruisant les lieux de culte et les patrimoines culturels d’autres croyances, les armées jihadistes, ainsi que les nombreux civils musulmans, créent leur propre héritage.

A chaque église, synagogue, temple bouddhiste et autres lieux de culte non musulmans, qu’ils attaquent, anéantissent ou interdisent, ils détruisent leur propre identité, leur propre mérite, leur propre valeur.

Est-ce là l’héritage qu’ils souhaitent laisser en souvenir, de génération en génération ?. Apparemment, c’est leur souhait.

Quand les descendants des musulmans d’aujourd’hui auront compris cela et regarderont en arrière, ils pourraient ne pas voir un passé ou un héritage, dont ils seraient fiers.

Pourquoi est-il si dangereux aujourd’hui, partout dans le monde, de critiquer l’idéologie islamique  »

Question qui se pose aujourd’hui à l’échelle planétaire, cher Monsieur Bulut! »

Extrait d’un article d’Uzay Bulut, un journaliste turc musulman, basé à Ankara. Ses articles d’une grande lucidité sur l’islam et le gouvernement islamiste d’Erdogan ne lui attirent pas que des amis.

Source : http://www.gatestoneinstitute.org/6155/turkey-non-muslim-worship

Rosaly

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




12 thoughts on “Un lucide courageux au pays d’Erdogan dit l’impossibilité de la coexistence entre musulmans et non musulmans

  1. AvatarAgnes

    Imaginons un jour que les libertés de conscience (droit d’apostasier, de ne pas croire, de changer de religion…) et d’expression (droit de critiquer l’Islam) soient totales dans tous les pays musulmans et que, dans nos pays les lois permettant de pénaliser les opposants à ces libertés ( ceux qui obligent leur femme à se voiler, qui utilisent l’intimidation et la violence pour obliger à faire le ramadan…avec la complicité agissante et bienveillante des minables qui nous gouvernent ) soient réellement appliquées, combien resterait-il de musulmans dans le monde ?

    1. AvatarRosaly

      Le nombre se réduirait comme peau de chagrin, Agnes. Si seulement, ils pouvaient prendre conscience du carcan terrible, dans lequel leur « religion » les enferme dès leur naissance et ce jusqu’à la mort, ils s’en débarrasseraient très rapidement, mais, pour l’instant, la grande majorité en est toujours l’esclave aveugle.

  2. De MoulinsartDe Moulinsart

    Merci Rosaly de nous avoir dégotté cet article ! Edifiant !
    Mais que fait donc notre responsable des adhésions RR à l’étranger? Il faut absolument demander à ce journaliste de rejoindre nos rangs !
    Quitte à envoyer notre responsable sur place pour mieux faire connaître RR !..

    1. AvatarRosaly

      Merci à vous De Moulinsart!

      De Moulinsart … comme le château du Capitane Haddock? L’un de mes personnages préférés de Tintin.:))

      Ce serait peut-être une bonne idée, avant qu’il ne disparaisse dans les geôles du sultan, lui qui ne supporte pas la moindre petite critique de son adorée « religion », encore moins une remise en cause de la perfection céleste de l’islam.

  3. AvatarAlainBis

    quand on lit cela, ça donne une de ces envie de coller une paire magistrale de baffes dans la tronche de névrosé de Valls, de serpillère de Cazeneuve, et de mou du dard de Hollande… Dire qu’on est gouverné par ces trois abrutis finis ! Ces vendus, ces pourris…

  4. AvatarAntiislam

    Bonjour,

    Le pays d’Erdogan ?

    Tu veux dire le pays que les ancêtres musulmans d’Erdogan ont volé aux Chrétiens byzantins :=) ?

    Je dois dire que le fait que Constantinople, Nicée, Halicarnasse, Smyrne, Ephèse, etc etc soient sous la botte des barbares de l’islam est un grande souffrance personnelle quand je pense à ce que toutes ces villes évoquent pour la mémoire européenne tant chrétienne qu’ anté-chrétienne …

    Faisons tout pour éliminer cette perspective, au plus vite, de nos villes françaises !

    1. AvatarRosaly

      Bonsoir Antiislam

      Hélas, aujourd’hui, c’est le pays d’Erdogan, le Maléfique.

      Je partage votre sentiment à propos du vol de ces villes par les hordes mahométanes.

      A nous et aux générations futures à veiller à ce que nos villes, nos pays, notre continent ne subissent pas le même sort. La lutte est déjà commencée … de manière démocratique … pour l’instant.

  5. Avatarxtemps

    Très belle article de Rosaly, mais la seul chose que je suis en désaccord, c’est le fait de croire que nos élus seraient des égarés de ne pas connaître l’Islam ou des incompétents.
    Désolé mais avant de faire des choix politiques, ils doivent faire l’examen pour savoir dans quoi nous nous engageons, et de demander l’avis des peuples européens par référendum qu’ils les concernent, qu’ils n’ont toujours pas fait, et le temps est bien révolu depuis longtemps pour, démontre le manque total de démocratie en Europe et que nous sommes bien dans une dictature et engagé dans des situations graves, dont ils sont entièrement responsables, dont ils n’ont aucune excuses, pour moi ils sont tous des criminels.
    Et je dirais même, que tout ce que vous voyez sont voulu par nos dirigeants et avec beaucoup de méchancetés et d’insultes, et que l’Islam et les musulmans ils en sont les vrais maîtres depuis très longtemps, sont aussi les raisons pourquoi les musulmans ne les dérangent pas et sont plus gâtés que les autres communautés, comme aussi la falsification de notre histoire ne les dérangent pas non plus, et même, ça les arrangent, et ils veulent la destruction de l’Occident, comme ils l’ont déjà fait en grande partie avec l’Orient et l’Afrique Islamisé, il suffit de voir les choix qu’ils font partout dans le monde.
    Et ça aussi vous devez le savoir.

    1. AvatarRosaly

      Bonsoir X-Temps

      Oui je le sais.

      Quand je postais sur Bivouac en 2010, je me posais des questions sur l’islamisation en cours de l’Europe et je déplorais le manque de réaction de nos responsables politiques.

      Un bivouaqueur m’avait conseillé de lire «Eurabia et l’Axe Euro-arabe » de Bat Ye ‘Or . J’ai suivi son conseil et depuis, je suis reconnaissante à Madame Bat ye’Or d’avoir apporté les réponses aux multiples questions que je me posais, en observant, interloquée, la lente destruction de l’Occident, encouragée par nos gouvernements, via une politique d’immigration essentiellement musulmane, leurs discours magnifiant l’islam, idéologie politico-religieuse des plus liberticides violentes et intolérantes, qui ait jamais existé, leur soumission aveugle aux exigences religieuses de ces nouvelles populations, au détriment des citoyens européens de souche et le recul progressif, mais constant de nos libertés…

      La vision humaniste du projet Eurabia pour un prétendu avenir de fraternité, d’égalité, de justice sociale, d’un monde sans frontière, diluant tous les peuples dans un « melting pot », effaçant les nationalités, les races, les civilisations, afin de parvenir à un monde parfait, cache, en réalité le sinistre dessein de la destruction programmée de l’Occident, de ses peuples, de sa civilisation judéo-chrétienne, par l’islamisation forcée de nos pays, via le jihad pacifique par la démographie et ses multiples autres facettes : jihad séduction, jihad spirituel, jihad social, jihad politique, jihad financier, jihad juridique , avant d’arriver au jihad universel et asservir le monde libre à l’idéologie suprématiste, liberticide et esclavagiste par excellence : l’islam.

      Les ténèbres de l’obscurantisme islamique ne peuvent cohabiter avec les lumières de la raison, du savoir, des valeurs judéo-chrétiennes.

      Au lieu d’encourager la politique aberrante du multiculturalisme, source hypothétique d’un bonheur imaginaire entre les peuples, mais qui crée, en fait des communautarismes de plus en plus exacerbés, nos gouvernements devraient mettre fin à l’invasion de l’Occident par des populations nourries au levain d’ une idéologie intolérante à l’extrême, constituant une grave menace pour nos démocraties.

      Persister dans cette voie, malgré les échecs de plus en plus visibles de cette politique de multiculturalité imposée, la stratégie de substitution de populations par des immigrés en provenance de pays musulmans, véhiculant des valeurs d’intolérance, de haine, de vengeance, à l’opposé de nos valeurs démocratiques, se terminera par une explosion dramatique de violences, dont nous pouvons constater actuellement les prémices.

      Nous sommes à l’aurore d’un embrasement interethnique, si la politique laxiste actuelle envers les communautés musulmanes, qui refusent de s’intégrer et de respecter nos lois, perdure, si les prêcheurs de haine ne sont pas expulsés, si la multiplication aberrante de mosquées continue et si aucune décision n’est prise pour arrêter l’afflux massif de nouveaux arrivants, apportant dans leurs bagages des valeurs d’un autre âge, diamétralement opposées aux nôtres.

      Le réveil des peuples, qui s’amorce, devrait interpeller les disciples d’Eurabia, car c’est un avenir de guerre qui se profile à l’horizon et non celui d’une ère de fraternité.

      L’islamisation de l’Occident n’est pas un mythe, mais une dramatique réalité, n’en déplaise à tous ces dhimmis , qui refusent de voir la dangereuse réalité en face et s’abritent derrière le déni.

  6. AvatarLavéritétriomphera

    Effectivement l’islam permet aux gangs de racketteurs de proxénètes de poursuivre leur activité en toute impunité sous le couvert de la religion. Le politiquement correct a pour but d’endormir notre vigilance. Il est indispensable de rappeler aux musulmans d’aujourd’hui que l’islam ne se résume pas à s’agenouiller sur le sol face contre terre, cinq fois par jour en prononçant des paroles dites pieuses dont on ne comprend pas toujours le sens. C’est un système politique des plus radical permettant à certains de satisfaire leurs pulsions perverses et autres avec le consentement « obligatoire et pieux » de leurs victimes. Quand une religion réclame le prix du sang (kamikaze=sacrifice humain) c’est que la doctrine de cette religion est dévoyée.

  7. AvatarAntiislam

    @ Rosaly,

    Bonjour,

    Il y a en effet un tel abaissement généralisé de nos « élites » face à l’islam (hier encore d’Ormesson qui regrettait que « l’islam ne soit pas plus présent à l’Académie française »(sic)) que l’on ne peut s’empêcher de penser à un plan concerté.

    Ce que pointe excellemment Bat Ye’Or, en effet.

    La corruption massive des « élites » face à l’argent musulman est un facteur que l’on ne doit pas éliminer, la bêtise et la lâcheté jouent aussi leur rôle …

Comments are closed.