Le seul des trois derniers papes à mériter le respect est Benoît XVI


Le seul des trois derniers papes à mériter le respect est Benoît XVI

Les papes ne nous aident pas beaucoup à lutter contre l’islam, au contraire…

J’ai été profondément choquée quand j’ai vu le Pape Jean Paul II embrasser le coran, le livre anti-Christ par excellence. Par ce geste sacrilège, il a renié le Christ.

Le dialogue interconfessionnel, toujours à sens unique, direction La Mecque, soumission à l’ islam, est une chimère, dont profitent les serviteurs d’allah pour imposer leurs propres exigences à l’Eglise, sans aucune réciprocité évidemment.

Comment un Pape, qui se fait aussi appeler Vicaire du Christ et successeur de Pierre, peut-il dialoguer avec les représentants d’une « religion », sachant que cette dernière nie la divinité du Christ, sa crucifixion, et dès lors sa résurrection, nie la Trinité, la considère comme un blasphème, passible de la peine de mort, qui ne reconnait pas en Marie, la mère du Fils de Dieu, qui nie le péché originel et le salut de l’humanité par la mort et la résurrection du Christ, qui considère la Bible comme corrompue, qui traite les Chrétiens, parmi d’autres, d’êtres inférieurs, destinés aux feux de l’enfer ? Difficile pour une chrétienne de le comprendre! Je ne crois pas en l’apaisement diplomatique, car le massacre des Chrétiens en terre d’islam se poursuit sans relâche, le but étant de « purifier » la terre musulmane de toute « souillure » chrétienne et ce malgré toutes les courbettes et les rencontres interconfessionnelles dans les salons dorés du Vatican..

Des trois derniers papes seul Benoît XVI mérite le respect :

Il eut le courage de demander au gouvernement pakistanais l’abrogation de la loi sur le délit de blasphème, car prétexte à toutes les dérives criminelles contre les minorités chrétiennes, mais sa requête fut violemment rejetée. Et l’OCI s’acharne à faire voter cette loi en Occident avec l’appui d’Obama et de l’UE.

Et quand le Pape Benoît XVI osa exprimer en janvier 2011 sa tristesse et sa douleur suite à l’attentat contre les Chrétiens coptes et dénonça la persécution, la discrimination, la violence et l’intolérance religieuse dont sont victimes les Chrétiens en terre d’islam, le lendemain, le grand Imam de l’Université d’Al Azhar dénonçait une « ingérence inacceptable dans les affaires intérieures de l’Egypte», et l’Egypte rappelait pour consultation son ambassadeur auprès du Vatican.

Les Autorités sunnites d’Al –Azhar dénoncèrent les références négatives récurrentes du Pape Benoît XVI à l’islam et ses accusations de persécutions des non Musulmans par les Musulmans en terre d’islam.

Conséquences logiques, quand on ose émettre la moindre critique de l’islam, Pape ou simple citoyen, fût-elle amplement justifiée : il reçut des menaces de mort et suscita la gêne au Vatican..

Sa décision de quitter le pontificat lui fut certainement « amicalement » suggérée par son entourage…

Quant au Pape François, certains de ses discours pro-islam, pro immigration musulmane me révoltent…

Rosaly

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “Le seul des trois derniers papes à mériter le respect est Benoît XVI

  1. AvatarAgnes

    Tout à fait d’accord avec vous : Benoît XVI était le seul pape à dénoncer les persécutions dont sont victimes les chrétiens dans les pays musulmans. En ce qui concerne sa « démission « , j’ai effectivement lu qu’elle lui avait été fortement « suggérée « … De la même manière, l’église ferme la gueule de beaucoup de prêtres…

  2. AvatarPouf

    Mais que croyez-vous donc ???
    Les religions ne sont que des « produits humains » pour dominer son prochain…La seule question à se poser est : y a-t-il quelque chose qui nous transcende ?
    Si oui, ce n’est absolument pas à notre portée ( actuellement…) mais ce n’est certainement pas tous les « blablabla » créés pour supporter notre condition humaine et surtout accepter la mort, notre mort mais surtout celle des êtres aimés.
    À partir de cette idée, je suis pro-chrétiens car la morale professée me convient. Elle me parfait s’adapter à tout esprit libre pour vivre en société. C’est aussi la raison de mon opposition à l’islam car il prône la mort, rend l’homme esclave…

    Si non, il nous faut bien vivre et donc établir des règles qui favorisent les relations humaines et rendent la vie en société acceptable.

    Mes réflexions sont sans doute simplettes…mais faute de vérités démontrées, je ne veux pas m’inventer des histoires !

    Il résulte de cette analyse que la domination étant le maître-mot, vous pouvez trouver n’importe quoi dans la hiérarchie catholique ( comme en politique…), des gens qui ont la foi en ce qu’ils croient ( le pape Benoît XVI ) et des opportunistes qui ne font que se servir de leur position ( le pape François – décidément, ce prénom devient une vraie signature !!! ) et donc prêt à tout accepter pour conserver la place…

    Ces opportunistes sont des proies faciles pour les conquérants et deviennent d’excellents collabos pour le malheur de l’Humanité.

  3. Avatarmartin

    Au moyen âge lorsqu’un Pape n’était pas à la hauteur de sa fonction (et il y en eu), les Catholiques ne critiquaient JAMAIS la fonction en elle même (1), mais se faisaient en revanche un DEVOIR de critiquer l’Homme qui occupant la fonction de vicaire du Christ, n’en était visiblement pas à la hauteur.

    En effet, certains Catholiques ont « oubliés » que l’Eglise du Christ, ne se résume pas à la seule hierarchie pontificale qui en est certes une composante essentiel et indissociable de l’Eglise, mais englobe l’ensemble des Catholiques du monde entier.

    Quant à l’infaillibilité pontificale, cette dernière n’a toujours été valable que sur les questions portant uniquement sur le dogme de la foi (spirituel), et absolument pas sur les questions d’ordre civilisationnel et encore moins migratoires. (temporel)

    Ainsi même dans la France du temps des Cathédrales (moyen âge), un Pape pouvait tout comme aujourd’hui donner son avis sur des problémes d’ordre sociétaux et politiques, mais n’avait pas pour autant d’autorité et encore d’infaillibilité sur ces sujets qui à l’époque concernaient uniquement le pouvoir laïque incarné dans l’autorité royale.

    (1) Chez les Catholiques l’absence de toute critique envers la fonction de vicaire du Christ s’appuie principalement sur ce passage des évangiles : « les portes de l’enfer ne prévaudront jamais contre mon Eglise » , c’est à dire contre l’Eglise institué par l’apôtre Pierre à la demande du Christ.

  4. Avatarmartin

    « Ainsi même dans la France du temps des Cathédrales (moyen âge), un Pape pouvait tout comme aujourd’hui donner son avis sur des problémes d’ordre sociétaux et politiques, mais n’avait pas pour autant d’autorité et encore d’infaillibilité sur ces sujets qui à l’époque concernaient uniquement le pouvoir laïque incarné dans l’autorité royale. »

    .. et inversement pour le Roi vis à vis du dogme de la Foi !

    autrement dit « rendre à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César » = principe de laïcité !

  5. Avatarcoco

    Pour moi Benoît XVI est un des plus grands papes de l’histoire de l’Eglise et je pleure encore son départ…..
    Il était en avance sur son temps, et tellement intelligent qu’il fut incompris par beaucoup de ses contemporains.
    Il y a quelques années, j’ai décidé que quand il sera mort je demanderai au Seigneur de permettre qu’il devienne mon intercesseur. Je voudrais que ce grand pape mette son nez dans toutes les affaires qui me concerne et m’aide à avancer sur le dur chemin de la vie…..

  6. Avatarxtemps

    Quand je vois dans le monde entier des pouvoirs en place faire des courbettes pour l’Islam meurtrière tout petit à côté des grandes puissances dans le monde et l’hyperpuissance américaine!, rien que les états unis à eux seul, avec ce qu’ils peuvent balancer en armement sur les pays musulmans, peuvent les détruire 50 fois à eux seul! sans le reste du monde!.
    Dite moi, qu’est que le monde entier attend pour se faire respecter par les musulmans, avec une telle puissance sur la planète!, l’Islam n’existerait plus depuis longtemps et rasé de la planète.
    Pourquoi, parce que l’Islam meurtrière appartient aux mêmes pouvoirs, car on ne fait pas venir son ennemi dans sa demeure, sauf ses amis, et avec autant de monde sur la planète, vous n’allez pas me dire que personne ne voient pas les horreurs de l’Islam commise par des malades mentaux musulmans sur des victimes comme des sauvages, avec une haine démesuré et vicieux, que seul Satan accepte, que même les animaux ne font pas avec autant de cruauté pervers!.
    Mes croyances ne regardes que moi et une affaire entre moi et Dieu et personne d’autres, et les musulmans doivent s’occuper de leurs fesses et chez eux dans leur pays et pas chez nous, nos affaires ne les regardent pas, dehors!.
    Et les politiques arrêtent leurs lâchetés et leur haine contre nous les peuples européens où c’est dehors!.

  7. Avatarmarc

    Je reste Chrétien puisque c’est la culture qu’on m’a donné et que je n’en trouve pas de meilleure à adopter. Mais je n’ai cure du pape et des mensonges qui viennent des hommes. Je suis libre et méprise les hypocrites dont il fait partie. Ainsi que ceux qui ont trop souvent le mot dieu a la bouche pour n’être autre chose que des tartufes vivant au dépend de ceux qui les écoutent.
    Les promoteurs de la pensée unique travaillent à nous priver de notre rationalité, a nous ravaler au sectarisme et a la superstition qui ont fait des musulmans la population intellectuellement la plus stérile que le monde ait jamais connu. « L’ordre mondial » est dirigé par des pervers qui veulent nous imposer l’islam pour ruiner notre démocratie.

  8. AvatarBruno

    J’ai été très choquer de voir la photo où Jean-Paul II embrasse le coran, à croire qu’il n’a pas pris le temps de le lire, mais je pense qu’il connaissait son contenu.

    Le pape est aujourd’hui non seulement le représentant des catholiques dans le monde, mais c’est aussi un chef d’État. Donc, il est aussi obligé de faire des courbettes.

    Benoit XVI n’est pas resté suffisamment longtemps pour changer les chose, et notre dernier pape, aime tout le monde, les musulmans aussi !

  9. AvatarHuineng

    Les journaleux n’ont jamais pardonné pas à Benoit XVI d’avoir osé amalgamer islam et violence

    Le Pape Benoit XVI vient de faire savoir qu’il allait renoncer à exercer ses fonctions à partir du 28 février prochain.

    Je me rappelle quand le Pape Benoit XVI a fait savoir sa décision de renoncer à exercer ses fonctions, j’ai écouté et écouté encore tous les commentaires des journalistes « précieuses ridicules » des dernières salons où l’on cause sur BFM TV, France 1, France 2. Toujours la même litanie : c’était pas un pape moderne, il a pactisé avec les jeunesses hitlériennes, il était contre l’emploi du préservatif, et crime majeur de lèse-islam, il a osé faire un discours sur la liaison entre Islam et Violence.

    Même le journaliste Laurent Delahousse, y est allé de sa petite rengaine qui sentait le réchauffé en se demandant la bouche en cul-de-poule si le Pape Benoit XVI allait bien dans le sens de l’Histoire.

    Comme il est peu probable que ce Laurent de la housse sur la tête, n’ait ne serait-ce qu’une miette de l’immense culture d’un homme qui a passé presque soixante-dix ans de sa vie à étudier et étudier encore, parfaitement polyglotte dans plusieurs langues dont le français qu’il pratique sans aucune pointe d’accent germanique, comme si pour lui toutes les langues de la terre étaient ses langues maternelles, il semblerait donc judicieux de lui réinsérer dans les neurones que Benoit XVI restera dans l’Histoire du Christianisme Moderne comme le pape le plus extra-lucide sur la nature intrinsèque de la religion musulmane dont le but affiché actuellement par toutes les « grandes gueules » musulmanes du Moyen-Orient à l’Asie islamisée, est la reconquête de la planète pour le rétablissement du 6ème califat, dont la seule évocation a fait bander d’aise un ex-chef du gouvernement tunisien.

    Nul doute que Benoit XVI, qu’on a vu par contre se rapprocher de l’héritage juif, et qui devait méditer sur ce que Jésus avait dit à la Samaritaine : « Le salut vient des Juifs » et « Celui qui n’est pas pour moi est contre moi », admettait que le peuple juif avait été manipulé et harangué pour obtenir le supplice de Jésus contre la liberté de Barabas, les prêtres et dignitaires de l’époque voulant sauver leurs affaires avec les Romains. Le petit peuple juif n’est pas déicide, il l’est devenu malgré lui.

    S’agissant des musulmans, que savent d’aussi ignares journaleux invitant toujours d’aussi fantoches sociologues – à quand un Bernard Dick, un Pascal Hilout invités au sur le plateau d’un journal de treize heures des chaînes les plus regardées – du Coran et de la Sunna dans laquelle il y a un hadith de Mahomet qui déclare « Celui qui quitte la religion, tuez-le ».

    Qu’ils sachent aussi que la ruse et la duplicité sont des vertus que les musulmans honorent, qu’ils mentent sans vergogne au nom d’Allah et pour l’islam. C’est ce qu’ils appellent la « taqqiah ». Ils tuent au nom de leur divinité abstraite pour gagner un soi-disant paradis. Qui prônent de telles abominations si ce n’est toutes sortes de brigands affublés du titre de croyants !!

    Qu’ils ouvrent les yeux sur le dialogue inter-religieux islamo-chrétien qui ne pourra jamais rien donner puisque les musulmans ne doivent pas fraterniser avec les mécréants que nous sommes pour eux, c’est écrit dans le Coran. En cela Benoit XVI ne s’est pas laissé aveugler par une utopie né du Concile Vatican ll (1962-1965) qui pourrait faire croire que toutes les religions sont égales et que tous adorent le même Dieu. Et cela Benoit XVI l’a bien dénoncé.

    Simplement, je ne crois pas que cela soit l’âge qui ait rendu Benoit XVI aussi affaibli et malade, mais plutôt la tristesse et le chagrin de voir autant de chrétiens massacrés ( Nigeria, Irak, Pakistan, Somalie, Egypte, Soudan etc…) par des hordes de sauvages fous d’Allah et de ne pas pouvoir trouver de solution pour arrêter leur l’extermination génocidaire. Car le génocide concerté des chrétiens par les musulmans, un jour il faudra bien qu’ils payent pour cela .

    Mais j’ai confiance, par Bouddha, Prince de l’Univers, la ROUE tourne..

  10. EVAEVA

    Je pense la même chose que Rosaly sur Benoît XVI, que j’ai trouvé courageux et cultivé, entres autres qualités.
    Mais je ne pense pas que Jean-Paul II ait renié Jésus en embrassant le coran.
    J’ai bien sûr été choquée, comme beaucoup, par son geste.
    Mais je crois qu’on peut parfois être piégé par un geste qu’on veut diplomatique et aimable, comme Benoît XVI lorsqu’il a déposé une couronne de fleurs sur la tombe d’un célèbre assassin de chrétiens, Mustapha Kemal (Atatürk), qui a soigneusement parachevé les génocides arménien et grec perpétrés sous l’empire turc ottoman.

    Le Pape n’est pas qu’un chef spirituel, il est aussi un chef d’état, et la diplomatie comporte des pièges. Je ne crois pas que Jean-Paul II avait planifié d’embrasser le coran. On le lui a présenté. Dans un geste de conciliation, il l’a embrassé.
    C’est une erreur, mais pas un reniement du Christ.

    Je fais souvent des erreurs, sans pour autant renier le Christ. Mais personne ne me filme quand je commets ces erreurs, tandis que le Pape est filmé, et chacun de ses gestes peut porter à conséquence. Lui n’a pas droit à l’erreur.
    Ainsi le discours de Benoît XVI à Ratisbonne a été qualifié par beaucoup de grossière erreur, et on lui a mis sur le dos les conséquences de ce discours, c’est à dire des églises brûlées en Orient et en Afrique, une religieuse tuée, des prêtres attaqués.

    J’ai le sentiment de plus en plus net que le Vatican héberge des membres du Clergé qui bien que catholiques, oeuvrent pour l’islam.
    Je sais que ça peut paraître « parano » de penser que le Vatican est infiltré, mais c’est une impression que j’ai depuis un moment déjà.
    Je crois que c’est la raison pour laquelle Benoît XVI a démissionné, et aussi la raison pour laquelle le Pape François est plutôt docile.

Comments are closed.