Ecrivez aux éleveurs de la filière bovine pour leur expliquer le rôle néfaste du halal pour eux

La filière bovine crie misère, et elle a raison. C’est le moment pour rappeler aux éleveurs le mal que leur fait le halal en leur envoyant la lettre ci-dessous ( vous pouvez la télécharger ici et l’imprimer lettre-producteurs-filiere-bovine  ). Merci à chacun de chercher dans son département la liste et l’adresse des éleveurs et de leur envoyer la lettre.

Résistance républicaine

101 Avenue du Général Leclerc

75685 Paris Cedex 14

http://resistancerepublicaine.com/

Mesdames et messieurs les éleveurs de la filière bovine

Madame, Monsieur,

   Je me permets de m’adresser à vous pour vous dire tout notre soutien dans la lutte qui vous oppose actuellement au gouvernement français. Nous sommes attachés aux traditions françaises, à la gastronomie, à la préservation de vos métiers et à la souveraineté française qui passe par l’indépendance alimentaire. Et Dieu sait que vous avez un rôle majeur dans tous ces points, cruciaux pour notre pays et nos concitoyens.

   Je tiens néanmoins à attirer votre attention sur un point important qui explique sans doute en partie la crise que vous traversez.  C’est que trop de vos bêtes finissent à l’abattoir, égorgés sans étourdissement sous prétexte d’abattage rituel, et que la viande halal ainsi obtenue se retrouve dans les assiettes des Français qui mangent sans le savoir et sans le vouloir une viande qui pose de nombreux problèmes. Ils n’ont donc pas d’autre choix que de refuser toute viande autre que le porc afin d’être sûr de ne pas manger halal, c’est ce que font par exemple les adhérents et sympathisants de notre association, Résistance républicaine.

   En effet, manger halal pose de très nombreux problèmes qui entraînent suspicion et boycott :

   Tout d’abord le halal entraîne des risques sanitaires graves puisque, quand nous mangeons halal, nous prenons des risques très importants pour notre santé et notamment celle de nos enfants. L’égorgement sans étourdissement a pour conséquence de polluer la viande avec le contenu de l’estomac, ce qui permet la contamination par Escherichia Coli, comme l’explique fort bien le Docteur Peretti, vétérinaire. Vous pourrez trouver ses videos très claires sur le sujet sur Internet ou sur le site Vigilance halal   ou sur notre site, dans le dossier halal (sous le bandeau). Un pédiatre, le docteur Dubos a même émis l’hypothèse que plus d’une centaine d’enfants décèderaient chaque année suite à l’ingestion de viande contaminée à cause du mode d’abattage.   En effet, la viande contaminée ne pose pas de problème  si elle est cuite longuement, ce qui n’est pas le cas avec nos traditions culinaires de viande bleue ou à point….

   Par ailleurs,  ceux qui achètent de la viande halal sans le savoir payent, sans le savoir également, automatiquement, une dîme aux mosquées qui certifient le halal, finançant ainsi un culte voire le terrorisme. Ce n’est pas tolérable. Nul ne voudrait consommer de la viande qui serait passée à l’église pour être bénie mais chacun est susceptible de manger des animaux égorgés en direction de la Mecque avec des prières… Cela est choquant dans notre pays laïque.

   Enfin, il n’est pas acceptable qu’en 2015 on laisse souffrir de longues minutes des animaux pendant leur agonie alors que, grâce à l’étourdissement, les animaux peuvent mourir paisiblement.

   C’est pourquoi nous vous invitons à partager notre combat et à refuser que vos bêtes soient tuées dans des abattoirs pratiquant la mise  à mort sans étourdissement et à réclamer avec force un étiquetage « abattu avec étourdissement préalable » qui encouragerait les Français à manger à nouveau du bœuf et du veau.

   Nos responsables, dans toutes les régions, sont à votre disposition pour tout renseignement et pour vous aider dans la mesure de nos possibilités. Vous pouvez nous contacter en envoyant un courrier à l’adresse ci-dessus ou bien un courriel à contact@resistancerepublicaine.com

  Madame, Monsieur, je vous prie de recevoir l’expression de mes salutations républicaines les meilleures.

Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine

 103 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. A lire date de 2012 mais ca reste d’actualité :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2012/20120307.OBS3121/halal-les-3-obstacles-a-la-mise-en-oeuvre-de-l-etiquetage.html

    Je pense qu’on peut aussi envoyer le courrier RR a la confédération Francaise de la boucherie -boucherie-charcuterie-traiteur

    http://www.boucherie-france.org/pages_conf/qsn_cfbct_syndicats.php

    On peut le faire pour chaque département , qu’en pensez vous ??

    Il y a aussi les groupes interprofessionnels de la viande mais c’est plus les éleveurs. a voir

    • Exactement il faut taper partout, j’ai envoyé un courrieldans ce sens à tous nos adhérents

  2. on pourrait leurs conseillé de crée un label certifiant l’abattage non halal ,et les consommateur qui ne veulent pas etre empoisonne avec leur bactérie E coli serrait des client fidèle !

    • Je casse les pieds des bouchers dans mon coin ET autour, en leur disant que mettre des affiches avec « viande française » et « viande de nos régions » sur fond de verdure attendrissante, cela n’est pas suffisant, mais on m’a répondu que ce n’était pas « légal » qu’ils affichent « abattage traditionnel ». J’insiste en leur disant que les musulmans peuvent, eux, afficher « viande halal » avec des panneaux TRES visibles. Cela interpelle les bouchers malgré tout et les fait réfléchir …. Quant aux abattoirs auxquels j’ai téléphoné, c’est l’omerta.

      Il faut tous se mobiliser et ne pas avoir peur de poser les questions qui fâchent.

  3. Pour ceux qui le peuvent ( et bien sûr qui ont le temps et un peu d’argent d’avance ), il ne faut pas oublier les éleveurs « bio ». Déjà, vous pouvez acheter de la viande plus saine et surtout, ils sont souvent « vrais écolos » sur les bords et donc veillent à ce que les bêtes soient bien traitées jusqu’au bout ! C’est souvent relativement facile car pour faire de l’abattage bio, il faut respecter certaines normes et cela amène les petits abattoirs à faire « passer » le bio en premier…la bête n’a donc pas le traumatisme d’entendre ses congénères agoniser ! Par contre, il me semble impératif d’imposer une surveillance « externe » des abattoirs car en dehors du détail d’être la première bête abattue, personne ne semble pouvoir suivre la suite : c’est une confiance qu’il faut avoir ( et que je n’ai pas, évidemment ! ).
    Les éleveurs bio vendent directement, ils s’y retrouvent car ils ont un prix valorisant et nous achetons aussi à un prix plus avantageux ! Sans compter les rapports humains… c’est mieux qu’avec une barquette du supermarché ! Il faut pouvoir acheter un demi-agneau par exemple mais pour le bœuf, c’est de l’ordre de la barquette de quelques kilos. C’est sous-vide pour certains et donc peut-être consommé frais et on congèle le reste. Cela permet de faire travailler les « locaux », c’est beaucoup plus écologique !
    Hélas, peu de gens qui ont pourtant et les moyens et le temps ne font l’effort de s’organiser…( c’est pourtant une démarche patriote et citoyenne ! )

    • Hélas Pouf nombre de bêtes bio sont tuées sans étourdissement parce qu’il n’y a pas d’abattoir avec étourdissement à une distance raisonnable…

  4. Il y a un détail qui me gêne.

    Les éleveurs n’y peuvent rien, mais l’abattage halal est moins cher que l’abattage traditionnel.

    En effet et c’est très simple à comprendre, dans l’abattage traditionnel, il faut quelqu’un pour étourdir l’animal, et vu la taille des abattoirs, ça représente plusieurs postes, et donc, plusieurs salaires (et on connaît tous les charges salariales françaises)

    Est ce que cela profite aux éleveurs ?
    Je dirais que non, ça doit être la grande distribution qui en profite.

    Mais comment en être sûrs ?

    Vais tenter de me renseigner.

    Et dans ma lettre je vais essayer aussi de faire jouer encore plus la corde sensible.

    Les éleveurs avec qui je travaille parfois pour changer leurs bêtes de pâtures disent tous aimer ces bêtes, et ils semblent sincères. (je parle des petits exploitants, plus c’est grand et plus ça ressemble à des usines genre la ferme des 1000 vaches… Ou les vaches ne sortent jamais des hangars, c’est atroce à voir)

    Aimer ses bêtes et accepter l’abattage halal, c’est une contradiction.

    Et j’y pense à l’instant, mais il y a aussi l’argument distance.
    Il y a tant d’abattoirs qui sont désormais halal, que l’éleveur peut très bien être coincé, le transport a un coût, le petit exploitant ne peut pas se permettre de choisir, il ira au plus prêt.

    (les routiers ne peuvent pas descendre plus bas, ils ont aussi des charges c’est un cercle infernal)

    Bref, faut se mobiliser, faut se battre, mais le moins qu’on puisse dire c’est que l’état a bien verrouiller les choses pour lècher les babouches des musulmans.

    • A l’inverse, sans étourdissement il faut payer un sacrificateur, musulman, obligatoirement, et la certification halal…
      Le seul gros problème est effectivement celui de la distance, parce que les abattoirs halal sont majoritaires dans notre pays et que les éleveurs n’ont ni le temps ni l’argent nécessaires pour faire ces centaines de km à leurs bêtes pour leur éviter une fin atroce. C’est pourquoi la seule façon d’en sortir c’est qu’ils se mobilisent massivement contre les abattoirs halal, qu’ils les contestent, refusent, et interpellent avec des actions musclées le gouvernement

      • Oui mais pour UN sacrificateur il y avait avant plusieurs gars pour étourdir l’animal, je continue donc à croire que c’est pour économiser des postes que les abattoirs sont passés si massivement au halal.

        A part ça, ce matin, j’ai passé beaucoup de coups de fils a des éleveurs…

Les commentaires sont fermés.