Médecins sans frontières ? Non, médecins discriminants, ils se foutent des blancs !

» Nous sommes en juillet, et les arrivées ne vont pas s’arrêter de si tôt, le problème doit donc être réglé maintenant  » dit de Filippi, président de la section italienne de MSF.

http://resistancerepublicaine.com/2015/ne-donnez-plus-dargent-a-medecins-sans-frontieres-qui-affretent-des-bateaux-pour-migrants/

J’aurais envie d’avoir ce type en face de moi pour lui dire un truc.

Ce qu’il nomme « problème » ça avait une SOLUTION AVANT !

C’était Khadafi !

Oui, c’était un dictateur, mais, navré, il n’y a QUE des dictateurs pour tenir les peuples arabo-musulmans à peu près calmes, et que Khadafi ait été un enfoiré je ne le nie pas, mais ça ne l’a pas empêché de planter ses tentes dans les jardins de l’Elysée quand Sarkozy avait besoin de lui avant de le faire tuer, on voit le résultat.

Et j’aimerais savoir, MSF pourrait me faire faire un dentier GRATUIT ?

Je bosse plus de 60h par semaine, ça fait trois ANS que j’essaie de m’en faire faire un !

Ah ben non, suis con…
J’ai promis à ma belle-mère qu’elle pourrait finir ses jours tranquillement chez elle, mais comme c’est pas possible avec sa retraite de misère (des clandestins ont plus), et bien je repousse !

J’ai qu’à tuer ma belle-mère donc !

Médecins sans frontières je sais pas ?

Mais, Médecins DISCRIMINANTS ça j’en suis sûr, car ils font bien la distinction entre blancs et noirs et se contrefoutent des premiers !

Philippe Le Routier

 96 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Leur bateau devrait s’appeler  » l’indignity  » ils jettent les européens dans la misère pour donner à d’autres.
    Ceci dit, mise à part l’Islam meurtrière, ce n’est pas en vouloir aux immigrés, mais à la politique criminel d’immigration par nos élus qu’il faut condamner, c’est plusieurs dizaine de millions d’européens qui sont jetés dans la misère et la pauvreté, là! c’est criminel.
    La vrai démocratie limite la casse, quand c’est le peuple qui a les instruments de pouvoir comme disait Oskar Freysinger et pas les élus.
    L’immigration si le peuple veut.

Les commentaires sont fermés.