Pourquoi la Grèce et les Grecs ont tout intérêt à quitter la zone euro

Lumineux article de Jacques Sapir

http://russeurope.hypotheses.org/4089

Sa conclusion

Telles sont les mesures qui s’imposeraient si la Grèce devait se faire expulser de la zone Euro, mesure inouïe, et qui libérerait la Grèce de l’obligation de respecter les traités, du moins dans le domaine monétaire. Ceci n’épuise pas le sujet. Il est clair que les responsabilités de l’Allemagne seraient alors immenses, et que d’autres pays pourraient très sérieusement songer à quitter l’Euro, provoquant de fait sa dissolution. Mais, aujourd’hui, l’urgence est de montrer le chemin que la Grèce peut suivre afin que ce « Grexit » se passe le mieux possible, quitte à par la suite attaquer en justice la BCE et l’Allemagne.

 108 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Ce sera bientôt la révolution en Grèce a ce train là ! c’est d’ailleurs ce qu’ils cherchent ces incapables au pouvoir.

  2. Aristote soutenait que la pire forme de démocratie est celle où la masse gouverne.
    Tsipras, Merkel, Hollande et compagnie appliquent à la lettre et le peuple accepte. Il continuera à accepter jusqu’au moment ou la démocratie aura cessé d’exister, et ce moment, c’est aujourd’hui.

  3. http://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/l%E2%80%99europe-se-d%C3%A9chire-violemment-sur-la-gr%C3%A8ce/ar-AAcS4wc?ocid=U305DHP
    On lui reprochera tout ce qu’on voudra à Alexis Tsipras, mais en attendant, il est très très fort ce bonhomme, et il nous rend bien service! Il est en train de foutre le bordel dans la zone euro et cela fait bien nos affaires.
    La Grèce n’a aucune raison d’avoir peur de sortir de l’europe, ils sauront bien trouver des solutions à leurs problèmes une fois retrouvée leur indépendance. Je leur fait totalement confiance.

  4. Cette crise permet d’observer avec effroi que l’UE prend de plus en plus distinctement l’apparence d’une tyrannie, un rouleau compresseur qui se soucie de la démocratie comme d’une guigne.

Les commentaires sont fermés.