Grèce : 59 secondes pour comprendre quel dangereux fasciste est Valls


« La France refuse que la Grèce sorte de la zone… par lemondefr

http://www.lemonde.fr/economie/video/2015/07/08/la-france-refuse-que-la-grece-sorte-de-la-zone-euro-affirme-manuel-valls_4675885_3234.html

« Que la Grèce sorte de la zone euro, ce serait un aveu d’impuissance, au nom de ce qu’est la France. Je m’y refuse. La France refuse que  la Grèce sorte de la zone euro, au nom même de notre orientation, de nos engagements,  nous le refusons. » La mégalomanie de Valls n’a plus de limites « je m’y refuse. La France refuse« . Bref, Valls se prend pour la France. La France chambre d’enregistrement des desiderata de Valls… « notre orientation, nos engagements » : Valls oublie allègrement que les orientations européistes et mondialistes ne sont pas celles du peuple français qui avait majoritairement voté non au TCE en 2005. Les orientations des Français et donc de la France ne sont donc pas celles de Valls, qui, en bon fasciste, veut imposer à tous son point de vue. 

« Et, monsieur le député, le peuple grec, j’en suis convaincu, refuse de  sortir de la zone euro, ce n’est pas le choix qu’il a fait, et nous ne pouvons pas lui dicter le choix de sortir de la zone euro au nom de je ne sais quelle conception de l’Europe« . Bien évidemment, Valls ne tient aucun compte du referendum de dimanche dernier. Si les Grecs n’ont pas voté explicitement pour la sortie de l’euro,  leur refus massif (60 % ça n’est pas rien…) de ce que leur proposent les instances européennes au nom du « sauver l’euro » équivaut à un blanc-seing donné à Tsipras pour sortir de ce merdier.  Valls ment, comme tout fasciste qui se respecte.

« Mais, mesdames et messieurs les députés, je vais vous le dire, la détermination de la France est totale. Et si nous nous mobilisons autant, ce n’est pas, comme j’ai pu l’entendre de la part de certains, parce que nous serions à la remorque de l’Allemagne, ou parce que, pour les autres,  nous serions indulgents vis-à vis du gouvernement d’Alexis Tsipras, – que de contradictions quand on additionne ces critiques – mais parce que c’est notre intérêt, celui de la France et notre intérêt c’est l’Europe, et  c’est donc l’intérêt de l’Europe« . Quelle profession de foi pour le Dieu Europe ! Il a tout dit. On ne touche pas à l’Europe. L’intérêt des Grecs ? Valls s’en contre-fiche. L’intérêt des Français ? Valls s’en contre-fiche. L’intérêt des peuples ? Valls s’en contre-fiche. La seule chose qui compte c’est sauver le système totalitaire et fasciste, n’ayons pas peur des mots, qui veut faire la loi sur toute la planète, qui veut priver les peuples de leurs droits pour ne leur imposer que des devoirs, après les avoir étranglés, obligés à s’endetter afin que, enfin réduits à quia, ils se soumettent aux banques, aux fonds de pension et aux gouvernements totalitaires qui cherchent, cerise sur le gâteau, à les remplacer par des peuples venus d’ailleurs, des barbares incultes qui ne rêvent que d’imposer, eux aussi, leur système fasciste. La soumission religieuse et la soumission politique ont besoin l’une de l’autre… Ceci explique cela. 

Christine Tasin

 

 

 

 79 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Et en plus quand il parle devant l’hémicycle il est tout rouge cramoisi comme un coq excité, ce n’est pas à lui de décider au nom de la France si la Grèce doit rester au sein de la zone Euro ! les grecs on voter non dimanche dernier, et cette semaine Tsipras à fait tout le contraire, il s’est couché devant le FMI et la BCE pour encore plus d’austérité et de coupes budgétaires, pas sûr que le peuple grec soit d’accord pour cette option là ! à mon avis il risque sa tête cette fois ci et si le peuple dit non, ca lui coutera son poste.

  2. Bonjour,

    J’aimerais bien voir la tronche de Méluche sur nos écrans , moi !

    Ca doit phosphorer sec au Parti de Gauche, en ce moment, pour ne pas apparaitre comme complètement ridicule aux yeux des Français !!

    Tsipras a fait mieux que Sarko dans la trahison : il a fait le contraire exact de ce que les Grecs avaient voté dans un référendum … organisé par lui-même et… qui avait finalement validé ses positions !

    On n’arrive plus à suivre la tartuferie là !

  3. « La soumission religieuse et la soumission politique ont besoin l’une de l’autre… Ceci explique cela.  » C’est exactement ce que j’ai écrit dans mon livre, la mondialisation et l’obscurantisme religieux sont deux maux jumeaux et complices.

  4. « la détermination de la France est totale »…Non, -1 avec moi. Valls aboie comme un roquet…ou un peu comme Hitler d’ailleurs, mais il a tendance à croire qu’il suffit de dire pour que ça devienne vrai! Et avec lui, on a déjà l’expérience du vrai qui devient faux peu après.

  5. Je vire manolo, je le fais valser et si vous n’êtes pas d’accord, j’utiliserai le 49.3
    non mais, c’est qui le chef ?

  6. Monsieur Manuel valse n’a rien à dire dans une démocratie, qu’il s’occupe de ses fesses, les députés n’ont que le droit de proposer et c’est le peuple qui dispose de dire oui ou non aux propositions faites, et Monsieur Manuel valse dans son cas, c’est juste et uniquement que la France pour lui et il n’a pas à s’occuper de la Grèce, et s’il se prétend démocrate, qu’il s’en tient qu’à son rôle de député du peuple français et rien d’autres.
    Oui! il est temps d’oser dire les mots, c’est même un devoir de dénoncer, qui ne dit rien consent, Monsieur manuel Valse est un  » Fasciste! d’une Super Oligarchie totalitaire Fasciste! et d’une union européenne Fasciste! ».
    Ps : Sur leurs affiches et leurs posters à indiquer pour notre combat, tous ceux qui sont pour cette union européenne sont des « Fascistes  » aux moments des élections, tout le monde doivent le savoir.
    Vive la résistance! et vive l’indépendance!, le pouvoir aux peuples! et tien v’la du boudin!, nous sommes tous des Légionnaires!.

Les commentaires sont fermés.