Coup de chapeau à Nicolas Gardères, gauchiste dénonçant charia et Qatar

Publié le 9 juin 2015 - par - 7 commentaires

homosirakav

Un bel article de Nicolas Gardères où notre gauchiste de compétition – et néanmoins ami – allume sérieusement le Qatar et Hidalgo qui défend ce dernier :

Ce qui est détestable, terroriste, pornographique dans cette plainte est qu’un Etat étranger, dont le régime peut sans risque de diffamation être qualifié d’autocratie obscurantiste et liberticide (quels que soient ses progrès récents et le visage souriant qu’il sait habilement proposer au monde), ose chercher à entraver la liberté d’expression des citoyens d’un pays libre et démocratique.

Cette plainte constituerait presque une revendication d’application extraterritoriale de l’archaïque droit pénal qatarien (pour mémoire : adultère, et apostasie soumis à la Charia, pénalisation de l’homosexualité, responsabilité pénale dès 7 ans, peine de mort par le feu, peine de 5 ans d’emprisonnement pour critique de l’Émir, 7 ans pour la pratique d’un avortement…)1.

Philippot vs Qatar : Doha d’honneur et tartufferies

Face au FN, doit-on défendre une dictature esclavagiste ?

Lire l’intégralité ici :

http://www.causeur.fr/florian-philippot-fn-qatar-terrorisme-33174.html#

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email

7 réponses à “Coup de chapeau à Nicolas Gardères, gauchiste dénonçant charia et Qatar”

  1. Jack Jack dit :

    Dans un pays encore dit démocratique, cette affaire devrait faire l’objet d’un non-lieu. Mais le grand ami de la France, le Qatar, va imposer sa loi…

  2. Avatar Nagau06 dit :

    Donc si je mange un jambon beurre devant une mosquée un jour de ramadan..la qatar pourrait demain m’attaquer en justice?

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      au point où on en est, le Qatar non mais Taubira non pour provocation à la haine… risque de trouble à l’ordre public etc.

  3. Avatar xtemps dit :

    Que d’excuses malhonnêtes comme le racisme, l’Islamophobie et bien d’autres excuses pour cacher et tromper les peuples sur la réalité, d’avoir le monopole sur l’immigration comme sur tout, n’appartient qu’aux sales dictatures et pas très honnêtes pour se comporter de la sorte.
    Pas étonnant que la sale dictature Quatari s’entend bien avec nos dictatures, qui se ressemblent s’assemblent, il y à que les dictatures qui s’entend bien entre eux, sales dictatures sans mur, et horreurs sans frontières.
    Et il faut pas sentir très bon honnêtement, pour être capable d’aller dans des pays qui soutient des massacres, les violes, l’esclavage, hommes, femmes, enfants, vieillards et d’autres horreurs.
    Le racisme, l’Islamophobie, l’Islam, le blasphème comme bien d’autres excuses bien pratiques, arrangent bien les sales dictatures pour continuer leurs crimes contre l’humanité.
    C’est avec les excuses du blasphème que l’Islam à réussi depuis 1400 ans et de ce permettre de tuer des innocents au nom de l’Islam de la haine.
    Pas d’excuses pour les sales dictatures, honte à nos politiques.
    Pour moi ces gens puent la haine et je suis encore gentil et poli comparé à ces sales dictatures là, et ceux qui participent avec puent autant.
    Nous n’avons rien à voir avec ces dictatures là et encore moins à se reprocher de quoi que se soit.
    Nous les résistants sommes moralement honnêtes, propres et sans reproches, et surtout nous n’avons aucune excuses à faire devant nos escrocs sales dictateurs.

  4. Avatar Jallade dit :

    Qatar, encore le Qatar. Nicolas Gardères sait-il de quoi il s’empresse de causer aussi abondamment ?

    « peine de mort par le feu », il n’y a pas de peine de mort par le feu ni au Qatar ni dans aucun pays islamique.
    Le châtiment par le feu, qui a lieu uniquement en enfer, est une prérogative d’Allah seul ; les humains ont d’autres moyens de punition : lapidation, crucifixion, décapitation… et ne doivent pas utiliser le feu pour punir.

    Avec de tels ennemis, le Qatar n’a rien à craindre, il se marre.

  5. Avatar Olivier dit :

    Mon avis est que les ralliements de tous bords sont bienvenus, même s’ils sont lents voire hésitants. Que des tribuns, pamphlétaires, orateurs… redeviennent patriotes, voilà ce que nous pouvons espérer, même si l’exactitude de leurs connaisances est partielle.

Lire Aussi