Montpellier : quand les mères de la « diversitude » sont en accord avec Robert Ménard ! Par Jean-Paul Saint-Marc

 

ecole_31_0

     L’actualité a parfois des raccourcis surprenants, ce qui m’amène avec « bravitude » à tomber dans le néologisme ségolien et à m’exposer aux foudres de l’académie.

Ainsi, depuis près de 2 mois, des parents -des mères- d’élèves des écoles du Petit-Bard à Montpellier protestent contre la baisse des moyens,  le manque de sécurité et de personnel  (on se demande bien pourquoi ?), mais ce qui devrait surprendre à prime abord nos « élites » pensant si bien, pour le RECUL DE LA MIXITE SOCIALE…

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/2015/03/26/montpellier-les-mamans-toujours-mobilisees-dans-les-ecoles-du-petit-bard-688077.html

Quant au qualificatif de « diversitude », quelques photos glanées sur les média locaux devraient me protéger d’une éventuelle poursuite en diffamation ou diffusion de fausses informations si cela ne me protège pas du délit d’opinion. Diable, voilà que je fantasme et victimise à mon tour !

diversitude

diversitude2

On appréciera sur la deuxième photo l’enrichissement revendicatif que ces dames -je ne sais si fatmas n’aurait pas été mieux, mais nous sommes encore un peu en France- doivent à Manolo l’hidalgo de gôche !

Je me pose cependant une première question, moi le naïf. Comment la meilleure des communautés existantes sur terre peut-elle être victime d’échec scolaire ? N’est-elle pas éminemment dotée par essence divine ?

Le manque de sécurité me laisse pantois. Le fait qu’elles revendiquent, cela ne peut venir que d’ailleurs, ce quartier ne peut être que paisible par lui-même !

Ah, certes, ces dames -il n’y a guère de messieurs tous pris par leur travail à moins que le problème ne concerne que les élèves filles- reconnaissent un repli communautaire et donc en appellent à le combattre. Évidemment, puisqu’elles revendiquent, cela est de la faute des autochtones, ce ne peut être celle des plaignant(e)s qui se seraient refermés sur eux(elles)-mêmes.

Enfin, à bien y réfléchir, ces mères ne sont pas vraiment en accord avec Ménard le courageux, nique à notre matador national !

Assurément elles ont assimilé toute la victimisation dont les gratifient nos « élites » et Allah lui-même !

Alors que le peuple de France, même athée, en appelle à lui-même pour que le ciel l’aide, il est plus aisé d’attribuer ses malheurs aux mécréants avec la « bénédiction » de la caste « tartufienne » ! Certes, ne pas connaître Amed al-Oasis (Jean de La fontaine* en français) qui a démontré que tout flatteur vit au dépens de celui qui l’écoute doit y être pour quelque chose ! Cependant, il serait temps de s’ouvrir à une culture des lumières valant bien le mythe de l’age d’or de l’islam des contes des mille et une nuits !

* : attention, ses contes sont haram pour les femmes !

Si par bonheur une de ces mères a le courage de me lire et arrive jusqu’à la conclusion, je n’aurai pas perdu mon temps.

Je lui dirais « Madame, les élites ont souvent abusé le peuple si ce n’est abusé du peuple pour leurs seuls profits . Usant à la fois de la flatterie et de la victimisation, ainsi enferment-elles vos enfants et ceux du peuple dans la médiocrité dès l’École pour garder le pouvoir. Et soyez sûre que vos élites et les nôtres font cause commune. Elles entendent que vous participiez au maintien de leur pouvoir et elles savent y faire, n’avez-vous pas élu un mal-prénommé François Hollande à 93% ?  La seule différence entre elles, les vôtres se servent de la religion, les nôtres de la démocratie (disent-elles!) pour nous soumettre.»

Autres articles :

http://www.midilibre.fr/2015/05/04/montpellier-les-ecoles-du-petit-bard-bloquees,1156937.php

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/2015/03/16/montpellier-4-ecoles-du-petit-bard-occupees-pour-plus-de-mixite-sociale-676355.html

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/2015/05/04/l-ecole-du-petit-bard-montpellier-bloquee-par-les-parents-d-eleves-718025.html

Jean-Paul Saint-Marc

 

 

 63 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Elle est bien bonne celle-la. Ah ces mères de la  » diversitude » qui nous ont fait chier ( pardonnez moi le terme ) tout le temps que j’étais dans le 93… Et gnagnagna pour ci et gnagnagna pour ça…
    Vous voulez une « déghettoïsation » ?
    La soluce comme diraient mes crapauds d’amour : laissez tomber votre idéologie mortifère à la bourre moi le ciboulot. Habillez vous comme tout le monde et pas en sacs poubelle. Eduquez vos moutards correctement et cessez de râler et d’accuser tout le monde à la moindre difficulté. ca devrait déjà arranger le scmilblick. Sinon ? Dehors, vous avez 57 pays où jouer les pleureuses effarouchées. A bon entendeur….

  2. – J’écris un nouveau commentaire, ne sachant pas si après avoir cliqué sur Envoyé il ne sera pas encore rejeté parce qu’ayant été identifié comme un « doublon ». Je prends encore le risque, une fois –
    Donc, compliments pour l’ironie à l’auteur du témoignage. J’ajoute qu’en ce qui concerne la victimisation, un soir de cette semaine F. Inter, consacra son Téléphone aux jeunes des banlieues. Figurez-vous qu’ils se plaignent de : « l’image trop négative que les journalistes donnent de leur(s) banlieue(s)… » – « Les journalistes montent trop en épingle certains faits divers »… Les journalistes ne devraient pas photographier et filmer les voitures incendiées, ils devraient taire les cas innombrables de médecins, personnels de santé, qui se font agressés lorsqu’ils viennent au secours d’une personne, en banlieue. Sans parler de la libraire du 93 qui a dû plier bagage à l’instar des bouchers traditionnels qui ont été tabassés pour laisser placer aux bouchers hallal… Mais pour ces derniers les médias n’en parlent pas mais nous, nous savons… Ces jeunes sont allés jusqu’à reprocher aux touristes d’éviter la banlieue… C’est évidemment à cause de la mauvaise publicité faite par les journalistes….

  3. Constat accablant une fois de plus et encore. La France cafka de l’islam nous mène au désastre…

  4. Le repli communautarisme peut être quotidiennement constaté en tissu urbain(pour l’instant,car les territoires ruraux constitueront bientôt des refuges privilégiés). Cette tendance s’intensifie même.
    Quant à la mixité sociale ,bon nombre de personnes dont je fais d’ailleurs partie,n’y croient plus et ne veulent plus la subir.

  5. Merci pour cet article qui m’a fait sourire car j’ai vécu quinze ans dans une ville islamisée, j’ai rencontré ces dames et je crois bien les connaître.

    • merci Beate je confisque pour publication demain

Les commentaires sont fermés.