Il n’y a pas une seule goutte de sang sarrasin dans mes veines, et j’en suis fière ! Par Sandrine

header_drapeau_corse2

Ainsi, non seulement ils voudraient nous faire croire que l’islam nous aurait apporté quelque chose culturellement, mais, en sus que nos ancêtres seraient sarrasins ?

http://resistancerepublicaine.com/2015/connaissez-vous-nos-ancetres-sarrasins-charles-martel-reviens-par-chris2a/

Je proteste : il n’y a pas une seule goutte de sang sarrasin dans mes veines !

Mes ancêtres provençaux, comme tous les provençaux se sont battus sans relâche et avec la dernière énergie contre les Sarrasins qui ne cherchaient qu’à piller, tuer, voler, violer, réduire en esclavage, rendre désertiques les terres sur lesquelles ils mettaient le pied et annihiler la civilisation.

Aujourd’hui ils récidivent et on le leur fera payer cher.

En Provence, nos racines sont judéo-chrétiennes, grecques et romaines, l’Italie est notre paysage, rien de sarrasin à part les tours sarrasines qui n’en ont que le nom puisqu’elles servaient à signaler l’ennemi… sarrasin.

Notre culture, c’est Dante, Pétrarque, et les poètes arlésiens qui célébraient la femme alors que l’islam la hait. Ce sont les félibres, Mistral, Pagnol. Rien à voir avec l’islam. Les « cours d’amour » d’Arles sont aussi éloignées que possible de la culture musulmane.

Aucune influence sarrasine chez nous sauf la terreur que les Sarrasins suscitaient. Et c’est la même chose dans toutes les provinces françaises.

Sandrine

 184 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. On parle ici de sang.

    Du coup, me revient l’apostrophe de mon épouse au matin de l’émission « l’ombre d’un doute » du lundi 6 avril dernier où était disputée de la vérité sur la Tunique d’Argenteuil…

    N’ayant personnellement pas suivi l’affaire, ma moitié m’apprenaît donc que j’avais le même sang que le présumé Jésus ancien supplicié et présumé propriétaire de cette tenue. Soit donc le groupe AB. Groupe sanguin extrêmement rare dans nos contrées paraît-il mais beaucoup moins du côté de la Judée.

    Je n’irai pas plus loin sur le doute qui pourrait m’accabler, et préfère voir dans ma nourriture de Breton d’un trou perdu de nos campagnes élevé à la galette de sarrasin la raison de cette étrange mutation.

    Je savais qu’il manquait un père à une de mes grand’mères, je vais chercher à présent du côté du Saint-Esprit.

    Mon Dieu, Mon Dieu (mallozh-doue – Malédiction) comme tout cela est vain, ridicule ! Seul pour moi compte l’esprit « français », celui de notre éducation, et que saccagent allègrement tous ceux qui s’invitent sur ce qui fut un territoire béni des dieux, mais forgé à la pointe de l’épée.

    A ce sujet, ils ne remercieront jamais assez les Diwan et autres de leur avoir ouvert la voie et offert en cadeau de bienvenue une brèche où s’engouffrer.

    • Merci Maxime pour cet humour et cette plume gouleyante à souhait !

  2. j’approuve également cet article mes ancêtres provençaux remontent jusqu’à la fin du XVIIe siècle dans le Var du coté de ma mère, du coté de mon père c’est en Allemagne, et que ces contrées ont été très peu envahis, alors oui moi aussi je peux dire avec fierté que je n’ai pas une seule goutte de sang sarrasins dans mes veines, bien que les populations provençales sont d’origines asianiques c’est à dire venant du proche et du moyen orient qui comme chacun sait ne sont pas arabes mais asiatiques, à part ça je n’ai pas d’autres origines étrangères, il faudrait pour cela remonter sa généalogie à plusieurs dizaines de générations.

  3. Je vois que l’affaire se  » Corse  » avec les musulmans, et nous pouvons dire que nous devons absolument rien à l’Islam que des emmerdes !
    l’Islam n’a rien d’une civilisation, c’est le désert

    • Et encore…
      Un désert c’est magnifique, magique, splendide !
      Dangereux certes je vous l’accorde, parfois c’est même mortel, mais c’est tout de même ce que je cite plus haut.

      Désert de Gobie, Sahara, Vallée de la mort aux USA… etc (hommage à Jack c’était pour un entraînement) j’en ai bouffé du sable et franchement, on est parfois mieux dans un désert qu’au milieu des hommes ! (j’ai plus tellement d’illusions sur l’humanité)

      Ceci dit,  » nous devons absolument rien à l’Islam que des emmerdes !  » sur ce point je vous suis à 100%, il serait peut-être temps de leur rendre la monnaie d’ailleurs.

  4. Puisque le thème du « don » est abordé, j’en profite pour signaler à ceux qui ne veulent pas que leurs organes soient « distribués » comme les simples pièces détachées d’une machine, après leur décès, qu’ils doivent signaler leur refus au centre de biomédecine. En tapant « refus d’organes » sur le moteur de recherches, vous trouverez les liens adéquats.

    • merci Olivia c’est une bonne idée, vous ne voulez pas nous préparer un petit post sur le sujet avec les liens ?

  5. Au sujet de nos ancêtres, on peut compter quatre générations par siècle et à chaque recul dans le temps, nos ancêtres sont multipliés par deux, du moins au début (deux parents, quatre grands parents, huit arrières, seize arrières-arrières, etc.). Sur mille ans, on arrive à un chiffre astronomique! Le mélange est donc lui aussi énorme et nous avons tous du sang de tous, même des sarrazins. (j’ai envie de mettre un z car le vrai sarrasin est une plante très française que je désire respecter. Les graines de sarrasin ont permis la survie de beaucoup de nos ancêtres). Faut-il condamner les violeurs sarrazins à qui nous devons l’existence?? Sans eux, les lignées généalogiques seraient différentes et aucun de nous ne serait là aujourd’hui. Mais c’est bien compliqué tout ça …

    • Très compliqué, Armand, mais il y a forcément très peu de sang sarrazin dans nos veines parce que les femmes étaient plus souvent enlevées et conduites dans les harems outre Méditerranée, le viol seul ne leur suffisait pas il fallait gagner de l’argent avec la vente de la femme

    • On n’arrive pas forcément à un chiffre astronomique concernant nos ancêtres, car il y a toujours des doublons, c’est à dire qu’on descend tous plusieurs fois de la même personne, par le jeu de mariages entre cousins plus ou moins éloignés.
      Les Provençaux ont chassé les Sarrasins de la Provence à la bataille de Tourtour, en 972. Avant cela c’était une guerre sans relâche. Les Sarrasins s’étaient retranchés à Fraxinet dans le Var (La Garde Frenet). Après Tourtour, comme le dit si bien Christine, c’était l’enlèvement des femmes, et si elles résistaient c’était le viol et bien sûr l’égorgement. Je crois donc qu’il est exact de dire que les Provençaux n’ont pas de sang sarrasin dans les veines. A moins que ce soit celui d’un sarrasin qui serait resté après Fraxinet et se serait intégré…mais un Sarrasin intégré n’est plus un problème !…

  6. Moi je donne mon sang car je suis donneur universel, ça n’a aucun rapport avec l’article je sais bien, mais ça m’amuse de me dire que beaucoup de musulmans qui ont dû bénéficier d’une transfusion ont dû recevoir le sang du Chrétien amateur de viande porcine que je suis !

    Mais, n’ayez crainte, la probabilité inverse est quasi nulle car dans les centres ou se pratiquent les dons de sang…
    … Ben, on se croirait revenus 40 ans en arrière, les musulmans prennent, ils ne donnent pas !

    Mais Sandrine a absolument raison, cette propagande presque journalière pour nous faire croire qu’on devrait quelque chose à ces gens, ça devient insupportable !

    C’est simple, fdesouche en avait parlé, j’ai lu le titre mais je n’ai pas cliqué sur le lien pour lire cette aberration !

    Moi, ma « mère » est Française (mais ça reste la lie de l’humanité)
    Mon père, j’en sais rien mais vu ma tête de bon aryen (bon à rien ça marche aussi) il était Européen ça c’est certain !

    Et, merci d’avoir parlé de ces tours sarrasines car j’en ignorais totalement l’existence mais j’adore apprendre !

    C’est ça aussi qui est bien dans le bistrot à Christine, c’est qu’on y apprend des trucs en très bonne compagnie.

    • J’adore vous lire avec votre humour et surtout votre franchise ! Je dirai simplement que moi ,aussi je suis donneur universel (le) mais depuis toujours m’abstiens de donner… pour ne pas que mon sang aille… n’importe où !!!!! et comme on n’a pas le contrôle de ces dons…. Je pense que c’est fichu à présent puisque je vais devenir septuagénaire et je crois que c’est la limite et surtout qu’on ne peut choisir la personne qui le recevra !!! Oui, je sais, je suis une douce rêveuse… pour certaines choses !

    • Il y a beaucoup à dire sur les Tours Sarrasines. Il y en avait partout dans le sud, jusqu’à Lyon. Dans mon enfance dans le Var (et j’ai dépassé ce qu’on appelle l’âge canonique…) on disait que c’était pour guetter l’arrivée des Sarrasins et prévenir la population pour qu’elle aille se cacher, et que les dispositions soient prises pour les refouler. Personne ne contestait cette explication, tout le monde savait que jusqu’en 1830 les Sarrasins étaient susceptibles de débarquer à tout moment. Mais depuis quelques années avec le padamalgam et le fopastigmatiser on essaie de nous faire croire que ces tours sont appelées ainsi parce qu’elles ont un style arabisant (ce qui est faux), ou encore que sarrasin signifie « étranger » et non pas « sarrasin » !…(mais quand il s’agit de nous dire que nous avons du sang sarrasin dans les veines, là sarrasin veut bien dire « sarrasin » !…) Bref certains essaient d’écrire l’histoire à leur manière et nous prennent pour des c..s.

Les commentaires sont fermés.