L’islam fout la merde en entreprise aussi, bobos et islamo-collabos se bandent les yeux

ratp

http://www.europe1.fr/emploi/religion-en-entreprise-des-conflits-en-hausse-mais-minoritaires-2433177

Que des faux-culs qui osent titrer « religion en entreprise : des conflits en hausse mais minoritaires ».

Faux-culs parce que seul l’islam pose problème en entreprise et tout le monde le sait, mais une fois de plus, pour ne pas stigmatiser, on ne nomme pas les choses, histoire d’ajouter au malheur du monde…

Faux-culs parce que pour 10 à 15 millions de musulmans présents en France, soit 15 à 25 % présents dans la population de la France, y compris les nombreuses femmes qui ne travaillent pas :

Alors que cette étude est menée depuis trois ans, les cas conflictuels ont marqué une hausse mais restent minoritaires avec seulement 12% des faits constatés. De plus, un quart des 1.296 personnes interrogées déclarent rencontrer régulièrement la thématique religieuse dans leur travail. 23% des managers disent avoir rencontré la question du fait religieux en entreprise, un nombre qui a doublé en un an. 

Cela signifie que partout où il y a musulmans la thématique religieuse apparaît, cela signifie que les cas conflictuels apparaissent presque à chaque fois qu’il y a présence de l’islam. C’est mathématique.

Nos amies chauffeur à la Ratp qui ont été salies, harcelées, agressées… pour avoir mis sur la place publique les difficultés rencontrées avec un certain nombre de leurs collègues musulmans ne seront pas étonnées de retrouver des expériences ressemblant étrangement aux leurs :

Menaces d’accusation de racisme. Si dans la majorité des cas, ces cas ne posent pas problème, certains se révèlent problématiques, comme quand des salariés hommes refusent de travailler avec une salariée femme ou des demandes de travailler avec des personnes de même religion. Des situations que les managers peuvent avoir du mal à gérer. En cause ? Les menaces d’accusation de racisme ou de discrimination sont avancées en premier, la remise en cause de la légitimité du manager ou de l’entreprise et le refus de discuter sont aussi évoqués.

Refus d’adresser la parole à une femme. Les convictions religieuses peuvent remettre aussi en cause la sécurité dans les entreprises. « Nos collègues, femmes pour l’essentiel, nous ont rapporté que dans certains cas certains personnel de sol refusaient de les saluer, de leur serrer la main par respect de leurs convictions religieuses », explique ainsi à Europe 1 Véronique Damon, pilote et secrétaire général du SNPL Air France.

http://www.ndf.fr/identite/01-02-2013/a-cause-de-lislam-les-machinistes-femmes-de-la-ratp-en-voient-des-vertes-et-des-pas-mures#.VTX62yHtmko

http://resistancerepublicaine.com/2012/lettres-au-directeur-de-la-ratp-qui-tolere-une-scandaleuse-discrimination-envers-les-femmes-dans-son-entreprise/

La suite est intéressante qui montre clairement que la sécurité des passagers, dans le cadre de l’aviation par exemple est clairement mise en danger, sans que quoi que ce soit soit fait…

« Dans le cas le plus le plus extrême », elle rapporte un refus « d’adresser la parole » à « une collègue femme ». « Le fait de ne pas saluer quelqu’un, si j’ai personnellement du mal à le comprendre, n’a pas d’impact direct sur la sécurité des vols », estime-t-elle, mais « le fait de faire un détour pour ne pas avoir à être confronté à une présence féminine, on atteint là un problème de sécurité car en cas d’incident, c’est cette personne là qui doit avertir l’équipage en cas de fuite carburant ou d’incendie ». Comment va-t-elle faire si en cas de danger, elle refuse de s’adresser à des pilotes femmes, interpelle la secrétaire générale.

« Le service juridique est informé » de ce genre de dérive mais « il ne se passe pas grand chose d’autre », déplore Véronique Damon qui précise cependant qu’il s’agit « d’une toute petite minorité ».

Mais il y a encore des gens pour croire ou essayer de nous faire croire que l’islam est compatible avec la France, la République, l’égalité, et la démocratie.

Mais « depuis trois ans, nos enquêtes le montrent : il n’y a pas d’explosion du fait religieux en entreprise », relativise Lionel Honoré, directeur de l’OFRE. Pour preuve, seulement 8% des salariés se disent « gênés » par la pratique religieuse de leurs collègues.

On rappellera en passant que l’OFRE, comme son nom ne le dit pas, c’est l’Observatoire du Fait Religieux en Entreprise, créé par Lionel Honoré  en 2011   et on lira avec intérêt la prose du monsieur à propos de l’affaire Babyloup, cette prose explique pourquoi, selon lui, il n’y aurait pas explosion du fait religieux en entreprise. Le quidam, de façon évidente, a un souci avec la laïcité et les athées :

Ensuite, que représente le fait religieux ? Bien sûr, il est parfois instrumentalisé pour défendre des intérêts individuels ou communautaires. Bien sûr, il n’est parfois rien d’autre qu’une référence à une tradition, ou encore une manière de s’opposer et de provoquer. Mais il est, dans la très grande majorité des cas, l’expression d’un sentiment religieux, quelle que soit sa force. Il renvoie à la foi et aux convictions de la personne sur ce qu’elle est et ce qu’est son rapport au monde. Il est constitutif de la personne telle qu’elle se pense et en cela il est à mettre sur le même plan que des préférences sexuelles ou une couleur de peau. Respecter une personne, c’est aussi respecter sa foi et son expression même au travail avec comme cadre les limites soulignées plus haut.

le risque est d’opposer une radicalité à une autre et que la défense de la laïcité ne se confondent avec le rejet de la religion ce qui ne peut avoir comme effet que la défense de la religion par le rejet de la laïcité, une mécanique de la montée aux extrêmes dont Clausewitzou René Girard ont bien analysé les ressorts.

Les résultats partiels des travaux de l’Observatoire du fait religieux en entreprise soulignent des éléments importants à regarder ici. La manière dont est appréhendé le fait religieux au travail est directement liée à la pratique religieuse de la personne et ce, quelle que soit sa confession. Dit autrement, un juif ou un catholique comprennent plus souvent le fait religieux d’un musulman au travail comme l’expression de sa foi et le perçoivent comme peu problématique. Un athée le considère plus souvent comme illégitime et posant problème. Dans le même sens, la perception des individus pratiquants qui ont été confrontés à un problème est, dans plus de trois cas sur quatre, que celui-ci était davantage lié au rejet de la religion qu’à une question de bonne réalisation du travail. Enfin, les attentes des personnes ne sont pas une revendication à une liberté totale de pratique ou d’imposer leur comportement mais bien plus de pouvoir comprendre comment articuler intelligemment ce dernier avec leur rôle productif.

 http://www.liberation.fr/societe/2013/03/21/baby-loup-ou-la-question-du-fait-religieux-en-entreprise_890311

Lionel Honoré est membre du CRAPE- CNRS.  Centre de Recherche sur l’Action Politique en Europe…

http://fr.wikipedia.org/wiki/Centre_de_recherches_sur_l%27action_politique_en_Europe

Il suffit de parcourhttp://resistancerepublicaine.com/wp-admin/edit-comments.phpir leur site, de voir le sujet des thèses, le titre des publications… pour comprendre le but très régionaliste, très anti-Etat, très ouvert aux minorités du centre…

http://www.crape.univ-rennes1.fr/

Ceci explique sans doute cela…

La palme ? Je la décernerai à  RMC

Lundi matin sur RMC, j’ai entendu le journaliste de service dire sans rire que 95% des musulmans mettaient la religion avant l’entreprise…

Christine Tasin

 141 total views,  1 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. Pourquoi pas en entreprise on leur accorde tout y compris des heures et des salles de prières ! beaucoup d’entreprises connaissent malheureusement ces problèmes dans notre société, dans la rue c’est déjà le cas, hier en rentrant de chez un parent, dans le tram ligne 3b juste avant d’arriver Porte de la Villette un musulman tapis de prière au sol faisait ses prières le dos tourné au soleil sans que cela choque qui que ce soit.

  2. Pas de couverture du racisme et autres absurdité qui tient, pour dénoncer les horreurs de qui que ce soit, et encore moins de l’Islam, les Nazis et les Fascistes n’en on pas eu droit et non pas en avoir non plus, pas de privilège pour l’Islam meurtrière, dehors!.
    Ceux qui couvrent les crimes de l’Islam hypocrite qui tue, sont des assassins!, ils doivent payé et l’Islam dehors!.
    Attention! l’Islam tue! la santé.
    Pas de couverture du racisme pour les crimes de l’Islam, dehors!

  3. Gauche et droite privilégient l’embauche des voilées en réitérant « pas de stigmatisation ».Tout cela aboutit à une entropie non regulable et surtout non maîtrisable par ceux qui l’ont initiée.

  4. C’est formidable… On évolue dans un monde hautement concurrentiel où le travail est bradé à l’encan, où trouver un job sous-valorisant tient surtout de la chance, où il n’y a rien de plus aléatoire qu’un calendrier de travail, où les entreprises ne résistent que par le CDD renouvelable avant de fermer, où la précarité de l’emploi dérive vers des comportements individualistes de survie, où un salaire régulier ne rassure plus le banquier, mais ça ne suffisait pas. L’univers de l’emploi s’effondre dramatiquement depuis plusieurs années mais il fallait quand même ajouter un petit quelque chose pour parfaire l’achèvement. Et Flamby & Co l’ ont trouvé. Pour pourrir définitivement l’entreprise de l’intérieur et saborder le peu de dynamisme qu’il lui reste, il suffit d’y introduire les impératifs de la dernière mode en vigueur : l’islam. Comment n’y avait-on pas pensé plus tôt ? Merci Flamby ! C’est vrai que jusqu’à présent, ça n’était pas assez merdique, mais avec toi Flamby c’est maintenant complet ! Grâce à toi, on se met sans difficulté à la place du patron qui va accommoder son planning en fonction de la disponibilité du personnel et des cinq prières par jour ! Rien de plus facile ! On se réjouit par avance de la spontanéité des conversations entre pratiquants rigoristes et les autres ouvriers(ères) sur le lieu de travail ou au resto d’entreprise ! Quelle joie, quel entrain ! Comment louper ça : que des barbus renfrognés en chemise de nuit qui voient du coran partout et des filles bâchées jusqu’aux chevilles aussi loquasses que des boites aux lettres ! Le tout sur fond de nécessité religieuse interdisant le mélange des genres. Quelle lucidité, quelle perspicacité ! C’est que Flamby, il connaît l’odeur de ferraille chaude dans les ateliers de soudure, il sait ce que ça fait de planter l’échalote à genoux sous les giboulées de mars, c’est pas à lui qu’on apprendra à jointoyer sans bavure une cloison sèche, ou à suer sur un manche de pelle au fond de la tranchée, ou se casser le dos à déferrer un Ardennais. Flamby, il est pas perdu à 4h du matin devant le four à pain, il sait ce que c’est, lui, d’en chier sur un mur limousiné ou une allée à la chaux éteinte. Flamby, faut pas lui en raconter ! Il sait comment ne pas s’endormir au volant quand on livre de nuit, ou rester enfermé 8h dans un scaphandre de sableur, ou se bouffer les mains à dédrageonner des hectares d’artichauts dans le Léon. Si on lui dit bédane, guillaume, varlope, trusquin, il sait ! si on lui parle de lisse de contreventement, d’arbalétrier ou de chevron d’arêtier, il connaît ! On lui parle de pâte à rôder, il répond tout suite bielle et piston ! On lui tend un manchon de cuivre, il réplique brasure à l’étain ! Alors, le fait religieux dans l’entreprise, pardon, mais Flamby, il sait ce qu’il fait !

    • Belle envolée, Chatelain ! Tous ceux qui travaillent dans la vraie économie de la vraie vie te comprennent. Mais s’il n’y avait que flamby, le problème disparaitrait avec lui. Le malheur c’est qu’ils sont tous les mêmes, depuis la mort de De Gaulle : tous pourris !
      Si l’on voulait faire un peu de théorie philosophique, on pourrait dire que 2 grandes forces régissent l’humanité. Les forces de progrès, qui sont responsables de l’amélioration de l’homme, et combattent sans cesse les forces de régression, qui nous entraînent en décadence. Nous savons tous, maintenant, par le nazisme, jusqu’à quel niveau de bestialité sont descendues certaines populations devenues sous humaines.
      Le grand malheur, c’est que malgré cela, d’autres décadences se préparent ou se manifestent déjà, et que certains pouvoirs les encouragent. Il nous faudra beaucoup d’énergie et de courage pour les arrêter.

  5. Pour avoir expérimenté en matière d’embauche ,je peux vous dire que tant la gauche(syndicats) que la droite(élus locaux)protègent les voilées voire privilégient leur embauche…

    • Soyez rassuré chers concitoyens, nous avions très tôt établi, la dangerosité et le caractère fanatique de l’individu, c’est pourquoi nous le surveillons depuis plusieurs mois….Donc si je comprend bien, les services de renseignement savent se faire si discrets qu’il permettent à cet abruti de circuler librement, armé jusqu’aux dents, finalement lui permettent d’abattre une jeune femme, et SI il ne s’était pas blessé tout seul, aurait pu faire un véritable carnage dans l’une de nos Eglises ??

      • Je cite : « Un algérien de 23 ans arrivé en France en 2009 dans le cadre du regroupement familial ». A quand un débat serein sur l’arrêt de l’immigration en Europe et notamment en France via le fameux regroupement familial qui génère 200 000 entrées légales par an ?

  6. Thomas Legrand, de France Inter a poussé sa petite gueulante sur l’envahissement du fait religieux dans la vie publique mais sa vindicte visait essentiellement les catholiques, quoique de manière sous-jacante – suite à l’histoire des affiches dans le métro parisien. Le surlendemain il a avoué avoir reçu des messages de la part de chrétiens qui revendiquent de pouvoir exprimer leur colère à l’instar des musulmans qui ne laissent rien passer. Mais, apparemment Thomas Legrand n’est pas sensible à ces arguments.
    Enfin, hier, au Soir 3, Patricia Loison a été ravie de conclure le reportage sur « l’enquête des problèmes religieux dans l’entreprise » par les propos officiels et mensongers, comme quoi ces faits se réduisent à presque rien… Mensonges, mensonges, lisez Laurent Obertone…

  7. tant mieux !
    en entreprise, les autres salariés apprécieront certainement…
    c’est bien que tout cela se fasse au grand jour maintenant, plus personne n’est dupe du coup
    vivement les prochaines élections

    • oui leurs excès auront peut-être l’avantage d’ouvrir les yeux des aveugles

  8. C’est très simple : où il y a des musulmans, à un moment ou à un autre, il va y avoir une petite piqûre de rappel religieux.

    • je ne sais pas comment faire je viens de le faire pour voir mais je ne sais pas si cela a été enregistré

  9. En matière d’islamo-collabo, j’en connais un qui a fait très fort PAUL MOREIRA et son reportage lundi en soirée sur C+, bien évidemment sont reportage est à charge contre le FN et ses électeurs, il à réussi à trouver des anciens socialos qui s’étaient engagés avec le maire d’HAYANGE et qui l’ont regretté pour des raisons obscures, bizarrement, il n’est pas allé à BEZIERS demander aux BITERROIS ce qu’ils pensent de leur maire.
    Je lui conseille vivement d’aller faire un reportage sur cette ville que je connais bien, mais je doute qu’il le fasse.

  10. hier vers 13h sur France info un des responsables de cette étude était l’invité du journal, me rappelle plus son nom…
    mais il cherchait tout le temps à minimiser les faits, quitte à mentir et se contredire lui même à un moment donné de façon grotesque (mais non souligné par le journaliste) :
    il dit d’abord que non, c’est pas gênant la prière, pas besoin de dédier une salle : le salarié en question aura juste à fermer la porte de son bureau pour faire sa prière tranquillement, et donc hop par magie, ça ne gênera personne !
    magnifique ! on voit le beau musulman cadre sup (faut au moins ça pour avoir un bureau à soit tout seul !) bien poli et tout et tout, qui s’enferme pour dérouler son tapis chercher la mecque et tout le toutim !
    – et là où il se contredit : 2 minutes après, on lui demande quel secteur est le plus représenté au niveau des problèmes du fait religieux en entreprise : il répond du tac o tac le monde ouvrier, la manutention, les ouvriers du bas quoi…
    ha ha ha !!! il est où là le bureau du cadre sup tout gentil tout poli ???
    c’était pitoyable !
    et bien sûr JAMAIS le mot islam n’a été prononcé !

  11. Décidément, une seule religion peut nous pourrir la vie de tous les jours ! Ras le bol……….

    • … une seule religion peut nous pourrir la vie tous les jours.
      « LE » problème, est qu’il s’agit toujours de la même !

      Encore faut-il avoir constamment à l’esprit, les mots mêmes de Boubakeur (le « parrain » de la grande mosquée de Paris) qui décrit l’islam :
      .. comme un phénomène socio-politique,
      .. comme une idéologie de lutte,
      .. comme une idéologie d’agression.
      source : BFMtv avril 2012.

  12.  » ont marqué une hausse mais restent minoritaires avec seulement 12% des faits constatés.  »

    J’adore…

    • je confisque la suite pour publication demain ami merci à toi pour ces témoignages

Les commentaires sont fermés.