Les Roms ne se lavent pas ? Y’a qu’à leur construire des sanitaires !

roms-a-marseille-photo-d-illustrationhttp://www.20minutes.fr/societe/1582491-20150409-montpellier-syndicat-chauffeurs-bus-denonce-odeur-insoutenable-roms

Tout le monde reconnaît qu’il y a un problème. Un vrai.

Deux solutions tout aussi stupides l’une que l’autre :

– Créer une ligne spéciale Rom (en sous-traitant, ils vont être contents les chauffeurs de bus de l’entreprise privée qui, eux, n’auront pas le droit de faire grève et devront supporter les mauvaises odeurs).

– Mettre à tous les coins de rue et dans les camps de Rom des lavabos, des douches, et, pourquoi pas, de gentilles infirmières pour aller faire la toilette dans tous les camps de Rom chaque matin !

Et les Roms, dans tout cela, c’est quoi ? Des pots de fleurs ? Il ne viendrait pas à l’idée de faire passer la consigne dans tous les camps que ne seront admis à monter dans les bus que ceux qui seront lavés et n’incommoderont pas leurs voisins ? « Tu pues ? Tu ne montes pas. » 

C’est pourtant simple, non ? Trop simple, et discriminant, forcément…

On marche totalement sur la tête…

Christine Tasin

 134 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Il est vrai qu’ils ne sentent pas la tartine, on est en pleine civilisation gôchemardesque les amis.
    Et surtout c’est discriminant pour ceux qui doivent supporter les odeurs parfumés au Roms.
    Ils ont droit aux logements comme les musulmans, avec sale de bain, un moyens naturel pour faire retourner aux pays les musulmans, nous aurons les odeurs de la haine en moins.

  2. Je ne sais pas si les femmes roms ont subi des mutilations génitales. Excusez les détails qui vont suivre mais il faut le savoir. Si la réponse est oui, certaines formes d’excision et surtout d’infibulation (couture avec des plantes) créent des poches de peau dans lesquelles le sang des règles est retenu et donc…pue. Cette rétention peut d’ailleurs créer des infections qui…puent. Certaines femmes non européennes à démarche chaloupée et forte odeur sont tout simplement des victimes de ces véritables mutilations génitales sur lesquelles plane un lourd silence très coupable. Dans ce cas ce n’est peut-être pas le bus qu’il faut interdire, ce sont ces opérations. Et l’injonction de se laver n’y fait rien.

    • Je croyais qu’il n’y avait que les muzz qui pratiquaient ce genre d’opération, destinée à rassurer les mâles sur leur incompétence?
      Quand aux sanitaires… il y a à Nevers un superbe camp qui leur est réservé. Régulièrement saccagé.
      Vous connaissez l’expression « donner de la confiture aux cochons »?

      • @Philiberte
        Je croyais moi aussi, mais j’ai découvert qu’il y a des roms musulmans en Bulgarie. Il y en a aussi au Kosovo. Il y a aussi des non-musulmans qui pratiqueraient ce genre d’opérations.

  3. Faudrait faire gaffe avec les matériaux utilisés pour les construire ces sanitaires…
    … Parce que, pour certains, de la tuyauterie en cuivre ça signifie, démontage, revente au marché noir… Et substantiel bénéfice à la clé !

    Bref, pvc, et plastique pour les lavabos et autres bacs à douche !

    Bon perso, j’aurais choisi des tuyaux en plomb…
    … Mais je présume hélas que nos élus -qui paient tout avec NOTRE fric- en connaissent les effets indésirables possibles.

Les commentaires sont fermés.