Je suis journaliste depuis environ 25 ans, et j’ai été éduqué à mentir, à trahir, et à ne pas dire la vérité au public…

Programme-des-assises-du-15-marsJe suis journaliste depuis environ 25 ans, et j’ai été éduqué à mentir, à trahir, et à ne pas dire la vérité au public…
Mais voir maintenant, pendant ces derniers mois,  à quel point les medias allemands et américains essaient d’apporter la guerre aux peuples d’Europe, d’apporter la guerre en Russie, c’est un point de non-retour, et je vais me lever pour dire  ce n’est pas bien ce que j’ai fait dans le passé : manipuler les gens, faire de la propagande contre la Russie, ce que font  et ont fait mes collègues dans le passé n’est pas correct. Car ils sont soudoyés pour trahir les gens, pas seulement en Allemagne, mais dans toute l’Europe. La raison pour laquelle j’ai écrit ce livre est que j’ai très peur d’une nouvelle guerre en Europe, et je ne veux pas revoir cela, car la guerre n’arrive jamais toute seule, il y a toujours des gens derrière qui poussent à la guerre, et ce ne sont pas seulement les politiciens, mais les journalistes aussi.
J’ai écrit dans le livre à quel point, dans le passé, nous avons trahi nos lecteurs, juste pour pousser à la guerre, et je ne veux plus de ça, j’en ai marre de cette propagande. On vit dans une république bananière, pas dans un pays démocratique, qui aurait la liberté de la presse, qui a les droits de l’homme…
Si vous regardez les médias allemands, et en particulier mes collègues qui, jour après jour, écrivent contre les Russes, ces collègues qui sont dans des organisations transatlantiques, et qui sont soutenus par les USA pour le faire …Des gens comme moi …
J’ai été fait citoyen d’honneur de l’Etat de l’Oklahoma aux USA ; Pourquoi ? Juste parce que j’écris « pro-américain » ;  j’ai écrit « pro-américain ». J’étais soutenu par la CIA ; Pourquoi ? Pour que je sois « pro-américain ».
J’en ai marre de ça. Je ne veux plus le faire, et, donc, j’ai juste écrit un livre, pas pour l’argent, ce livre va me créer beaucoup de problèmes, juste pour donner aux gens, ici,  en Allemagne, en Europe, partout dans le monde, un aperçu sur ce qui passe derrière les portes closes.
Il y a beaucoup d’exemples de ça … Si vous retournez un peu en arrière, en 1988, si vous allez dans vos archives, en Mars 1988, en Irak, les Kurdes ont été gazés, tués par des gaz toxiques. Le monde entier le sait. Mais en Juillet 1988, on m’a envoyé dans la ville de Zubadat, qui est à la frontière Iran-Irak. C’était la guerre entre l’Iran et l’Irak, et j’ai été envoyé là-bas pour photographier la façon dont les Iraniens avaient été empoisonnés au gaz toxique, par du gaz toxique allemand. Vous l’appelez LOST, sarin, gaz moutarde, fabriqué en Allemagne. Ils ont été gazés, et j’étais là pour prendre des photos sur la façon dont ces gens avaient été tués par ce gaz mortel venant d’Allemagne.
Quand je suis retourné en Allemagne, il n’y avait qu’une petite photo dans le Frankfurt Allgemeine Zeitung, et il n’y avait qu’un petit article, qui ne décrivait pas à quel point il était impressionnant, brutal, horrible, inhumain, de tuer des gens avec du gaz toxique allemand, des décennies après la 2ème guerre mondiale. Je me suis senti abusé d’avoir été là, juste pour fournir un documentaire sur ce qui avait été fait, mais sans être autorisé à dévoiler au monde entier ce que nous avions fait derrières les portes closes.
Jusqu’à aujourd’hui, ce n’est pas un fait très bien connu du public qu’il y avait du gaz toxique allemand, qu’il y a eu des centaines de milliers de gens tués par gaz dans cette ville de Zubadat.
Vous me demandez ce que j’ai fait pour les services de renseignement…. La plupart des journalistes que vous voyez à l’étranger proclament qu’ils sont journalistes, et ils pourraient  l’être, européens ou américains. Mais beaucoup d’entre eux, comme moi dans le passé, on les appelle des «  couvertures non officielles ».J’ai été une « couverture non officielle ».  Qu’est-ce que ça veut dire ? Ca veut dire :
Vous travaillez effectivement pour une agence de  renseignements, vous les aidez si ils veulent que vous les aidiez, mais quand on vous arrête, ou quand on découvre que vous n’étiez pas seulement un journaliste, mais aussi un espion, ils ne diront jamais, jamais  « Oui,  c’est l’un  des nôtres », ils ne vous connaissent pas : voilà ce que ça veut dire.
Je les ai aidés à plusieurs reprises, et j’ai honte de ça aussi maintenant, comme j’ai honte d’avoir travaillé pour des journaux très recommandés comme le FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG , car j’étais soudoyé par des millionnaires, par les Américains,  pour ne pas dire exactement la vérité.
Je me suis demandé,  j’étais dans ma voiture, en route pour cette interview, et je me suis demandé ce qui aurait bien pu se passer si j’avais écrit un article « pro-russe »dans le FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG. Eh bien, je ne sais pas ce qui se serait passé, mais on était tous formés à écrire « pro-européen », « pro-américain », mais , « s’il vous plait », pas « pro-russe » … Je suis vraiment désolé de ça ; ce n’est pas comme ça que je comprends la démocratie et la liberté de la presse .  Je suis vraiment désolé pour ça.
L’Allemagne est encore une sorte de colonie des USA ; on le voit à plusieurs choses. Par exemple, une majorité d’Allemands ne veut pas avoir d’armes nucléaires dans notre pays, mais nous avons toujours des armes nucléaires américaines. On est encore une sorte de colonie des Américains. A ce titre, c’est très facile d’approcher de jeunes journalistes, à travers les organisations transatlantiques, qui sont très importantes ici. Tous les journalistes des grands médias allemands très respectés, très recommandés, journaux, magazines, radios, chaines de télé…  sont membres ou invités de ces grandes organisations transatlantiques. Là, vous êtes « approchés » pour être « pro-américain ».Il n’y a pas quelqu’un qui vient vers vous, disant «  Hé, on est la CIA. Vous voulez travailler pour nous ? »  Non ! Ce n’est pas comme ça que ça se passe. Qu’est-ce qu’elles font, ces organisations transatlantiques : elles vous invitent, pour voir les USA, elles payent pour ça, elles payent tous vos frais.
Vous êtes « soudoyé », vous êtes de plus en plus  corrompu… Vous aurez de bons contacts.Vous ne saurez pas que ces bons contacts sont, disons,  des « couvertures non officielles », ou des gens de la CIA, ou une autre agence américaine. Donc vous vous faites des amis, vous pensez que ce sont des amis, vous  coopérez avec eux. Ils vous demandent : «  Tu peux me faire telle ou telle faveur ? ».Vous subissez un lavage de cerveau de plus en plus important de leur part.
Vous me demandiez : est-ce que ça ne concerne que des journalistes allemands ? Non. Je pense que ça concerne spécialement les journalistes anglais, parce qu’ils ont une relation beaucoup plus étroite. C’est spécialement le cas pour les journalistes israéliens.  Bien sûr aussi pour les journalistes français, en partie, sans que ça soit aussi important qu’en Allemagne ou en Angleterre. C’est le cas des journalistes australiens, néo-zélandais, de Taïwan. Il y a beaucoup de pays. Des pays non européens : la Jordanie par exemple, le Sultanat d’Oman… Il y a beaucoup de pays.
Vous trouvez des journalistes qui clament qu’ils sont des journalistes respectés, mais quand vous regardez derrière, vous découvrez que ce sont des marionnettes manipulées par la CIA.
Je vais vous donner un exemple ; des fois les agences de renseignement viennent  à votre bureau et vous demandent d’écrire un article. Je vous donne un exemple qui me concerne. J’ai oublié l’année … Mais je me souviens que le  service de renseignement allemand pour l’étranger, le « Bundesnachrichtendienst » –  C’est une organisation sœur de la CIA, elle a été fondée par la CIA –  Un jour, ils sont venus  à mon bureau, à la FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, et ils voulaient que j’écrive un article sur la Lybie, et sur le Colonel Kadhafi. Je n’avais absolument aucune information secrète concernant Kadhafi et la Lybie. Mais ils m’ont donné toutes ces informations secrètes, et  ils voulaient juste que je signe l’article de mon nom. Je l’ai fait,  il est paru dans le FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, mais c’était un article qui, à l’origine venait de cette agence. Vous pensez vraiment que c’est du journalisme ??  Des agences de renseignement écrivant des articles ?
Oui, j’ai reproduit partiellement cet article dans mon livre, cet article, c’était : «  La Libye  et Kadhafi : comment il a voulu construire secrètement une usine de gaz toxique à Rabta » Le monde entier a imprimé ça deux jours après. Mais je n’avais aucune information là-dessus. C’est l’agence de renseignement qui a voulu que je fasse cet article. Donc ce n’est pas comme ça que le journalisme devrait marcher, que les agences de renseignement décident ce qu’il faut ou pas imprimer.
Si je dis non… Je vous donne un exemple … Un très bon exemple si vous dites non : on a des unités de secours en Allemagne avec des hélicoptères destinés aux accidents de circulation. Ils se surnomment « les Anges Jaunes ». Il y avait un type qui ne voulait pas coopérer …C’était un des pilotes… Ce type a dit « non » au Bundesnachrichtendienst, quand ils l’ont approché, et lui ont demandé d’être une « couverture non-officielle » pour eux, tout en prétendant être un « ange jaune ». Qu’est-ce qui s’est passé ? Il a perdu son boulot …Et au Tribunal, en Allemagne, le juge a décidé qu’ils avaient raison parce qu’on ne pouvait pas lui faire confiance. Il a été viré parce qu’il n’a pas coopérer avec cette agence de renseignement. Donc je savais ce qui arriverait si je ne coopérais pas avec eux …
Ma maison a été perquisitionnée six fois, car le Procureur public m’accusait de « divulgation de secrets d’Etat ». Ma maison fouillée : six fois ! Ils ont espéré que je ne recommencerais jamais, mais je pense que la vérité sortira un jour. La vérité ne mourra pas .Je me fiche de ce qu’il arrivera. J’ai eu trois attaques cardiaques, je n’ai pas d’enfants, alors si ils veulent me traîner en Justice, ou en prison… la vérité en vaut la peine …
Traduction par Steve Preve, Résistance républicaine Ile de France,  de la confession du journaliste Udo Olfkotte dans   la video ci-dessous :
[youtube]https://youtu.be/lm4OUcfiM-8[/youtube]
https://youtu.be/lm4OUcfiM-8
https://www.youtube.com/watch?v=lm4OUcfiM-8
A lire, en complément :

 30 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Article très intéressant. De toute façon le journalisme, le vrai, est mort et enterré. La propagande est plus que jamais d’actualité, dans le but de manipuler l’opinion. Ce climat est insupportable. Le mensonge et la censure sont permanents !
    Je suis tombé sur ce site qui dénonce la censure du figaro par rapport à certains commentaires, notamment sur l’allusion au coran.
    Je suis moi même actuellement censuré à 98% de mes messages, parce que critiquant le 1er ministre et sa politique désastreuse. sans parler de sa haine quasi quotidienne (anti FN). Apparemment il ne suffit pas de parler du Coran pour être censuré au figaro…
    Je me sens comme « catalogué » ou « fiché » par ce journal…
    J’ai le sentiment d’avoir ma liberté d’expression complétement verrouillée. Alors dans les 2% restants, je pense qu’ils le font pour ne pas éveiller de trop les soupçons mais c’est trop tard, j’en ai la conviction profonde, le figaro et d’autres sont à la botte du gouvernement et complétement maitrisés. Aussi la censure n’a jamais été aussi forte avec le PS au pouvoir. Tout ceci devient tellement visible que ça en devient totalement grotesque !
    Ce gouvernement, Valls en tête est un danger pour la France, ce type est un fou, il est prêt à tout pour avoir le dernier mot et surtout pour imposer la pensée unique. Personnellement je n’y adhère pas et je souhaite voir ces individus qui nous commandent disparaitre pour toujours !
    Pour des gens défendant sois disant la liberté d’expression, ils ont la aussi lamentablement échoué et se foutent bien de nous.

  2. C’est pas scoop, on sait fort bien que le système est derrière tout ça , aujourd’hui certains osent briser le tabou, ils sont peu nombreux mais c’est un bon début, a quand la suite ? il serait grand temps que les vrais médias qui disent la vérité prennent la place qui leur revient et balaye une bonne fois pour toutes tout ces médias menteurs ! qui doivent être reléguer aux oubliettes de l’histoire.

  3. Témoignage édifiant. Oui il faut applaudir la liberté d’expression aux USA et la décision de ce magistrat américain de faire respecter le 1er amendement de la constitution américaine, mais on applaudit beaucoup moins leur politique étrangère américaine et la manipulation des médias et des dirigeants politiques d’autres pays à la seule fin de satisfaire les intérêts économiques et géopolitiques américains.

  4. Et bien çà! c’est une belle trouvaille, d’autres vont encore suivre.
    Par ce journaliste et le fameux Edward Snowden et d’autres, çà renforce encore plus la vision de par quoi nous sommes dirigés, c’est une vraie organisation de manipulateurs criminels, voir la plus grande.

Les commentaires sont fermés.