Les tracts RR comme remède au virus inoculé par Follamour Ali Juppé -par Maxime Duval


aff-islamophobie webLe virus de l’islam instillé dans le cerveau de nos compatriotes subit une étrange mutation en devenant « l’islam à la française ».

Abordant le sujet avec des patients dans une salle d’attente, justement d’un praticien médical, il m’a été donné d’intervenir d’urgence auprès de personnes fortement contaminées en sortant de ma poche notre tract « non l’islamophobie n’est pas un délit ».

Cette nouvelle croyance homéopathique innoculée par Follamour Ali Juppé est en train de faire des ravages dans les cerveaux amollis tant nos bisounours friands de douceurs « vivre-ensemble-pas-d’amalgame » sont rassurés de l’avoir à leur chevet.

L’état avancé de la maladie chez ces FDeSouche traités par Ali Juppé me laisse peu d’espoir d’y voir un jour chez eux rémission avant mort par constriction, si j’ai plus d’espoir pour les personnes ayant participé malgré elles à nos échanges sur le sujet.

Je note que le papier support de notre propagande islamophobe doit brûler les doigts, car il m’a été rendu après lecture comme on retire un tison du feu.

Tout ça pour dire qu’il faut insister sur la nuisance de Juppé et du concept « islam à la française » et qu’à l’instar de nos deux « Infatigables » modèles nous pouvons répandre l’information à notre mesure.

Maxime Duval 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




6 thoughts on “Les tracts RR comme remède au virus inoculé par Follamour Ali Juppé -par Maxime Duval

  1. Avatarcitoyen radical 06

    Inutile de préciser ce que je pense de l’individu juppé,personnage indigne et méprisant, toute nouvelle « idole » des sempiternels imbéciles heureux.Cependant,quant à moi,je n’utilise plus ce mot »islamophobie »que je trouve inapproprié.Ce néologisme a été introduit par certains orientalistes « fascinés », entre la fin du19ième siècle et le début du 20ième pour dénoncer un soi-disant préjugé contre l’islam;de plus,ils utilisaient le terme « islamophobie » comme synonyme d’arabophobie!. Plus tard ,les mollahs ont repris le mot »islamophobie » dont les « têtes mal faites » ne cessent de nous éreinter à commencer par FANFAN L’ ENTOURLOUPE et tous ces stipendiés.
    NON,pas de peur irraisonnée chez les gens comme nous; au contraire,de la lucidité par une recherche ,méritoire, de la réalité du fait islamique depuis le 7ième siècle.
    NON, jamais d’arabophobie chez nous, les infâmes salopards ceux qui nous en accusent;combien d’arabes ont-ils souffert hier ,combien aujourd’hui et combien demain sous les coups de l’islam?.
    NON pas de xénophobie donc mais de » L’ISLAMORESISTANCE » pour l’amour de son pays ,avec tous ceux qui l’aiment ,d’où qu’ils viennent et contre tous ceux qui le trahissent.

  2. deniauddeniaud

    A propos de salle d’attente, une scène racontée par un ami qui se rendait un dimanche à l’hôpital de Rochefort 17, il y a quelques semaines :

    A

  3. AvatarXtemps

    Malgré le fort pourcentage de français avertis sur l’Islam, il y à encore des poches d’influençables non avertis aux politiques correctement escrocs et de l’Islam, c’est normal, surtout à certain endroit, dans l’émission Tv liberté, ils parlaient dans l’enseignement, les syndicats et autres, sans compter les menaces sur leurs activités professionnels et autres, par les pions infiltrés dans les rouages dans la société, par les escrocs manipulateur aux pouvoirs.
    Sur la bataille des mots, nous avons gagné et l’information se repend de plus en plus vite partout dans toute l’Europe, grâce à la résistance, patience et bon combat.
    Les résistants faisaient sauter ses propres ponts et rails de chemin de fer pour paralyser l’ennemi.

  4. AvatarDURADUPIF

    jupali y va encore de sa dhimmitude sur les Universités Françaises où on pourra y aller de son foulard, pas celui de nos femmes rurales ni celui de nos Bretonnes ou Alsaciennes, non, mais celui d’allah !

Comments are closed.