Discours de Marine Le Pen en duplex à la manifestation de la Ligue du Nord

liguedunordPendant le rassemblement initié par la Ligue du Nord, Marine Le Pen est apparue Plazza del Populo, samedi dernier, sur un écran géant. Sa voix a rapidement été couverte par celle de la traductrice. Nous avons donc dû  nous livrer à cet exercice difficile et quelque peu absurde de traduire en français l’italien qui traduisait du français… Mais il est intéressant de connaître le contenu de ce discours.

Traduction par Steve Preve

 Tchao a tutti !  ( Bonjour à tous ! )
Ne pouvant être parmi vous, je tenais à vous saluer chaleureusement et à vous envoyer ce message de soutien, alors que vous vous êtes massivement mobilisés dans les rues de  Rome pour protester contre les politiques mortifères menées dans toute l’Europe.
Dans nos pays respectifs, le constat est le même. La pléthore de lois créées sert de moins en moins les intérêts du peuple. L’Union Européenne nous impose son idéologie hybride, unissant le pire du socialisme, avec sa myriade de normes contraignantes et de restriction aux libertés, et l’ultra libéralisme le plus brutal à base de concurrence sauvage et de dumpings en tout genre.
Plus grave, aujourd’hui l’intérêt de la classe mondialiste prévaut, une caste prête à tout pour survivre  aux dépens d’un continent condamné au chaos socio-économique. Notre légitimité est dans ce mouvement démocratique fondé sur des programmes politiques clairs, approfondis  et courageux , et doit l’emporter face à cette folle soumission aux diktats de la technocratie de Bruxelles.
Leurs politiques d’austérité font exploser le chômage, la pauvreté, tuent l’envie d’entreprendre.
Croulant sous le poids d’une logique bureaucratique et d’une fiscalité oppressive, l’Etat se ruine dans des gaspillages inouïs dans le but avoué de  « sauver l’euro » et de laisser les peuples seuls, abandonnés et à la merci de la violence de la mondialisation sauvage, les privant de prospérité, de souveraineté, et de frontières.
Il est aujourd’hui évident que la libre circulation a aggravé une immigration massive, qui ruine de jour en jour l’harmonie chèrement acquise dans nos sociétés, met en danger notre économie, déséquilibre notre système de protection sociale, et donc prive nos compatriotes des nécessaires solidarités.  Notre identité s’en trouve grandement bousculée, et notre sécurité devient illusoire.
Oui, affirmons-le, l’immigration massive et le communautarisme qui l’accompagne sont le terreau où recrutent des terroristes islamiques à l’intérieur même de nos pays. Le projet généraliste et bureaucratique de l’Union Européenne… de « l’Union Soviétique Européenne »… qui  s’est transformé en prison des peuples, nous privant du droit à notre monnaie, à nos frontières contrôlées, à la maîtrise de notre budget, à nos lois, selon notre volonté, est en train de faire de nous des peuples esclaves.
Pour toutes ces raisons, je vous appelle à la liberté, je vous appelle tous à garder force et courage, à regarder vers l’avenir avec sourire et détermination, à être fiers de nous, de nos pays, de nos combats, et à vous appuyer sur l’énergie exemplaire et la clairvoyance de Matteo Salvini, pour préparer la riposte.
A bientôt ! « 
Marine Le Pen

 

 124 total views,  1 views today

image_pdf

1 Commentaire

  1. Voilà bien un discours des plus réaliste sur l’état de l’Europe que les élites corrompues ont gruger et appauvries depuis de dizaines d’années pour en arriver là où nous en sommes, comment une femme que beaucoup qualifient de fascistes parce qu’ils n’approuvent pas ses idées sur l’Europe et la France, qu’ils tentent par tout les moyens de faire apparaitre comme fantasques, dont la politique serait absolument irréalisable et apocalyptique sur le plan économique et sociétal, puisse tenir un tel discours aussi lucide sur l’état de nos nations Européennes, personnellement je ne vois pas là ce qu’il y a de dangereux, le danger ce sont bien les élites politique européennes qui ont mis l’Europe dans la situation où elle se trouve,  » Accusés levez-vous  » !

Les commentaires sont fermés.