Payés 25 euros pour manifester contre Pegida….

antifaallemandhttps://www.facebook.com/pages/Chemnitz-Sachsen-Deutschland-gegen-noch-mehr-Scheinasylanten/821798511216875?fref=photo

Pour Dresden « on » offre 25 € l’heure aux étudiants pour contre manifester, le double pour Leipzig…

http://caccarrefourfnac.over-blog.com/2015/01/les-anti-pegida-sont-payes-rl-rr-pegida-sur-france-4.html

Qui paye ? Merkel ? Le LAND ? Des puissances étrangères ? Tout est possible. Ce qui est certain c’est que nos élites islamophiles sont prêtes à tout pour étouffer la voix des anti-islam.

Jamais dans l’histoire un peuple ne s’est laissé acheter. Aucune raison pour que ça change, et ça n’est pas quelques dizaines de milliers d’antifas haineux et payés qui pourront imposer leur loi.

Christine Tasin

 110 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Le port du voile est bien rémunéré! Dans ce monde mercantiliste, tout s’achète et tout se vend ou presque!

  2. Il y a un proverbe qui dit que lorsque le mensonge part le matin, la vérité le rattrape le soir. On ne pourra pas étouffer encore longtemps la voix du peuple, la voix du bon sens, la voix de ceux qui aiment leur pays.

  3. Incroyable !
    C’est encore pire qu’on pouvait le croire donc…
    Déjà que je trouve stupide au plus haut point d’associer les anti-islamisation avec les nazi, facho, etc…(voir pancartes et slogans des « antifa » anti-pegida dans le reportage sur fance 4) mais si en plus on paye les gens pour ça…
    Et evidemment on en entendra jamais parler sur france info lorsqu’ils se gargarisent de préciser que (je simplifie) : « 5000 manifestants pegida se sont heurtés à près de 100.000 contre manifestants anti nazi » ! 😉

  4. 25 euros … Cela me rappelle l’Afrique de l’Ouest !!! les écoles étaient fermées , certains « citoyens  » de la capitale recevaient 1000 francs CFA pour venir « saluer avec le petit drapeau  » les visiteurs !!! présences obligatoires pour les écoliers….

  5. Bonjour,
    Peu importe que le mouvement s' »essouffle ». L’important c’est qu’il a existé, qu’il existe. Seule la forme a disparu. Les milliers de manifestants qui défilaient et ceux qui étaient heureux qu’ils soient sont toujours là. Dès lors, quel que soit les manœuvres utilisées, la partie n’est que remise et se rejouera sous d’autres formes !
    Très cordialement

Les commentaires sont fermés.