Kouchner, « ex-mentor » du Kosovo, reprend du service … en Syrie – traduction par Bernard Dick

Publié le 19 décembre 2014 - par - 6 commentaires

 

KouchnerSyrie

Sous le titre « Syrie : des responsables occidentaux à Hassaké pour encourager les Kurdes à l’autonomie et à la partition [de la Syrie] », le site libanais al-Mayadeen (18/12/2014) fait état de la présence, dans les zones de la région syrienne de Hassaké, de Bernard Kouchner qui cherche à activer le chaudron du séparatisme.  En effet cette région est habitée en partie par des populations kurdes syriennes. Elle est actuellement sous l’emprise de kurdes qui combattent l’État Islamique. Les Occidentaux doivent prendre en considération que les amis  du jour ne seront pas forcément les amis de toujours. Ils font mine d’oublier que les kurdes sont aussi sunnites. Certains oublient les leçons de l’aide fournie aux talibans en Afghanistan par les États-Unis contre l’URSS. Kouchner veut probablement rééditer en Syrie ce qu’il a réalisé au Kosovo au détriment de la Serbie, véritable catastrophe pour l’Europe. L’autre faiseur de catastrophe en Libye, Bernard Henry Levy, est-il du voyage ?

On constate que l’Occident continue sa politique pour dépecer et mettre en pièces des États souverains dont les frontières sont internationalement reconnues. Tout est bon pour la quête des barils … (NDT).

 Les visites des responsables occidentaux aux kurdes du nord de la Syrie se renouvellent. Les délégations américaine, française et italienne ont rencontré plus d’une fois des dirigeants kurdes dans les zones autonomes (1) du gouvernorat de Hassaké. Elles les appellent à unifier leurs efforts pour un rapprochement avec le Kurdistan d’Irak, tentent de les encourager à l’autonomie et à la partition [de la Syrie].

 C’est un message de soutien aux Kurdes à plusieurs facettes. Les dimensions de la visite dépassent les frontières géographiques de la région.

 De là-bas, Bernard Kouchner, ancien ministre français des Affaires étrangères, a lancé un appel afin de créer une atmosphère qui rende les kurdes de Syrie amis intimes du Kurdistan d’Irak, soutenant que l’autonomie est la plus convenable et la plus valable pour la région.

 Les visites de cette nature se sont renouvelées après les combats à ‘Aïn el-Arab [Kobané], visites qui ne se déroulent pas par les canaux officiels. La dernière délégation a visité des sites militaires, des puits et des champs pétroliers en plus des champs de bataille contre Daech. Parmi ses membres, l’ancien ambassadeur américain en Croatie qui est considéré comme le parrain de l’expérience du gouvernement du Kurdistan irakien. Il est favorable à la partition et possède [lui-même] des compagnies pétrolières.

 Kouchner a assuré ses hôtes qu’il s’emploierait à tenter des rencontres avec les groupes kurdes pour arriver à un accord commun. La France cherche la possibilité d’accorder un soutien aux kurdes de Syrie, sans que Damas en tire profit, selon sa déclaration. Pour lui, les Kurdes combattent Daech pour le compte de tous.

 Le combat contre Daech a ouvert la porte à des parties étrangères diverses qui entrent et s’immiscent dans la région  sous des slogans divers. Les jours prochains verront l’arrivée d’un flux de militaires américains.

 Qans cette atmosphère, des nouvelles réitérées rapportent que les États-Unis ont exigé de Bagdad qu’il leur confie les décisions à prendre à al-Anbâr, que leur mission militaire puisse se déployer au-delà des frontières d’al-Anbâr, selon les rapports, et qu’elle puisse atteindre la ville frontalière de Deir-el-Zor en Syrie.

 Traduit de l’arabe par

Bernard Dick, responsable Résistance républicaine Champagne-Ardennes

 (1) Ces zones sont dans une autonomie de fait, non reconnue par l’État syrien  

Print Friendly, PDF & Email

6 réponses à “Kouchner, « ex-mentor » du Kosovo, reprend du service … en Syrie – traduction par Bernard Dick”

  1. Alain Alain dit :

    Ça leur a pas suffit, faut qu’ils remettent le couvert. Au lieu d’aller foutre le bordel une fois de plus là où ils n’ont rien à faire, feraient mieux de s’occuper non seulement de leur derrière, mais aussi de ce que les crevures dans nids de vipères terroristes une fois de plus appellent celles sur notre sol à mous tuer. Déclaration de guerre, une de plus. Le seul truc valable dans ce dégueulis, est qu’ils dégagent tous dans les coins soumis, qui ne manquent pas.

    En attendant, que les bâchées qui violent nos lois portant leur sac ne viennent chialer car c’est simple : elle vont en entendre des vertes et des pas mures car ça peut-être n’importe quoi avec n’importe quoi planqué sous ce sac, alors ça a intérêt à dégager de nos rues. Et ça, c’est ce qu’entendra tout sac se trouvant sur mon chemin, et ça peut rameuter ce que ça veut car bien que pas besoin, peut et vais faire joujou à ça aussi, quand aux barbus et co, que ça rase les murs eux aussi.

    https://www.youtube.com/watch?v=B0m-XLPirsY

  2. Avatar DenLibr dit :

    Le fait que les Kurdes aient été privés de l’Etat promis au début du XXe siècle par les puissances occidentales est la véritable ignominie. Le Kurdistan a connu le sort de la Pologne, dépecé entre Turquie, Iran, Irak et (très peu) Syrie. Ils ont été massacrés un peu partout (surtout en Turquie, mais aussi par Saddam Hussein). Pourquoi leur refuser encore le droit à une nation et à la sécurité ? Pour plaire à Erdogan, le valet de Daech qui pratique la takkya avec nous ?

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      la question n’est pas là, la question est qu’on essaie de faire exploser la Syrie alors qu’elle est attaquée par l’EI, ce n’est pas le moment. La Russie s’oppose à une attaque de la Syrie, qu’à cela ne tienne, les va-t-en guerre, Obama, Hollande… ont trouvé la solution… La Kosovo et la libye ça ne leur a pas suffi….

  3. Avatar pirlouit dit :

    christine ce qui vient de ce passer avec zemmour sur i tele ce soir est dramatique.ca se discute déprogrammer .voir fdesouche.l’ai suivi en direct le malaise du journaliste prenant le relais .honte a tous .

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      oui mais la réaction populaire et politique va les dépasser je crois, c’est terrible et en même temps ça va ouvrir encore plusles yeux aux Français il faut positiver

  4. Avatar marco13 dit :

    L’islam est LE problème.
    La bataille entre sunnites et chiites est sans fin, seul un dictateur arrive à les mettre d’accord et les faire cohabiter.
    Il faut des Saddam Hussein, des Kadhafi des Bachar pour tenir d’une main de fer leurs concitoyens.
    On voit le résultat des politiques tenues par nos abrutis de chef occidentaux , Sarko en tête.
    Le seul un peu lucide est Poutine qui a bien compris d’ou vient le danger.
    Nos Kouchner, BHL et consorts feraient mieux de s’occuper de leur jardin ou d’aller jouer au bridge plutôt que de fanfaronner et reproduire en Syrie, les conneries faites en Libye ou dans les Balkans.

Lire Aussi