Comment les associations antiracistes font-elles transférer sur une Christine Tasin l’aversion contre Hitler ? Par Alain V

tribunauxislamiquesLes associations « antiracistes » praticiennes expérimentées du transfert de haine ou transfert d’exécration

Les termes  » nazi » « fasciste » « extrême-droite » et maintenant « islamophobe » « homophobe » sont des termes disqualifiants utilisés par les associations « antiracistes » au sens large pour disqualifier et diaboliser toute personne ou idée qui n’a pas l’heur de leur plaire.

Le processus est d’une grande simplicité.

On part d’une pétition de principe (un axiome logique), d’un postulat implicite :

Les associations « antiracistes » (autoproclamées) LICRA, MRAP, Sos –Racisme, CRAN etc représentent ontologiquement (par essence, par définition) le camp du Bien.

La distance idéologique par rapport à ces associations, et donc par rapport au Camp du Bien, suffit à mesurer au temps T le degré d’ »antiracisme » d’une formation politique, d’une association, d’une déclaration.

On met a priori dans « le camp du Bien » ce qu’on va y chercher à posteriori.

Celui qui est le plus loin du « camp du Bien autoproclamé » – les associations antiracistes ….. se retrouve dans le camp du MAL donc dans le camp du « racisme », de la « xénophobie », de la « discrimination » et nolens volens à « l’extrême-droite ».

Après le système fonctionne par contamination successive et/ou manipulation lexicale :

Dénoncer les prières de rues – occupation illégale car non déclarées de la voie publique est « discriminant » « démagogique » « un piège rhétorique », une « provocation »

« Cette expression est nouvelle, l’extrême-droite, notamment par le biais de Riposte Laïque, préférait auparavant évoquer des « prières musulmanes illégales », ce qui était également faux, puisque ces comportements sont tolérés par la préfecture tant qu’ils demeurent restreints et momentanés. »
« Raphael Haddad (La règle du jeu) la revue de Béhachel»

Dénoncer l’abattage « hallal » des animaux (non conforme à la règlementation générale française et européenne 93/119/CE) est une preuve de « stigmatisation » et de « dogmatisme » une « soupe démagogique »

Organiser un « Apéro saucisson-pinard » devient une « provocation islamophobe » contrairement aux abattages massifs de moutons pour l’Aïd qui ne sont eux que le respect d’une vieille coutume ancestrale.

Pour finir Résistance Républicaine et tout ce qui ne fait pas la révérence aux « fondamentaux » antiracistes se (re)trouve médiatiquement et politiquement à « l’extrême-droite » (voir plus haut) pourvu d’une capote noire et d’une casquette à tête de mort qui rappellent « les heures les plus sombres de notre histoire »

L’effet de ce tour de passe-passe et de cette (dé)nomination affective est de transférer par continuité successive la haine que le propagandiste (ici propagateur) conscient ou inconscient répand d’une personne à une autre personne,(d’une organisation à une autre organisation) et de reporter en fin de course de transfert en transfert sur par exemple Christine Tasin (ou Résistance Républicaine) l’aversion initiale qu’un « antiraciste » un « bien-pensant » vouerait à Hitler, Mussolini, Franco ou Pinochet, au Klu-Klux-Klan, à l’inquisition (liste non limitative).

L’identité de nomination a pour fin d’étendre le même sentiment hostile à 2 personnes (ou 2 organisations ) artificiellement et abusivement liées.

En ce sens la magie – car il s’agit d’une opération de type magique – a des effets réels.

Car si ce « transfert de haine » réussit, les organisateurs et pratiquants de ce « transfert » peuvent faire passer par exemple sur Résistance Républicaine dont les fondateurs et animateurs viennent de la « gauche » et du mouvement « laïque » , les sentiments de haine déjà investis par exemple sur le régime nazi aujourd’hui disparu et historiquement daté (par contamination successive d’extrême-droite à « nazi »).

Un tel « transfert d’exécration » a des effets réels, il motive des votes, des manifestations, des postures, des actes éventuellement violents, des jugements médiatiques ou … judiciaires.

Alain V

 67 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Bien vu. Le concert de la doxa du politiquement correct ne va que dans un sens : celui d’un odieux ostracisme envers ceux qui osent dire non à cette secte mortifère qui a réussi. Ne leur en déplaise, les dénonciateurs lucides et inlassables gagneront. Merci à eux.

  2. Chaque message laissé par ceux qui représentent Résistance Républicaine devrait commencer leur texte par : « Lutte contre le racisme religieux que l’ on soit NOIR ou BLANC » … et si dans le texte le sujet est « l’ Islam » ou « le Coran » il est impératif de préciser (entre parenthèse) la liste et réf des lois incitant à la violence et même la criminalité pour s’ imposer face aux autres religions. Qu’ en pensez vous ?

    • Trop long et à mon sens inopérant parce que plus personne ne lirait et ne verrait, à force de voir les mêmes choses écrites. Par ailleurs nous luttons contre l’islam tout court en plus du racisme religieux etc

    • P….n ! Faut pas me faire découvrir de tels imbéciles, Maxime, ça me donne des envies de les passer au goudron et aux plumes

  3. Brillant… Comme d’habitude !

    Cependant, il me semble que la France vient de se tirer une balle dans le pied, et ces abrutis ont utilisé du gros calibre ou alors je ne m’y connais plus.

    Ils viennent en effet de faire passer une loi qui reconnaît que les animaux sont des créatures sensibles et doués d’émotions !
    Au départ, j’étais dubitatif, je pensais que cela n’allait concerner que les animaux dit, de compagnie, chiens, chats… Qui, jusqu’à présent avaient le statut de MEUBLES dans les affaires de divorces par exemple.

    ET BIEN NON ! C’est surprenant, mais cette loi concernera AUSSI les bêtes dites de consommation ! ! !

    Dès lors, je m’interroge.
    Comment vont-ils faire perdurer l’abattage halal maintenant que cette loi est en place ?
    Comment faire pour continuer à torturer des bêtes à qui on vient de reconnaître conscience et sensibilité ?

    J’ai beau tourner le problème dans tout les sens, je ne vois pas comment l’état pourra se sortir de ce guêpier…
    … Mais bon, suis pas naïf non plus, politique et logique, certes, ça rime mais ça n’a jamais fait beaucoup plus.

    Concernant les associations antiracisme

2 Rétroliens / Pings

  1. Edito du jour :l’honneur de la France, c’est de ne pas reconnaître un Etat palestinien, honte à Philippot et Marion Le Pen ! | Résistance Républicaine
  2. Merci aux associations anti-racistes qui ont réuni des électeurs de Le Pen et des socialistes autour de la patrie – Par Philippe le Routier | Résistance Républicaine

Les commentaires sont fermés.