Athée, je tiens plus que tout à mon Eglise ! Par Maxime Duval

guimaec_1Centenaire de 14-18 oblige, la télé nous rappelait jeudi dernier la destruction par les Allemands de la cathédrale de Reims. Dans le but de démoraliser les Français. On sait le rôle historique de ce monument dans l’édification de notre nation.

S’en prendre à tout ce qui a constitué notre « âme », notre culture… est un acte de guerre. Il est hypocrite de vouloir l’ignorer.

A notre « manif » de Quimper, je me suis promené tracts Résistance Républicaine en main vers les gens que nous rencontrions, et sur l’épaule une pancarte qui m’avait été confiée, portant la croix « pattée » des Templiers, agrémentée de non à l’islam… A la question d’un spectateur sur cette croix, j’ai bêtement d’ailleurs répondu qu’elle traînait par là, et que je m’en suis saisi, c’est dire !

Ondoyé, baptisé par le curé du coin, puis ayant effectué confirmation et communion… comme tous les gamins du coin, notre société m’a laissé tout le loisir de m’émanciper ou pas de ces « acquis ».

Instruit par la Laïque et le curé, je me suis toujours senti libre comme l’air refusant tout dogme. Athée je suis.

Mais il m’est impossible de renier ce ciment civilisationel des commandements de l’Eglise et de la morale laïque de mes Hussards noirs réunis. 

Je repasse toujours devant « mon école » et l’église qui lui fait face avec un sentiment de gratitude. Frustré que ma propre réflexion m’ait amené à ne pas (plus ?) croire, je serais désespéré de voir ce bel édifice disparaître ou devenir l’ultime emblème de ceux qui ne rêvent de nous détruire. Là est le paradoxe.

Maxime Duval

 127 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Nos églises représentent notre culture, notre histoire. La loi de 1905 à définitivement séparé l’Église de l’État qui a confisqué tous ces magnifiques édifices qui font depuis partie de notre patrimoine à tous, croyants ou non. Chacun peut visiter les églises comme il visite les musées. Ce que je redoute c’est que ce gouvernement pourri toujours à l’affut de nous dévaliser dilapidant à tout va pourrait très bien vendre certaines d’entre elles par exemple aux qataris qui déjà rachètent nos monuments, nos châteaux, nos hôtels de prestige, nos clubs de foot etc… Quand le Qatar sera propriétaire de la moitié de la France ou que la valeur des biens acquis en France dépassera ce qu’il nous restera, ils n’auront plus à construire de mosquées ils leur suffira d’investir nos églises. Défendons nos églises symbole de nos racines. Je ne suis catholique je ne pratique plus depuis bien longtemps. A une période charnière de mon existence, en quête de spiritualité sans doute, je me suis penchée sur les sciences des religions…aucune ne m’a happée dans son « piège », j’ai simplement gardé les valeurs que m’a enseigné la bible, mon école, ma famille. Depuis ces toutes dernières années je porte bien en vue à mon cou une petite croix chrétienne.

  2. Bonjour,

    Comment la classe médiatico-politique peut-elle , encore , nous casser les oreilles avec le « vivrensemble » envers des gens qui ont dans leur livre « saint » , le ci-devant Coran , ceci :

     » Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les juifs et les chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes » (Sourate 5 – Verset 51) »

    C’est se foutre de notre gueule !

    http://forum.mejliss.com/o-croyants-ne-prenez-allies-juifs-chretiens-allies-uns-autres-celui-dentre-prend-allies-devient-un

    • Sourate 9 parmi les plus prisées chez les coraniques: » O croyants: les incroyants ne sont que souillure (…) Ceux qui ne croient pas en Dieu,
      (…)combattez-les jusqu’à ce qu’ils paient tribut directement et humblement. »

  3. Liberté Égalité Fraternité

    C’est sur ces valeurs que la République a été fondée et tant de Patriotes les ont défendu. Ce sont ces idées qui ont permit tous les progrès de notre société jusqu’à la rendre enviable et exemplaire.

    Quel malheur que des étrangers accueillis sur le sol français refusent et violent ces valeurs chères à nos cœurs.

    Liberté? Beaucoup d’entre euxne savent même pas ce que c’est puisque ça n’existe pas dans leurs pays d’origine ou dans leur religion. Ou bien ils se croient tout permis et au dessus des lois.

    Égalité? Ça c’est entre eux et leurs semblables, mais pas les femelles et certainement pas question d’égalité avec une face de craie ou un sale céfran.

    Fraternité? Comme pour l’égalité.

    Ce qu’il y a de pire encore dans cette république qui ne peut presque plus s’appeler ainsi c’est la classe de dirigeant politiques pourrie qui semble tout faire pour trahir les principes fondamentaux. Eux ils s’en foutent royalement du sens de ces trois mots et chaque jours ils les grugent un peu plus.

    La devise républicaine est devenue à l’image des ces vielles églises de villages laissées délabrés et aux autres souillées, saccagées, vandalisées

    Voilà ou on se trouve et ou nous allons si on laisse faire en continuant de rien dire. Moi je vais dire et donner mon appui aux gens de mon entourage pour qu’ils sachent que sauvegarder l’église du coin c’est l’affaire des athées autant que des chrétiens, j’aime bien mieux mon paysage natal avec un clocher que des minarets ou autres crève-l’œil !

    Vive la France (la Vraie)

    • Ces valeurs sont tout droit issues de la morale chrétienne, celle de l’Evangile. « Fraternité  » notamment. Nous n’avons rien inventé. Elles ont toujours dérangé, d’ailleurs, et dérangent toujours.

  4. @Restons Français

    Oui, et je rajoute que liberté de croire et liberté de ne pas croire (chèrement acquise celle-ci) sont liées, et que lorsque les chrétiens ne pourront plus aller dans leurs églises ou temples, les juifs dans leurs synagogues, c’est que la liberté tout court aura disparu de France.

  5. Vous avez raison, Sandrine. Tous les patriotes ne sont pas d’accord sur tout et surtout pas quelque chose d’aussi personnel que la foi. Ce qui nous uni tous, c’est notre profond amour de notre patrie et l’attachement viscéral à nos coutumes, notre histoire et notre patrimoine. Ces églises et autres monuments en sont les symboles et aucun patriote digne de se nommer ainsi ne saurait supporter de les voir attaqués.

  6. Nous tenons tous à nos églises…J’ai la foi chevillée au corps, mais je pratique moins en ce moment pour des raisons personnelles et aussi parce que j’enrage contre le clergé dhimmi et collabo et les cathos gauchos bisounours adeptes du dialogue islamo-crétin qui se suicident dans un aveuglement volontaire et imbécile. Je ne voudrais pas devoir faire un scandale dans une église à l’occasion d’un sermon ou d’une annonce, et je ne veux pas non plus avaler des couleuvres sans rien dire.
    Il faut reconnaître que certaines églises sont des bijoux de notre patrimoine, comme celle présentée en tête de cet article. Elles ont été construites par nos parents, grands parents etc, et à ce titre, même si on est athée, elles méritent une indulgence attendrie.
    Surtout, je me demande s’ il ne faudrait pas réoccuper physiquement les églises en signe de protestation contre le vandalisme, et de solidarité envers les cathos dont les églises sont régulièrement caillassées, parfois pendant la messe comme à Carcassonne…Nous avons tous un rôle à jouer.
    Luttons pour que nos églises cessent d’être attaquées matériellement toutes les semaines, en France, alors qu’on inaugure des mosquées à tour de bras et que la moindre tranche de jambon mise sous une porte de mosquée déclenche l’indignation et les foudres de toute l’hypocrite bien pensance aux ordres. Chrétiens et athées, nous sommes tous concernés par ces attaques récurrentes (il n’y a qu’à lire l’observatoire de la christianophobie pour réaliser l’étendue des dégâts), attaques qui sont une atteinte à notre liberté à tous, et qui devraient envoyer leurs auteurs en prison pour longtemps et les faire éventuellement renvoyer dans leurs pays mais ceci est une autre histoire…

  7. Pas besoin d’être croyant, ou pratiquant pour reconnaître le rôle incontournable de la religion chrétienne en Europe et précisément catholique en France. C’est TOUTE notre culture et notre histoire en tant que peuple qui en est imprégné depuis ses débuts.

    Je suis certain que les gens peuvent très bien s’entendre sans aucune croyance religieuse. Je ne suis d’ailleurs pas seul a penser comme ça. Parcontre, je sais à quel point les repères culturels sont important pour l’identité d’un peuple.

    Voilà pourquoi, moi un athée, je refuse qu’on touche aux clochers de nos villages et à nos cathédrales autant qu’à tout autre héritage et chef-d’œuvre légués par nos valeureux et dignes ancêtres.

    Voilà pourquoi je me joindrai à tous les Français patriotes, chrétiens ou athées pour empêcher que ces monuments soit effacés ou encore pire, remplacés par des lieux étrangers autant à notre paysage qu’ils sont dangereux pour notre société et l’avenir de tous.

    Si seulement on défendrait nos églises et nos cathédrales autant qu’on pourrait espérer de voir défendre d’autre symboles et monuments nationaux, peut-être aurions nous plus d’espoir de préserver ce que nous chérissons tant commes peuple.

  8. « Je passe toujours devant « mon école » et l’église qui lui fait face avec un sentiment de gratitude »
    Je suis comme toi Maxime, mais hélas je ne peux plus me donner ce luxe: « mon école » et l’église sont restés dans un village d’Algérie où je ne suis plus jamais retourné depuis 1962…..
    Et je suis moi-même devenu un de ces « Hussards noirs » de notre République en 40 ans de « sacerdoce » (retraité aujourd’hui) et « semeur à tout vent » de la foi laïque en France, dans les DOM-TOM et à l’étranger !
    Je suis, comme toi, un athée impénitent (¡ gracias a dios !) mais comme tu le dis si bien « il m’est impossible de renier ce ciment civilisationel des commandements de l’Eglise et de la morale laïque… » et là tu touche à notre « essence » française et républicaine qui a fait que partout où sont passés ces « hommes en noir » (curés et instituteurs), dans l’hexagone et outre-mer, le « libre arbitre », l’esprit critique, la science et la liberté ont fini par triompher contre l’obscurantisme, les sectes et cette « religion moyenâgeuse » qu’est l’islam (et que je connais bien pour être né en Algérie)
    OK, ils nous ont chassé de force (avec l’aide des gaullistes), mon église a été transformée en mosquée, mais ce que je n’accepte pas et suis près à le crier aux politicards UMPS et même FN c’est que chez nous en France ils veulent nous imposer l’islam et la charria ……!!!
    Ci-joint un poème de ma composition écrit en réaction à l’assassinat d’HERVË GOURDEL : Fraternité athée !

     » Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité
    devient un acte révolutionnaire »

    Georges ORWEL (1903 – 1950)

    A toi Hervé Gourdel…….

    Je ne sais quoi te dire, toi le preux égorgé
    Je ne sais si hurler, maudire ou insulter
    Je te vois immolé, torturé, humilié
    Par des bourreaux ignares, aux coeurs fanatisés

    L’Algérie, mon pays, soumis à la charia
    Où tu voulais connaître les monts du Djurdjura
    Toi l’innocent « roumi » comme ils disaient là-bas
    Au temps de mes ancêtres, quand la France était là.

    Combien d’occidentaux seront-ils sacrifiés
    À l’idole islamique, fanatique et raciste
    Daniel, James, Steven, David et toi Hervé
    Vous êtes les martyrs de la cause djihadiste.

    Votre seul tort à tous était d’être présents
    Sur des terres islamiques: alias « dar al-islam »
    Où vous accomplissiez, c’est bien valorisant,
    Des tâches humanitaires. C’est pour ça qu’ils vous blâment!

    Car, reconnaissons-le, ce qui est à leurs yeux
    Une tare abominable, c’est ne pas être comme eux.
    Être du « dar al-harb », la terre de nos aïeux,
    Celle qui doit être conquise par le fer, par le feu !

    Cette logique « rebeu » je la connais un peu
    Ils se mettent à plusieurs pour tabasser une « meuf »
    Mais quand les « flics » arrivent, c’est le grand sauve qui peut
    Sauf si leur fief, est un quartier, sans loi ni « keufs ».

    Cette logique, vois-tu, c’est la même qui te tue,
    S’en prendre à un dhimmi isolé, sans défense,
    Acte paranoïaque aux relents de démence,
    Acte raciste enfin, là est bien son statut.

    Mais il ne faut pas croire que toute cette racaille
    Ait la fibre musulmane, ils fument, ils sniffent, ils boivent
    Ils violent quand ils le peuvent, prenant comme cobaye
    Les filles de la cité, surprises dans les caves.

    Car cette religion n’en est pas une en fait:
    Il faut montrer à l’autre que je suis bon croyant,
    Que mon Islam à moi n’a rien de défaillant
    Bien qu’en réalité je suis bien imparfait.

    Tous ces printemps arabe d’il y a trois années,
    Combien de ces libyens, égyptiens, tunisiens,
    Espéraient accéder, sans être condamnés,
    A la vraie République formée de citoyens.

    Mais les mollahs, imams, et autres ayatollahs
    S’empressent de museler toute velléité
    De libération, réflexion ou vérité
    Chez ces peuples soumis aux lois du dieu Allah.

    Car ici le mensonge est le sel de la terre
    Tout érigé en dogme, une vraie institution.
    On nous parle de paix, mais on pense à la guerre!
    Les preuves sont ton martyre et ton exécution!

    C’est une vraie qualité que de mentir à l’autre
    En terre de « dar al-harb »: Vivent les droits de l’homme!
    Vive la démocratie! Ils s’en font les apôtres!
    En fait, c’est la « charia » qu’ils poussent vers le podium!

    Que va-t-il advenir de notre belle Europe,
    Si nous laissons entrer des hordes de musulmans?
    Espagnols, italiens, français et allemands….
    Cessons d’être naïfs, cessons d’être philanthropes!

    Interdisons l’islam sur nos terres chrétiennes
    Bien que je sois athée j’en reconnais l’essence,
    Nos lois démocratiques, notre vie citoyenne
    Rejettent l’obscurantisme de toute cette croyance.

    Malthus.

  9. Excellemment dit Maxime Duval.
    Nous sommes de millions de Français, comme Vous, baptisés ou non,
    // instruits par le Laïc et le Curé », à nous être toujours sentis LIBRES comme l’air, refusant tout dogme. Et Athées nous sommes //
    Ce qui ne nous empêche pas de vouloir préserver
    // ce « ciment civilisationnel des commandements de l’Eglise//
    qu’une caste de soixante-huitards attardés, idiots utiles de l’islam, n’hésite pas à remplacer par une non-civilisation fondée sur idéologie sanguinaire et pathogène venue du fond des âges.
    Mais le réveil se fait dans le monde entier et c’est heureux.

  10. l’affaire est toute simple à comprendre

    pour des islam(istes) nous sommes tous des « chrétiens » , des fils de « croisés »

    Carl Schmitt disait que l’un des actes majeurs du « politique » (et de la politique), c’est la désignation de l’ennemi

Les commentaires sont fermés.