Irak : Nicolas Gardères admire le romantisme des djihadistes coupeurs de tête…


romantiquesEffarant bistro sur TV Libertés cette semaine. Non pas que les thèmes traités soient choquants, au contraire : immigration, islamisme, tauromachie et livre de Trierweiler   (on notera d’ailleurs en particulier les interventions de Pierre Cassen mettant les choses au point de façon très claire aux minutes 12,25 ; 22,20 ; 49 et à 1h03). Non, seulement l’inénarrable Nicolas Gardères, vert/gauchiste de service et excellent avocat par ailleurs (tout n’est pas à jeter dans le bonhomme….) a prononcé quelques phrases qui vont rester attachées à ses basques, comme les Sans Dents le resteront sans doute à celles de Hollande ! Certes, on lui sait gré de pousser l’amour de la liberté d’expression jusqu’à défendre des gens aux antipodes de son éthique et des choix politiques, comme Serge Ayoub, Josiane Filio ou Richard Roudier, mais les Grecs étaient sages qui se méfiaient de l' »ubris », la démesure…  

Minute 35,50, à propos des djihadistes, « de purs romantiques » :

Nicolas Gardères :  (Qui sont) les 1000 gars qui sont partis ? quelques psychopathes, quelques paumés, quelques cas sociaux et aussi le romantisme juvénile parce que c’est ça   concrètement les mecs partent faire le djihad, c’est des gars, c’est des jeunes...

Pierre : Ils coupent les têtes… c’est un romantisme extraordinaire ! 

Nicolas Gardères : C’est ça le romantisme

Philippe Randa lui aussi entre dans la danse pour soutenir Nicolas Gardères, il minimalise le sérieux des djihadistes, sous prétexte qu’ils se filmeraient pour se mettre sur facebook en arrivant : franchement, quels guerriers ! En France, ils sont rien, là bas, ils sont… Bref, puisqu’ils se filment, tous leurs actes, décapitations, viols, massacres… ne seraient que fariboles pour Philippe Randa, juste une façon d’apprendre à vivre… Il faut bien qu’adolescence se passe…

  Nicolas Gardères : Il faut pas sous-estimer ce côté romantique juvénile. Ils partent à l’aventure, ils voyagent, ils partent faire la guerre, j’entends que pour une jeune homme de 20 ans ça puisse être attrayant…

 

Minute 46,05 à propos de la  tauromachie et de la décapitation de James Foley, des « rituels »…

Nicolas Gardères :  Sur la tauromachie, l’écolo en moi est évidemment contre la tauromachie, (mais) le libertin… j’ai un peu sur la tauromachie la même position que sur l’armée, la prostitution ou la prison… Je suis abolitionniste. Je parlais tout à l’heure de l’adolescent romantique qui partait faire le djihad, mais quand j’étais un adolescent romantique, je lisais Antonin Artaud qui disait : « Où ça sent la merde, ça sent l’être ».    C’est ça notre humanité, c’est ça qu’on a à disposition,  ça reste de la barbarie, il y a sûrement des rituels cannibales… Quelque part la décapitation de James Foley c’est ritualisé, c’est organisé, c’est structuré, c’est un bel objet de communication… La corrida reste un acte barbare comme la décapitation de James Foley.    

Caroline Parmentier : Mais là c’est un humain ! 

Nicolas Gardères se définit avec une certaine fierté comme libertaire. Comme tous les libertaires il est liberticide. Forcément. Parce que, s’il n’y a pas de frein à la liberté de l’individu, c’est le plus fort qui impose sa loi et le plus faible qui  subit, perdant sa propre liberté. A croire que le djihad procéderait de la même doctrine et que l’avocat vert (qui se gausse de ceux qui, comme Zemmour tirent la sonnette d’alarme de la dévirilisation de notre société) serait fasciné par cette « virilité » qui décapite à tour de bras au point de perdre toute humanité.

J’aimerais comprendre comment celui qui défend les immigrés clandestins, qui défend le droit de chacun à immigrer, avec ou sans l’autorisation du pays d’accueil au nom de « la liberté individuelle de circuler » peut ainsi conchier la liberté des femmes enlevées et violées par les djihadistes et la liberté des combattants torturés parce que de l’autre bord, ou celle des otages décapités.  

Quand la fascination pour une idée passe avant la compassion pour les hommes et que, par posture intellectuelle (au mieux) ou par respect de la force brute (au pire) on est capable de jouer les mondains, les cyniques et les blasés quand il s’agit des pires horreurs de l’humanité, c’est que notre civilisation traverse une fichue crise.

J’en ai assez, plus qu’assez de cette « gauche » compassionnelle qui cherche toujours à comprendre, à excuser les pires exactions islamistes et qui, c’est impardonnable, ose utiliser nos mythes les plus grands, les plus  forts, les plus émouvants pour   permettre à l’islam et à ses salopards de se les approprier. 

Assez ! 

Quel rapport entre le jeune Werther qui se suicide par amour fou et les tarés de Boko Haram qui enlèvent, violent et vendent des gamines de 10 ans, Nicolas  Gardères ?

Quel rapport entre Lorenzaccio prêt à sacrifier sa vie pour débarrasser sa ville d’un tyran et l’assassinat d’un journaliste   innocent qui a eu le malheur de passer au mauvais endroit au mauvais moment ? Je n’irai pas jusqu’à faire un parallèle entre vous et Dieudonné qui ose dire que la décapitation de James Foley symboliserait le progrès et le début de la civilisation (sic !), parce que je sais que vous êtes, malgré tout, loin de cela,  et qu’il s’agit, pour vous, essentiellement d’une posture d’intellectuel aimant choquer, mais quand même…

Quel rapport entre Hernani qui s’empoisonne avec son aimée pour accomplir une parole donnée et des sauvages qui détruisent gratuitement des villages entiers ? 

Vous ne savez pas, Nicolas Gardères, que les romantiques sont des héros ? Des héros, au sens positif, et non des anti-héros, et non des criminels. Ça fait une sacrée différence, vous ne croyez pas ?

Et entre le « mal du siècle » qui conduit certains à devenir des artistes époustouflants qui nous font toucher du doigt le beau, qui nous font grandir, qui nous donnent envie d’être hommes, encore et toujours et la haine de la France, des Français, des mécréants, des anti-charia, des sunnites pour les chiites et vice-versa, il y a là aussi une sacrée différence !      

A nous Berlioz, Chopin ou Beethoven ! A nous  David, Géricault  ou Goya ! A nous  Musset, Lamartine ou Hugo. Sortez de vos tombes. Ils sont devenus fous !  

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


18 thoughts on “Irak : Nicolas Gardères admire le romantisme des djihadistes coupeurs de tête…

  1. BeateBeate

    « La corrida reste un acte barbare comme la décapitation de James Foley. »

    Erreur, le taureau parfois tue le toréro; c’est rare mais cela arrive.
    James Foley n’a pas eu la chance du taureau.

    Nicolas Gardères est un imbécile cultivé; mais un imbécile.

  2. BeateBeate

    100 députés se révoltent : sortons de l’UE, l’immigration, ça suffit !

    Le gouvernement anglais est secoué par un nouveau cyclone qui risque de faire vaciller sur ses fondements toute l’architecture européenne. Cent députés conservateurs, conscients que les indépendantistes de l’UKIP s’envolent dans les sondages, sont prêts à se révolter contre le Premier Ministre David Cameron et ont décidé que, pendant la campagne électorale de 2015, ils demanderont sans détours de quitter l’UE avec armes et bagages. Ils ne veulent plus attendre (Cameron a proposé un référendum populaire pour 2017). On dégage de l’UE, sans référendum, point barre.

    http://www.lesobservateurs.ch/2014/09/06/gb-100-deputes-se-revoltent-sortons-lue-limmigration-ca-suffit/

  3. deniauddeniaud

    Bravo Christine, quel lyrisme échevelé, on sent le professeur de belles lettres !
    Plus sérieusement, il est bien effrayant de voir qu' »on » minimise et glorifie de plus en plus la barbarie actuelle.
    Bien amicalement de Pierre.

  4. AvatarPhilippe le routier & Co

     » ils partent faire la guerre, j’entends que pour une jeune homme de 20 ans ça puisse être attrayant  »

    Là dessus je ne peux rien dire, ayant devancé l’appel à 17 ans !

    Mais… Pour le reste. ..

  5. Avatarmarie 974

    Faire l’apologie du nazisme est répréhensible…
    L’apologie du djihad le deviendra sans doute un jour… lorsque les premières condamnations pour « crimes contre l’humanité » seront enfin prononcées contre des djihadistes…

    Le romantisme juvénile, c’est le rêve, la beauté, l’insouciance, l’inconscience, la témérité, la bravoure,…
    un entêtement, un aveuglement, un idéal pour lequel on se bat,
    … une folie pour laquelle on pourrait mourir… parce-qu’on est porté par des valeurs !

    La barbarie, c’est la décadence, l’inimaginable, l’horreur, l’indescriptible, l’indicible,…
    une monstruosité extrême, une violence exacerbée, une déshumanisation et, … une folie tout court… car son auteur (quelque soit son âge), n’est porteur d’aucune valeur, ayant renié sa propre humanité !

    Face à tant d’aveuglement devant les exactions d’une « jeunesse tyrannique », j’aimerais citer Platon :

    « Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois (…..) alors c’est là en toute beauté et en toute jeunesse le début de la tyrannie ».

    Le djihad, monsieur Gardères, c’est de la tyrannie, et non un « romantisme juvénile » ! Au secours Platon !

  6. AvatarAntiislam

    Bonjour,

    Faire de ces brutes sanguinaires encorannées des « romantiques » (sic) est du dernier chic chez les bobos :

  7. AvatarFrançoise

    C’est encore un bobo de gauche qui marche avec de la peau de saucisson sur les yeux comme tant d’autres, chacun ses idées mais elles ne sont pas du tout celle de la majorité dans notre pays, monsieur Gardère devrait aller faire une petit stage en Irak et en Syrie pour voir de ses propres yeux ce qui s’y passe !

  8. Laurent CLaurent C

    Faisons des sentiments en cette époque romantique où règne un « sentiment d’insécurité » plutôt qu’une insécurité réelle (selon les anesthésistes aux ordres)

    N Gardères fonctionne comme Juppé;
    Juppé vs Zemmour « …vous êtes dramatique sur tout… »
    Alors Mr Juppé, les chrétiens d’Irak…quelques centaines de faits divers
    décapités, les chrétiens de Malloula…quelques centaines de faits divers
    décapités, Nairobi…quelques centaines de faits divers décapités,
    Peshawar…quelques centaines de faits divers décapités, au mali quelques
    centaines de faits divers décapités.

    Ne dramatisons pas. Ce sont seulement quelques jeunes en mal de repères…(apparemment leur seul repère romantique est le prophète d’Allah).

    Dernières nouvelles:
    – un couple dont le père est âgé de 34 ans, vient de partir pour le
    djihad…manque de repères, ultra romantiques ces Roméo et Juliette du djihad? ?
    – une jeune fille, une de plus, attaquée au couteau….un déséquilibré, fou de romantisme ?

    C’est dingue ce que le nombre de déséquilibrés a augmenté depuis 5 ans!
    Il semblerait que cette quantité de jongleurs au couteau s’accroît
    proportionnellement au nombre de mosquées. Mais ce n’est peut-être qu’un sentiment!

    Mamadou, le rémouleur de Toulouse devrait pouvoir nous expliquer cela.

    Allez les linguistes et journalistes bisounours, trouvez de nouveaux qualificatifs d’excuse; déséquilibré, manque de repère, chômage, mondialisme..
    ça commence à faire « has been ».

    Rachid Benomari, mardi, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. « J’ai participé à un guet-apens mortel avec les forces Al-Shabab », a-t-il déclaré. Agé de 41 ans, il est prévenu d’avoir intégré les milices terroristes Al-Shabab en Somalie et d’avoir incité plusieurs Belges musulmans à le suivre. Condamné à 20 ans de prison il y a quelques mois, il a interjeté appel, jugeant sa peine « disproportionnée »….)

    « disproportionnée » en effet cela mérite 30 personnes X 20 ans = 600 ans d’emprisonnement.

    http://www.l-union-fait-la-force.info/modules/newbbviewtopic.php?post_id=9300

    « Samedi dernier, à Lyon, en pleine journée et en plein centre ville, un homme
    a été poignardé pour avoir allumé une cigarette dans la rue. L’agresseur, qui
    a qualifié sa victime de « mécréant » au moment de se ruer dessus, s’est fait
    arrêter en train de répéter des « Allah akbar » qui inquiètent les forces de
    police. »
    http://24heuresactu.com/2014/09/08/allah-akbar-mecreant-poignarde-a-lyon-pour-une-clope/

    Encore un fait divers, ne stigmatisons pas, un déséquilibré de plus…mais finalement, est-ce la consanguinité ou le coran qui provoque ces
    déséquilibres romantiques?
    ———–

Comments are closed.